Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 avril 2009 4 30 /04 /avril /2009 15:57

«  Tel le sang, tel l’homme – tout juste aussi faible, tout juste aussi fort »  Hippocrate

 

Tout au cours de l’histoire on a assisté à un phénomène périodique : des fortunes colossales se sont créées grâce à des infrastructures politiques et économiques qui ont permis de profaner et de violer le sang humain au moyen de drogues ou de stimulants. L’opium, le sucre, l’alcool, le café, le thé, le hachisch, le tabac, la cocaïne, les vaccins, les hormones synthétiques, l’excès d’antibiotiques, les médicaments inutiles, tous ces produits ont eu leur tour . La conséquence la plus dramatique de ce qui précède est que nous avons presque tous perdu confiance dans les pouvoirs restaurateurs et guérisseurs de la Nature- cette grande sagesse du corps qui nous est innée. Rien n’est plus sacré au monde que le sang de nos enfants. Ce n’est nullement une métaphore que de dire que le sang de nos enfants constitue l’avenir même de la civilisation ; c’est en lui que le génome humain doit être préservé pour être transmis de génération à génération   ( Dr T.O’Shea : The Sanctity of Human Blood . Le caractère sacré du sang humain)

 

 

« La seule action de la présence de corps étrangers (microbes ou toxines) dans les humeurs de l’organisme, entraîne des modifications de la tension superficielle, de la charge électrique des colloïdes, de l’alcalinité du liquide intermicellaire, etc., bref des changements d’ordre physico-chimique créant un nouvel équilibre humoral…C’est réellement la pire des insanités imaginables de prétendre contribuer à la perpétuation de la santé en faisant de l’organisme, par des inoculations subintrantes, un réceptacle de miasmes innombrables. » (Dr J. Kalmar)

 


« Seule la pureté guérit  »
 (" Nur Reinlichkeit heilt")  LOUIS KUHNE

 


« Vacciner, c’est donc déclarer forfait aux lois de la biologie et de l’hygiène, et l’excuse de cet attentat repose sur la peur de contracter un mal plus grave. Messieurs, admettrez-vous que la peur soit un sentiment avouable, digne de servir de mobile à la promulgation d’une loi attentatoire à la biologie, à l’hygiène et à la liberté des citoyens… »

 

« Lors d’une conférence donnée à Bruxelles par le savant professeur M. Calmette, de Lille, je demandais au vaillant savant quelle serait la mesure populaire la plus efficace contre les fléaux de toute nature épidémique :  
«  Monsieur le Ministre, c’est la propreté qui seule doit
triompher. »

(Discours du Ministre belge de la santé à la Chambre, 1903)

 

 


«  Au tout premier rang vient la pollution du sang ! »
F., S. Delarue

 

 

«  Toutes les substances qui, en raison de leur constitution physique et chimique ne peuvent entrer dans la composition de notre sang, ne sauraient pénétrer dans notre organisme où elles ne doivent pas rester, sans y causer des désordres passagers ou durables. »                                

Claude BERNARD

 

 

« L’organisme doit rester vierge de toute pollution autant que possible et aussi longtemps que possible, et sa vitalité doit être maintenue par la physiothérapie. Actuellement nous créons nous-mêmes des maladies et nous allons vers la cancérisation généralisée et les débilités mentales par encéphalites, par l’usage des médicaments, des vaccins et autres abus chimiothérapiques. »

 Pr Léon GRIGORAKI,  Professeur à la Faculté de médecine d’Athènes

 


« Après avoir étudié de très près, de la manière la plus impartiale possible l’histoire des vaccinations, les statistiques, les études fiables, et après avoir moi-même vacciné quelque 3.000 personnes, je suis fermement convaincu que les graves maladies mortelles comme le cancer, la syphilis, les maladies cardiaques, la polio, la tuberculose etc., ne pourront jamais être vaincues tant que la pollution du sang par les vaccinations continuera… 
Dr .J.W. Hodge : THE VACCINATION SUPERSTITION, p. 41

 


« L’INTRODUCTION DE VIRUS DANS UN CORPS SAIN LE REND INEVITABLEMENT MALADE . Voilà la vérité biologique contre laquelle aucun mensonge officiel ne pourra rien. »   
Dr C.V. d’Autrec

 

 

Les hommes s'aveuglent sur les conséquences de leur compulsion à empoisonner le vivant sous prétexte de le protéger."  M. A. Cotton

 

 

 

 Pour le Dr CARLEY, M.D.   :

Dr-carley-et-son-fils.jpg
Le Dr Carley et son fils  http://www.drcarley.com/





La pandémie de grippe qui aurait fait quelque 20.000.000 de morts en 1918 aurait été provoquée par les vaccins

 

 

Peu de personnes réalisent que la pire épidémie qui ait jamais éclaté aux U.S.A., « la grippe espagnole » de 1918 a, en fait, été provoquée par des campagnes massives de vaccinations.

 

Si nous interrogeons l’histoire concernant la période aux alentours de 1918, écrit ce médecin, nous pouvons nous rendre compte que l’épidémie a frappé à la fin de la guerre quand les soldats rentraient de l’étranger. C’est au cours de cette première guerre mondiale que tous les vaccins connus alors ont été rendus obligatoires pour tous les militaires. Ces cocktails de poisons et de protéines putrides dont sont fabriqués les vaccins, ont provoqué tant de maladies et de décès parmi les militaires que c’en était devenu le thème principal de toutes les conversations. On disait alors qu’il y avait plus de militaires qui mouraient des injections vaccinales que des balles de l’ennemi.

Des milliers de soldats transformés en épaves étaient renvoyés chez eux avant d’avoir participé à un seul jour de guerre ; les hôpitaux étaient débordés…

On fit alors croire au bon peuple que c’était le devoir de chaque citoyen, homme, femme, enfant de se « protéger » contre les maladies que ramenaient les soldats qui étaient de retour de l’étranger, en se faisant vacciner contre toutes les maladies possibles.

Les gens crurent sur parole leurs médecins et les autorités gouvernementales.

Les résultats ne se firent guère attendre. Les personnes vaccinées présentaient pour la plupart les symptômes des maladies contre lesquelles elles avaient été vaccinées et mouraient ainsi par milliers…
Comme les soldats malades étaient passés par l’Espagne, les médecins décidèrent de baptiser cette épidémie «  la grippe espagnole » pour éviter que les véritables causes de ce fléau ne leur soient attribuées.

On a dit que la « grippe espagnole a fait quelque 20.000.000 de morts partout dans le monde. Mais il est étrange de constater que la Grèce et d’autres pays qui n’avaient pas vacciné furent les seuls pays qui échappèrent à l’épidémie de « Grippe espagnole » Etrange, non ?

Dr Carley   http://wwwdrcarley.com     Notes et extraits.

 

                                                                


« J’ai été témoin sur place de l’épidémie  de grippe de 1918 »

Dr 
Eleanor McBean

 

 

Tous les médecins et les gens qui ont vécu à l’époque de l’épidémie de grippe espagnole de 1918 disent que ce fut la maladie la plus terrible que le monde ait jamais connue. Des hommes vigoureux et robustes pouvaient ainsi mourir du jour au lendemain. La maladie présentait les aspects de la peste noire, comme aussi de la fièvre typhoïde, de la diphtérie, de la pneumonie, de la variole, des maladies paralytiques, comme d’autres maladies contre lesquelles les populations avaient été vaccinées juste après la première guerre mondiale. On avait administré quantité de vaccins et de sérums toxiques à pratiquement toute la population. La situation devint réellement tragique quand éclatèrent tout d’un coup ces maladies engendrées par la médecine. 

 

La pandémie s’éternisa  deux ans, nourrie par les médicaments toxiques que les médecins prescrivaient pour supprimer les symptômes. Pour autant que j’aie pu l’observer, la grippe atteignait essentiellement les vaccinés. Ceux qui avaient refusé la vaccination échappaient  à la maladie. Ma famille avait refusé toutes les vaccinations ; c’est ainsi que nous sommes restés tout le temps en excellente santé. Nous savions de par les enseignements de Graham, Trail, Tilden et d’autres qu’on ne peut contaminer le corps avec de poisons sans que celui-ci ne devienne malade.

 

Quand l’épidémie atteignit son paroxysme, tous les magasins, les écoles, les entreprises étaient fermés et même jusqu’à l’hôpital. Les infirmières et les médecins qui s’étaient fait vacciner étaient terrassés par la maladie. On ne voyait plus personne dans les rues. La ville était devenue une ville fantôme. Comme notre famille (qui n’avait pas accepté les vaccinations) semblait être une des rares familles à ne pas avoir attrapé la grippe, mes parents couraient de maison en maison pour s’occuper des malades, vu qu’il était impossible de trouver un médecin. Si c’étaient les germes, les bactéries, les virus ou  les bacilles qui devaient en fait provoquer la maladie, ils auraient eu cent fois l’occasion de s’attaquer à mes parents qui passaient plusieurs heures par jour dans les chambres de malades. Pourtant mes parents ne contractèrent jamais la grippe et ne rapportèrent à la maison aucun germe qui aurait pu s’attaquer aux enfants. Aucun membre de notre famille ne fut atteint par la grippe ; il n’y eut même pas le moindre rhume alors que l’hiver était rude et la neige épaisse.

 

On a dit que l’épidémie de grippe de 1918 avait tué 20.000.000 de personnes dans le monde. Mais en fait ce furent les médecins qui occasionnèrent cette hécatombe avec leurs traitements grossiers et meurtriers. C’est une terrible accusation, mais elle n’en demeure pas moins vraie, s’il faut en juger par les succès obtenus par les médecins n’utilisant pas les médicaments.

 

Alors que pour les médecins et les hôpitaux traditionnels, les décès s’élevaient à 33%, les autres hôpitaux (non traditionnels) comme BATTLE CREEK, KELLOGG, MACFADDEN’S HEALTH-RESTORIUM  obtenaient pratiquement 100% de guérisons avec des méthodes naturelles simples comme les cures d’eau, les bains, les lavements, le jeûne, des régimes alimentaires très bien étudiés comprenant essentiellement de la nourriture naturelle. Un médecin que nous avons connu n’a pas perdu un seul patient de la grippe en huit ans…

 

Si les médecins classiques avaient été aussi éclairés que les thérapeutes utilisant les méthodes naturelles, on n’aurait sûrement jamais parlé de 20.000.000 morts suite au traitement médical officiel de la grippe.

 

Chez les militaires vaccinés, la maladie a frappé sept fois plus que chez les civils non vaccinés. Ces soldats souffraient en fait des maladies contre lesquelles ils avaient été vaccinés. Un soldat qui, en 1912, était rentré des territoires d’outre mer m’avait confié que les hôpitaux militaires étaient remplis de cas de paralysie infantile et il se demandait comment il était possible que des adultes puissent contracter une maladie d’enfance. Nous savons maintenant que la paralysie est une suite classique d’un empoisonnement vaccinal. Chez nous la paralysie n’est apparue qu’après la campagne de vaccination massive de 1918.

 

                                     

Dr Eleonora McBean, Chapter 2 from the book « Swine flu Exposed », 1977

Cité par le Dr L.DAY,M.D. dans “How one wicked nation can kill billions around the world—with one lie !

http://www.goodnewsaboutgod.com/studies/birdflu.htm

 

 

 

Comme le déclare le Dr J. MICHAUD (Fr): 

 

« LA VACCINATION APPARAIT COMME LA PORTE OUVERTE A TOUTES LES AVENTURES PATHOLOGIQUES » 
Dr Jacques MICHAUD

 

 
D’autres médecins ont aussi eu le courage de parler

 

 

Pour le Dr L. HOROWITZ : 
 “La plupart des gens ignorent que tous les vaccins comportent toute une série d’ingrédients qui sont potentiellement nuisibles pour la santé, et même mortels. On peut citer, parmi ces ingrédients, des produits chimiques toxiques comme le mercure, l’aluminium, le formaldehyde et le formol (employés pour conserver les cadavres), des produits génétiques étrangers à l’homme, des protéines à haut risqué issues de certaines espèces de bactéries, de virus ou d’animaux, et qui ont été scientifiquement associées au déclenchement de certaines maladies du système immunitaire ou de certains cancers. Nous disposons de plus en plus de faits scientifiques qui tendent à démontrer que les vaccins sont en grande partie responsables de nombreuses maladies, comme l’autisme, la fatigue chronique, la fibromyalgie, le lupus, la sclérose en plaques, l’arthrite rhumatoïde, l’asthme, le rhume des foins, les infections chroniques de l’oreille, de diabète de type 1, et bien d’autres maladies encore.” Dr Léonard Horowitz

                                        

Url de ce document: http://www.bethel-fr.com/afficher_info.php?id=15115.21

L'original peut être consulté en Anglais à l'adresse suivante:

http://educate-yourself.org/cn/lenhorowitzdebunksavianfluhysteria11oct05.shtml

 
          
  *************  

HORRORS OF VACCINATION EXPOSED
AND ILLUSTRATED: PETITION TO THE PRESIDENT
TO ABOLISH COMPULSORY VACCINATION

                                                       (cliquer ci-dessus sur le titre pour accéder au livre)

                                       Des poisons dans la seringue en plus des germes.

                       Dénonciation des horreurs de la vaccination dans une Requête au Président

                                             pour l’abolition de l’obligation vaccinale

 

 


Un extrait très éclairant parmi d’autres :

 

« Des punitions inhabituelles, cruelles et déraisonnables sont inconstitutionnelles.

Monstruosité morale et médicale de l’emprisonnement de longue durée pour refus de vaccination. »

 

«  Le New York Times du  2 mai 1918 titrait :

 

«  Refus de vaccination : 15 ans de prison ! »

 

« Camp Dodge, Iowa, 1er mai – Elmer N.Olson, of Goodrich, Minn., un soldat à l’entraînement à cet endroit, a refusé de se soumettre à la vaccination. Il fut traîné en cour martiale et condamné à une peine de 15 ans d’emprisonnement au camp disciplinaire de Fort Leavenworth.

 

Le cas de ce soldat-là n’est pas une exception  au regard des nombreux cas similaires qui ont été relatés dans la presse depuis ces deux dernières années, démontrant ainsi que c’était une pratique habituelle dans l’armée que de traîner les soldats en cour martiale s’ils refusaient  d’être vaccinés sans leur consentement libre et éclairé. Pour avoir refusé de se faire vacciner, ces soldats ont également perdu le droit aux honneurs militaires  et ont été condamnés à un emprisonnement de longue durée qui n’est normalement le lot que des dangereux criminels soumis à la loi pénale. Cette punition d’une telle ampleur a donc été infligée pour le seul « tort » d’avoir refusé la vaccination ! Il s’agit fort probablement d’un moyen d’impressionner les autres soldats et donc de « faire un exemple » et de créer un précédent afin qu’un maximum d’autres soldats acceptent le vaccination sans discuter. Rien d’étonnant donc à ce que les autres cas de refus furent à chaque fois assortis d’une telle condamnation.

 

L’auteur de ce livre s’est informé auprès de l’avocat général qui,  dans une lettre datée du 14 janvier 1919, ne fait état que d’un seul cas jugé en cours martiale entre 1917 et 1918 (étrangement, alors que la presse a parlé de bien d’autres cas…) pour refus de vaccination ce qui était une violation de l’article 96 de la loi de la Guerre et qu’en conséquence, le cas en question a été condamné à 25 ans de travaux forcés. »

 

Extrait de l’ouvrage de Ch. M Higgins : « Horrors of vaccinations exposed and illustrated » Brooklyn, N.Y. 1920

 

 

 

 


 Dans son article:

 

 « COMMENT UNE NATION INIQUE PEUT TUER DES MILLIONS DE PERSONNES DANS LE MONDE AU MOYEN D’UN SEUL MENSONGE »,

  


                                                        Dr-Day-1.jpg


Le Dr L. Day, MD., ex-chirurgien en chef du grand hôpital de San Francisco et professeur en faculté de médecine  déclare :  

 

« Ne vous laissez pas induire en erreur…Le canular de la grippe aviaire n’est pas le premier. Le gouvernement, la médecine officielle et les compagnies pharmaceutiques ont menti au public. Tout cela pour engendrer la peur, le profit et aussi…le carnage ! Ils l’ont fait avec la grippe porcine dans les années ’70 et la grippe espagnole provoquée par les vaccinations.

Comme la première guerre mondiale n’a pas duré de longues années, les fabricants de vaccins n’ont pas pu vendre toutes leurs productions. Comme ils cherchaient (et cherchent toujours) essentiellement le profit, ils décidèrent de vendre leurs stocks à la population. C’est ainsi qu’ils ont battu le rappel et lancé la plus grande campagne de vaccinations que les Etats-Unis aient jamais connue tout au cours de son histoire. Il n’y avait cependant alors aucune épidémie pour justifier ces mesures. Ils ont alors imaginé, et eu recours à d’autres astuces. Leur propagande prétendait que les soldats qui rentraient de l’étranger étaient atteints de toutes sortes de maladies et que tout un chacun devait se faire un devoir de se faire inoculer tous les vaccins qui étaient alors sur le marché… Une chose est certaine : la grippe espagnole de 1918 a été provoquée par les vaccinations, par un massif empoisonnement du corps dû aux différents vaccins. »

 

Extrait de l’article important du Dr L. DAY qui, entre parenthèses, s’est guérie elle-même d’un cancer terminal métastasé par les méthodes naturelles, sans chimios, ni rayons. (www.drday.com) :

 

http://www.goodnewsaboutgod.com/studies/birdflu.htm


 

_____________________________________________________


“L’entreprise médicale est devenue un danger majeur pour la santé… les actes médicaux et les programmes d’action sanitaire sont devenus les sources d’une nouvelle maladie: la maladie “iatrogène ».

 

L’infirmité, l’impuissance, l’angoisse et la maladie engendrées par les soins professionnels dans leur ensemble constituent l’épidémie la plus importante qui soit et cependant la moins reconnue… »  Ivan ILLICH, Némésis Médicale, Seuil, 1975  (308 références bibliographiques)

 

 

 

                                                            

L’HOMEOPATHIE  A-T-ELLE ETE EFFICACE AU COURS 

            DE LA GRIPPE ESPAGNOLE DE 1918  ?

 

Par Mélanie Grimes, < naturalnews.com/O26148html>

 

Alors que les taux de mortalité atteignaient 30% chez les personnes traitées par allopathie, les homéopathes reconnaissaient un taux de mortalité qui n’a pas dépassé 1,05%.

Parmi les 1500 cas rapportés à la société homéopathique du district de Columbia, il y eut seulement 15 décès. A l’hôpital homéopathique national, les guérisons étaient de 100%.

 

En Ohio sur 1000 cas de grippe, le Dr T.A.McCann,M.D. n’a pas rapporté le moindre cas de décès.

 

Quels sont les remèdes homéopathiques qui ont été utilisés avec succès au cours de l’épidémie de grippe de 1918 ?

 

Essentiellement Gelsemium et Bryonia.

Selon le Dr Frank Wieland, M.D. «  Il n’y eut qu’un seul décès parmi nos 8.000 travailleurs. Nous n’avons utilisé ni aspirine, ni vaccins. »

 

Avec un taux de réussite de 98%, l’homéopathie a-t-elle représenté un réel succès ?

 

En Ohio pour les 24.000 cas traités selon les méthodes allopathiques le taux de mortalité fut de 28,2%, tandis que pour les cas traités par homéopathie le taux de décès atteignait à peine

1, 05%, et parmi les 6.202 cas rapportés au Connecticut, il y eut 55 décès, soit moins de 1%.

 

Le Dr Roberts, médecin à bord d’un navire de guerre en route pour l’Europe enregistra 81 cas de grippe ; Il écrit : «  tous ont guéri et ont pu débarquer. Tous ces soldats avaient reçu un traitement homéopathique. »

 

Comment peut-on savoir que c’est un virus qui a provoqué l’épidémie de 1918, alors que le premier virus n’a été isolé qu’en 1933 ? En fait, beaucoup pensent que l’épidémie fut une réaction aux vaccinations généralisées.

Quand les vaccins devinrent obligatoires chez les militaires en 1911, le taux de décès par fièvre typhoïde atteignit des sommets jamais égalés dans toute l’histoire de l’armée américaine.

Henry L. Stimson secrétaire militaire rapporte les cas de 7 soldats qui tombèrent morts directement après avoir été vaccinés. Il a aussi signalé 63 décès et 28.585 cas d’hépatite résultant de la vaccination contre la fièvre jaune au cours des 6 premiers mois de la première guerre mondiale.

L’armée américaine reconnaît qu’au cours de l’année 1917, les hôpitaux militaires ont soigné 19.608 hommes rendus malades à la     suite des inoculations contre la fièvre typhoïde.

Les médecins militaires qui s’efforçaient de supprimer les symptômes de la typhoïde au moyen de vaccinations plus puissantes provoquèrent en fait une forme plus aiguë de typhoïde. Quand ils mirent au point un vaccin encore plus puissant pour tenter de vaincre la paratyphoïde, ils réussirent tout juste à engendrer une maladie plus grave encore : la grippe espagnole.

D’après Mélanie Grimes, 28 avril 2009 : « Important for swine flu epidemic : homeopathy successfully treated flu epidemic of 1918 »  http://www.naturalnews.com/026148.html

                                     

                                                                        

 


Le Dr Rima LAIBOW
recommande l’ail (2, 3 gousses écrasées/jour)

De la vit. C, du thé vert (antiviral)  Millepertuis hypericum (antiviral), vitamine E, jus de pomme, curcuma, transfer factor plus.

Elle recommande d’éviter la chlorella, la spiruline, le miel, le chocolat, l’échinacéa, les produits laitiers, les bananes.

 

http://www.healthfreedomusa.org/?page_id=219#herbs

 


Le Dr Sh. TENPENNY
recommande aussi la vitamine D, efficace en cas d’infections virales., les vit. C et A, ainsi qu’une bonne dose de sommeil. Lire l’article complet en anglais :  <http://drtenpenny.com/swine_flu.aspx>

 

 

 
L’avis d’Expovaccins : Nous vous conseillons de lire attentivement les articles suivants  renseignant sur le potentiel antiviral appréciable des huiles essentielles, études scientifiques à l’appui :

 

-         « Grippe porcine « mexicaine » : quelles sont les mesures de prévention ? »

-         « Grippe Mexicaine : prévention aromatique face au H1N1»


Et aussi un autre lien, voir ICI.

 

AVERTISSEMENT : Ces conseils comme tous les autres contenus de ce site ne sauraient se substituer à un quelconque avis médical personnalisé/individualisé ni à la décision libre, souveraine et éclairée de quelque visiteur de ce blog que ce soit.

 

 

                                                                  

 

                                                                            
En conclusion, il apparaît clair que suivre aveuglément les autorités peut s'avérer TRES risqué! Il convient de ne plus assimiler bêtement ce qui est "légal" à ce qui est forcément légitime et juste, il y va de NOTRE intérêt à tous!

                
“ Notre santé est trop précieuse pour être confiée aux seuls médecins et, à plus forte raison, aux seuls adeptes d’une secte médicale, fût-elle celle qui ambitionne de représenter, voire de monopoliser la Science. »    
GRMECK Mirko, historien de la médecine, La Vérité médicale, Robert Laffont, 1993, p. 10                                                                 

 

 

 

" C'est parce que nous sommes immergés dans un océan d'informations et que nous vivons dans une technocratie "MONEY-THEISTE" que la propagande et la désinformation constituent les bases mêmes de la vie. Ce fait n'est nulle part mieux illustré que dans le domaine des vaccinations.

Walene JAMES, "Immunization- The Reality behind the Myth", p.XII





Jefferson-1.jpg

« Si les gens du peuple permettent au gouvernement de décider de leur nourriture et de leurs  médicaments,   leurs corps ne tarderont pas à  présenter l’état pitoyable des âmes qui vivent sous la tyrannie. »


Thomas JEFFERSON,
(1743-1826) 3 ème Président des Etats- Unis, auteur de la Déclaration d’Indépendance  

 

    

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Expovaccins
commenter cet article
28 avril 2009 2 28 /04 /avril /2009 18:28

Chers visiteurs,


Aviez-vous déjà entendu parler de l'expérience de Milgram? Cela nous a paru très important de vous en toucher un mot parce que nous sommes  toujours éminemmenent concernés par les conclusions de cette expérience et le domaine des vaccinations en est d'ailleurs un fort bon exemple.....


L'expérience de Stanley Milgram est une authentique expérience de psychologie, menée entre 1960 et 1963 aux USA. Elle était destinée à évaluer le degré d'obéissance des individus soumis à une autorité extérieure qu'ils jugeraient légitime. L'expérience se déroule dans un prestigieux laboratoire de l'Université de Yales. On fait croire au sujet évalué qu'il participe à une expérience sur la mémoire de "son élève"  (= un complice des vrais expérimentateurs)à qui il doit administrer des chocs électriques quand il se trompe; Mais en réalité, ce qui intéresse les véritables expérimentateurs c'est à dire Milgram et son équipe, c'est le niveau de docilité des sujets et leur soumission stricte à l'argument d'autorité.

Avant de faire son expérience, Milgram avait interrogé plusieurs psychiatres et d'autres scientifiques et étudiants de ces disciplines qui lui avaient affirmé que selon eux, seuls 1 à 2% maximum iraient jusqu'à administrer la dose maximale de chocs éléctriques si l'expert (dans l'expérience) l'ordonne. Hélas, les résultats se montrèrent bien plus inquiétants!



En réalité, ce sont 2/3 des sujets qui s'engluent dans une obéissance délétère et aveugle dès lors que ce sont des gens qu'ils jugent "experts" qui décident à leur place!

Avec les vaccins, nous sommes en plein dans ce type de soumission aveugle. C'est exactement pareil mais ici encore, la population reste en pleine léthargie. C'est si confortable de se dire que le médecin est le mieux placé pour trancher!

De la même façon que le sujet évalué dans l'expérience de Milgram est impressionné par tous les attributs qui peuvent faire du savant un expert dont on ne discute pas les ordres (blouse blanche etc), la population est comme "subjuguée" par toutes ces blouses blanches qui administrent à la chaîne tous ces vaccins pourtant bourrés de toxiques et de cancérigènes notoires. Que ce soit dans l'expérience de Milgram ou en matière de soumission consentie avec les vaccins, les individus ont abdiqué tout pouvoir décisionnel personnel, ils n'ont plus ni conscience, ni bon sens. Leur soumission aveugle les amène à leur propre perte et dans les deux cas, cette soumission a de grandes chances, à posteriori, d'être source de regrets!

La légitimité des "experts" aux yeux de celui qui obéit constitue une des conditions sine qua non de l'obéissance du sujet MAIS, en ce qui concerne la légitimité de ceux que nous croyons experts en matière de vaccinations, prenons bien conscience que:

- Il existe un tas de médecins et de scientifiques de par le monde qui ont expliqué qu'il n'existait pas de preuve scientifique de l'utilité des vaccins et qui ont démontré la toxicité et l'inefficacité de ces produits (là où les officiels affirment et clament dans le vent)

- Les "experts" de l'establishment ont des liens d'intérêt avec l'industrie, liens qui biaisent leur jugement

- Les enjeux financiers font que les accidents et dommages sont systématiquement niés ou minimisés

-  Comme l'a déclaré George Bernard Shaw, Prix Nobel 1925: "Parler de vaccination avec un médecin revient à parler de végétarisme avec un boucher"



La soumission aveugle de ces 2/3 des gens ne s'arrête ou ne s'estompe fortement que dès lors qu'ils deviennent conscients que cela les dessert, qu'ils en paient le prix.
Quel dommage de devoir en arriver là! Avec les vaccins hélas, c'est exactement ainsi que ça se passe. La majorité de la population CROIT et, poussée par sa croyance dans le discours des médecins traitants (assimilés à tort à des "experts"), elle OBEIT. Et cette obéissance se poursuit jusqu'à ce que la personne ait conscience qu'elle en paie le prix. Car, si  on prend par exemple le cas des vaccinations, la majorité des victimes ne font pas le lien avec les vaccinations (il faut dire que ce ne sont pas les médecins qui les ont vaccinées qui vont les aider à faire ce lien!!) et dès lors, elles n'ont pas encore  conscience que le renouvellement de leur obéissance au système (à l'occasion de X autres vaccins) ne fera qu' empirer toujours plus leur état...

C'est véritablement quelque chose de très caractéristique en matière de vaccination: les  gens ont tendance à nier l'existence de problèmes possibles dès lors qu'à eux ou à un proche, cela n'est encore jamais arrivé. En fait, c'est là une attitude assez présomptueuse qui consiste, sans même que le sujet n'en ait forcément conscience, à se prendre comme le modèle universel de toutes les réactions physiologiques possibles alors que, par définition, les individus sont tous différents (et les vaccins sont tous des produits standards, un comble!). On a donc un véritable paradoxe: d'un côté, un sujet qui se croît "le centre du monde" et d'un autre, un sujet qui se sent à ce point "fragile", qu'il préfère le faux confort de tout déléguer aux "experts" qui savent tout mieux que lui. Ce qu'il faudrait c'est davantage une position d'équilibre: savoir rester critique et ne surtout pas déléguer son pouvoir aux médecins et autres gens dits ou crus "experts" et, pour se donner les moyens d'agir et de réfléchir en acteur responsable de sa santé, rester ouverts à toutes les expériences d'autrui qu'on pourra découvrir au cours de nos recherches et qui nous aideront à nous forger notre propre avis étayé et rationnel. C'est bien de cela dont notre santé et, plus largement, notre société, ont grand besoin! Des citoyens lucides et sûrement pas des moutons de Panurge!




Ci-dessous, voici une mise en scène de cette expérience véridique de Milgram au sein du film I Comme Icare (film de Henri Verneuil, 1979) afin que vous puissiez voir cela en images.


La partie 1
:







La partie 2
:












Il est important de  bien tirer les leçons d'une telle expérience car de la même façon que les pseudos experts de cette expérience comptent sur le fait qu'ils impressionnent pour que les sujets administrent toujours plus de chocs électriques en disant  d'un ton solennel "Vous devez veiller à l'exécution correcte de ce qui a été convenu", les firmes pharmaceutiques et les pseudos experts des autorités -qui n'ignorent évidemment pas la tendance maladive à la docilité de 2/3 des gens-  comptent également sur votre docilité pour accepter toujours plus de vaccins parce que "pour votre santé, vous devez veiller au respect du calendrier vaccinal en vigueur" ou bien parce que "C'est un comportement altruiste que de se faire vacciner". Et, en matière de surenchère vaccinale, ce ne sont sûrement pas les vaccins qui manquent, que ce soit via le leurre des vaccins combinés  ou avec les plus de 200 projets de nouveaux vaccins qu'il faudra bien écouler!. Irez-vous jusqu'à y laisser votre santé ou même votre vie (ou celle de vos enfants) pour être félicité à posteriori d'avoir été un "bon citoyen"?

Sincèrement, nous espérons que NON, dans VOTRE intérêt!





L'illustration ci-dessus(le mouton) provient de l'ouvrage "La mafia médicale" de Ghislaine Lanctôt.

Repost 0
Published by Expovaccins
commenter cet article
28 avril 2009 2 28 /04 /avril /2009 15:32

Face au silence : la création

Oeuvres, témoignages et documents sur

les problèmes engendrés par le Vaccin Hépatite B

Exposition interactive et créative

du 24 avril au 9 mai 2009


Vernissage le mardi 28 avril à 18 h 30

suivi à 20 h d’une conférence débat :

« Information – Désinformation » *

Le cas des vaccinations


Maison du Citoyen et de la Vie Associative

94120 Fontenay-sous-Bois

16 rue du Révérend Père Aubry (01 49 74 76 90)

RER A

 

 

 

arrêt « Le Parc »

arrêt Fontenay-sous-Bois, puis bus 124, 3e


Du lundi au vendredi : 9h - 22 h 30 - le samedi : 9h - 12h / 14h - 18h

(Vendredi 24/4 : 8h-18h. Fermé le 25 avril, 1er et 8 mai)

Entrée libre – Rens. 06 33 93 03 56 ou

 

 

 

Collectif Art et Vaccinations patriciagouy@aliceadsl.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

* Cette conférence sera donnée par Jean-Luc Martin Lagardette, journaliste et rédacteur en chef du site www.ouvertures.net. Il a dirigé l'enquête participative sur les vaccins pour Agoravox.

 

Militant depuis des années pour une presse plus responsable, Jean-Luc Martin-Lagardette oeuvre également pour une meilleure prise en compte de la diversité des points de vue et pour plus de fraternité dans la société française. Il vient d'écrire, à ce sujet, un livre intitulé "Les Droits de l'Ame" (L'Harmattan). La conférence sera l’occasion d’un débat où toutes les opinions sont bienvenues et les témoignages

contradictoires souhaités.

 

Repost 0
Published by Expovaccins
commenter cet article
26 avril 2009 7 26 /04 /avril /2009 20:10

                                                                                                                                                     © Expovaccins 2009



En 1899 déjà,
 des professeurs de médecine osaient le dire....



"La vaccination est une chose monstrueuse ; elle est le résultat malencontreux de l’ignorance et de l’erreur. Elle ne devrait avoir aucune place ni en hygiène ni en médecine…Il ne faut pas croire à la vaccination ; le monde entier a été plongé dans l’illusion. La vaccination n’a aucune base scientifique ; il s’agit d’une désastreuse superstition dont les conséquences ne peuvent se mesurer que dans la douleur et des larmes sans fin."    
Carlo Ruta, Professeur de Materia Medica à l’Université de Pérouse (Italie) New York Medical Journal, 1899.



"La Nature ne peut engendrer la santé chez des personnes dont le sang a été contaminé par des ordures."

Eleanor Mc Bean in "The poisoned needle- Suppressed facts about vaccination" ("La seringue empoisonnée- Faits censurés au sujet de la vaccination), 1957



"Les vaccins sont donc à l’origine de toute une série de maladies auto-immunes. Les conséquences de ces dernières sont lourdes… Je suis terrifié à l’idée que l’on continue à organiser des campagnes de vaccinations massives et qu’on les élargisse d’année en année, sans identifier les causes de ce phénomène. Il est scandaleux qu’aucun gouvernement ne se donne la peine d’évaluer l’impact réel de ces procédures destructrices.
Chers responsables politiques, je m’exprime au nom de nombreux médecins européens lorsque j’affirme que nous ne tolérerons plus que la santé de nos patients, et de la population européenne en général, soit sciemment compromise pour garantir les cotations en bourse d’entreprises pharmaceutiques… Nous ne supporterons plus que « le bien-être général » serve d’excuse gratuite ! "
Dr Kris Gaublomme in "La vaccination en question", synthèse du colloque au parlement européen en 2002




Et plus récemment encore......



"Il n'existe pas de preuve scientifique de l'utilité des vaccins."
Pr Jean-Michel Dubernard, député français, chirurgien transplanteur de renommée mondiale et docteur honoris causa de l'ULg, lors d'une table ronde qu'il présidait sur le sujet en 2007.


Repost 0
Published by Expovaccins
commenter cet article
25 avril 2009 6 25 /04 /avril /2009 16:21



Accidents de vaccination  aux Etats-Unis entre 1999 et 2002 chez les enfants de moins de 6 ans

Ces chiffres sont communiqués par le VAERS (Vaccine Adverse Events Reporting System) qui dépend de la FDA, organisme d’état aux USA

 

Vaccins

Déclaration des effets secondaires

Hospitalisations

Décès

DT.P

16544

631

394

GRIPPE

419

41

11

HEPATITE B

13363

1840

642

HiB (haemophilius influenzae de type B)

22463

3224

843

ROR (rougeole, oreillons, rubéole)

18680

1736

110

 
Cela représente seulement 1% des réactions graves rapportées à la FDA*




* Cette sous-notification a été admise dans une étude parue dans JAMA, le 2 juin 1993 et concerne en réalité toutes les déclarations d'effets secondaires des médicaments donc y compris les vaccins.
Le magazine Money a bien confirmé cet infime pourcentage de 1% en 1996.




NB
: Si on tient compte de cette sous-notification, on en arrive donc à une moyenne annuelle de 2 382 300 effets secondaires  pour les enfants de moins de 6 ans aux seuls Etats-Unis. Quand on sait qu'il y a environ 20 millions d'enfants de moins de 6 ans aux USA, les effets secondaires des vaccins touchent donc près de 12% des enfants de moins de 6 ans CHAQUE ANNEE!

Plus de 1 enfant sur 10 qui est victime dans cette tranche d'âge, une tranche d'âge chez laquelle le système immunitaire n'a globalement pas encore acquis sa pleine maturité. Un chiffre d'environ 10% d'effets secondaires (qui comme on le voit ne sont pas anodins).  Et encore, cela est sans compter tous les effets secondaires vaccinaux, chroniques ou non pour lesquels le lien ne sera jamais fait. On est donc bien loin des chiffres aberrants que nous donnent les autorités et les fabricants qui parlent en l'air de "1 cas grave pour un million" et autre faribolle!  On est donc bien loin aussi de la "simple douleur ou rougeur au point d'injection"

Et, quand on sait qu'entre 1990 et 2000 soit sur 10 ans de temps, 1.048 milliards de dollars ont été payés en dédommagement d'accidents vaccinaux (n'oublions du reste pas que là-bas, il est prélevé 0,75 $ sur chaque vente de vaccin pour alimenter un fonds de dédommagement des accidents post-vaccinaux...), cela prouve bien la quantité phénoménale d'accidents enregistrés et dément toutes les assertions officielles affirmant que rien ne prouve la nocivité des vaccins.





"Les hommes s'aveuglent sur les conséquences de leur compulsion à empoisonner le vivant sous prétexte de le protéger."  M. A. Cotton



Repost 0
Published by Expovaccins
commenter cet article
25 avril 2009 6 25 /04 /avril /2009 11:51
Silence on vaccine est un documentaire de la réalisatrice canadienne Lina Moreco, diffusé il y a quelques mois sur France 5 dans sa version courte (la version longue étant disponible en DVD). Bien qu'on entende encore dans ce type de documentaire des absurdités de style "les vaccins sont importants " ou "les vaccins ont enrayé les épidémies" (= absurdités que l'on retrouvait aussi dans un documentaire comme celui de Valentin Thurn , "Le vaccin, un geste anodin?" diffusé sur arte fin 2007 et qui sont des conditions absolument sine qua non pour que les chaînes de télé, entièrement contrôlées par les gouvernements acceptent de les diffuser...), il a cependant le mérite de parler d'un sujet assez tabou à savoir les méfaits conséquents et de moins en moins camouflables des vaccins.
Voici donc, partie après partie, l'intégralité de la version qui a été diffusée en télé:



PARTIE 1/4:









PARTIE 2/4
:








PARTIE 3/4:








PARTIE 4/4:










NB: Vous pouvez vous procurer le DVD complet en vous renseignant ICI.








Décidons dès aujourd'hui de ne plus nous comporter en moutons suiveurs mais de recourir à notre bon sens: nous avons bien plus à perdre qu'à gagner en nous faisant vacciner, tout simplement parce:



SE FAIRE VACCINER= COURIR UN RISQUE CERTAIN POUR EVITER UNE MALADIE INCERTAINE!

Tout est prévu d'emblée: les autorités SAVENT qu'il y aura forcément des victimes de ces "immunisations" (mot trompeur car en réalité, seule la maladie naturelle peut réellement immuniser) mais officiellement, elles continuent, de façon schizophrène, de prétendre que la vaccination est un acte sûr, rationnel, efficace et que se faire vacciner relève du civisme et est un acte altruiste vis-à-vis de la société!  C'est, une fois vaccinées, quand il est trop tard, que les victimes se rendent compte de l'immense tromperie: les autorités savent que, tel un acte terroriste, les victimes de vaccins peuvent tomber n'importe où et n'importe quand mais elles laissent faire, elles se  rendes complices et, pire encore, une fois les gens amputés de leur santé, ils se retrouvent face à une omerta et à un mur de tracasseries administratives tel que tout est fait pour les décourager et les faire renoncer aux poursuites et aux demandes d'indemnisation, lesquelles bien sûr ne leur rendront JAMAIS la santé perdue!































































































 





Repost 0
Published by Expovaccins
commenter cet article
25 avril 2009 6 25 /04 /avril /2009 08:47

Alexis, 2 ans: 6 vaccins le même jour à l'âge de 1 an (aux deux bras et aux deux jambes) = encéphalopathie épileptogène de type "inconnu".
Après les vaccins: le coma et au réveil, il ne sait plus rien faire...

Image et commentaire: site Info Artemisia, http://artemisia-college.org



Ce qu'ils ont dit sur la vaccination:


"J’appelle ça de la vaccinnomanie. Nous sommes arrivés à un point qui n’est plus défendable sur le plan scientifique. Introduire de nouveaux vaccins dans le corps sans savoir comment ils pourront affecter dans le temps les fonctions du système immunitaire frise la criminalité." Nicolas Regush, journaliste médical


"Sur les 3,3 millions d’enfants vaccinés annuellement aux Etats-Unis avec le DCT, 16 038 démontrèrent des crises aiguës et des pleurs persistants – ce qui est considéré par plusieurs neurologistes comme l’indication d’une irritation du système nerveux central ; 8 484 eurent des convulsions ; 8 484 furent en état de choc dans les 48 heures suivant l’injection du DCT " Drs Allan Hinman & Jeffrey Copelan, Journal of the American Medical Association (Jama)



" C’est une grande insulte faite au système immunitaire d’un enfant que d’introduire dans son sang des protéines étrangères ou les virus vivants dont sont composés les vaccins ’aujourd’hui." Dr Moskowitz

 Les vaccinations en bas âge ne peuvent pas aider car elles ont des effets dangereux sur le système immunitaire de l’enfant laissant peut-être ce système tellement atteint qu’il ne peut plus protéger l’enfant durant sa vie ouvrant la voie à d’autres maladies suite à une dysfonction immunitaire." Drs H. Buttram & J. Hoffmann

" La plus grande menace pour les enfants consiste dans les efforts dangereux et inutiles qui sont faits pour éviter leurs maladies. " Pr R. Mendelsohn, Professeur de pédiatrie et de médecine préventive

"
Jamais à aucun prix je ne risquerais la vie de mes propres enfants en les faisant vacciner." Dr Harris,  Ancien Ministre australien de la santé publique


"
Il existe une masse de preuves qui prouvent que la vaccination des enfants fait plus de mal que de bien. " Dr J. Anthony Morris, ancien Responsable du Contrôle des vaccins et virologiste de la FDA (USA)

















Repost 0
Published by Expovaccins
commenter cet article
24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 15:31

Chers amis,

L'heure est extrêmement GRAVE. Ce dont nous allons vous parler ici dépasse de loin le seul enjeu des vaccinations. Ce tout récent (et ô combien pitoyable!) exemple dont nous venons de prendre connaissance illustre fort bien ce vers quoi nous marchons à grands pas si nous ne protestons pas avec force et en masse! Car ce type de désastre démocratique peut à lui seul résumer la perte délétère de notre saine capacité de révolte et d'indignation. Or, c'est vraiment ainsi que s'instaurent les tyrannies. Sournoisement, petit à petit....

Voyez clair, il en va de VOS libertés car le gravissime signal d'alarme que constitue la situation dont nous allons vous parler ci-dessous non seulement pourrait se concrétiser aux USA mais bien pire, elle pourrait s'étendre à d'autres pays comme ceux de l'Union Européenne qui a la fâcheuse habitude de copier ses amis d'Outre-Atlantique....

Ne pensez pas qu'il s'agit d'une quelconque théorie conspirationniste car nous ne nous basons que sur les FAITS. Des faits qui démontrent qu'on va trop loin et qui devraient vous pousser à vous interroger : pourquoi on va trop loin, autrement dit "qui va vraiment trop loin?" et "dans quel but?". En d'autres termes: qui tire vraiment les ficelles derrière le rideau? Pour mieux comprendre, suivez toujours le même fil d'interrogation, FOLLOW THE MONEY..... A qui cela profite-il?





Ceux qui détiennent le pouvoir sont ceux qui détiennent l'argent. Ils ne veulent pas forcément nous tuer, ils veulent juste de l'argent, TOUJOURS PLUS D'ARGENT, même si ça doit coûter des vies, peut-être la vôtre, celle de vos proches, amis, voisins, etc... Pour que leur souhait puisse toutefois se concrétiser dans la réalité, il faut bien entendu que l'esprit critique des gens soit mis en sourdine et donc, il est bien évident que les démarches des financiers (qu'il s'agisse de vaccination, d'autres types de tyrannies médicales ou de toute autre loi et règlement liberticides) se font toujours soit-disant pour notre plus grand bien à tous. Voir encore tout récemment à ce sujet la carte blanche d'un professeur de médecine belge parue dans Le Soir où c'était également ce même slogan qui était encore repris, mots pour mots.  "Pour le plus grand bien de tous"... Quand ce sont des Professeurs de médecine, des politiciens, des journalistes qui nous rabâchent ce type de sottise à longueur de temps sans même plus se rendre compte qu'ils sont eux aussi manipulés, un pourcentage suffisant de gens finissent par les croire et ce pourcentage devient suffisant pour que telle ou telle pratique liberticide puisse se concrétiser. On a ainsi fini par "fabriquer   leur consentement" comme l'expliquait très bien Noam Shomsky pour qui "La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures"



C’est la nécessité qui est l’excuse pour toutes les violations de la liberté humaine. C’est l’argument des tyrans, et le credo des escalves. William Pitt, 1783.

 


“ Si les gens du peuple permettent au gouvernement de décider de leur nourriture et de leurs médicaments, leurs corps ne tarderont pas à présenter l’état pitoyable des âmes qui vivent sous la tyrannie. » Thomas Jefferson (1743-1826) 3è Président des E.U. auteur de la Déclaration d’Indépendance.



"C'est toujours au nom de la sécurité, de la santé et du bien être social que les tyrans modernes ont saisi le pouvoir absolu." Pierre Gilbert




Voyez à présent ce que le Congrès américain a DEJA adopté là aussi soit-disant pour le plus grand bien des Américains....


Un nouveau test de santé mentale obligatoire pour les mamans dès la maternité, déjà adopté par le Congrès!

Une mesure gouvernementale délétère pour toutes les nouvelles naissances aux USA vient juste d'être adoptée par la Chambre des Représentants et est à présent en route vers le Sénat. Le "Mother's Act", s'il passe, obligera TOUTES les femmes nouvellement mères à subir un test au moyen d'une liste de questions subjectives afin de déterminer si chaque mère est mentalement apte à repartir de l'hôpital avec son nourrisson. Imaginez un instant alors que votre enfant vient de naître, que vous ne puissiez pas repartir avec lui à votre domicile au simple prétexte que vous n'avez pas répondu d'une façon jugée satisfaisante au dit questionnaire. Imaginez encore qu'on puisse vous répondre que la seule façon de pouvoir repartir chez vous avec votre bébé est que vous ou que votre épouse soyez tenu de suivre un traitement ou de commencer à prendre des anti-dépresseurs, lesquels peuvent causer une psychose, des hallucinations et même des envies suicidaires. C'est tout simplement aberrant. Malheureusement, ce texte de loi est en cours de procédure accélérée ce qui signifie pas de débat public, pas d'annonce ou d'explication publique du large impact de ce type de mesure sur notre société et c'est la raison pour laquelle nous avons à agir, MAINTENANT!

Le "Mother's Act" viole le droit constitutionnel des Américains  à la liberté privée et plus largement, le droit à la liberté en général et cela est tout simplement fort dangereux.
C'est pourquoi nous devons contribuer à stopper ça. Nous avons un besoin urgent d'appeler et de contacter par mail chaque sénateur du Comité de soutien afin de faire part de notre ferme opposition au "Mother's Act" et du fait que nous soyons outragés qu'il n'y ait pas eu de débat public ou de divulgation des conséquences que cela pouvait avoir sur notre société dans son entièreté.

Pour envoyer une lettre, rendez-vous
ici.

Svp appelez les sénateurs suivants du Comité de soutien et dites leur que vous souhaitez que le parcours du "Mother's Act" s'arrête en commission:

Lisa Murkowski, R: 202-224-6665, AK
John McCain, R: 202-224-2235, AZ
Christopher Dodd, D: 202-224-2823, CT
Johnny Isakson, R: 202-224-3643, GA
Tom Harkin, D: 202-224-3254, IA
Pat Roberts, R: 202-224-4774, KS
Edward Kennedy D: 202-224-4543, MA
Barbara Mikulski D: 202-224-4654, MD
Richard Burr, R: 202-224-3154, NC
Kay Hagan, D: 202-224-6342, NC
Judd Gregg, R: 202-224-3324, NH
Jeff Bingaman, D: 202-224-5521, NM
Sherrod Brown, D 202-224-2315, OH
Tom Coburn, R 202-224-5754, OK
Jeff Merkley, D 202-224-3753, OR
Bob Casey, D 202-224-6324, PA
Jack Reed, D 202-224-4642, RI
Lamar Alexander R 202-224-4944, TN
Orrin Hatch R 202-224-5251, UT
Bernard Sanders, I: 202-224-5141, VT
Patty Murray, D, 202-224-2621, WA
Michael Enzi, R, 202-224-3424, WY

Merci beaucoup pour le soin que vous prendrez à appeler et à agir! Souvenez-vous que "Nous le peuple" devons décider!
Respectueusement,
Sheila Matthews
Cofounder
www.ablechild.org

Cet article est issu du site de l'ancien candidat (R) à la présidence Ron Paul (Un homme qui avait à coeur de rompre les liens incestueux entre l'industrie et le monde politique et qui aurait bien mieux amélioré la situation que ne pourra jamais le faire Obama...), voir ici.



Vous le voyez, nos amis Américains sont dans une situation éminemment périlleuse PARCE QU'ILS ONT LAISSE FAIRE. A présent, les voilà dans l'urgence. Le sort de centaines de millions de gens ne dépend plus que de quelques lanceurs d'alerte acharnés. Parce que le peuple n'a pas fait son job de citoyens, tout simplement.
Lorsqu'Hitler a imposé ses lois de plus en plus liberticides dès la fin des années 30', trop peu de gens se sont mobilisés et à eux aussi on disait que ça allait être "pour leur bien", "pour l'honneur de leur pays", "pour leur bien être", "pour leur sécurité" etc etc

On a vu le résultat.....

Et aujourd'hui, on recommence. Certains seront choqués parce qu'ils s'imaginent à tort que jamais rien n'atteindra l'horreur des nazis. Hélas, ceci est faux et à force de décerner à cette horreur immense le triste laurier du "pire mal qui sera jamais possible", on banalise et on permet des horreurs de même style sur un mode encore plus pernicieux parce que jugé par trop de gens comme "Au nom du Bien".

Pourtant, la tyrannie est déjà là et bien là et pour rappel, si vous ne le voyez toujours pas (c'est bien connu que ce qui est trop "pétant" peut éblouir au point d'aveugler...), rendez-vous compte que:

- Les industriels ont déjà réussi à imposer leurs OGM: en Amérique déjà l'étiquettage des produits OGM n'existe pas et ce, alors que plus de 85% de la population voudrait AVOIR LE CHOIX! En Europe, il n'est pas strictement obligatoire pour les firmes de mentionner l'utilisation d'OGM si elle ne dépasse pas 1% etc
Mais, pas d'inquiétude nous ont dit les Monsanto &Co, c'est "pour notre bien" et celui de "la planète" car ça permettra de lutter contre la faim dans le monde (il fallait oser mais ils l'ont fait!)

- Les industriels qui savent que le monde pollué est rentable en terme de malades induits (qui consommeront à vie leurs traitements chimiques palliatifs bien lucratifs) souhaitent avec force imposer le CODEX ALIMENTARIUS afin d'obliger les gens à avoir une prescription médicale pour l'obtention de compléments alimentaires et encore, ce sera des doses réduites au point de ne plus être fort efficaces. Ceci rendra les gens de plus en plus dépendants du système médical et moins à même de s'autogérer et de rester en santé à bas coût! Mais là aussi, c'est officiellement "pour notre bien", au prétexte que trop de gens consommeraient  ces produits de façon irrationnelle et que les compléments alimentaires ne seraient "pas tellement sans danger que ça" (que dire alors de leurs poisons vaccinaux et autres médicaments débilitants?)

- Aux USA,
un adolescent qui refusait de poursuivre la chimio s'est vu traîner en justice par un travailleur social afin de le forcer contre son gré à continuer sa chimio (fort heureusement le juge a tranché en faveur du malade mais enfin, comment une telle procédure a-t-elle pu être jugée recevable initialement???!) En France, il est demandé aux médecins de renseigner tant à la sécurité sociale qu'à l'ordre des médecins les patients jugés "déviants" et "récalcitrants" c'est à dire ceux qui refusent vaccinations, chimio et tutti quanti!
En France, en Belgique, etc, les praticiens qui souhaitent donner un avis public indépendant ou refuser chimio, vaccins etc en leur âme et conscience sont mis au banc de leur communauté et suspendus, radiés etc

- Les industriels sont tellement puissants que ce sont eux qui établissent les normes des résultats de laboratoires (par le biais des comités d'experts et sociétés médicales, entièrement noyautées). De la sorte, c'est X pourcents de part de marchés en plus chaque année puisque dès lors que le patient dépasse, même d'un peu tel ou tel seuil fixé sans cesse à la baisse par les industriels, il se verra prescrire des anti-cholestérolémiants, des anti-hypertenseurs (bétabloquants) et ce pour longtemps, la plupart du temps à vie. Quelle manne!


Et on pourrait hélas citer encore d'innombrables exemples!



Cette tyrannie consistant à imposer un test de santé mentale à toute nouvelle future maman prétendra aussi se baser sur "l'intérêt de tous" en prétextant que bien des enfants souffrent de sévices, que la violence américaine est due à des carences éducatives et à l'instabilité psychiatrique de nombreux parents etc...
On voit déjà ça d'ici, c'est évident. Et, pendant ce temps, la population aura encore zappé les vrais intérêts de telles mesures pour ceux qui tirent réellement les ficelles en coulisses! Car le rôle des médicaments psychiatriques, des vaccinations et des polluants dans la genèse de la violence et de troubles psychiatriques aura complètement été occulté, une fois encore! Pourtant le rôle de ces médicaments, des vaccinations (grandes pourvoyeuses de dommages neurologiques évoluant parfois à très "bas bruit" et de façon sournoise) et de divers polluants comme les métaux lourds pour ne citer qu'eux est clairement lié à ces phénomènes de société que sont la violence et l'inadaptation à la vie en société...

De plus, il n'est pas du tout impossible que les mères qui refuseraient les cocktails vaccinaux faits aux enfants dès la maternité aux USA (comme le vaccin HB fait dès la naissance par ex) soient arbitrairement classées comme "démentes" ou "inaptes" et leurs enfants vaccinés de force. Une fois encore, on devine qui en tirera profit! Puisque déjà, ceux qui réclament une info indépendante sur les vaccinations (par exemple les participants à la conférence de Namur le 8 avril dernier) sont si facilement assimilés à des "sectaires" par nos éminences grises dans les pages des grands quotidiens européens- voir à ce sujet l'exemple de
la carte blanche d'un Professeur de médecine belge
- comment ne pas imaginer que des gens jugés "sectaires" ne puissent pas être ensuite décrétés "dangereux" pour leurs propres enfants et incapables de décider de leur santé?? Il n'y a qu'un pas qui sera hélas vite franchi si nous restons aussi amorphes que nous l'avons été jusqu'à présent!

Alors que le président John Fitzerald Kennedy déclarait dans les années 60' "Nous sommes tous des Berlinois", il est à présent grand temps de nous rendre compte que nous sommes tous aussi des Américains et que la tyrannie qui les menace nous menace tout autant. Si nous ne réagissons pas.....















Repost 0
Published by Expovaccins
commenter cet article
23 avril 2009 4 23 /04 /avril /2009 19:48

Satan était là sur son grand brasier, il était ce jour-là particulièrement réjoui.
- Ah ! Les petits, quel bonheur, je reviens de divers colloques sur le cancer, partout sur la Terre, les savants s’interrogent sur les causes, chacun y va de sa petite idée : c’est dû au stress, à la pollution à la flore perturbée, aux modifications endocriniennes, à l’altération de telle ou telle protéine, à des carences... Les cerveaux scientifiques ne voient pas notre superbe farce...
- Quelle superbe farce ? dit un démon encore au stade de l’initiation.
- Je vais éclairer ta flamme... Tu sais qu’à chaque seconde, il meurt chez chaque être humain cinquante millions de cellules remplacées par cinquante millions de cellules nouvelles. 0r sur cinquante millions de cellules nouvelles, une sur mille naît tarée, anormale, cancer virtuel.
- C’est-à-dire que cinquante mille cellules anormales naissent par seconde ?
- Eh bien, c’est toute l’astuce, petit. Le système immunitaire qui, en permanence, doit transformer, neutraliser, détruire, éliminer les molécules de synthèse est
surmobilisé  autour de cette tâche et de ce fait ne détruit plus suffisamment les cellules anormales, elles dégénèrent et les cancers s’étendent alors, à l’échelle planétaire.
- Maître, vous êtes génial, dit l’aspirant démon. Mais comment les cerveaux scientifiques ne s’aperçoivent-ils pas de la mystification ?
- Là, je vais te faire une confidence,
dit Satan en puisant dans son chaudron de braises préférées. Il s’agit de « dispatching » vital immunitaire. Un système trop sollicité sur une tâche devient déficient sur une autre tâche.., mais cela ne se pèse pas, ne se mesure pas donc n’existe pas scientifiquement. On est tranquille pour longtemps.
-Ah, Maître, quel honneur d’être si près de vous â préparer la grande fête !

-La grande fête, dit Satan, je vous l’avoue, a déjà commencé ! Car voici ma botte secrète pour transformer la planète bleue en un champ de souffrances.
Satan s’assit alors sur son trône, son sceptre à la main, et parla solennellement;
- Mes frères de feu, vous le savez, nous avons réussi à faire croire aux humains que les épidémies avaient
disparu grâce aux vaccinations. Que des adjuvants vaccinaux comme le formol, l’aluminium ou le mercure, étaient sans danger pour les cerveaux. Que l’autisme, l’épilepsie, la schizophrénie et les diverses dégénérescences cérébrales ou nerveuses n’avaient rien à voir avec les pratiques vaccinales. Nous avons réussi à occulter le fait que dans une même seringue, le mélange de plusieurs virus - même considérés comme inoffensifs - pouvait donner lieu à des recombinaisons génétiques d’où naîtront des virus totalement inconnus. Nous avons même réussi à culpabiliser les parents qui réfléchissent. Profitant de ces acquis, il m’est venu une idée infernale qui va changer la face de la Terre.
- Dites-nous, dites-nous, Maître, clamèrent en coeur les démons.
- Voilà dit le Maître. Connaissant l’admiration sans bornes des humains pour leur médecine j’ai réussi à « gommer » dans le cerveau des biologistes un des éléments de physiologie les plus élémentaires.
-Quel élément, quel élément ?
demandèrent les démons impatients.
Satan sourit et expliqua :
-Tant que le système immunitaire n’est pas mature (capable de reconnaître, de neutraliser et détruire un antigène bactérien ou viral), il existe un phénomène dit de tolérance immunitaire. Les virus ou bactéries ingérés ou inoculés sont ainsi tolérés par l’organisme et le système immunitaire en élaboration. Ils restent non combattus et sont acceptés comme étant le Soi, comme étant partie intégrante de l’humain qui les reçoit. Les bactéries et les virus non reconnus ne développeront pas de virulence (c’est inutile car ils ne sont pas attaqués par l’organisme) mais ils évolueront à bas bruit. Ils altéreront alors diverses fonctions, créeront des mutations de gènes des plus diverses et donneront naissance à des milliers de maladies dites génétiques, orphelines ou mutationnelles.
En gommant de l’esprit des biologistes cette notion de tolérance immunitaire et en vaccinant les bébés dès la naissance, alors que le système immunitaire n’est mature que vers 8 à 12 mois pour les physiologistes les plus optimistes, je vais transformer la Terre en un gigantesque hôpital.
-Mais, l’interrompit l’incorrigible
sabotin, ne craignez-vous pas, Maître, que l’on découvre le fait  scientifique occulté ?
Satan s’attendrit et envoya quelques flammèches en direction de son diablotin préféré puis lui dit :
- Tu ne connais pas les hommes et leur orgueil. Bien sûr qu’ils découvriront les nouvelles maladies, les nouveaux syndromes. Mais chaque médecin, chaque biologiste découvreur pensera d’abord à faire porter son nom au nouveau syndrome, à la nouvelle maladie.
Et puis, sois tranquille, c’est parti et bien parti, regarde le diabète, la dépression, la fatigue chronique, les calculs, les cancers, c’était des maladies de vieux. Maintenant même les enfants et les bébés sont atteints par nos grands fléaux. On opère même les foetus dans le ventre de leur mère. C’est le progrès technologique qui évite aux humains de réfléchir, on les tient nos Terriens, ils forgent eux-mêmes leur enfer et n’y voient que du bleu.
Satan rayonnait. Le cauchemar des humains devenait définitif,
auto-entretenu et vénéré par l’homme lui-même... Satan éclata d’un rire cosmique, les étoiles frémirent dans la nuit et le champagne rouge coula à flots sur les enfers...

Repost 0
Published by Expovaccins
commenter cet article
23 avril 2009 4 23 /04 /avril /2009 19:46

Elaboré par le groupe santé  de Nantes (www.sante-solidarite.com)

 

Nous citoyens, signataires de la charte ci-après :

Considérant d’une part 

-Que Louis Pasteur, grand  chimiste, n’a rien démontré en matière de protection  par vaccination, et que la démonstration  majeure de Pouilly-le-Fort en  1881 était malheureusement falsifiée.

-Que le dogme pasteurien dit de Koch-Henle sur l’origine des maladies est aujourd’hui scientifiquement controversé.

-Que la validité du procédé n’est pas scientifiquement établie : la protection sérologique  (la production  d’anticorps) sur laquelle s’appuie les promoteurs de la vaccination n’est pas une garantie de protection.

Que l’évaluation du taux  de protection  d’une  campagne de vaccination relève  d’une  hypothèse  statistique  dont les variations  sont très larges et entraînent  donc des croyances  de protection erronées dans le public.

-Qu’en l’état actuel de la technologie,  aucun produit vaccinal ne peut être considéré comme pur.

-Que les vaccins ne peuvent être,  en l’état actuel de la science, garantis sans effets secondaires parfois graves voire mortels.

-Qu’il n’a jamais été démontré  qu’aucun  vaccin n’ait jamais éradiqué une seule maladie .

-Que la contamination des vaccinés par les non vaccinés est un mythe au service de l’obligation vaccinale.

-Que la barrière d’immunité (à 80 % de vaccinés,  la population  est protégée) inventée par le laboratoire Mérieux constitue une hypothèse commerciale non scientifiquement fondée.

-Que le seul argument qui pourrait justifier l’obligation vaccinale,  (nonobstant le droit humain au respect de son intégrité physique) le principe risque  bénéfice, ne peut s’appliquer qu’à des personnes en bonne santé d’une part et, d’autre part, viole de façon majeure le principe de précaution.

-Que ce principe omnipotent de la médecine actuelle ne peut s’appliquer qu’avec le plein accord du patient et suite à une information loyale et complète de ce dernier (Loi Kouchner).

Et d’autre part :

-Que les lois  d’obligation  vaccinale violent l’intégrité  du corps humain  et par là même la constitution Art.3 de la Déclaration des  Droits de l’Homme du 10.12.1948, le c ode civil Art 16.3 et la Loi Kouchner du 04.03.2002.

-Que l’information sur les vaccins est sous contrôle des fabricants,  juges et parties.

.-Que les vaccins actuellement obligatoires sont, pour la France, décalés par rapport aux pathologies actuelles.

-Que l’information actuelle sur les vaccins,  ne faisant état que des bénéfices sans mention des risques,  relève de la propagande et  non de l’information.

-Qu’il n’a jamais été conduit en  France d’étude épistémiologique sur les effets des différentes campagnes de vaccination,  notamment de la plus importante, celle de la vaccination  contre l’hépatite B.

-Que les médecins, dans leur grande majorité, ne font pas  remonter les cas graves qu’ils rencontrent (manquement à  leur devoir de pharmacovigilance) mais usent de leur pouvoir pour, dissuader les patients d’aller en  justice » pour faire valoir leurs droits.

-Que les victimes elles-mêmes, privées de leur santé, de leur travail et de leurs revenus, constituent les atteintes actuelles les plus graves aux droits de l’homme dans  notre pays et n’ont plus ni les moyens ni la force physique et morale de se pourvoir en justice.

_Que la justice, pour  contrecarrer les plaintes, a inversé dans les années 90 la charge de la preuve : c’est désormais à la victime qu’incombe la charge de la preuve !

-Que les autorités sanitaires jouent délibérément sur le registre de la peur et de la culpabilité,  particulièrement sur les mamans et les vieillards, pour imposer les vaccins.

-Que ces mêmes autorités pratiquent délibérément la confusion entre vaccins obligatoires et ceux qui ne le sont pas, sans préciser que l’Etat n’engage sa responsabilité que pour les 4 vaccinations obligatoires / DTP  et BCG.

-Qu’elles reconnaissant l’inefficacité du BCG et sa toxicité mais sont incapables de l’abroger pour des raisons politiques et commerciales.

-Que cette situation  génère un  climat de défiance et de peur dans la population quant à  son système  de santé et quant aux autorités sanitaires, climat qui est préjudiciable à tous.

 

Demandons :

-La liberté des vaccinations pour tous, enfants, personnes âgées, professionnels et donc l’abrogation immédiate des lois d’obligation vaccinales

-L’arrêt de toute propagande sur les vaccinations par les laboratoires.

-L’application de la loi Kouchner sur les vaccinations : obligation d’information  loyale et complète.

-La mise en place d’une véritable pharmacovigilance hors du contrôle des laboratoires et, malheureusement, la mise en place de sanctions pour manquement à l’obligation de notification et à l’abandon des patients.

-Le rétablissement de la charge de la preuve aux responsables, c’est-à-dire aux fabricants.

-La reconnaissance des dégâts causés et leur juste réparation.

-Un bilan épidémiologique et économique complet, indépendant et contradictoire, sur cette question.


Repost 0
Published by Expovaccins
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog d' Expovaccins
  • Le blog d' Expovaccins
  • : Les dangers des vaccins exposés au grand jour.
  • Contact

 
                                                                                                                                                   © Expovaccins 2009


"Malheur a celui qui s'est tu parce qu'il croyait parler dans le désert"  
Balzac

Recherche

Contact

expovaccins@hotmail.com

Action solidarité

 

NM Médical, distribution de matériel médicalSoutenir cette action, c'est favoriser l'accès à l'eau potable de ceux qui en ont besoin... l'eau, c'est la vie!

Offrir de l'eau, c'est nettement plus important qu'inonder le monde de vaccins et c'est sans effet secondaire.

                                         

Avertissement

La totalité des contenus et données diffusées via ce blog sont essentiellement destinées à l'information libre et indépendante du public. Les sources étant de nature diverses, ces informations ne sauraient en aucun cas refléter la position ou l'opinion de l'éditeur de ce blog et il importe que le public puisse recouper ses informations et se faire un avis en toute indépendance et en toute objectivité. En aucun cas les informations proposées sur ce site ne sauraient être assimilées à un quelconque avis ou conseil d'ordre médical. La décision de vacciner ou non est une décision complexe qui se prend après mure réflexion, après une recherche d'informations soigneuse et rigoureuse et qui doit pouvoir se débattre avec le praticien de santé à qui vous aurez finalement choisi d' accorder votre confiance.