Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 juillet 2016 6 02 /07 /juillet /2016 11:12

 Au nom du plus grand bien…

Insoutenables vaccins "au nom du plus grand bien"

Par Barbara Loe Fisher, Présidente du NVIC

 

Chaque enfant doit être vacciné pour le plus grand bien de la société, disent les partisans de la vaccination et les parents qui ne vaccinent pas leurs enfants leur font courir des risques. L’état devrait exiger que les risques vaccinaux soient partagés équitablement par tous parce que les bénéfices pour la majorité l’emportent sur la minorité des enfants qui en subissent les effets secondaires. En bref, quand il s’agit de vaccinations obligatoires la fin justifie les moyens.

 

Ceux qui s’interrogent sur la pertinence des vaccinations de masse, tant sur le plan individuel que collectif répliquent que les risques n’ont jamais été évalués scientifiquement, alors que certains enfants sont susceptibles d’encourir de hauts risques de dommages, y compris de décès. En effet les vaccinations de masse sont équivalentes à des expérimentations médicales réalisées sur des enfants qui pourraient être génétiquement prédisposés à telle ou tel problème de santé. En outre, il semble évident que ceux qui choisissent de vacciner ne devraient rien avoir à craindre de ceux qui font le choix de ne pas vacciner – si, comme on l’affirme les vaccins sont effectivement protecteurs.

 

Comme les officiels de la Santé ont choisi de traduire la science et la médecine en textes légaux, le débat public fait ressurgir des questions ayant trait à  l’éthique et qui avaient été abordées après les jours sombres de la seconde guerre mondiale. Bien que les expérimentations médicales saugrenues systématiquement réalisées dans les camps de concentration  au cours de l’Holocauste relèvent d’une toute autre histoire, il n’en reste pas moins que les principes universels d’éthique débattus au cours du procès de Nuremberg n’en restent pas moins pertinents.

 

Est-ce que l’état possède l’autorité morale d’exiger que des citoyens donnent leur vie contre leur volonté pour des pratiques que ce même état a jugé correspondre au plus grand bien ?

 

Oliver Holmes, juriste à la Cour Suprême des Etats-Unis a, en 1927, appliqué une éthique utilitariste pour justifier la stérilisation d’une femme retardée mentale, en disant que « le principe qui s’applique à la vaccination obligatoire est suffisamment large pour pouvoir inclure la résection des trompes de Fallope.»

 

Une dizaine d’années plus tard, Hitler devait mettre en œuvre les principes d’une éthique utilitariste dans ses formes les plus extrêmes et les plus tragiques. Dans une série d’articles remarquables publiés dans le numéro de Novembre 1996 du Journal de l’Association Médicale Américaine, des spécialistes de l’éthique et des juristes ont décrit la manière dont des médecins au service de l’état allemand se sont servis, avant et pendant la deuxième guerre mondiale, de raisonnements utilitaristes pour justifier le sacrifice d’un petit nombre d’individus au profit du bonheur et du bénéfice théorique du plus grand nombre. Des expérimentations scientifiques sur des individus, y compris l’injection de vaccins expérimentaux, furent justifiées sous le prétexte qu’elles permettaient l’avancement de la science médicale pour le plus grand bénéfice de l’humanité.

 

Le Tribunal de Nuremberg qui, au cours des séances de 1946-47, a jugé les médecins nazis pour crimes contre l’humanité, a discrédité l’utilitarisme pseudo éthique, comme étant essentiellement immoral C’est du Procès des médecins de Nuremberg qu’est né le Code de Nuremberg. C’est au sujet de ce Code de Nuremberg que le Professeur de l’Université de Yale, médecin et expert en matière d’éthique, le Dr Jay Katz a écrit : « Le progrès de la science doit  explicitement, sinon implicitement s’incliner devant le principe qui protège l’inviolabilité de l’individu. Les droits de l’individu à une totale auto détermination et autonomie doivent passer avant tout. Les progrès de la science peuvent peut-être en souffrir, peut-être même, dans certains cas devenir impossibles, mais c’est le prix à payer. »

 

Dans un autre article le Dr Katz déclarait que les juges du tribunal de Nuremberg, bouleversés par ce dont ils avaient eu connaissance, envisageaient un monde dans lequel les hommes et les femmes libres pourraient, après avoir reçu une information sûre, prendre leurs propres décisions, bonnes ou mauvaises, et non subir celles que  l’état, la science ou de la médecine leur imposeraient, sans être parfaitement informés.

 

Le tout Premier Principe du Code de Nuremberg est ainsi exprimé : «  Le consentement volontaire du sujet humain est absolument essentiel. »

 

Le Code de Nuremberg qui traite plus spécifiquement de l’utilisation d’êtres humains en recherche médicale a été adopté sur un plan international et a été suivi en 1964 par la Déclaration d’Helsinki. Il est considéré comme la « Règle d’Or » de l’éthique médicale et comme la base même du droit à un consentement libre et éclairé par rapport à tout ce qui concerne les pratiques médicales comportant des risques de dommages.

 

Aujourd’hui, les patients jouissent des protections qui sous tendent le consentement libre et éclairé quand ils subissent des interventions chirurgicales, des tests ou quand ils prennent des médicaments comportant des risques de dommages ou de décès. Mais les vaccinations ont été exclues des normes régissant le consentement éclairé.

 

Si l’état est incapable de déterminer quels individus sont à risque, soit génétiquement, soit autrement de voir leur santé endommagée ou même de décéder à la suite de vaccinations, n’est-on pas en droit de déduire que ces dernières deviennent de facto des expérimentations médicales, ainsi qu’une application immorale de l’utilitarisme ?

 

Le philosophe Hans Jonas nous rappelle qu’un état peut avoir le droit de demander à un individu de se présenter comme volontaire pour mourir dans le but de ce qui a été défini par lui comme étant le bien commun, mais rarement, voir jamais l’état n’a le pouvoir de l’ordonner. Il a conclu : «  N’oublions jamais que le progrès est un objectif optionnel et non un engagement inconditionnel. Son avancement en particulier, tout obligatoire qu’il soit, ne comporte rien de sacré… »

 

La société serait en fait bien menacée par l’érosion  de ces valeurs morales. La perte de ces valeurs qui pourrait être causée par une poursuite trop impitoyable du progrès scientifique, risquerait de rendre futiles ses triomphes les plus éclatants.

 

Barbara Loe Fisher: Shots in the Dark

The Next City, Summer 1999,Vol.4,N°4

 

http://www.nvic.org/informed-consent.aspx

Published by Expovaccins
commenter cet article
23 janvier 2016 6 23 /01 /janvier /2016 15:05

 Le général américain Bert Stubblebine au Président Poutine: « Rencontrons-nous ! »

La lettre choc à Poutine sur les vaccins du Dr Rima Laibow et du général Stubblebine

Lettre ouverte au Président de la Fédération de Russie

Vaccins et OGM = Génomicide

 

Cher Président Poutine,

 

Toutes nos félicitations pour votre courageuse déclaration contre « l’alimentation » OGM et les vaccins, les identifiant à des contaminants susceptibles de détruire l’avenir de l’humanité. Félicitations aussi pour avoir proclamé l’année 2017 « Année de l’Environnement ».

 

En tant que présidente de la Fondation « Natural Solutions » qui s’adresse au monde entier, je puis dire que je fais la même analyse que vous, et désire soutenir fortement votre position. C’est au nom même de la Fondation que nous voulons, sur ces questions, exprimer notre intention de soutenir pleinement la position de la. Fédération de Russie.

 

Permettez-moi de me présenter: je suis Général Major de l’armée américaine en retraite. Mon dernier poste : Général Commandant de l’Intelligence et de la Sécurité des Etats-Unis (INSCOM). Je suis actuellement le Président fondateur de « Natural Solutions » qui a été créée en 2004 avec notre directrice médicale, le Dr Rima Laibow, M.D., mon épouse. Nous habitons actuellement à Santiago du Chili.

 

Dans le cadre de notre travail contre les forces de destruction et de dépopulation des groupes mondialistes, nous avons inventé le terme « Génomicide » qui décrit le processus par lequel diverses technologies sont utilisées pour perturber et dégrader le génome humain, et qui conduit à ce que nous avons appelé le « Syndrome de Perturbation du Génome ». Ce syndrome médical a d’abord été défini par le Dr Laibow, expert et éducatrice mondialement reconnue dans les domaines de l’environnement, d’une médecine sans médicaments chimiques, et de la psychiatrie.

 

La Fondation « Natural Solutions »  est complètement indépendante, il s’agit d’une ONG internationale dédiée essentiellement à défendre les objectifs et principes suivants : chacun de nous est maitre de son propre corps, il a le droit au consentement libre et éclairé en matière de soins de santé, ce droit s’applique également à la nourriture, aux différents soins de santé, comme aussi au droit de refuser toute vaccination.

 

En tant que valeur fondamentale ayant trait à cette liberté essentielle concernant la santé, nous avons aussi droit à de l’air pur, à de l’eau potable, de la nourriture non trafiquée, comme le droit absolu de pouvoir déterminer ce qui peut ou ne peut pas rentrer dans notre corps. Ce droit à l’auto-détermination doit obligatoirement inclure le droit d’accepter ou de refuser des médicaments et des vaccins.

 

Permettez-moi de souligner que nous sommes pleinement convaincus que les vaccins sont à la fois inefficaces et dangereux, et qu’il existe des moyens, des méthodes plus sûres, plus efficaces et non toxiques pour maintenir la santé du public. Ces méthodes peuvent favoriser une immunité naturelle et efficace et contribuer grandement à une bonne santé, tout en évitant l’écueil de la résistance aux antibiotiques et les dangereuses mutations.

 

Le droit à la liberté en matière de santé a trait à une liberté tout à fait fondamentale: les personnes qui ne peuvent pas faire des choix libres et éclairés pour elles-mêmes et leurs enfants ne sont plus des hommes et des femmes libres ; ce sont des esclaves, des corps d’esclaves dont on peut disposer pour en abuser selon les caprices d’un tiers, autrement dit, selon les caprices de celui ou de ceux qui possèdent leurs corps et qui en sont les maîtres.

 

En occident, la collusion entre l’état et les entreprises n’a cessé de grandir et elle est si puissante que la fusion état/entreprises peut se permettre de faire tout ce qu’elle veut sans la moindre contrainte règlementaire ou raison scientifique. En conséquence, et à titre d’exemple, les Etats-Unis qui « recommandent » le plus grand nombre de vaccins infantiles, connaissent aussi les taux les plus élevés de mortalité infantile le jour de la naissance, au cours de la première année, ainsi qu’au cours des cinq premières années de la vie, par rapport à tous les pays industrialisés « avancés ».

 

Nous nous opposons fermement et définitivement aux intentions mondialistes du contrôle et de réduction des populations de la planète.

 

Comme je l’ai déjà précisé ci-dessus, la Fondation « Natural Solutions » est en accord complet avec votre position sur ces sujets et a, en fait, régulièrement lancé les mêmes avertissements urgents depuis 2004.

 

Parmi nos actions internationales les plus importantes et les plus récentes, signalons la lutte pour l’intégrité du génome humain et la protection des droits suivants :

 

Face à la dégradation du génome humain, nous avons déclaré la période 2015-2025 « Décennie de la restauration génétique ». Mon dernier livre (E-book) «  Une élite en guerre avec le monde » http://drrimatruthreports.com/?attachment_id=26843  traite de cette question.

La lettre choc à Poutine sur les vaccins du Dr Rima Laibow et du général Stubblebine

Le Dr Laibow a inventé le terme « Syndrome de Perturbation du Génome » (GDS) qui décrit, d’un point de vue médical, les conséquences de la corruption du génome humain, et fournit les techniques pour son évaluation et  son rétablissement. Ces informations peuvent être trouvées sur un site internet spécial consacré à ce concept, comme aux outils d’auto-évaluation pour pouvoir déterminer si pareille rupture s’est produite. http://www.GDS-Therapy.com

 

Le conseil et administrateur de la Fondation, le juriste Ralph Fucetola, J.D. a créé une « carte vaccinations » facile à glisser dans un portefeuille et qui affirme clairement le droit juridique internationalement reconnu de protection et de consentement éclairé, permettant à toute personne dont le pays a ratifié la Convention de Genève, de refuser toute vaccination.

http://www.DrRimaTruthReports.com/AdvanceVaccineDirective

La lettre choc à Poutine sur les vaccins du Dr Rima Laibow et du général Stubblebine

Grâce à notre action politique sur internet, nous avons généré 3,5 millions de courriels en 11 jours, et avons arrêté le programme américain qui rendait obligatoire la vaccination contre le H1N1 pour la prétendue pandémie de grippe porcine de 2009. Ce vaccin devait être adjuvanté d’un taux de squalène très précis décrit dans les brevets américains pour induire une infertilité ou une stérilité permanente et irréversible. Nous avons rendu cette information publique et fourni une méthode de communication pour pouvoir s’opposer au gouvernement. Le tollé public qui s’en est suivi a réussi à arrêter le programme avant qu’il ne puisse débuter.

 

Grâce à une autre action menée sur internet, nous avons aussi réussi à engendrer une opposition pour empêcher le Chili de finaliser sa ratification du projet de loi UPOV 91, connu largement au Chili comme étant « la loi Monsanto ». A ce jour, l’opposition persistante que nous avons générée a empêché la ratification de ce texte deux ans plus tard.

 

Les autres actions et réalisations de la Fondation sont répertoriées dans le lien suivant : http://drrimatruthreports.com/aboutus/accomplishments.

 

En tant que petite, mais puissante ONG indépendante, nous souhaiterions appuyer vos efforts et vous rencontrer. Nous sommes prêts à nous rendre en Russie si nécessaire.

 

A toutes fins utiles pour vos collaborateurs, je me permets de citer quelques-uns de nos sites principaux :

 

www.DrRimaTruthReports.com
www.TRUTHAboutAgenda21.com
www.YouTube.com/NaturalSolutions


Facebook:/NaturalSolutionsFoundation

 

Je me réjouis de pouvoir soutenir vos initiatives et positions sur l’avenir de l’humanité.

 

Bien à vous dans la santé et la liberté

 

Général Major Albert N. Stubblebine III (Retraité de l’Armée Américaine),

 

Président de la Fondation « Natural Solutions »

 

http://drrimatruthreports.com/open-letter-general-bert-to-russian-president-putin/

La lettre choc à Poutine sur les vaccins du Dr Rima Laibow et du général Stubblebine
Published by Expovaccins
commenter cet article
20 janvier 2016 3 20 /01 /janvier /2016 11:51

« Il s’agit d’une compilation exceptionnelle dont on a l’impression de ne pas voir la fin. » Laura Hayes

 

L’histoire de la vaccination au travers de MILLE études et rapports revus par des pairs – de 1915 à 2015 - Jeff Prager

 

Par Sandy Lunoe 7 janvier 2016 

L’histoire de la vaccination au travers de MILLE études et rapports revus par des pairs

https://m.box.com/shared_item/https%3A%2F%2Fapp.box.com%2Fs%2F77lz9ok8a0d3bbkheelhhpl26a7e1m24

 

La 4ème édition du livre électronique de Jeff Prager peut être téléchargée gratuitement. S’il vous plaît partagez cette information capitale le plus largement possible !

 

Se basant sur 1000 études et rapports de 1915 à 2015, et revus par des pairs, Jeff Prager peut confirmer que les vaccins provoquent l’autisme, le déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité, le syndrome inflammatoire auto-immun induit par les adjuvants, la sclérose en plaques, la sclérose latérale amyotrophique, le lymphome non-hodgkinien, la maladie de Crohn, et près de 100 autres maladies.

 

Les dommages engendrés par les vaccins sur la santé ont dépassé de loin tout impact positif qu’ils auraient pu avoir.

 

« Sans aucun doute, la réalité derrière les vaccins est stupéfiante, effrayante et déprimante. - Je n’ai personnellement pas les moyens d’atteindre un large public. Je le souhaiterais pourtant. Le PDF a été téléchargé 385 fois et vu 3.175 fois.                

 

Pour tout adulte qui envisage de mettre des enfants au monde, c’est une lecture incontournable.

 

Comme vous ne l’ignorez sûrement pas, nous savons aujourd’hui que les dommages causés par les vaccins ont outrepassé les bénéfices que l’on pouvait en attendre. Les vaccins sont, en fait, responsables d’une véritable épidémie de maladies et de troubles divers. Cela m’effraye davantage que n’importe quel autre sujet. Il s’agit d’une véritable tragédie pour laquelle je souhaitais apporter mon humble contribution. » Jeff PRAGER

 

https://www.facebook.com/notes/sandy-lunoe/jeff-prager-the-history-of-vaccination-in-1000-peer-reviewed-reports-1915-2015/1064686463565569/

Published by Expovaccins
commenter cet article
18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 13:58

La maman d’un enfant gravement handicapé par les vaccins s’indigne

Vaccins: indignez-vous encore!

A mon avis, même les seules injections douloureuses et effrayantes me paraissent relever de la maltraitance d’enfants (Réfléchissez …marqueriez-vous votre accord à une personne qui voudrait pincer votre nouveau-né ou votre bébé jusqu’à le faire hurler et pleurer…Cependant des mamans et des papas permettent, sans arrêt, aux blouses blanches, d’injecter des produits dans le corps de leurs enfants… c’est une réelle pratique barbare !) Réfléchissez ensuite à ce qui se trouve dans ces douloureuses injections qui pénètrent dans le tissu musculaire de votre enfant, dans son flux sanguin, qui traversent la barrière hémato-encéphalique qui n’est pas formée avant l’âge de deux ans. C’est en fait de l’abus d’enfants.

 

Ne permettez donc pas que votre enfant soit la victime de Big Pharma, de l’industrie médicale/ des cartels/ de la mafia. Cette folie vaccinale n’est pas acceptable quoique l’on puisse en dire. Cela n’a rien à voir avec la santé de votre enfant (ni non plus avec la santé publique). Tout cela est abusif et dangereux.

 

J’ose espérer que les parents vont réaliser QU’ILS SONT DE LOIN PLUS INTELLIGENTS ET PLUS SAGES QUE LEURS MEDECINS QUAND IL S’AGIT DES VACCINS (à moins qu’ils ne connaissent un médecin plus éclairé. C’est le plus souvent le cas quand ces médecins ont observé et reconnu des dégâts vaccinaux chez leurs propres enfants.) Avec un investissement de temps relativement faible pour la recherche d’une information qui soit indépendante de l’industrie et du gouvernement, les parents peuvent prendre conscience des dangers, de l’inefficacité des vaccins, comme du fait que la plupart du temps on peut réellement s’en passer. Les parents pourront aussi prendre conscience que s’ils vaccinent leurs enfants, en dehors de dommages parfois irréversibles, y compris des décès, de nombreux bénéfices de santé seront perdus à jamais. Il est terriblement important que les gens sachent que les dommages vaccinaux sont bien réels et qu’ils ne sont pas aussi rares qu’on veut bien le dire.

 

Notez en passant que « l’épidémie » actuelle de coqueluche dans le Comté de Reno (KS) s’est produite parmi des vaccinés. Si pareille chose se produit, on peut considérer que les vaccins sont non seulement dangereux (il ne faut pas oublier que ceux qui fabriquent et administrent les vaccins sont payés et dégagés de toute responsabilité, étant donné que les vaccins sont dangereux et parfois mortels !) ,mais aussi qu’ils ne sont pas efficaces…Dans certains cas, ils finissent par détruire le système immunitaire, l’empêchant de fonctionner comme il aurait toujours dû, comme l’Intelligence de la Grande Nature l’a prévu. On peut considérer que chaque vaccin est une décision pour la vie, étant donné que, dans certains cas, les conséquences sur la santé, le développement, l’immunité future, la fertilité, l’immunité qui sera transmise aux générations futures par l’allaitement, la possibilité de conjurer le cancer et d’autres maladies, pourraient être irréparables.

Vaccins: indignez-vous encore!

Les vaccins sont à ce point défectueux que le Congrès empêche les victimes de poursuivre les fabricants en justice. Cela devrait drôlement faire réfléchir !

 

En lisant le tableau vous pourrez voir qu’aux Etats-Unis :

 

70 vaccins sont requis de la naissance à 18 ans

 

74 doses de vaccins si l’enfant a été vacciné in utero parce que la mère aura reçu le vaccin contre la grippe et le DTCa.

 

Pour aggraver la situation, il y a bien pire encore :

 

Il y a de 200 à 300 nouveaux vaccins (et traitements appelés « vaccins » pour éviter toute responsabilité) dans le pipe-line, prêts à être testés de manière accélérée (fast-tracked) grâce aux 6-7 pages cachées au milieu du nouveau texte de loi « 21st Century Cures Act ».

Vaccins: indignez-vous encore!

Consommateurs, méfiez-vous. Parents soyez forts. Parents protégez vos enfants de ces maux et n’attendrez pas que votre médecin s’en occupe.

 

Enfin, pour les futurs parents. Avant de choisir un hôpital ou une maternité pour l’accouchement…il vous faut absolument connaître les politiques de ces établissements. Il vous faut savoir comment ces établissements traitent les parents qui refusent le vaccin contre l’hépatite B, l’injection de vitamine K, les gouttes d’antibiotique dans les yeux et/ou des tests sanguins de dépistage génétique. Si vous refusez tout ou certains éléments, et que l’on vous présente un formulaire à signer, veuillez s’il vous plaît lire ce document le plus attentivement possible, car certains éléments pourraient se retourner contre vous. Si tout ce que nous avons évoqué est rendu obligatoire par l’état, par la politique de l’établissement lui-même et qu’il n’existe pas de formulaire qui risquerait de se retourner contre vous, il ne vous reste plus qu’à partir à la recherche d’autres établissements. - Laura Hayes, 3 août 2015.

 

 

C'est SEULEMENT en vous indignant que vous arriverez à protéger réellement vos enfants!

Published by Expovaccins
commenter cet article
18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 10:19

USA - Le Comité du Ministère de la Santé et des Services Sociaux votent contre le fait de renseigner les parents sur les ingrédients de vaccins

 

Par Matthew Stone, BDN, 6 mai 2013

 

AUGUSTA, Maine (USA) – Les membres du Comité du Ministère de la Santé et des Services Sociaux ont suivi la ligne des partis sur une proposition de loi qui devait exiger que les médecins et les membres de leur personnel révèlent les ingrédients de vaccins aux parents avant qu’ils acceptent de faire vacciner leurs enfants.

 

Le Comité a voté 6-4 contre le projet de loi LD754, à la suite d’un débat centré sur les préoccupations que pareille exigence pourrait susciter, et sur le risque de dissuader les parents de vacciner leurs enfants, et ce à l’encontre du droit des parents d’être informés sur ce qui est injecté dans le corps de leurs enfants. Le Comité a évalué l’exigence de la divulgation aux parents une semaine après que le projet de loi ait été déposé par la Sénatrice Andrea Boland, et qui s’était déjà heurtée à une opposition féroce de la part des médecins au cours d’une audience publique.

Vaccins: indignez-vous!

Cette proposition de loi (Boland) apparait à un moment où les taux de vaccination dans le Maine et ailleurs dégringolent suite aux préoccupations croissantes au sujet des ingrédients des vaccins, comme de leur impact possible sur la santé. Les médecins et leurs représentants qui ont témoigné à l’audience publique ont déclaré que la baisse des taux de vaccination était un sujet de préoccupation ayant comme résultat que des maladies transmissibles comme la coqueluche apparaissent plus fréquemment.

 

Les opposants ont déclaré lundi que les parents qui souhaitaient obtenir de l’information pouvaient la demander à leur médecin de famille ou la chercher sur internet.  Le Député Richard Farnsworth a déclaré que la divulgation aux parents des ingrédients – qui sont inconnus de la plupart des gens qui n’ont pas de formation spécialisée – pourrait provoquer des inquiétudes inutiles chez les parents.

 

« Ceci est un projet de loi anti-vaccin » a déclaré la députée Ann Dorney, médecin de famille. «  Nous allons décourager les parents de faire vacciner leurs enfants. Cela pourrait, en effet, être la conséquence de ce projet de loi. »

 

La députée Deborah Sanderson a voulu préciser que le fait de donner des informations aux parents sur les ingrédients des vaccins avant qu’ils ne fassent vacciner leurs enfants relevait tout simplement du « consentement éclairé ».

 

«  Pourquoi ne pourrait-on pas fournir cette information aux parents au moment de la vaccination, ou peut-être même avant, pour leur permettre d’avoir le temps de chercher et de voir ce qui se trouve dans les médicaments et les vaccins qui vont être injectés à leurs enfants ? » a-t-elle demandé.

 

Le député Heather Sirocki a expliqué que l’exigence de divulgation pourrait représenter l’occasion d’un échange ou d’un débat entre parents et pédiatres sur l’importance des vaccins.

 

La proposition de loi sera présentée à l’Assemblée législative complète. - Il y a deux ans, Boland a parrainé un projet de loi similaire, mais qui a échoué à la Cahmbre et au Sénat.

 

http://bangordailynews.com/2013/05/06/politics/state-house/health-and-human-services-committee-votes-against-requiring-doctors-to-tell-parents-ingredients-of-vaccines/

Published by Expovaccins
commenter cet article
8 août 2015 6 08 /08 /août /2015 20:48

La mafia médicale américaine éliminerait-t-elle des médecins alternatifs qui utilisent de véritables traitements non approuvés par le FDA ?

Livre à paraître: Redéfinir l'autisme. La vie et l'oeuvre du Dr Jeff Bradstreet. Préface par le Dr Marco Ruggiero. Introduction par le Dr Nicola Antonucci. Edité par le chimiste Dario SiniscalcoI

Livre à paraître: Redéfinir l'autisme. La vie et l'oeuvre du Dr Jeff Bradstreet. Préface par le Dr Marco Ruggiero. Introduction par le Dr Nicola Antonucci. Edité par le chimiste Dario SiniscalcoI

John P. Thomas, Health Impact News, 2 août 2015

 

Ouvrage à paraître prochainement

 

Quel est le rapport entre l’autisme et le cancer ? Deux médecins de renommée internationale ont pu perdre la vie parce qu’ils connaissaient le lien entre ces deux maladies.

 

Le Dr Jeffrey Bradstreet,M.D., spécialiste de l’autisme, et le Dr Nicholas Gonzalez, M.D., spécialiste du cancer, tous deux partisans des médecines alternatives. Ils ont pu voir la vérité et étaient prêts à sortir du modèle médical standard allopathique pour le traitement du cancer et de l’autisme. Tous deux étaient de véritables pionniers  dans leurs domaines respectifs et tous deux sont récemment décédés ou ont peut-être été tués en raison de leurs traitements couronnés de succès des malades, des personnes en souffrance et des mourants.

 

Le décès du Dr Bradstreet

 

Le 19 juin 2015, le Dr Bradstreet se serait lui-même tiré une balle dans la poitrine après que ses bureaux aient été perquisitionnés par des agents de la FDA américaine et de l’état de Géorgie chargés d’appliquer la loi. Trois jours avant son décès, ces agents ont effectué une perquisition pour recueillir des informations sur l’utilisation du GcMAF chez des patients autistes de sa clinique. [1]

 

Le GcMAF est en effet très prometteur dans le traitement de différentes maladies, dont le cancer, l’autisme, la fatigue chronique et peut-être la maladie de Parkinson.

 

Depuis 1990, 59 documents de recherche ont été publiés sur le GcMAF. 20 d’entre eux avaient trait au traitement du cancer.[2] 46 de ces documents peuvent être consultés sur le site web GcMAF. [3]

Le Dr Bradstreet au cours d’une conférence

Le Dr Bradstreet au cours d’une conférence

Lorsque les agents de l’USFDA et de la Géorgie ont perquisitionné la clinique du Dr Bradstreet, ils avaient un ordre du jour très précis- ils devaient trouver tout ce qui concernait le GcMAF. Le mandat de perquisition précisait entre autres que les agents devaient rassembler toutes les composantes (globulines) du facteur d’activation des macrophages (GcMAF), les GCG globulines et/ ou autre produits ou substances constitutives de ces médicaments considérés comme des médicaments étiquetés erronément en vertu du « Federal Food,Drug and Cosmetic Act ».

 

Ces agents devaient recueillir, sous quelque forme que ce soit, tous les dossiers ayant trait à l’utilisation du GcMAF. Cela comprenait aussi les dossiers des patients.

 

Le GcMAF est une substance produite par le corps humain

 

Le GcMAF n’est pas un médicament, mais bien une substance naturelle produite par le corps humain. Le GcMAF a été produit en Europe, et le Dr Bradstreet l’utilisait avec ses patients. Il a réalisé des expériences cliniques dont les résultats ont été publiés dans des revues médicales scientifiques. [4]

 

Des recherches médicales sont également en cours sur le GcMAF pour le traitement des personnes en phase terminale de cancer. Les résultats sont très prometteurs. [5]

 

Décès du Dr Gonzalez

 

Le Dr Nicholas Gonzalez est décédé le 28 juillet 2015. On a attribué son décès à une crise cardiaque. Au moment où nous écrivons ces lignes, les résultats de l’autopsie n’ont pas encore été publiés. Il avait cependant été signalé être en bonne santé. [6,7]

 

Dr Nicholas Gonzalez  (Dr-Gonzalez.com)

Est-ce qu’un homme en pleine santé qui savait comment l’alimentation pouvait être utilisée pour prévenir, enrayer ou guérir la maladie, serait susceptible de faire une crise cardiaque ? – Cette crise cardiaque était-elle un phénomène naturel, ou aurait-elle pu être causée  par un facteur extérieur,

 

En 1975, un témoignage qui fut présenté devant le Congrès américain faisait état d’une arme qui aurait été mise au point pour atteindre une victime à son insu, introduisant dans le corps une substance pratiquement indétectable susceptible de provoquer une attaque cardiaque. La victime serait tuée sans les preuves habituelles d’un assassinat. [8] Combien d’armes encore plus sophistiquées n’ont-elles pas été développées ces 40 dernières années avant le présent témoignage ? Existe-t-il de nouveaux procédés pour faire taire définitivement les médecins qui se retrouvent seuls en dehors de la médecine traditionnelle et qui ne peuvent plus se taire sur les vérités qu’ils ont découvertes ?

 

Le décès de ces deux médecins alternatifs très connus relève-t-il de coïncidences ?

 

Nous dit-on la vérité ?  Y a-t-il  un lien entre leur recherche et leur mort ? S’agirait-il de recherches qui pourraient nuire gravement au business du traitement du cancer et des vaccins ? Jetons un coup d’œil plus attentif au GcMAF.

 

Le pouvoir du GcMAF de guérir les maladies modernes

 

Qu’arriverait-il si un traitement simple pouvait  inverser toutes les formes de cancer sans radiothérapie, sans chimiothérapies ou chirurgie ? Qu’en serait-il s’il s’agissait d’une substance naturelle non brevetable produite par le corps humain lui-même et qui pourrait être administrée pour stimuler le système immunitaire à un degré tel que cette substance pourrait éradiquer le cancer sans effets secondaires ? Qu’en serait-il si cette même substance  pouvait être administrée à des enfants autistes, si 85% d’entre eux expérimentaient une amélioration de leur état et que beaucoup obtenaient une guérison complète ? Ne serait-ce pas merveilleux ?

 

C’est là ce que penseraient la plupart des gens, mais de nombreuses grandes entreprises risqueraient de voir dans cette substance une réelle menace pour leur prospérité financière. Ce serait en fait une menace majeure pour l’industrie s’occupant des traitements du cancer, l’industrie du médicament et les fabricants de vaccins.

 

Beaucoup croient que cette substance appelée GcMAF existe bel et bien. Il ne s’agit pas d’un médicament miracle- cette substance fait seulement partie du système immunitaire humain. Le GcMAF aurait la propriété d’activer les cellules appelées macrophages. Ce sont ces cellules qui peuvent détruire les cellules cancéreuses, ainsi que les virus. Le GcMAF permettrait également de traiter et souvent de guérir complètement l’autisme. Le lien entre le cancer et l’autisme, c’est précisément le GcMAF.

 

La Nagalase bloque les possibilités du GcMAF de lutter contre le cancer et l’autisme

 

La capacité de GcMAF d’accomplir son action peut être bloquée par la présence d’ une protéine appelée Alpha-N-acétylgalactosaminidase ou Nagalase. La Nagalase est produite par toutes les cellules cancéreuses et les virus (VIH, hépatite B, hépatite C, grippe, herpès, Epstein-Barr, et autres. [9]

 

Quand une personne souffre d’un cancer ou d’une infection virale, les taux de Nagalase augmentent. Ils peuvent aussi être mesurés pour pouvoir déterminer le niveau de l’activité virale ou d’évolution d’un cancer. [10]

 

La Nagalase bloque la production de GcMAF, empêchant le système immunitaire de faire son travail. Les macrophages restent cependant présents dans le corps, mais la Nagalase bloque leur activité. Cela signifie que le cancer et les infections virales peuvent se développer sans contrôle étant donné que les macrophages ne sont plus actifs. [11]

 

Nagalase et Autisme

 

Nous savons aussi que les taux de Nagalase sont élevés chez les enfants atteints d’autisme. Ce qu’il est intéressant de noter ici, c’est que ces enfants ne souffrent pas de cancer ou de graves maladies virales. Dans le cas de ces enfants, les taux de Nagalase sont élevés et directement liés à des symptômes  de troubles du spectre autistique. Le résultat de la suppression immunitaire provoquée par la Nagalase se manifeste par des troubles digestifs, une surcharge sensorielle, et de nombreux types de dysfonctionnement du cerveau. Au plus élevés sont les taux de Nagalase, au plus importants sont les symptômes autistiques.

 

Certains enfants autistes n’ont pas de charges virales élevées dans leur système digestif, ce qui pourrait se comprendre par des taux élevés de Nagalase, bien que ce ne soit pas toujours le cas. Si les enfants autistes ne souffrent ni de cancers ni d’infections virales, quelle est alors la source de leurs taux élevés de Nagalase ? Si la Nagalase n’est ni produite par ces cellules cancéreuses ni par des virus, comment dès lors la retrouve-t-on dans les corps de nourrissons ou de jeunes enfants ?

 

La Nagalase est-elle un ingrédient des vaccins ?

 

Grâce à un informateur qui souhaite rester anonyme pour des raisons de sécurité personnelle, le Dr Bradstreet et autres chercheurs médicaux alternatifs en sont arrivés à comprendre que la Nagalase est introduite dans le corps des personnes qui reçoivent des vaccins. Le Dr Bradstreet  a compris que les gens présentent des réactions différentes à la Nagalase et que chez un faible pourcentage de ces personnes, il n’y a pas de suppression du système immunitaire. Cependant pour la majorité des personnes on retrouve cette dangereuse suppression du système immunitaire qui ouvre la porte au cancer et à l’autisme. [12]

 

Ces médecins étaient-ils sur le point de révéler la vérité sur le GcMAF et la Nagalase ?

 

Le Dr Bradstreet et le Dr Gonzalez étaient-ils sur le point de révéler au public que l’une des principales causes du cancer et de l’autisme était la Nagalase qui est injectée dans le corps faisant partie des vaccins ? [13]

 

Serait-il possible que ceux qui prétendent prévenir les maladies transmissibles contribueraient à causer le cancer et l’autisme ? Nous ne connaitrons sûrement jamais leurs projets – nous ne pouvons que nous interroger !

 

Le Dr Bradstreet aurait-il été tellement bouleversé par ce que les agents du gouvernement ont fait dans sa clinique qu’il en ait été déprimé au point qu’il se soit donné la mort ? Etait-il juste un charlatan qui escroquait les parents d’enfants autistes comme le suggèrent les grands médias ? A-t-il réellement tué des enfants comme certains le prétendent ? [14]

Le Dr Bradstreet avait l’intention de faire une déclaration au sujet du GcMAF

Le Dr Bradstreet avait l’intention de faire une déclaration au sujet du GcMAF

Le Dr Bradstreet s’est exprimé au cours de la Conférence sur l’Autisme au mois de mai de cette année 2015. C’est vers la fin de sa conférence d’une heure qu’il a parlé du GcMAF. Il a signalé le fait que certaines informations importantes seraient révélées dans un avenir proche. Quoi qu’il en soit de ces informations, le Dr Bradstreet n’a pas pu vivre suffisamment longtemps pour pourvoir en faire état.

 

Au cours de sa conférence, le Dr Bradstreet a donné une introduction sur la manière dont étaient administrées les thérapies de sa clinique. Il a aussi donné des explications sur la manière dont elles peuvent restaurer la santé d’enfants autistes.

 

Il a expressément déclaré :

 

Les produits GcMAF ont une influence sur la voie endocannabinoïde. Le GcMAF a été l’un des outils les plus puissants que j’aie jamais utilisés pour traiter l’autisme. Combien parmi vous ont été des répondeurs au GcMAF et ont pensé que c’était stupéfiant et exceptionnel ? Combien parmi vous sont aujourd’hui frustrés et angoissés parce que le traitement n’est plus accessible ?  Je dois, à ce sujet, faire aussi bientôt une petite communication [15]

 

Vous pouvez écouter comment le Dr Bradstreet décrit ses activités cliniques. L’enregistrement de cette conférence a été réalisé un mois avant sa mort. Avez-vous l’impression  d’un homme qui serait prêt à s’écrouler sous les pressions de la FDA ?

Qu’en est-il des autres décès suspects de médecins ?

 

Plusieurs rapports provenant de Floride, ainsi que d’autres coins des Etats-Unis révèlent qu’un certain nombre de médecins alternatifs ont été trouvés morts ou dont la trace a été perdue. Ces événements se sont produits au cours du mois qui a séparé les décès du Dr Bradstreet et du Dr Gonzalez – 19 juin jusqu’au 21 juillet [16]

 

Des sites de désinformation ont immédiatement surgi. Ils ont commencé à faire entrer dans l’esprit du public que tout cela n’était que coïncidences, et que la mort de ces 9 médecins n’avait rien à voir avec leur travail. Ces sites insistaient sur le fait que ces événements n’avaient aucun rapport l’un avec l’autre.

 

L’information sur les autres décès est assez limitée. Il est difficile de porter un jugement sur ces situations parce que l’information dont on dispose sur le travail de ces médecins et sur leur décès ou disparition est assez sommaire.

 

Une chose est cependant vraie – ces événements contribuent à créer une image dans les esprits des autres fournisseurs de soins de santé comme chez leurs patients. Nous semblons entrer dans une nouvelle ère d’inquiétude, où la mort pourrait être une conséquence réelle pour ceux qui osent prendre la parole en s’opposant à Big Pharma, au système de santé classique dominant, ainsi qu’au système réglementaire américain qui est contrôlé par des méga sociétés internationales.

 

Les sources des médias conventionnels maudissent les médecins décédés qu’ils considèrent comme des « charlatans ».

 

Les médias classiques évoquent la mort du Dr Bradstreet en brossant un tableau de charlatanisme. Ils sont prompts à étiqueter de « paranoïaque » toute personne qui soulève des questions sur la possibilité de l’assassinat ou d’un complot concernant la mort du Dr Bradstreet et la liste des médecins disparus qui s’allonge.

 

Il y a des raisons claires d’être inquiets. Nous vivons à une époque où l’industrie pharmaceutique a à peu près pris le contrôle total du système de santé, tout comme l’industrie chimique a pratiquement pris le contrôle de l’industrie alimentaire.

 

Combien de temps faudra-t-il encore avant que les opposants les plus virulents à la domination des corporations de santé soient tout simplement chassés des Etats-Unis ou tout simplement réduits au silence dans de mystérieuses circonstances ? Il est temps que les médecins partisans des voies alternatives commencent à s’exprimer plutôt que de se taire parce qu’ils ont peur. Il est aussi grand temps que les patients et leurs médecins disent la vérité sur la façon dont notre système classique de santé tue beaucoup plus de gens qu’il n’en sauve.

 

Un jour nouveau pour la santé et la guérison

 

Il y a des gens qui ne sont pas affectés par la Nagalase des vaccins. Cependant, pour la majorité, cette substance supprime le système immunitaire chaque fois qu’ils reçoivent un vaccin [17] Certains nourrissons et certains enfants développent des troubles du spectre autistique et d’autres enfants et adultes font des cancers.

 

Quel sens aurait encore cet appel à la vaccination forcée universelle de tous les enfants si l’on comprenait que les vaccinations peuvent provoquer des troubles du spectre autistique, ainsi que le cancer. Quel sens aurait encore cet appel si l’on comprenait que la prévention et le traitement de ces problèmes consisterait d’abord à arrêter de vacciner les enfants dont la santé aurait été endommagée tout en leur administrant des doses hebdomadaires de GcMAF jusqu’à ce qu’ils recouvrent la santé ? [18]    

 

Références

 

[1] “Controversial autism researcher, Jeff Bradstreet, commits suicide after FDA raid in Buford, authorities say,” Joshua Sharpe, Gwinnett Daily Post, 7/26/2015. http://www.gwinnettdailypost.com/news/2015/jun/25/controversial-autism-researcher-jeff-bradstreet/

[2] “GcMAF for the treatment of cancer, autism, inflammation, viral and bacterial disease,” David Noakes, Foundation for Alternative and Integrative Medicine, Retrieved 7/27/2015. http://www.faim.org/autism/gcmaf-treatment-cancer-autism-inflammation-viral-bacterial-disease.html

[3] GcMAF. https://gcmaf.se/

[4] Siniscalco D1, Bradstreet JJ, Cirillo A, Antonucci N.; “The in vitro GcMAF effects on endocannabinoid system transcriptionomics, receptor formation, and cell activity of autism-derived macrophages,” J Neuroinflammation. 2014 April, PMID: 24739187.

[5] Thyer L1, Ward E, Smith R, Branca JJ, Morucci G, Gulisano M, Noakes D, Eslinger R, Pacini S.; “GC protein-derived macrophage-activating factor decreases α-N-acetylgalactosaminidase levels in advanced cancer patients,” Oncoimmunology. 2013 August 1, PMID: 24179708.

[6] “Dr. Gonzalez – Individualized Nutritional Protocols – Enzyme Therapy,” Death Announcement on the website for his clinic. Retrieved 7/23/2015. http://www.dr-gonzalez.com/index.htm 

[7] Suzanne Somers testimony regarding the Death of Dr. Gonzalez, Retrieved 7/27/2015. https://www.facebook.com/suzannesomers/photos/a.10153072450038191.1073741829.55720163190/10153148183048191/?type=1 

[8] “The CIA’s Secret Heart Attack Gun,” Military.com, Retrieved 7/27/2015. http://www.military.com/video/guns/pistols/cias-secret-heart-attack-gun/2555371072001/

[9] “Chapter 9: Nagalase: Friend and Foe?” The GcMAF Book, Timothy J. Smith, MD. http://gcmaf.timsmithmd.com/book/chapter/52/

[10] IBID.

[11] IBID.

[12] Explosive: The real reason Holistic Doctors are being killed and vanishing! https://www.youtube.com/watch?v=cALgIHETMDU

[13] IBID.

[14] “Anti-vaccine doctor behind ‘dangerous’ autism therapy found dead. Family cries foul,” Michael E. Miller, The Washington Post, June 29 2015, Retrieved 7/28/2015. http://www.washingtonpost.com/news/morning-mix/wp/2015/06/29/anti-vaccine-doctor-behind-dangerous-autism-therapy-found-dead-family-cries-foul/ 

[15] “The Bradstreet Essence Protocal,” Dr. James Bradstreet, MD, Presentation from AutismOne Conference, Dated 5/22/2015. https://www.youtube.com/watch?v=6I2Wr9ihvV0 

[16] “2 more MD’s (1 prominent holistic, & one of missing docs) found dead, bringing the total to 8,” Erin Elizabeth, Health Nut News, 7/23/2015. http://www.healthnutnews.com/2-more-mds-1-prominent-holistic-one-of-missing-docs-have-been-found-dead-bringing-the-total-to-8/ 

[17] “Explosive: The real reason Holistic Doctors are being killed and vanishing!” https://www.youtube.com/watch?v=cALgIHETMDU

[18] “Introduction: Routine Nagalase testing finds cancer early and GcMAF cures it” The GcMAF Book, Timothy J. Smith, MD. http://gcmaf.timsmithmd.com/book/chapter/43/

 

http://healthimpactnews.com/2015/is-the-u-s-medical-mafia-murdering-alternative-health-doctors-who-have-real-cures-not-approved-by-the-fda/

Published by Expovaccins
commenter cet article
28 juin 2015 7 28 /06 /juin /2015 16:51
LA VACCINATION FORCEE EST UN CRIME CONTRE L’HUMANITE

Ralf Fucetola, juriste, s’appuie sur le code de Nuremberg et autres sources juridiques internationales pour conclure que les vaccinations forcées constituent un crime contre l’humanité

 

Nier le principe du consentement libre et éclairé viole le Code de Nuremberg. La vaccination forcée est un crime contre l’humanité

 

«Le consentement éclairé est vide de sens sans le droit de pouvoir dire : « Non   Dr Rima Laibow, M.D.

 

Après les horreurs de la seconde Guerre Mondiale, l’assassinat, les abus subis par des millions de personnes avec la complicité des autorités de « santé » des différentes parties belligérantes, la communauté internationale a élaboré des déclarations et des conventions dans le but que « Jamais plus ! » les systèmes de santé soient utilisés  pour nuire à des individus ou à des populations.

 

Un des éléments clés dans les garanties de protection internationales acquises par la victoire des alliés fut la reconnaissance que plus personne ne devrait être contraint  d’accepter quelque intervention médicale que ce soit qui serait contraire à sa conscience. Ceci a constitué la base du droit international depuis des millénaires. Pensons au Serment d’Hippocrate au cours duquel les médecins jurent de ne pas « administrer un poison à qui que ce soit, même si on leur en fait la demande… »

 

Parmi ces conventions ou traités, on trouve la Déclaration universelle des Droits de l’Homme, la Déclaration de Genève et le Code de Nuremberg.

 

« Toute personne a droit à la vie, à la liberté et à la sécurité de sa personne…Nul ne pourra être soumis à des traitements inhumains ou dégradants… Tout le monde a droit, en toute égalité à un procès équitable et public devant un tribunal indépendant et impartial qui pourra déterminer ses propres droits…Nul ne sera soumis à des immixtions arbitraires que ce soit par rapport à sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance... »  http://www.un.org/en/documents/udhr/

 

« JE N’UTILISERAI PAS mes connaissances médicales pour violer les Droits humains et les Libertés civiles, même sous la menace… »

http://www.wma.net/en/30publications/10policies/g1/index.html

 

« Le consentement volontaire du sujet humain est absolument essentiel. Cela signifie que la personne concernée doit avoir la capacité juridique de donner son consentement, qu’elle doit être à même de pouvoir exercer son libre pouvoir de choix, sans qu’il y ait intervention de quelque autre élément comme la force, la fraude, la tromperie, la contrainte, la démesure ou toute autre forme de contrainte ou de coercition. La personne devrait avoir une connaissance et une compréhension suffisantes des éléments impliqués pour lui permettre de prendre une décision parfaitement éclairée. » http://www.hhs.gov/ohrp/archive/nurcode.html 

 

Le Consentement éclairé pourrait être défini comme suit :

 

« Le Consentement éclairé est un processus qui permet à la personne de donner sa permission avant toute intervention médicale… Au Royaume-Uni  et dans des pays comme la Malaisie et Singapour, le Consentement éclairé dans les procédures médicales nécessite la preuve que les soins soient reconnus comme pratiques standard et acceptables, ce qui peut avoir trait aux risques qu’un professionnel de santé pourrait révéler dans telle ou telle circonstance. » […] http://en.wikipedia.org/wiki/Informed_consent

 

Le principe du Consentement éclairé fait l’objet d’attaques dans le monde entier.

 

En ce moment, il y a des lois qui sont en préparation dans plusieurs états américains qui visent à abolir ou restreindre notre objection de conscience et nos exemptions religieuses et philosophiques qui, par rapport à la vaccination forcée ont été durement et âprement gagnées. […]

 

La vaccination obligatoire qui tend, un peu partout, à se répandre est véritablement une Question MONDIALE DE SANTE. Des preuves scientifiques montrent que maintenant les enfants vaccinés sont, en général, en moins bonne santé que les enfants vaccinés. http://healthimpactnews.com/2014/studies-outside-the-u-s-show-unvaccinated-children-healthier-than-vaccinated-children/

 

La vaccination, comme tous les médicaments prescrits par les médecins, constituent des expérimentations médicales (La diffusion dans le public est considérée comme la phase 4 de l’expérimentation. C’est ainsi que la FDA retire ou redéfinit dans les cinq ans environ la moitié des médicaments qu’elle a approuvés à la suite des données qui lui parviennent sur les effets secondaires qui se sont produits après la mise sur le marché. Le Dr Gary Null montre que les médicaments correctement prescrits provoquent, chaque année aux Etats-Unis, des centaines de milliers de morts. http://www.webdc.com/pdfs/deathbymedicine.pdf

 

En attendant, les évêques catholiques du Kenya ont dénoncé la stérilisation de masse par les vaccins. Précédemment une chose pareille s’était produite aux Philippines et au Bangla Desh. L’Inde qui a été déclarée « exempte de poliomyélite » a connu 60.000 cas de « paralysies flasques aigües non-polio » qui ont essentiellement touché les vaccinés.  http://tinyurl.com/DrRimaIndiaPaper

 

Mais en Australie, le Premier ministre pro-vaccins (dont les trois filles n’auraient pas reçu le très dangereux vaccin Gardasil) veut contraindre toutes les familles pauvres et qui reçoivent l’aide du gouvernement à recevoir tous les vaccins « requis ». Donner aux parents le choix entre une intervention médicale non assurable, potentiellement dangereuse, et d’autre part recevoir l’aide publique dont ils ont besoin pour survivre représente  exactement le type de « force, de fraude, de tromperie, de contrainte, de démesure ou autre forme de coercition » pour lesquelles des médecins nazis ont été pendus.

 

Au Japon, les vaccins pour les nourrissons ont été abandonnés, alors que les Etats-Unis et l’ Australie qui administrent le plus grand nombre de vaccins aux nourrissons, connaissent aussi la plus forte et la pire mortalité infantile. […]

 

En 1986, le Congrès américain a protégé les compagnies pharmaceutiques contre toute poursuite judiciaire, et la Cour Suprême des Etats-Unis a reconnu que « le plus important c’est que la loi élimine la responsabilité du fabricant par rapport aux effets secondaires inévitables des vaccins. » […]

 

Quels sont les éléments qui peuvent inciter les compagnies pharmaceutiques à développer des vaccins plus sûrs ?  

 

Alors que l’on nous dit que « Corrélation ne signifie pas causalité », nous savons malgré tout qu’il y a corrélation que l’on peut facilement déduire des deux graphiques d’une étude publiée par le gouvernement. La seule chose que nous voulons faire est de montrer les deux graphiques pour pouvoir les comparer. Ce que montrent les graphiques c’est, qu’en général, au plus on exige de vaccins pour les nourrissons au plus élevée est aussi la mortalité.

LA VACCINATION FORCEE EST UN CRIME CONTRE L’HUMANITE

[…] Quand un médecin tel Paul Offit, M.D. de l’Hôpital pour Enfants de Philadelphie, vote, en tant que membre du CDC pour approuver un vaccin pour lequel il est partiellement propriétaire d’un brevet (profit pour la première année : $ 48.000.000) veille-t-il particulièrement à ses propres intérêts, ou utilise-t-il le pouvoir du gouvernement pour ce type de « de fraude, de tromperie, de contrainte, de démesure ou autre forme de coercition » pour lesquelles des médecins nazis ont été pendus ? http://en.wikipedia.org/wiki/Doctors%27_trial

 

Quand un scientifique suggère qu’en 2025 la moitié de tous les enfants américains recevront le diagnostic d’autisme http://themindunleashed.org/2014/10/mit-researchers-new-warning-todays-rate-half-u-s-children-will-autistic-2025.html, la survie même de la civilisation semble être en jeu.

 

Même si le génocide génomique découle simplement d’intérêts particuliers, du copinage-corporatiste, et de la pseudo-science, le droit absolu des individus à la liberté de choix en matière de soins de santé leur est clairement refusé. La suite, c’est que des personnes en meurent… Tout ceci viole non seulement la lettre, mais surtout l’esprit des soins de santé, ainsi que le Code de Nuremberg.

 

Les médecins et les infirmières qui vaccinent des personnes contre leur gré, les politiciens qui permettent cette agression commettent un crime contre l’humanité.

 

La vaccination est une pratique barbare, ainsi que l’une des plus fatales tromperies de notre temps. Les objecteurs à la vaccination devraient se lever, seuls s’il le fallait, contre le monde entier pour défendre leur conviction.- LA VACCINATION EST UNE VIOLATION  - MAHATMA GANDHI

 

http://drrimatruthreports.com/forced-vaccination-is-a-crime-against-humanity/

Published by Expovaccins
commenter cet article
4 octobre 2014 6 04 /10 /octobre /2014 11:19

Des millions d’enfants infectés par le vaccin Rotateq considéré sûr par des experts comme le Dr Paul Offit

Des millions d'enfants infectés par le vaccin Rotateq, considéré comme sûr par des experts comme le Dr Paul Offit

Paul Offit dit que l’on peut, en toute sécurité, administrer 10.000 vaccins à la fois chez un nourrisson. Mais ce médecin bénéficie aussi d’un brevet qu’il détient pour le vaccin Rotateq. - Qu’est-ce qui ne va pas dans ce tableau ?

Par Sayer Ji, 2 octobre 2014

Le Dr Paul Offit est le pédiatre qui a co-inventé un vaccin contre le rotavirus (nom commercial : Rotateq) et qui a, une fois, déclaré dans une interview que l’on peut administrer à un enfant 100.000 vaccins à la fois sans problème (plus tard il a révisé ses chiffres et parlé de 10.000).

Professeur de pédiatrie à l’Université de Pennsylvanie, il est le chouchou des médias traditionnels et est largement cité comme « expert sur la sécurité des vaccins » autoproclamé, malgré le conflit d’intérêts flagrant qu’implique une telle désignation.

Malheureusement pour le Dr Offit, une étude de 2010 publiée dans le Journal of Virology a révélé qu’il possédait un brevet d’exploitation de plusieurs millions de dollars sur le vaccin Rotateq et que ce vaccin contenait un retrovirus vivant d’origine simiesque (avec un degré de certitude de 96%) qui a probablement infecté des millions d’enfants au cours des dernières années en causant beaucoup de dommages. Les infections à rétrovirus sont permanentes et peuvent se maintenir indéfiniment jusque dans les générations futures. En d’autres mots, une fois que ces retrovirus ont été insérés dans le génome humain, ils ne peuvent plus être éliminés.

Voir ici l’entièreté du PDF

En outre, une étude de 2014 publiée dans Advances in Virology a montré que le vaccin du Dr Offit contenait « une souche endogène du virus M7 du babouin… probablement due à la lignée de cellules de singe à partir de laquelle le Rotateq a été produit. Voir ici l’entièreté du PDF

Afin de pouvoir saisir l’extrême importance de ces résultats, il est bon de se familiariser avec l’histoire des virus adventices dans ce qu’on appelle les vaccins vivants ou les vaccins atténués. Ces vaccins contiennent le vecteur même de la maladie réelle, que la vaccination est censée prévenir. Bien que ces virus soient considérés « affaiblis », leur processus de fabrication en fait souvent des virus plus adaptables à l’hôte dans lequel ils sont injectés. Les nombreux passages par les cellules humaines et animales font que ces vaccins sont parfois bien plus dangereux que les infections naturelles de « type sauvage ». Il suffit de jeter un coup d’œil sur le vaccin polio oral pour comprendre les dangers de ce type de vaccins. En 2011, The Indian Journal of Medical Ethics a publié une étude qui a révélé que la souche vaccinale polio était deux fois plus meurtrière que le type sauvage vu qu’il a provoqué plus de 47.000 cas de paralysies associées à la polio, et ce rien que pour la seule année 2011. Ce vaccin fut lancé par le Dalai Lama lui-même, qui n’avait apparemment pas la moindre idée des préjudices que ces vaccinations pouvaient causer.

La théorie veut qu’en infectant un corps sain avec ces virus atténués, on génère une réponse immunitaire – validée par des taux élevés d’anticorps, quelle que soit leur affinité avec l’agent pathogène – avec comme résultats (en théorie) une protection accrue. Quelle que soit la justification de l’utilisation de cellules de singe pour la production du vaccin, il n’en reste pas moins que les rétrovirus de singe contaminent néanmoins les vaccins. Le fait d’infecter involontairement des nourrissons en bonne santé avec ces virus les rend malades. Les rétrovirus utilisent la transcriptase inverse – une enzyme virale - pour insérer l’information génétique pathogène dans les cellules saines, tout en les transformant en usines qui fabriquent des virus. Et peu importe votre philosophie médicale, les virus de singe n’ont pas leur place dans un corps humain en bonne santé.

Dans ce contexte, on peut se pencher sur le rôle délétère qu’a pu avoir un autre virus de singe, le SV40 http://www.greenmedinfo.com/disease/simian-virus-40-sv40

Dans les campagnes de vaccination contre la polio. Ce virus cancérigène « caché » a, au cours des premières campagnes d’éradication, infecté des millions de personnes qui, sans méfiance, s’étaient fait vacciner contre la polio. Ce virus est non seulement cancérigène, mais il se transmet de génération en génération. Un des plus grands spécialistes des vaccins de Merck a avoué dans une interview que ces vaccins contaminés par le SV40 avaient causé des dommages à des millions de victimes sans méfiance, y compris en provoquant des cancers.

Ces vaccins ont causé des dommages incalculables aux générations qui ont été infectées, léguant ainsi un héritage de souffrances et de douleurs indicibles à des millions de descendants dont les parents, sans le vouloir, avaient succombé à l’une des expériences biologiques parmi les plus dangereuses de l’histoire humaine.

Regardez cette vidéo pour apprendre la terrible vérité sur les effets indésirables inattendus de la vaccination contre la polio.

Les rétrovirus sont tout aussi graves ; Le VIH par exemple est un rétrovirus dont la lignée phylogénétique provient également d’un virus de singe : le virus de l’immunodéficience simienne (SIV). Le vaccin Rotateq d’Offit devrait être retiré du marché, compte tenu qu’il contient des virus vivants qui sont capables d’infecter les corps de ceux à qui ils sont injectés. Pour plus d’information sur l’explosion de l’épidémie provoquée par des virus « cachés » dans les vaccins, je vous encourage à lire l’extraordinaire nouveau livre de Judy Mikovits : « La peste: une scientifique courageuse recherche la vérité sur les rétrovirus humains, le syndrome de fatigue chronique, l’autisme et autres maladies. » A lire absolument !

La signification de ces résultats ne peut en aucun cas être sous-estimée. Les infections naturelles à rotavirus constituent une espèce de rite de passage naturel pour le développement du système immunitaire. Dans les pays développés, où l’alimentation, l’hygiène sont à la hauteur, l’infection par des agents pathogènes de l’enfance peut normalement se produire sans morbidité ou mortalité – à moins que l’enfant ne soit immunodéprimé. En fait, le défi que représente le rotavirus permet de créer une immunité durable. Il fournit la justification du modèle vaccinal qui tente de copier vainement la situation naturelle et normale (développée sans doute au cours de millions d’années) pour vaincre l’infection.

Paul Offit, titulaire du brevet du vaccin Rotateq est moralement obligé de demander l’arrêt immédiat de l’utilisation de son vaccin chez les nourrissons et les enfants. Sauf s’il accepte d’être responsable des méfaits associés à l’injection de virus vivants de singe. Il doit absolument intervenir pour demander une révision de la sécurité de ces vaccins.

Ne pas le faire, le rendrait coupable de possibles dommages de santé chez des millions d’enfants alors qu’il profite personnellement de l’injection de ces rétrovirus.

Assez, c’est assez. Tous ces faits reposent sur des données probantes pour tous ceux qui recherchent la vérité. C’est ainsi que la crédibilité de l’ensemble du calendrier vaccinal est remise en cause.

Le Dr Offit n’est peut-être pas bien au courant des risques iatrogènes liés à ce produit pharmaceutique, mais les dernières études montrent clairement que les effets indésirables non intentionnels peuvent dépasser de loin les avantages supposés. Il est grand temps de se pencher sur les éventuels bénéfices des vaccins, étant donné que leurs risques sont clairement documentés.

Cet article original en anglais a été publié au lien suivant : http://www.thelibertybeacon.com/2014/10/02/millions-of-children-infected-with-vaccine-safety-experts-rotateq-vaccine-dr-paul-offit/

« On sait que 10 à 15 millions d’Américains pourraient être infectés par des « bombes à retardement » qui pourraient provoquer des maladies dévastatrices comme le cancer, le Syndrome de fatigue chronique, l’autisme, la sclérose en plaques. Cela concerne pratiquement chaque famille dans ce pays… » http://www.plaguethebook.com/

Dr.Judy Mikovits, biologiste moléculaire, auteur de « Plague »

Voir l’interview du Dr J. Mikovits

http://www.youtube.com/watch?v=K-ReDZpqUjs

« La logique et la raison auraient-elles abandonné les épidémiologistes ? L’introduction volontaire et non nécessaire de virus infectieux dans un corps humain est un acte dément qui ne peut être dicté que par une grande ignorance de la virologie et des processus d’infection. » [p.38] « Le mal qui a été fait est incalculable. » [p.93]

Pr. Dr R. DELONG : Live viral Vaccines – Biological Pollution

Des millions d'enfants infectés par le vaccin Rotateq, considéré comme sûr par des experts comme le Dr Paul Offit
Published by Expovaccins
commenter cet article
23 septembre 2014 2 23 /09 /septembre /2014 11:14

Ce que les autorités médicales américaines (CDC) ne vous diront jamais au sujet des vaccins polio, du cancer et du SV40

Par Aaron Dykes & Melissa Melton, 18 septembre 2014

Cancer, vaccins polio et SV40: ce que les autorités ne vous diront jamais

« La cause principale, sinon la seule cause de l’augmentation monstrueuse des cancers a été la vaccination ». Dr Robert Bell, fmr VP International Society for Cancer Research at the British Cancer Hospital (Truthstream Media.com)

Le public a été maintenu dans l’ignorance pendant des décennies par rapport aux dizaines de millions de vaccins contre la polio qui avaient été contaminés par le SV40 (virus simien), de même que par rapport à ses implications dans l’énorme épidémie de cancers.

Les faits pertinents étaient connus de la communauté scientifique depuis 1960, mais c’est grâce aux poursuites, rapports d’enquêtes dans les années 1990 et grâce à une audience du Congrès en 2003 que le public a été informé de l’ampleur de la contamination et de son lien possible avec un grand nombre de formes mortelles de cancer que l’on voit encore aujourd’hui. Pourtant peu de choses ont pu filtrer jusqu’à aujourd’hui dans le débat public.

Dans la foulée de ces aveux et demandes de renseignements, le CDC a publié une fiche d’information sur son site internet et qui a trait aux liens entre « Cancer, Virus Simien 40 (SV40), et le vaccin contre la polio ». Cette fiche évoquait la découverte du SV40 comme sa présence dans environ 10 à 30 millions de doses de vaccins contre la polio. Cette fiche contestait les prétentions scientifiques concernant la présence du virus dans les tumeurs cancéreuses, ainsi que son rôle possible dans l’apparition des cancers.

Il y a pire, les scientifiques de la fin des années 1990 ont révélé qu’il existait une forme secondaire de SV40 présente dans les vaccins polio fabriqués après 1963 mais qui n’était pas détectable par les tests utilisés jusqu’alors. Ceci pourrait vouloir dire que l’impact de ce virus sur le public, bien que très peu connu, pourrait avoir été beaucoup plus étendu encore.

Mais à partir de juin 2013, cette page du CDCa été apparemment supprimée. Elle n’est donc plus disponible, sauf dans une version (en cache) reprise dans une vidéo. Espèrent-ils que le public va oublier ?

Quoi qu’il en soit, tout a été fait pour qu’aucun des géants pharmaceutiques soit tenu responsable de cette monstruosité. Cependant, les compagnies pharmaceutiques continuent à produire ces vaccins qui sont administrés quotidiennement aux Américains.

Quelles que soient les raisons profondes de tout ceci, il est pour le moins étonnant que le public du monde entier continue de faire entièrement confiance à cette même science qui a « accidentellement » contribué à contaminer des dizaines de millions de personnes via le vaccin anti-polio avec un virus simien que l’on retrouve très souvent dans des tumeurs cancéreuses. La présence du SV40 au sujet duquel Maurice Hilleman a plaisanté dans une vidéo n’a pas été officiellement reconnu par le gouvernement comme ayant causé tous ces cancers (encore une fois, le CDC a continué d’affirmer « que « d’autres recherches étaient nécessaires » -formule langue de bois habituelle.)

Comme cette souche de virus simien a été retrouvée dans de nombreux types de cellules cancéreuses partout dans le monde, l’importance de ces déclarations ne peut plus être niée.

Pourquoi permet-on aux mêmes acteurs de l’industrie et du gouvernement de jouer aux apprentis-sorciers avec la santé humaine? Pourquoi personne n’a-t-il été rendu responsable de ces crimes par négligence ou pire encore ?

http://www.activistpost.com/2014/09/what-cdc-wont-tell-you-about-sv40-polio.html

Published by Expovaccins
commenter cet article
22 septembre 2014 1 22 /09 /septembre /2014 09:20
Ebola: la loi martiale a été décrétée au Sierra Leona

D’après Mike Adams, 19 septembre 2014

Ebola: la loi martiale a été décrétée au Sierra Leona

« Il est grand temps de se réveiller. Je veux que vous puissiez survivre par rapport à ce qui est en train d’arriver. Je veux que vous soyez conscients et préparés ! » Mike Adams

La loi martiale a été décrétée au Sierra Leone.

La Sierra Leone a ordonné que 6 millions d’habitants soient confinés pendant 3 jours dans leurs maisons. Les personnes qui fuient les hôpitaux sont pourchassées et rassemblées.

Cette campagne qui est appuyée par des milliers de soldats américains, ainsi que par les Nations Unies est un signe frappant de désespoir pour tenter d’arrêter une épidémie qui pourrait faire des millions de victimes.

Comment ces africains déjà dépourvus de tout pourront-ils survivre pendant 3 jours de quarantaine sans problèmes : eau, nourriture, médicaments, revenu du travail… ? Et si la quarantaine devait durer 3 semaines, trois mois ?

Un prétexte fantasque de couverture pour cette opération de recherche et de mise en quarantaine médicale est de permettre aux équipes qui envahissent les maisons d’effectuer des distributions de barres de savon !

Bien que n’en possédant pas une preuve formelle, Mike Adams, explique qu’un scientifique de renom aurait déclaré dans « The Liberian Observer » qu’Ebola était un organisme génétiquement modifié, testé depuis des années sur la population africaine.

Aux Etats-Unis, des bunkers souterrains auraient déjà été prévus pour survivre à des pandémies. Il existe des plans pour des actions d’urgence : confiscation des ressources, quarantaines de citoyens, loi martiale, etc. Tous les droits, ainsi que les libertés des citoyens seront suspendus suite au plan d’urgence nationale. En cas de loi martiale, les individus qui causeraient des troubles pourraient être abattus à vue ou arrêtés et mis en quarantaine.

Si la maladie continuait à se répandre, ces conditions pourraient se produire dans n’importe quel pays

http://www.naturalnews.com/046945_medical_martial_law_Sierra_Leone_Ebola_pandemic.html

VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=L6YcppSefp8

Published by Expovaccins
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog d' Expovaccins
  • Le blog d' Expovaccins
  • : Les dangers des vaccins exposés au grand jour.
  • Contact

 
                                                                                                                                                   © Expovaccins 2009


"Malheur a celui qui s'est tu parce qu'il croyait parler dans le désert"  
Balzac

Recherche

Contact

expovaccins@hotmail.com

Action solidarité

 

NM Médical, distribution de matériel médicalSoutenir cette action, c'est favoriser l'accès à l'eau potable de ceux qui en ont besoin... l'eau, c'est la vie!

Offrir de l'eau, c'est nettement plus important qu'inonder le monde de vaccins et c'est sans effet secondaire.

                                         

Avertissement

La totalité des contenus et données diffusées via ce blog sont essentiellement destinées à l'information libre et indépendante du public. Les sources étant de nature diverses, ces informations ne sauraient en aucun cas refléter la position ou l'opinion de l'éditeur de ce blog et il importe que le public puisse recouper ses informations et se faire un avis en toute indépendance et en toute objectivité. En aucun cas les informations proposées sur ce site ne sauraient être assimilées à un quelconque avis ou conseil d'ordre médical. La décision de vacciner ou non est une décision complexe qui se prend après mure réflexion, après une recherche d'informations soigneuse et rigoureuse et qui doit pouvoir se débattre avec le praticien de santé à qui vous aurez finalement choisi d' accorder votre confiance.