Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mai 2012 3 09 /05 /mai /2012 12:15

 

Prevent Disease.com

SaneVax, Norma, 7 mai 2012   vaccines-poisons.jpg

 

Le temps est peut-être venu de s’adresser directement à ceux qui prétendent d’une manière catégorique que les vaccins sont  efficaces et sans dangers en dépit de la preuve scientifique du contraire. Le temps est probablement venu de demander à la personne qui s’apprête à vacciner de fournir une déclaration personnelle quant à la sécurité et à l’efficacité du vaccin. Si la personne qui vaccine a une véritable confiance dans les produits qu’elle administre, il ne devrait y avoir aucun problème.

 

La plupart des personnes qui consentent à l’administration d’un vaccin pour elles-mêmes ou pour leurs enfants croient sincèrement que la vaccination est conçue pour améliorer leur santé. Ce dont ces personnes ne sont pas conscientes c’est que même leur médecin n’est vraisemblablement pas très au fait des ingrédients toxiques qui se trouvent dans les vaccins et qui sont susceptibles de dégrader leur santé à court ou à long terme. Si votre médecin insiste pour vous affirmer que les vaccins sont sans danger, il ne devrait absolument trouver aucune objection à signer le formulaire ci-dessous que vous pourriez ranger dans vos archives au cas où un effet secondaire se produirait.

 

La réalité des vaccins est qu’ils présentent un risque bien plus grand pour la santé que n’importe quel bénéfice et ça a toujours été comme cela. En fait, deux siècles de statistiques officielles de mortalité montrent de manière claire et scientifique que ce n’est pas la médecine moderne qui, dans les pays développés, est responsable de l’allongement de l’espérance de vie et du déclin de la mortalité. En fait la médecine moderne n’a joué qu’un rôle secondaire.

 

En Amérique du Nord, en Europe, ainsi que dans le Pacific Sud, la baisse importante des maladies infectieuses qui mettaient la vie en danger s’est historiquement produite bien avant tous les efforts qui ont été déployés pour vacciner les populations ou tout simplement en l’absence de toute vaccination.

 

Quand il m’arrive d’informer des médecins de cet état de choses, nombreux sont ceux qui sont choqués par rapport aux documents qui leur sont fournis. Rien de surprenant à cela étant donné le fait qu’aujourd’hui encore les étudiants en médecine sont conditionnés à croire que les vaccins immunisent contre les maladies (ce qui représente un mythe en soi). La véritable immunité ne peut en aucun cas être artificiellement créée par un vaccin.

 

http://sanevax.org/physicians-warranty-of-vaccine-safety/

 

Si votre médecin insiste pour vous affirmer que les vaccins sont sûrs, alors demandez-lui de bien vouloir signer le formulaire ci-dessous

 

D’autres professionnels de santé continuent à se baser sur le mythe de l’immunité de groupe  qui n’est rien d’autre qu’une escroquerie médicale.

Un des problèmes de la société actuelle où la désinformation médicale règne en maître, est le fait que la plupart des gens s’abstiennent de prendre position. Ce qu’ils veulent avant tout c’est  se conformer aux normes sociétales engrammées dans leur esprit par rapport à la médecine classique.

 

GARANTIE MEDICALE DE LA SURETE DE LA VACCINATION

 

(Nom du médecin, spécialité)

 

__________________________________________, médecin habilité à pratiquer la médecine en (pays) sous le n° de licence :______________ . Ma spécialité médicale :___________________

 

Je déclare avoir une parfaite connaissance des risques et des bénéfices de tous les médicaments/ vaccins que je prescris ou que j’administre à mes patients.

 

A propos du patient (Nom_______________________, âge______) que j’ai examiné, je pense que certains facteurs de risques justifient pleinement les vaccinations officiellement recommandées. Ci-dessous, la liste des facteurs de risques de contracter une ou plusieurs maladies que j’estime pouvoir être prévenues par les vaccinations :

 

Facteur de risque_______________________

Vaccination        _______________________

Facteur de risque_______________________

Vaccination        _______________________

Facteur de risque_______________________

Vaccination        _______________________

 

Je suis au courant que les vaccins peuvent contenir plusieurs  produits chimiques, excipients, conservateurs et additifs suivants :

 

*   Hydroxyde d’aluminium

*   Phosphate d’aluminium

*   Sulfate d’ammonium

*   Amphotéricine B

*   Tissus animaux : sang de porc, de cheval, cerveau de lapin

*   Chlorhydrate d’arginine

*   Reins de singes, reins de chien

*   Phosphate dibasique de potassium

*   Embryon de poulet, œufs de poule, œufs de canard

*   Sérum de veau

*   Bêtapropriolactone

 *  Serum fœtal de veau

*   Formaldéhyde

*   Formol

*   Gélatine

*   Sulfate de gentamicine

*   Glycerol

*   Cellules diploïdes humaines ( provenant de tissus de foetus avortés)

*   Hydrocortisone

*   Gélatine hydrolysée

*   Mercure (Thimerosal, Merthiolate (r) )

*   Glutamate monosodique (MSG)

*   Phosphate de potassium monobasique

*   Néomycine

*   Sulfate de Néomycine

*   Ethoxylate de nonylphénol

*   Ethoxylate d’octylphénol

*   Octoxynol 10

*   Indicateur de phénol (rouge)

*   Phénoxyéthanol (antigel)

*   Chlorure de potassium

*   Diphosphate de potassium

*   Monophosphate de potassium

*   Polymyxine B

*   Polysorbate 20

*   Polysorbate 80

*   Hydrosysat de caséine pancréatique porcine

*   Protéines résiduelles MRC5

*   Désoxycholate de sodium

*   Sorbitol

*   Thimérosal

*   Tri butylphosphate

*   Cellules VERO, lignée continue de cellules de reins de singes

*   Sang de mouton purifié

 

Je garantis par la présente que l’injection dans le corps de mon patient ne représente aucun danger. Je me suis penché sur des rapports qui prétendent le contraire, des rapports qui prétendent que le thiomersal (mercure) provoquerait de graves troubles neurologiques et immunologiques. Mon avis est que ces rapports ne sont pas crédibles.

 

Je suis au courant que certains vaccins ont été contaminés par le virus simien SV40. Je suis au courant que certains chercheurs ont mis le SV40 en relation avec le lymphome (non Hodgkin) et des mésothéliomes chez des humains, de même que chez des animaux.

 

Je garantis que les vaccins que j’utilise dans ma pratique ne contiennent pas de SV40 ou autres virus vivants. (Je garantis également que le dit virus SV40 ou autres virus ne présentent aucun risque substantiel pour mon patient).

 

Je garantis également que les vaccins que je recommande pour mon patient (Nom du patient)_______________________________ ne contiennent aucune forme de tissu provenant de fœtus humains avortés.

 

En vue de protéger la santé de mon patient, j’ai pris les dispositions suivantes pour garantir que les vaccins que j’utiliserai ne pourront contenir de dangereux contaminants.

 

MESURES PRISES : ……………………………………………………………

………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………

 

Hépatite B

 

J’ai bien compris que 60% des patients qui ont été vaccinés contre l’hépatite B perdront les anticorps (détectables) endéans les 12 années qui suivront la vaccination. Je suis informé qu’en 1996, seuls 54 cas d’hépatite B  chez des enfants de 0 à 1 an ont été rapportés au CDC. Je suis aussi informé qu’en 1996 1.080 rapports d’effets secondaires au vaccin anti hépatite B et 47 décès ont été rapportés au VAERS parmi les enfants de 0 à 1 an.

 

Je suis également au courant que 50% des patients qui contractent l’hépatite B ne présenteront aucun symptôme après avoir été exposés à la maladie et que seulement 30% développeront des symptômes grippaux et seront immunisés pour le restant de leur vie. Je sais aussi que 20% développeront les symptômes de la maladie et que 95% guériront complètement et seront immunisés pour le restant de leur vie.

 

Je sais que 5% des personnes qui sont exposées à l’hépatite B deviendront  porteurs de la maladie. 75% d’entre de ces porteurs chroniques auront une infection asymptomatique et seuls 25% des porteurs chroniques feront une maladie du foie ou un cancer du foie de 10 à 30 ans après l’infection aiguë. Les études scientifiques suivantes ont été réalisées pour démontrer la sûreté du vaccin anti-hépatite B chez les enfants en dessous de 5 ans.

……………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………

Nom du médecin, date et signature :

 

                                                                                                                         

 

http://www.wearechange.ie/if-your-doctor-insists-that-vaccines-are-safe-then-have-them-sign-this-form/

Partager cet article

Published by Expovaccins
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Expovaccins
  • Le blog d' Expovaccins
  • : Les dangers des vaccins exposés au grand jour.
  • Contact

 
                                                                                                                                                   © Expovaccins 2009


"Malheur a celui qui s'est tu parce qu'il croyait parler dans le désert"  
Balzac

Recherche

Contact

expovaccins@hotmail.com

Action solidarité

 

NM Médical, distribution de matériel médicalSoutenir cette action, c'est favoriser l'accès à l'eau potable de ceux qui en ont besoin... l'eau, c'est la vie!

Offrir de l'eau, c'est nettement plus important qu'inonder le monde de vaccins et c'est sans effet secondaire.

                                         

Avertissement

La totalité des contenus et données diffusées via ce blog sont essentiellement destinées à l'information libre et indépendante du public. Les sources étant de nature diverses, ces informations ne sauraient en aucun cas refléter la position ou l'opinion de l'éditeur de ce blog et il importe que le public puisse recouper ses informations et se faire un avis en toute indépendance et en toute objectivité. En aucun cas les informations proposées sur ce site ne sauraient être assimilées à un quelconque avis ou conseil d'ordre médical. La décision de vacciner ou non est une décision complexe qui se prend après mure réflexion, après une recherche d'informations soigneuse et rigoureuse et qui doit pouvoir se débattre avec le praticien de santé à qui vous aurez finalement choisi d' accorder votre confiance.