Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 avril 2017 1 17 /04 /avril /2017 15:03

IMMUNITE DE GROUPE :

manipulation par la peur et la culpabilité

 

Jon Rappoport, 6 mars 2017

Immunité de groupe: manipulation par la peur et la culpabilité

Salut le troupeau ! Le troupeau est tout !

 

Le concept de l’immunité de groupe (troupeau) pour la protection de la population est utilisé par les fans des vaccins comme moyen de créer de la culpabilité chez les personnes qui ne mettent pas leurs enfants dans les files d’attente pour recevoir les vaccins.

 

« Votre enfant non vacciné représente un danger pour mon enfant vacciné » !

 

Excusez-moi ?

 

Protéger des enfants qui sont déjà vaccinés ? Vraiment ?

 

Le petit Jimmy dont les parents ont décidé de ne pas le vacciner, pourra transmettre des maladies à des enfants qui sont déjà vaccinés ? Mais quoi ? Oh, vous voulez dire que ces enfants immunisés ne sont pas vraiment sûrs ? Alors pourquoi les avoir vaccinés en premier lieu ?

 

Ce qui protège vraiment les gens de la maladie, tout en leur permettant de se rétablir de la maladie sans effets secondaires, c’est la puissance de leurs systèmes immunitaires.

 

Si une personne a un système immunitaire chroniquement affaibli, elle deviendra malade encore et encore, et peu importe combien de personnes autour d’elle sont vaccinées contre toute une série de maladies.

 

La santé des populations est essentiellement dépendante d’une bonne alimentation, d’un milieu de vie sain et harmonieux, comme d’une absence d’éléments toxiques dans l’environnement. Beaucoup de médecins savent ces choses mais refusent d’en parler parce qu’ils savent ce que cela pourrait leur en coûter.

 

La vaccination, en tant que stratégie de propagande, est utilisée pour médicaliser la population- pour faire comprendre au bon peuple qu’une bonne santé est essentiellement une question médicale.

 

Ce n’est nullement le cas.

 

Si demain deux choses se produisaient, elles modifieraient la santé dans n’importe quel pays industrialisé :

 

En premier lieu, si des millions de personnes se décidaient à acheter des aliments sains ou cultivaient leur propre nourriture dans leurs propres jardins ou dans des jardins communautaires.

 

En deuxième lieu, si les tribunaux rendaient la justice sous forme d’amendes de millions de dollars, et sous forme de longues, longues peines de prison pour les responsables des sociétés qui contribuent à augmenter les graves niveaux de pollution.

 

Note : pareille justice finirait par éliminer les cultures OGM qui dépendent de l’utilisation de pesticides toxiques.

 

Je ne fais pas de miracle. Je veux tout juste faire ressortir qu’avec l’adoption de ces deux seules mesures, les hôpitaux, les cliniques, les cabinets médicaux finiraient par se vider et le cartel médical finirait par faire l’objet d’un énorme virage.

 

La santé et la vie ne sont pas des fonctions médicales

 

Dans l’état actuel des choses, toute science qui prétendrait que la vie et la santé sont des fonctions médicales, serait une fausse science. Les gens qui auraient ces prétentions ne pourraient être que des menteurs, des imbéciles ou des criminels ou la combinaison des trois.

 

« Le taux de mortalité combiné de la scarlatine, de la diphtérie, de la coqueluche et de la rougeole chez les enfants de moins de 15 ans montre que près de 90% de la baisse totale  de mortalité entre 1860 et 1965 a eu lieu avant l’introduction des antibiotiques et de la vaccination généralisée. Cette récession peut, en partie, être attribuée à l’amélioration des conditions de vie (logement, alimentation, eau potable, égouts, etc.), à la diminution de la virulence des micro-organismes. Mais de loin, le facteur le plus important a été une plus forte résistance de l’hôte en raison d’une meilleure nutrition. » Ivan Illich, « Némésis Médicale, l’expropriation de la santé, Seuil 1975 ».

 

La résistance de l’hôte dépend essentiellement d’un système immunitaire fort

 

Allez dans n’importe quel pays du Tiers Monde en proie à la pauvreté et vous trouverez : un approvisionnement en eau contaminée, famine, manque d’assainissement de base, régions surpeuplées, terres agricoles volées et de grands programmes de vaccination. Résultat : des maladies chroniques. Peu importe quelles étiquettes on peut mettre sur ces maladies, elles persisteront jusqu’à ce que ces facteurs soient modifiés.

 

Prenez le cas d’une communauté riche comme celle de Beverly Hills. Combien de médecins oseraient dire à leurs patients : « Regardez, votre enfant a besoin d’air frais, de soleil, d’exercice. Il faut qu’il arrête la malbouffe, comme aussi de visionner  des vidéos des heures et des heures par jour. Jusqu’à ce que cela arrive, il n’y a rien que personne ne puisse faire pour lui. […].

 

Les éléments de base qui favorisent un  système immunitaire sain et fort dépasseront toujours les vaccinations et autres interventions médicales. On peut  ne pas être d’accord avec ce fait, on peut l’attaquer, mais personne ne pourra le changer.

 

Avec un système immunitaire naturellement fort, vous ne pouvez tomber malade, et si la chose arrive,  vous récupérez sans effets secondaires durables.

 

Avec un système immunitaire affaibli, vous pouvez tomber malade suite à pas mal de causes.

 

Avis aux mamans du monde : essayez d’avoir davantage recours à votre bon sens et à vous servir de votre intelligence dans toutes ces situations. Pensez à ce que vous devriez faire pour renforcer le système immunitaire de vos familles. Demandez-vous pourquoi vous vous inquiétez que des enfants non vaccinés puissent représenter un danger pour votre enfant vacciné, alors qu’il est, comme on vous le dit, protégé ?

 

Ne vous laissez plus induire en erreur par cette gigantesque stratégie de socialisation qu’on appelle la vaccination.

 

https://jonrappoport.wordpress.com/2017/03/06/herd-immunity-used-for-fear-and-guilt/

 

« L’entreprise médicale est devenue un danger majeur pour la santé…Un appareil technique imposant allié à une bureaucratie médicale "égalitaire" a créé l'illusion dangereuse d'une corrélation "naturelle" entre l'intensité de l'acte médical et la fréquence des guérisons. Cette hypothèse, qui fonde pourtant la pratique médicale contemporaine, n'a jamais été prouvée scientifiquement… La médecine est une marchandise qui échappe à tout contrôle de coût, comme à tout contrôle de qualité. »

 

 

 

Repost 0
Published by Expovaccins
commenter cet article
13 novembre 2016 7 13 /11 /novembre /2016 11:02
Repost 0
Published by Expovaccins
commenter cet article
6 novembre 2016 7 06 /11 /novembre /2016 18:31
Repost 0
Published by Expovaccins
commenter cet article
1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 10:07

« S’il vous plaît, ne m’empêchez pas d’aller à l’école ! »

Vaccination et myélite transverse: attention les dégâts!

Otto tient les pétitions destinées au Gouverneur de Californie, et qui ont été récoltées pour lui permettre de fréquenter l’école.

 

Après avoir reçu 6 vaccins à 17 mois il a fait une paralysie des deux jambes, une maladie auto-immune qui s’appelle myélite transverse.

Le projet de loi SB277 interdit l’accès aux écoles aux enfants qui n’ont pas reçu tous leurs vaccins

 

Allocution du papa d’Otto devant le Parlement de Californie

Vaccination et myélite transverse: attention les dégâts!

Je m’appelle Joshua Coleman et voici mon fils Otto. Mon fils a reçu 6 vaccins quand il avait 17 mois. Il en a résulté une maladie auto-immune connue sous le nom de myélite transverse. Les médecins qui l’on suivi n’ont pas rapporté son cas au VAERS. Personne ne m’a parlé du programme d’indemnisation des victimes de vaccins.

 

Au début, j’ai pensé qu’Otto était un de ces rares cas malheureux. Mais en faisant mes recherches, j’ai découvert de nombreuses choses troublantes. J’ai d’abord réalisé que les vaccins ne sont pas testés de manière scientifique, c’est-à-dire selon la règle d’or de la science, à savoir test contrôlé en double aveugle avec placebo. Il est étonnant de constater que les vaccins pour les chiens sont testés selon les exigences de cette règle d’or de la science.

 

J’ai aussi découvert que l’administration simultanée de plusieurs vaccins n’a non plus jamais été testée.

 

Je ne sais pas ce que vous pensez, mais avant que quelqu’un injecte quoi que ce soit dans le corps de mon bébé, j’aimerais être rassuré que tous les tests de sécurité ont été réalisés, et l’ont été selon tous les critères scientifiques exigés pour tous les médicaments disponibles.

 

Pat Brown a été gouverneur de Californie entre 1959 et 1967. En 1961, le gouverneur Pat Brown a signé la première loi d’exemption vaccinale pour raisons philosophiques (personnelles) en Californie.

 

On peut garder à l’esprit qu’en 1961 la vaccination contre la polio était déjà utilisée depuis 5 ans. Le gouverneur Pat Brown avait vécu 51 ans jusqu’à l’époque de la polio sans aucun vaccin. Il a, malgré tout, réalisé que la liberté de choix en matière de vaccination était d’une très grande importance. Il n’a pas voulu empêcher les parents qui ne vaccinaient pas leurs enfants de leur permettre de fréquenter l’école.

 

Cette exemption qui a pris cours en 1961 existe toujours aujourd’hui 54 ans plus tard.

 

Mais aujourd’hui, après un incident mineur à Disney Land, les sénateurs Pan et Allen veulent que le fils du gouverneur Pat Brown, le gouverneur Jerry Brown élimine les exemptions pour raisons personnelles que son propre père avait instituées.

 

Les sénateurs Pan et Allen disent  que l’incident de Disney Land constitue la preuve que la Californie doit adopter le projet de loi SB277. Ils disent que nous avons besoin de ce projet de loi pour éviter une épidémie.

 

En ce qui me concerne, je vois l’incident de Disney Land d’une toute autre façon. Disney Land est le second business le plus important de la planète. Disney Land accueille en moyenne 40.000 visiteurs par jour. La rougeole est la maladie la plus contagieuse de la planète. Toutes les conditions semblent donc bien être réunies pour créer une épidémie. L’explication de ce qui s’est produit se base en fait sur deux extrêmes. 134 personnes ont fait une éruption, certaines autres ont fait un peu de fièvre et personne n’est mort. Tout cela est en fait une histoire qui ne devrait effrayer personne. Nous avons aussi la preuve que cette situation est sous contrôle et qu’une nouvelle loi n’est absolument pas nécessaire ! – Merci !

Josh Coleman parle de son petit garçon paralysé par les vaccins et de la loi d’obligation vaccinale SB277

Vaccination et myélite transverse: attention les dégâts!
Vaccination et myélite transverse: attention les dégâts!

Par Anne Dachel, 12 juillet 2016 publié dans « Age of Autism »

 

Joshua Coleman est le papa du petit Otto dont la santé a été endommagée par des vaccins quand il avait 17 mois. Le papa s’est fortement engagé pour mettre un terme au projet de loi SB277. Malgré le fait que Joshua n’ait pas pu directement contacter les parlementaires, Joshua s’est, devant de Parlement, adressé à une foule énorme le 25 juin 2015.

 

Ci-dessous, une partie du discours de Josh sur le réalité des dommages causés par les vaccins et sur lesquels les médecins comme le législateur veulent fermer les yeux.

 

«  Nous avons demandé pourquoi ce malheur nous est arrivé. Le médecin nous a répondu qu’il s’agissait vraisemblablement d’une réaction soit à des vaccins, soit à un virus qui circulait. La réaction à un virus a été exclue parce que le petit ne présentait aucun autre signe de maladie. Le médecin a alors claqué la porte et ce fut la fin de la discussion. Nous ne savions toujours pas comment il se faisait que notre petit garçon qui était en parfaite santé et qui qui marchait fut brusquement paralysé.

 

Aucune enquête ne fut réalisée pour déterminer précisément ce qui avait cloué notre petit garçon dans un fauteuil roulant pour le restant de ses jours. Nous avons finalement décidé de conduire Otto à l’hôpital John Hopkins pour y faire des tests supplémentaires. Là, les médecins ont testé toutes les causes possibles, à l’exception des vaccinations, qui auraient pu entraîner la paralysie de notre fils. Cela ne faisait pour nous aucun sens, étant donné que les médecins qui l’avaient examiné dans quatre hôpitaux différents avaient précisé que les vaccins qu’il avait reçus tès peu de temps avant sa paralysie étaient vraisemblablement les principaux coupables. »

 

J’ai récemment recontacté Joshua pour qu’il me donne plus de détails sur ce qu’il avait vécu.

 

Je lui ai demandé de parler de la manifestation à Sacramento contre le SB277 le 25 juin 2016

 

« Nous sommes arrivés devant le parlement où s’était déjà rassemblés des centaines de parents, peut-être même un millier. Plusieurs d’entre eux ont pris la parole. En ce qui me concerne, j’ai raconté mon histoire avec les vaccins : la santé de mon fils avait été endommagée quand il avait 17 mois.

 

J’ai ici son carnet de vaccinations. A 17 mois, il avait reçu 37 vaccins, ce qui représente environ trois fois le nombre de vaccins que j’ai reçus tout au cours de ma vie. Otto a fini par être paralysé (Myélite transverse).

 

Quand pareil drame arrive à votre enfant, vous voulez penser qu’on a fait l’impossible, que l’on a été aussi prudents que possible et que personne n’aurait pu éviter ce drame.

 

Au fil du temps, en faisant mes recherches, je me suis rendu compte que le programme de vaccination manquait en fait de prudence et que ce qui nous est arrivé aurait pu être évité si on s’était donné la peine d’effectuer de meilleures études de sécurité.[…]

 

Il devient de plus en plus évident que ce qui se passe ici n’a pas grand-chose à voir avec la sécurité ; c’est surtout une question d’argent. Le fait que cette proposition de loi soit apparue alors que pas une seule personne n’était décédée- quelques personnes ont fait des rougeurs et puis tout s’est terminé. Je suis personnellement convaincu que plus de la moitié des personnes qui ont fait la rougeole étaient vaccinées.. C’est tout à fait absurde … et en plus toute cette histoire n’a duré que six jours.

 

http://www.ageofautism.com/2016/07/joshua-coleman-speaks-out-on-sons-vaccine-induced-paralysis-transverse-myelitis-and-sb277.html#comments

Repost 0
Published by Expovaccins
commenter cet article
29 octobre 2016 6 29 /10 /octobre /2016 22:31

Que peuvent avoir en commun,

Les compteurs intelligents et les vaccinations ?

Compteurs intelligents et vaccins: qu'ont-ils en commun?

UN CHEVAL DE TROIE

« Il existe, pour vous et moi, une nouvelle tendance dans les domaines du contrôle politique et économique. Il s’agit de la brillante idée du contrat « opt-out » (qui permet de ne pas participer, de maintenir son choix à la vie privée). Le contrat « Opt-out » est le type de contrat que les grandes institutions essayent de vous faire signer si vous n’acceptez pas leurs premiers contrats. Normalement, si vous ne voulez pas signer un document , on devrait en rester là et tout serait terminé.

Mais quand vous refusez de marquer votre accord à leurs politiques et programmes  embrouillés, risqués et dangereux, ils essaient de vous rattraper au moyen du contrat « opt-out », tout comme si vous leur deviez quelque chose pour ne pas vous incliner devant leur programme. La chose est très trompeuse. Dans un contrat « opt-out » vous n’avez pas à refuser quoi que ce soit. Vous l’avez déjà fait en refusant d’emblée leur programme. Le contrat « opt-out » est une manière sournoise de vous faire accepter de reconnaitre que vous auriez dû accepter et que vous concédez de payer une sorte d’amende, ou d’abandonner une partie de vos droits. Donc, c’est un peu comme si, quand vous refusez que le brigand vous vole , ce dernier vous tendait un contrat « opt-out » par lequel vous reconnaitriez devoir lui payer une certaine somme pour qu’il ne puisse pas vous voler. C’est complètement ridicule. C’est votre refus qui est le véritable « opt-out ». Le contrat « opt-out » est, en fait, UN CHEVAL DE TROIE » - Jerry Day

 

Par Catherine Frompovich, 19 août 2016

 

Jerry Day de « Freedom Taker.com » a produit une nouvelle vidéo exceptionnelle dans laquelle il explique en détails ce que les compteurs intelligents et les vaccinations ont en commun.- Il s’agit de l’ « Acceptation Conditionnelle », un terme et une tactique juridique par lesquels vous pouvez refuser que quiconque exerce sur vous des pressions pour que vous signiez un accord « opt-out » (choisir de ne pas participer – choix de vie privée) pour un compteur intelligent ou pour l’acceptation d’une vaccination.

 

Les contrats « opt-out » sont ceux que les grandes entreprises vous soumettent quand vous refusez leurs offres. C’est ce que Jerry  explique, quand, dans la vidéo, il évoque « le grand banditisme » :

 

https://takebackyourpower.net/jerry-day-how-to-say-no-to-vaccinations-and-smart-meters-video/

 

« Ecoutez attentivement ce qu’explique Jerry, prenez aussi des notes, parce que vous pourriez devoir utiliser sa logique dans la rubrique « Droit du contrat », dit Jerry.

 

Rappelez-vous toujours que vous avez un Droit de Contrat. Tel est le terme juridique utilisé pour décrire le fait que, sur tout contrat ou accord, votre signature doit être entièrement et totalement volontaire et non contrainte en aucune manière. Si, d’une manière ou d’une autre vous êtes forcé, contraint de signer ou d’accepter, votre signature et l’accord signé n’ont aucune autorité et ne peuvent avoir aucun effet.

 

Légalement, il n’y a pas de contrat ou d’accord si vous pouvez démontrer qu’il y a eu contrainte ou que des pressions ont été exercées à votre encontre pour vous faire signer le contrat. Donc, votre droit de contrat signifie que vous et  vous seul puissiez décider si oui ou non vous décidez de signer un document.

 

Ils [les services publics et les gouvernements] violent de manière criminelle les droits des clients des services publics  - et ils le savent. Du fait qu’ils refusent d’assurer les dommages possibles que leur politique risque de vous causer, vous avez personnellement tous les droits de refuser ce qu’ils veulent vous imposer (vaccins –compteurs intelligents).

 

Si, par exemple l’équipement qu’ils installent n’est vraiment pas dangereux et ne viole pas vos droits, l’assurance pourrait pratiquement ne rien coûter. Mais aujourd’hui, les compteurs électroniques de service public sont connus pour être dangereux et nuisibles – si bien qu’aucune compagnie d’assurance n’assurera et ne payera quoique ce soit, parce que ces compagnies savent que cette avancée utilitaire de mesure est en fait une bombe à retardement susceptible de provoquer des dommages et des litiges. Les vaccinations représentent une situation très semblable à cette des smart meters (compteurs intelligents).

 

Ecoutez attentivement ce que dit Jerry  à propos de cette « acceptation conditionnelle » parce que ce sont les éléments qui vous aideront à vous protéger vous et votre famille des Smart Meters et de la Dirty Electricity qu’ils produisent, sans compter les risques d’incendies et la perte de votre maison qui pourraient provenir de compteurs intelligents qui auraient tendance à mal fonctionner.

 

La même logique qui concerne le « droit de contrat » et l’ « acceptation, conditionnelle » s’applique également à la vaccination. Jerry se penche sur le problème des vaccinations comme vous n’en avez peut-être jamais entendu parler auparavant.

 

Les propriétaires d’assurances, ainsi que l’assurance maladie ne couvriront pas les pertes et les dommages dus aux Smart Meters, ni non plus les dommages de santé de ceux qui se seront fait vacciner !

Compteurs intelligents et vaccins: qu'ont-ils en commun?

L’injustice que représentent le harcèlement et l’intimidation des services publics et des professionnels de Santé doivent être pleinement compris pour ce qu’ils sont : c’est vous qui êtes le responsable de tout dommage à moins que vous soyez prêts à ne pas vous laisser faire et à réclamer vos droits légaux en prenant les conseils de Jerry en considération.

 

Après avoir écouté la vidéo, veuillez, s’il vous plaît, vous assurer d’avoir vérifié les documents téléchargeables A-2 et A-4 concernant les compteurs intelligents. Jerry donne aussi un avis à propos des vaccinations. Il s’agit de suggestions offertes par :  www.FreedomTaker.com.

 

D’après:http://www.activistpost.com/2016/08/smart-meters-vaccinations-common.html

Repost 0
Published by Expovaccins
commenter cet article
2 juillet 2016 6 02 /07 /juillet /2016 11:12

 Au nom du plus grand bien…

Insoutenables vaccins "au nom du plus grand bien"

Par Barbara Loe Fisher, Présidente du NVIC

 

Chaque enfant doit être vacciné pour le plus grand bien de la société, disent les partisans de la vaccination et les parents qui ne vaccinent pas leurs enfants leur font courir des risques. L’état devrait exiger que les risques vaccinaux soient partagés équitablement par tous parce que les bénéfices pour la majorité l’emportent sur la minorité des enfants qui en subissent les effets secondaires. En bref, quand il s’agit de vaccinations obligatoires la fin justifie les moyens.

 

Ceux qui s’interrogent sur la pertinence des vaccinations de masse, tant sur le plan individuel que collectif répliquent que les risques n’ont jamais été évalués scientifiquement, alors que certains enfants sont susceptibles d’encourir de hauts risques de dommages, y compris de décès. En effet les vaccinations de masse sont équivalentes à des expérimentations médicales réalisées sur des enfants qui pourraient être génétiquement prédisposés à telle ou tel problème de santé. En outre, il semble évident que ceux qui choisissent de vacciner ne devraient rien avoir à craindre de ceux qui font le choix de ne pas vacciner – si, comme on l’affirme les vaccins sont effectivement protecteurs.

 

Comme les officiels de la Santé ont choisi de traduire la science et la médecine en textes légaux, le débat public fait ressurgir des questions ayant trait à  l’éthique et qui avaient été abordées après les jours sombres de la seconde guerre mondiale. Bien que les expérimentations médicales saugrenues systématiquement réalisées dans les camps de concentration  au cours de l’Holocauste relèvent d’une toute autre histoire, il n’en reste pas moins que les principes universels d’éthique débattus au cours du procès de Nuremberg n’en restent pas moins pertinents.

 

Est-ce que l’état possède l’autorité morale d’exiger que des citoyens donnent leur vie contre leur volonté pour des pratiques que ce même état a jugé correspondre au plus grand bien ?

 

Oliver Holmes, juriste à la Cour Suprême des Etats-Unis a, en 1927, appliqué une éthique utilitariste pour justifier la stérilisation d’une femme retardée mentale, en disant que « le principe qui s’applique à la vaccination obligatoire est suffisamment large pour pouvoir inclure la résection des trompes de Fallope.»

 

Une dizaine d’années plus tard, Hitler devait mettre en œuvre les principes d’une éthique utilitariste dans ses formes les plus extrêmes et les plus tragiques. Dans une série d’articles remarquables publiés dans le numéro de Novembre 1996 du Journal de l’Association Médicale Américaine, des spécialistes de l’éthique et des juristes ont décrit la manière dont des médecins au service de l’état allemand se sont servis, avant et pendant la deuxième guerre mondiale, de raisonnements utilitaristes pour justifier le sacrifice d’un petit nombre d’individus au profit du bonheur et du bénéfice théorique du plus grand nombre. Des expérimentations scientifiques sur des individus, y compris l’injection de vaccins expérimentaux, furent justifiées sous le prétexte qu’elles permettaient l’avancement de la science médicale pour le plus grand bénéfice de l’humanité.

 

Le Tribunal de Nuremberg qui, au cours des séances de 1946-47, a jugé les médecins nazis pour crimes contre l’humanité, a discrédité l’utilitarisme pseudo éthique, comme étant essentiellement immoral C’est du Procès des médecins de Nuremberg qu’est né le Code de Nuremberg. C’est au sujet de ce Code de Nuremberg que le Professeur de l’Université de Yale, médecin et expert en matière d’éthique, le Dr Jay Katz a écrit : « Le progrès de la science doit  explicitement, sinon implicitement s’incliner devant le principe qui protège l’inviolabilité de l’individu. Les droits de l’individu à une totale auto détermination et autonomie doivent passer avant tout. Les progrès de la science peuvent peut-être en souffrir, peut-être même, dans certains cas devenir impossibles, mais c’est le prix à payer. »

 

Dans un autre article le Dr Katz déclarait que les juges du tribunal de Nuremberg, bouleversés par ce dont ils avaient eu connaissance, envisageaient un monde dans lequel les hommes et les femmes libres pourraient, après avoir reçu une information sûre, prendre leurs propres décisions, bonnes ou mauvaises, et non subir celles que  l’état, la science ou de la médecine leur imposeraient, sans être parfaitement informés.

 

Le tout Premier Principe du Code de Nuremberg est ainsi exprimé : «  Le consentement volontaire du sujet humain est absolument essentiel. »

 

Le Code de Nuremberg qui traite plus spécifiquement de l’utilisation d’êtres humains en recherche médicale a été adopté sur un plan international et a été suivi en 1964 par la Déclaration d’Helsinki. Il est considéré comme la « Règle d’Or » de l’éthique médicale et comme la base même du droit à un consentement libre et éclairé par rapport à tout ce qui concerne les pratiques médicales comportant des risques de dommages.

 

Aujourd’hui, les patients jouissent des protections qui sous tendent le consentement libre et éclairé quand ils subissent des interventions chirurgicales, des tests ou quand ils prennent des médicaments comportant des risques de dommages ou de décès. Mais les vaccinations ont été exclues des normes régissant le consentement éclairé.

 

Si l’état est incapable de déterminer quels individus sont à risque, soit génétiquement, soit autrement de voir leur santé endommagée ou même de décéder à la suite de vaccinations, n’est-on pas en droit de déduire que ces dernières deviennent de facto des expérimentations médicales, ainsi qu’une application immorale de l’utilitarisme ?

 

Le philosophe Hans Jonas nous rappelle qu’un état peut avoir le droit de demander à un individu de se présenter comme volontaire pour mourir dans le but de ce qui a été défini par lui comme étant le bien commun, mais rarement, voir jamais l’état n’a le pouvoir de l’ordonner. Il a conclu : «  N’oublions jamais que le progrès est un objectif optionnel et non un engagement inconditionnel. Son avancement en particulier, tout obligatoire qu’il soit, ne comporte rien de sacré… »

 

La société serait en fait bien menacée par l’érosion  de ces valeurs morales. La perte de ces valeurs qui pourrait être causée par une poursuite trop impitoyable du progrès scientifique, risquerait de rendre futiles ses triomphes les plus éclatants.

 

Barbara Loe Fisher: Shots in the Dark

The Next City, Summer 1999,Vol.4,N°4

 

http://www.nvic.org/informed-consent.aspx

Repost 0
Published by Expovaccins
commenter cet article
23 janvier 2016 6 23 /01 /janvier /2016 15:05

 Le général américain Bert Stubblebine au Président Poutine: « Rencontrons-nous ! »

La lettre choc à Poutine sur les vaccins du Dr Rima Laibow et du général Stubblebine

Lettre ouverte au Président de la Fédération de Russie

Vaccins et OGM = Génomicide

 

Cher Président Poutine,

 

Toutes nos félicitations pour votre courageuse déclaration contre « l’alimentation » OGM et les vaccins, les identifiant à des contaminants susceptibles de détruire l’avenir de l’humanité. Félicitations aussi pour avoir proclamé l’année 2017 « Année de l’Environnement ».

 

En tant que présidente de la Fondation « Natural Solutions » qui s’adresse au monde entier, je puis dire que je fais la même analyse que vous, et désire soutenir fortement votre position. C’est au nom même de la Fondation que nous voulons, sur ces questions, exprimer notre intention de soutenir pleinement la position de la. Fédération de Russie.

 

Permettez-moi de me présenter: je suis Général Major de l’armée américaine en retraite. Mon dernier poste : Général Commandant de l’Intelligence et de la Sécurité des Etats-Unis (INSCOM). Je suis actuellement le Président fondateur de « Natural Solutions » qui a été créée en 2004 avec notre directrice médicale, le Dr Rima Laibow, M.D., mon épouse. Nous habitons actuellement à Santiago du Chili.

 

Dans le cadre de notre travail contre les forces de destruction et de dépopulation des groupes mondialistes, nous avons inventé le terme « Génomicide » qui décrit le processus par lequel diverses technologies sont utilisées pour perturber et dégrader le génome humain, et qui conduit à ce que nous avons appelé le « Syndrome de Perturbation du Génome ». Ce syndrome médical a d’abord été défini par le Dr Laibow, expert et éducatrice mondialement reconnue dans les domaines de l’environnement, d’une médecine sans médicaments chimiques, et de la psychiatrie.

 

La Fondation « Natural Solutions »  est complètement indépendante, il s’agit d’une ONG internationale dédiée essentiellement à défendre les objectifs et principes suivants : chacun de nous est maitre de son propre corps, il a le droit au consentement libre et éclairé en matière de soins de santé, ce droit s’applique également à la nourriture, aux différents soins de santé, comme aussi au droit de refuser toute vaccination.

 

En tant que valeur fondamentale ayant trait à cette liberté essentielle concernant la santé, nous avons aussi droit à de l’air pur, à de l’eau potable, de la nourriture non trafiquée, comme le droit absolu de pouvoir déterminer ce qui peut ou ne peut pas rentrer dans notre corps. Ce droit à l’auto-détermination doit obligatoirement inclure le droit d’accepter ou de refuser des médicaments et des vaccins.

 

Permettez-moi de souligner que nous sommes pleinement convaincus que les vaccins sont à la fois inefficaces et dangereux, et qu’il existe des moyens, des méthodes plus sûres, plus efficaces et non toxiques pour maintenir la santé du public. Ces méthodes peuvent favoriser une immunité naturelle et efficace et contribuer grandement à une bonne santé, tout en évitant l’écueil de la résistance aux antibiotiques et les dangereuses mutations.

 

Le droit à la liberté en matière de santé a trait à une liberté tout à fait fondamentale: les personnes qui ne peuvent pas faire des choix libres et éclairés pour elles-mêmes et leurs enfants ne sont plus des hommes et des femmes libres ; ce sont des esclaves, des corps d’esclaves dont on peut disposer pour en abuser selon les caprices d’un tiers, autrement dit, selon les caprices de celui ou de ceux qui possèdent leurs corps et qui en sont les maîtres.

 

En occident, la collusion entre l’état et les entreprises n’a cessé de grandir et elle est si puissante que la fusion état/entreprises peut se permettre de faire tout ce qu’elle veut sans la moindre contrainte règlementaire ou raison scientifique. En conséquence, et à titre d’exemple, les Etats-Unis qui « recommandent » le plus grand nombre de vaccins infantiles, connaissent aussi les taux les plus élevés de mortalité infantile le jour de la naissance, au cours de la première année, ainsi qu’au cours des cinq premières années de la vie, par rapport à tous les pays industrialisés « avancés ».

 

Nous nous opposons fermement et définitivement aux intentions mondialistes du contrôle et de réduction des populations de la planète.

 

Comme je l’ai déjà précisé ci-dessus, la Fondation « Natural Solutions » est en accord complet avec votre position sur ces sujets et a, en fait, régulièrement lancé les mêmes avertissements urgents depuis 2004.

 

Parmi nos actions internationales les plus importantes et les plus récentes, signalons la lutte pour l’intégrité du génome humain et la protection des droits suivants :

 

Face à la dégradation du génome humain, nous avons déclaré la période 2015-2025 « Décennie de la restauration génétique ». Mon dernier livre (E-book) «  Une élite en guerre avec le monde » http://drrimatruthreports.com/?attachment_id=26843  traite de cette question.

La lettre choc à Poutine sur les vaccins du Dr Rima Laibow et du général Stubblebine

Le Dr Laibow a inventé le terme « Syndrome de Perturbation du Génome » (GDS) qui décrit, d’un point de vue médical, les conséquences de la corruption du génome humain, et fournit les techniques pour son évaluation et  son rétablissement. Ces informations peuvent être trouvées sur un site internet spécial consacré à ce concept, comme aux outils d’auto-évaluation pour pouvoir déterminer si pareille rupture s’est produite. http://www.GDS-Therapy.com

 

Le conseil et administrateur de la Fondation, le juriste Ralph Fucetola, J.D. a créé une « carte vaccinations » facile à glisser dans un portefeuille et qui affirme clairement le droit juridique internationalement reconnu de protection et de consentement éclairé, permettant à toute personne dont le pays a ratifié la Convention de Genève, de refuser toute vaccination.

http://www.DrRimaTruthReports.com/AdvanceVaccineDirective

La lettre choc à Poutine sur les vaccins du Dr Rima Laibow et du général Stubblebine

Grâce à notre action politique sur internet, nous avons généré 3,5 millions de courriels en 11 jours, et avons arrêté le programme américain qui rendait obligatoire la vaccination contre le H1N1 pour la prétendue pandémie de grippe porcine de 2009. Ce vaccin devait être adjuvanté d’un taux de squalène très précis décrit dans les brevets américains pour induire une infertilité ou une stérilité permanente et irréversible. Nous avons rendu cette information publique et fourni une méthode de communication pour pouvoir s’opposer au gouvernement. Le tollé public qui s’en est suivi a réussi à arrêter le programme avant qu’il ne puisse débuter.

 

Grâce à une autre action menée sur internet, nous avons aussi réussi à engendrer une opposition pour empêcher le Chili de finaliser sa ratification du projet de loi UPOV 91, connu largement au Chili comme étant « la loi Monsanto ». A ce jour, l’opposition persistante que nous avons générée a empêché la ratification de ce texte deux ans plus tard.

 

Les autres actions et réalisations de la Fondation sont répertoriées dans le lien suivant : http://drrimatruthreports.com/aboutus/accomplishments.

 

En tant que petite, mais puissante ONG indépendante, nous souhaiterions appuyer vos efforts et vous rencontrer. Nous sommes prêts à nous rendre en Russie si nécessaire.

 

A toutes fins utiles pour vos collaborateurs, je me permets de citer quelques-uns de nos sites principaux :

 

www.DrRimaTruthReports.com
www.TRUTHAboutAgenda21.com
www.YouTube.com/NaturalSolutions


Facebook:/NaturalSolutionsFoundation

 

Je me réjouis de pouvoir soutenir vos initiatives et positions sur l’avenir de l’humanité.

 

Bien à vous dans la santé et la liberté

 

Général Major Albert N. Stubblebine III (Retraité de l’Armée Américaine),

 

Président de la Fondation « Natural Solutions »

 

http://drrimatruthreports.com/open-letter-general-bert-to-russian-president-putin/

La lettre choc à Poutine sur les vaccins du Dr Rima Laibow et du général Stubblebine
Repost 1
Published by Expovaccins
commenter cet article
20 janvier 2016 3 20 /01 /janvier /2016 11:51

« Il s’agit d’une compilation exceptionnelle dont on a l’impression de ne pas voir la fin. » Laura Hayes

 

L’histoire de la vaccination au travers de MILLE études et rapports revus par des pairs – de 1915 à 2015 - Jeff Prager

 

Par Sandy Lunoe 7 janvier 2016 

L’histoire de la vaccination au travers de MILLE études et rapports revus par des pairs

https://m.box.com/shared_item/https%3A%2F%2Fapp.box.com%2Fs%2F77lz9ok8a0d3bbkheelhhpl26a7e1m24

 

La 4ème édition du livre électronique de Jeff Prager peut être téléchargée gratuitement. S’il vous plaît partagez cette information capitale le plus largement possible !

 

Se basant sur 1000 études et rapports de 1915 à 2015, et revus par des pairs, Jeff Prager peut confirmer que les vaccins provoquent l’autisme, le déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité, le syndrome inflammatoire auto-immun induit par les adjuvants, la sclérose en plaques, la sclérose latérale amyotrophique, le lymphome non-hodgkinien, la maladie de Crohn, et près de 100 autres maladies.

 

Les dommages engendrés par les vaccins sur la santé ont dépassé de loin tout impact positif qu’ils auraient pu avoir.

 

« Sans aucun doute, la réalité derrière les vaccins est stupéfiante, effrayante et déprimante. - Je n’ai personnellement pas les moyens d’atteindre un large public. Je le souhaiterais pourtant. Le PDF a été téléchargé 385 fois et vu 3.175 fois.                

 

Pour tout adulte qui envisage de mettre des enfants au monde, c’est une lecture incontournable.

 

Comme vous ne l’ignorez sûrement pas, nous savons aujourd’hui que les dommages causés par les vaccins ont outrepassé les bénéfices que l’on pouvait en attendre. Les vaccins sont, en fait, responsables d’une véritable épidémie de maladies et de troubles divers. Cela m’effraye davantage que n’importe quel autre sujet. Il s’agit d’une véritable tragédie pour laquelle je souhaitais apporter mon humble contribution. » Jeff PRAGER

 

https://www.facebook.com/notes/sandy-lunoe/jeff-prager-the-history-of-vaccination-in-1000-peer-reviewed-reports-1915-2015/1064686463565569/

Repost 0
Published by Expovaccins
commenter cet article
18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 13:58

La maman d’un enfant gravement handicapé par les vaccins s’indigne

Vaccins: indignez-vous encore!

A mon avis, même les seules injections douloureuses et effrayantes me paraissent relever de la maltraitance d’enfants (Réfléchissez …marqueriez-vous votre accord à une personne qui voudrait pincer votre nouveau-né ou votre bébé jusqu’à le faire hurler et pleurer…Cependant des mamans et des papas permettent, sans arrêt, aux blouses blanches, d’injecter des produits dans le corps de leurs enfants… c’est une réelle pratique barbare !) Réfléchissez ensuite à ce qui se trouve dans ces douloureuses injections qui pénètrent dans le tissu musculaire de votre enfant, dans son flux sanguin, qui traversent la barrière hémato-encéphalique qui n’est pas formée avant l’âge de deux ans. C’est en fait de l’abus d’enfants.

 

Ne permettez donc pas que votre enfant soit la victime de Big Pharma, de l’industrie médicale/ des cartels/ de la mafia. Cette folie vaccinale n’est pas acceptable quoique l’on puisse en dire. Cela n’a rien à voir avec la santé de votre enfant (ni non plus avec la santé publique). Tout cela est abusif et dangereux.

 

J’ose espérer que les parents vont réaliser QU’ILS SONT DE LOIN PLUS INTELLIGENTS ET PLUS SAGES QUE LEURS MEDECINS QUAND IL S’AGIT DES VACCINS (à moins qu’ils ne connaissent un médecin plus éclairé. C’est le plus souvent le cas quand ces médecins ont observé et reconnu des dégâts vaccinaux chez leurs propres enfants.) Avec un investissement de temps relativement faible pour la recherche d’une information qui soit indépendante de l’industrie et du gouvernement, les parents peuvent prendre conscience des dangers, de l’inefficacité des vaccins, comme du fait que la plupart du temps on peut réellement s’en passer. Les parents pourront aussi prendre conscience que s’ils vaccinent leurs enfants, en dehors de dommages parfois irréversibles, y compris des décès, de nombreux bénéfices de santé seront perdus à jamais. Il est terriblement important que les gens sachent que les dommages vaccinaux sont bien réels et qu’ils ne sont pas aussi rares qu’on veut bien le dire.

 

Notez en passant que « l’épidémie » actuelle de coqueluche dans le Comté de Reno (KS) s’est produite parmi des vaccinés. Si pareille chose se produit, on peut considérer que les vaccins sont non seulement dangereux (il ne faut pas oublier que ceux qui fabriquent et administrent les vaccins sont payés et dégagés de toute responsabilité, étant donné que les vaccins sont dangereux et parfois mortels !) ,mais aussi qu’ils ne sont pas efficaces…Dans certains cas, ils finissent par détruire le système immunitaire, l’empêchant de fonctionner comme il aurait toujours dû, comme l’Intelligence de la Grande Nature l’a prévu. On peut considérer que chaque vaccin est une décision pour la vie, étant donné que, dans certains cas, les conséquences sur la santé, le développement, l’immunité future, la fertilité, l’immunité qui sera transmise aux générations futures par l’allaitement, la possibilité de conjurer le cancer et d’autres maladies, pourraient être irréparables.

Vaccins: indignez-vous encore!

Les vaccins sont à ce point défectueux que le Congrès empêche les victimes de poursuivre les fabricants en justice. Cela devrait drôlement faire réfléchir !

 

En lisant le tableau vous pourrez voir qu’aux Etats-Unis :

 

70 vaccins sont requis de la naissance à 18 ans

 

74 doses de vaccins si l’enfant a été vacciné in utero parce que la mère aura reçu le vaccin contre la grippe et le DTCa.

 

Pour aggraver la situation, il y a bien pire encore :

 

Il y a de 200 à 300 nouveaux vaccins (et traitements appelés « vaccins » pour éviter toute responsabilité) dans le pipe-line, prêts à être testés de manière accélérée (fast-tracked) grâce aux 6-7 pages cachées au milieu du nouveau texte de loi « 21st Century Cures Act ».

Vaccins: indignez-vous encore!

Consommateurs, méfiez-vous. Parents soyez forts. Parents protégez vos enfants de ces maux et n’attendrez pas que votre médecin s’en occupe.

 

Enfin, pour les futurs parents. Avant de choisir un hôpital ou une maternité pour l’accouchement…il vous faut absolument connaître les politiques de ces établissements. Il vous faut savoir comment ces établissements traitent les parents qui refusent le vaccin contre l’hépatite B, l’injection de vitamine K, les gouttes d’antibiotique dans les yeux et/ou des tests sanguins de dépistage génétique. Si vous refusez tout ou certains éléments, et que l’on vous présente un formulaire à signer, veuillez s’il vous plaît lire ce document le plus attentivement possible, car certains éléments pourraient se retourner contre vous. Si tout ce que nous avons évoqué est rendu obligatoire par l’état, par la politique de l’établissement lui-même et qu’il n’existe pas de formulaire qui risquerait de se retourner contre vous, il ne vous reste plus qu’à partir à la recherche d’autres établissements. - Laura Hayes, 3 août 2015.

 

 

C'est SEULEMENT en vous indignant que vous arriverez à protéger réellement vos enfants!

Repost 0
Published by Expovaccins
commenter cet article
18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 10:19

USA - Le Comité du Ministère de la Santé et des Services Sociaux votent contre le fait de renseigner les parents sur les ingrédients de vaccins

 

Par Matthew Stone, BDN, 6 mai 2013

 

AUGUSTA, Maine (USA) – Les membres du Comité du Ministère de la Santé et des Services Sociaux ont suivi la ligne des partis sur une proposition de loi qui devait exiger que les médecins et les membres de leur personnel révèlent les ingrédients de vaccins aux parents avant qu’ils acceptent de faire vacciner leurs enfants.

 

Le Comité a voté 6-4 contre le projet de loi LD754, à la suite d’un débat centré sur les préoccupations que pareille exigence pourrait susciter, et sur le risque de dissuader les parents de vacciner leurs enfants, et ce à l’encontre du droit des parents d’être informés sur ce qui est injecté dans le corps de leurs enfants. Le Comité a évalué l’exigence de la divulgation aux parents une semaine après que le projet de loi ait été déposé par la Sénatrice Andrea Boland, et qui s’était déjà heurtée à une opposition féroce de la part des médecins au cours d’une audience publique.

Vaccins: indignez-vous!

Cette proposition de loi (Boland) apparait à un moment où les taux de vaccination dans le Maine et ailleurs dégringolent suite aux préoccupations croissantes au sujet des ingrédients des vaccins, comme de leur impact possible sur la santé. Les médecins et leurs représentants qui ont témoigné à l’audience publique ont déclaré que la baisse des taux de vaccination était un sujet de préoccupation ayant comme résultat que des maladies transmissibles comme la coqueluche apparaissent plus fréquemment.

 

Les opposants ont déclaré lundi que les parents qui souhaitaient obtenir de l’information pouvaient la demander à leur médecin de famille ou la chercher sur internet.  Le Député Richard Farnsworth a déclaré que la divulgation aux parents des ingrédients – qui sont inconnus de la plupart des gens qui n’ont pas de formation spécialisée – pourrait provoquer des inquiétudes inutiles chez les parents.

 

« Ceci est un projet de loi anti-vaccin » a déclaré la députée Ann Dorney, médecin de famille. «  Nous allons décourager les parents de faire vacciner leurs enfants. Cela pourrait, en effet, être la conséquence de ce projet de loi. »

 

La députée Deborah Sanderson a voulu préciser que le fait de donner des informations aux parents sur les ingrédients des vaccins avant qu’ils ne fassent vacciner leurs enfants relevait tout simplement du « consentement éclairé ».

 

«  Pourquoi ne pourrait-on pas fournir cette information aux parents au moment de la vaccination, ou peut-être même avant, pour leur permettre d’avoir le temps de chercher et de voir ce qui se trouve dans les médicaments et les vaccins qui vont être injectés à leurs enfants ? » a-t-elle demandé.

 

Le député Heather Sirocki a expliqué que l’exigence de divulgation pourrait représenter l’occasion d’un échange ou d’un débat entre parents et pédiatres sur l’importance des vaccins.

 

La proposition de loi sera présentée à l’Assemblée législative complète. - Il y a deux ans, Boland a parrainé un projet de loi similaire, mais qui a échoué à la Cahmbre et au Sénat.

 

http://bangordailynews.com/2013/05/06/politics/state-house/health-and-human-services-committee-votes-against-requiring-doctors-to-tell-parents-ingredients-of-vaccines/

Repost 0
Published by Expovaccins
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog d' Expovaccins
  • Le blog d' Expovaccins
  • : Les dangers des vaccins exposés au grand jour.
  • Contact

 
                                                                                                                                                   © Expovaccins 2009


"Malheur a celui qui s'est tu parce qu'il croyait parler dans le désert"  
Balzac

Recherche

Contact

expovaccins@hotmail.com

Action solidarité

 

NM Médical, distribution de matériel médicalSoutenir cette action, c'est favoriser l'accès à l'eau potable de ceux qui en ont besoin... l'eau, c'est la vie!

Offrir de l'eau, c'est nettement plus important qu'inonder le monde de vaccins et c'est sans effet secondaire.

                                         

Avertissement

La totalité des contenus et données diffusées via ce blog sont essentiellement destinées à l'information libre et indépendante du public. Les sources étant de nature diverses, ces informations ne sauraient en aucun cas refléter la position ou l'opinion de l'éditeur de ce blog et il importe que le public puisse recouper ses informations et se faire un avis en toute indépendance et en toute objectivité. En aucun cas les informations proposées sur ce site ne sauraient être assimilées à un quelconque avis ou conseil d'ordre médical. La décision de vacciner ou non est une décision complexe qui se prend après mure réflexion, après une recherche d'informations soigneuse et rigoureuse et qui doit pouvoir se débattre avec le praticien de santé à qui vous aurez finalement choisi d' accorder votre confiance.