Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2012 5 03 /08 /août /2012 14:46

vaccin-Merck.jpg

vendredi 29 juin 2012

 

Supercherie vaccinale de Merck exposée par deux de ses virologistes ; selon le procès, la compagnie falsifie les résultats d’efficacité du vaccin des oreillons depuis plus de dix ans.

 

Nouvelle choc : Selon deux chercheurs de Merck qui ont déposé en 2010 une plainte en vertu du False Claims Act [loi sur les fausses déclarations] – plainte qui vient d’être décachetée juste maintenant –, le fabricant de vaccin Merck a sciemment falsifié les données de ses essais sur le vaccin des oreillons, trafiqué les échantillons sanguins avec des anticorps d’origine animale, vendu un vaccin qui, en réalité, favorise les épidémies d’oreillons et de rougeole, et arnaqué les gouvernements et les consommateurs qui achètent le vaccin en pensant qu’il est

 « efficace à 95% ».

 

La plainte contre Merck est ici :

 

www.naturalnews.com/gallery/documents/Merck-False-Claims-Act.pdf

 

Selon Stephen Krahling et Joan Wlochowski, deux anciens virologistes de Merck, la compagnie Merck s’est adonnée intégralement aux agissements suivants :

 

Merck a sciemment falsifié les résultats de ses essais du vaccin des oreillons afin de fabriquer un « taux d’efficacité de 95% ».

 

Pour ce faire, Merck a trafiqué les échantillons sanguins avec des anticorps d’animaux afin de gonfler artificiellement l’apparition d’anticorps dans le système immunitaire. Comme l’a rapporté CourthouseNews.com :

 

Merck a aussi ajouté des anticorps d’origine animale à des échantillons de sang pour obtenir des résultats de tests plus favorables, bien qu’il sût que le système immunitaire humain ne produirait jamais ce genre d’anticorps, et que les anticorps créaient un scénario de test de laboratoire qui, selon la plainte, « ne correspond en aucune manière à la vie réelle, n’est pas en corrélation avec elle, ou ne représente pas… la neutralisation des virus chez les personnes vaccinées ».

 

Merck a ensuite utilisé les résultats falsifiés du test pour escroquer le gouvernement de Zunie de « centaines de millions de dollars pour un vaccin ne conférant aucune immunisation adéquate. »

 

Faisant que plus d’enfants ont été infectés par les oreillons, le vaccin frauduleux de Merck a en réalité contribué à pérenniser les oreillons en Amérique. (Ça alors! Vraiment ? C’est ce que Natural News rapporte depuis des années… les vaccins sont en réalité élaborés pour maintenir le cours des épidémies, car c’est vachement chouette pour perpétuer le business !)

 

Merck a utilisé sa fausse allégation du « 95 pour cent d’efficacité » pour monopoliser le marché des vaccins et éliminer tout concurrent possible.

 

Selon les virologistes de Merck, la supercherie vaccinale de Merck a cours depuis la fin des années 1990.

 

Le vaccin de Merck n’a jamais été testé contre le virus des oreillons dans le « monde réel », en pleine nature. Au lieu de cela, les résultats des tests ont tout simplement été falsifiés afin d’obtenir le résultat souhaité.

 

Cette tromperie a été entièrement mise en place « en toute connaissance de l’autorité et avec l’approbation de la haute direction de Merck. »

 

Selon les documents du tribunal (voir ci-dessous), les scientifiques de Merck «étaient témoins de la falsification abusive des tests et des données dans laquelle s’est engagé Merck pour gonfler artificiellement les conclusions sur l’efficacité du vaccin. »

 

Le gouvernement zunien a choisi d’ignorer la plainte de 2010 en vertu du False Claims Act !

 

Plutôt que prendre des mesures concernant cette plainte, le gouvernement de Zunie l’a tout simplement ignorée, protégeant ainsi le monopole de marché de Merck, au lieu de servir correctement la justice. Cela démontre l’existence du complot de l’association de malfaiteurs entre gouvernement de Zunie, régulateurs de la FDA et industrie du vaccin.

 

Les services de santé de Chatom poursuivent Merck en vertu du Sherman Antitrust Act, pour violation de garantie et violation des lois sur la protection du consommateur

 

Suite à l’ouverture de la plainte de 2010 en vertu du False Claims Act, les services de santé de Chatom, en Alabama, ont senti que quelque chose puait. Il y a trois jours, Chatom a déposé une plainte contre Merck. Le dossier de cette action judiciaire est ici :

 

www.naturalnews.com/gallery/documents/Chatom-Lawsuit-Merck-Mumps.pdf

 

Entre autres choses choquantes, le dossier allègue :

 

…durant une dizaine d’années, [Merck s’est adonné à] falsifier et contrefaire la véritable efficacité de son vaccin.

 

Merck a signalé frauduleusement et continue déloyalement de faire remarquer dans ses étiquetages et ailleurs que son vaccin contre les oreillons a un taux d’efficacité au plus haut de 95 pour cent.

 

En réalité, Merck sait, et a pris des mesures positives pour dissimuler – à l’aide de techniques de test abusives et de falsification de données de test – que l’efficacité de son vaccin contre les oreillons est, et ce depuis au moins 1999, de très loin inférieure à 95 pour cent.

 

Merck avait conçu une méthodologie de test qui évaluait son vaccin contre une souche moins virulente du virus des oreillons. Après que les résultats n’aient pas donné l’efficacité souhaitée par Merck, il a abandonné cette méthodologie et dissimulé les conclusions de l’étude.

 

…incorporant l’usage d’anticorps d’origine animale pour gonfler artificiellement les résultats…

 

…détruisant les preuves de falsification des données et mentant ensuite à un enquêteur de la FDA…

 

…menaçant de prison un virologiste de la division vaccin de Merck, s’il signalait la supercherie à la FDA…

 

…il y a les victimes ultimes, les millions d’enfants qui chaque année reçoivent un vaccin contre les oreillons qui ne leur donne pas un niveau de protection adéquat. Et, bien qu’il s’agît d’une maladie qui, selon les Centers for Disease Control (CDC), était censée être éradiquée à ce jour, le vaccin raté de Merck a permis à cette maladie de perdurer, avec d’importantes épidémies continuant de se produire.

 

Les services de santé de Chatom allèguent également que le vaccin frauduleux de Merck a contribué à l’épidémie d’oreillons de 2006 dans le Midwest, et à l’épidémie de 2009 ailleurs. Ils disent, « Il en est resté un risque important de résurgence des épidémies d’oreillons… »

 

L’enquête ne fait que commencer

 

Natural News a seulement commencé à enquêter sur cette nouvelle-choc incroyable concernant Merck et l’industrie du vaccin. Nous sommes plongés dans les documents du tribunal pour identifier les informations supplémentaires pouvant être pertinentes dans cette affaire, et nous prévoyons de vous rapporter ces informations prochainement.

 

Pour la petite histoire, Merck nie toutes les allégations. Ça surprend quelqu’un ?

 

Sources de cet article

 

Natural News tient à remercier CourthouseNews.com pour sa couverture sur cette affaire. L’article original est ici : 

www.courthousenews.com/2012/06/27/47851.htm

 

Action judiciaire de Chatom contre Merck :

www.naturalnews.com/gallery/documents/Chatom-Lawsuit-Merck-Mumps.pdf

 

Plainte de 2010 en vertu du False Claims Act contre Merck, par deux de ses anciens virologistes :

www.naturalnews.com/gallery/documents/Merck-False-Claims-Act.pdf

 

Annonce de l’action en justice dans les médias :

www.nasdaq.com/article/lawsuit-claims-merck-overstated-mumps-vaccine-effectiveness-20120622-00532

 

Original: 

www.naturalnews.com/036328_Merck_mumps_vaccine_False_Claims_Act.html

 

Traduction copyleft de Pétrus Lombard

Partager cet article

Published by Expovaccins
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Expovaccins
  • Le blog d' Expovaccins
  • : Les dangers des vaccins exposés au grand jour.
  • Contact

 
                                                                                                                                                   © Expovaccins 2009


"Malheur a celui qui s'est tu parce qu'il croyait parler dans le désert"  
Balzac

Recherche

Contact

expovaccins@hotmail.com

Action solidarité

 

NM Médical, distribution de matériel médicalSoutenir cette action, c'est favoriser l'accès à l'eau potable de ceux qui en ont besoin... l'eau, c'est la vie!

Offrir de l'eau, c'est nettement plus important qu'inonder le monde de vaccins et c'est sans effet secondaire.

                                         

Avertissement

La totalité des contenus et données diffusées via ce blog sont essentiellement destinées à l'information libre et indépendante du public. Les sources étant de nature diverses, ces informations ne sauraient en aucun cas refléter la position ou l'opinion de l'éditeur de ce blog et il importe que le public puisse recouper ses informations et se faire un avis en toute indépendance et en toute objectivité. En aucun cas les informations proposées sur ce site ne sauraient être assimilées à un quelconque avis ou conseil d'ordre médical. La décision de vacciner ou non est une décision complexe qui se prend après mure réflexion, après une recherche d'informations soigneuse et rigoureuse et qui doit pouvoir se débattre avec le praticien de santé à qui vous aurez finalement choisi d' accorder votre confiance.