Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 21:11

La toxicité des vaccins peut provoquer

de sérieux dommages

 

Mary Tocco

 

Mary-Tocc-.JPG

 

« Si nous ne prenons pas la décision de véritablement nous impliquer activement, nous finirons par perdre nos droits les plus élémentaires. Comment vous sentirez-vous quand vous n’aurez plus le droit de dire « NON » ? Comment vous sentirez-vous quand le gouvernement vous forcera à  choisir la vaccination ou la prison comme si vous étiez un criminel ? » Mary Tocco                 

                                                    

Les vaccins peuvent provoquer des dommages chez les enfants et les adultes de différentes manières. Que ce soient des vaccins à virus vivants ou atténués, ils sont susceptibles de produire les infections qu’ils sont supposés éviter.

 

Comme la plupart du temps, les vaccins sont injectés dans les muscles, les principaux organes du corps peuvent être, eux aussi, touchés par les conservateurs et les additifs qui sont également toxiques comme les virus eux-mêmes. Au cours des infections naturelles, il n’y a pas pénétration directe dans le flux sanguin.

 

Le Dr Boyd Haley de l’Université du Kentucky  a effectué des recherches approfondies sur l’exposition du cerveau au mercure. Il croit que les vaccins au mercure administrés jusqu’à 2004 sont directement à mettre en relation avec l’épidémie d’autisme aux Etats-Unis.

 

On sait aussi que le vaccin polio à virus vivants a provoqué des polios chez des vaccinés. C’est la raison pour laquelle le vaccin à virus vivants n’est plus recommandé. Le vaccin contre la varicelle aurait provoqué des zonas. Le dernier vaccin contre la diarrhée infantile RotaTeq a été associé à une invagination intestinale du colon, soit une inflammation du colon nécessitant souvent des interventions chirurgicales. Cinquante-deux bébés sont décédés au cours des essais cliniques avant que le vaccin soit mis sur le marché, et ces cas ont été attribués au syndrome de la mort subite du nourrisson. Beaucoup de vaccins peuvent provoquer des états de choc, des convulsions, des diabètes de type 1, de l’asthme et des décès. Il est également possible qu’il y ait des liens entre le vaccin ROR, le diabète juvénile et l’autisme, bien que la chose n’ait pas été démontrée formellement. Les vaccins sont aussi liés au Syndrome de la Guerre du Golfe, etc., etc.

 

La deuxième théorie, et probablement la plus importante par rapport aux dommages produits par les vaccins à trait aux réactions allergiques, ainsi qu’au développement d’une réponse auto-immune stimulées par le vaccin et ses adjuvants. Les vaccins contiennent toujours des adjuvants qui sont connus pour amplifier la réponse immunitaire. Il est connu que ces adjuvants peuvent également provoquer des réactions allergiques et auto-immunes. Comment les parents pourraient-ils savoir si leur bébé de quelques mois est allergique à tous ces produits contenus dans les vaccins? Il est vraiment malheureux que la plupart des médecins négligent de prendre en compte  ou rejettent carrément toutes ces réactions vaccinales. Comme les enfants reçoivent plusieurs vaccins, les problèmes ne manquent pas de s’aggraver, et il faut parfois des mois pour les diagnostiquer. J’ai connu des médecins qui avaient vacciné leurs enfants et il a fallu tout un temps avant qu’ils ne se rendent vraiment compte des dommages qui s’étaient produits.

 

ENFANT-vaccine-qui-pleure.jpg

 

   

Si vous n’avez aucune idée de la liste des ingrédients des vaccins cliquez sur le lien suivant : http://www.novaccine.com/vaccine-ingredients/

 

Bien que cette liste soit assez longue, elle ne répertorie pas tous les ingrédients des vaccins.

 

Les questions à se poser avant d’envisager une vaccination :

 

-         Ai-je approfondi mes recherches sur les ingrédients de tel ou tel vaccin et sur leurs éventuels risques toxiques.

-         Y a-t-il des antécédents de problèmes auto-immuns dans la famille ? De nombreux chercheurs pensent, en effet, que des enfants peuvent être génétiquement hyper sensibles aux adjuvants des vaccins.

-         Ai-je parfaitement compris la différence entre l’immunité naturelle et la réponse immunitaire à un vaccin ?

-         Mon enfant courre-t-il un risque d’attraper la maladie contre laquelle je souhaite le faire vacciner ?

-         Cette maladie est-elle suffisamment grave et menace-t-elle la santé de l’enfant ?

 

Le Congrès Américain a  voté l’« Immunizations Assistance Act » en 1965 pour venir en aide aux compagnies pharmaceutiques à propos des programmes de vaccinations de masse. A cette époque on a recommandé que tous les enfants de 5 à 6 ans soient vaccinés avant de fréquenter l’école. On a commencé à vacciner les enfants le premier jour après la naissance et les vaccinations doivent se poursuivre au cours de l’adolescence. Si, au cours de ces vaccinations, la santé de votre enfant se trouve endommagée, il n’est plus possible de se retourner contre le fabricant qui est protégé contre tout litige ou toute poursuite.

 

Vous savez certainement qu’il existe actuellement chez les enfants une véritable épidémie d’autisme, des problèmes d’apprentissage et des maladies chroniques. Et bien le gouvernement refuse de financer les recherches nécessaires qui pourraient établir un lien avec les vaccins.

 

Le CDC (Centres Américains de Contrôle des Maladies) et la FDA (Food and Drug Administration) reconnaissent que le mercure  est l’un des éléments les plus toxiques qui soient et ils continuent de prétendre que le mercure des vaccins n’a pas de rapport avec l’augmentation catastrophique  des problèmes neurologiques que l’on observe chez les enfants.de ce pays (USA). Jusqu’en 2004, le taux de mercure (« thimerosal ») dans les vaccins pour enfants était de 40 à 60 fois plus élevé que les niveaux de sécurité édictés par l’EPA (Environmental Protection Agency). A l’âge de 6 mois, les enfants recevaient en moyenne 187,5 mcg de thimerosal des vaccins.

 

Chaque nouveau vaccin recommandé et prescrit par le CDC expose votre enfant à davantage d’ingrédients toxiques qui augmentent les risques de dommages pour la santé. Selon Barbara Loe Fisher, Présidente du Centre National d’Information sur les Vaccins, entre 1964 et 2002, les Etats-Unis ont ajouté huit nouveaux vaccins totalisant 23 doses pour 13 maladies. Maintenant presque chaque année de nouveaux vaccins sont ajoutés, y compris le vaccin contre la grippe qui contient encore 25 mcg de mercure, le vaccin RotaTeq, le vaccin contre le HPV (cancer du col de l’utérus), au total, des vaccins contre 18 maladies différentes.

 

Le chercheur Tedd Koren, qui a analysé les cocktails de vaccins, affirme qu’à l’âge de 6 ans, nos enfants ont reçu 74 composants bactériens ou viraux. Cette constatation ne prend même pas en compte tous les produits artificiels et cancérogènes que l’on peut retrouver dans les vaccins.

 

Nous vivons dans un environnement très toxique et il est de notre responsabilité en tant que parents de protéger nos enfants, comme de tout faire pour réduire leur charge toxique. Il est un fait que beaucoup de pollutions échappent à notre contrôle, mais les vaccinations représentent un domaine où nous pouvons précisément garder le contrôle et prendre des décisions éclairées. Si nous ne prenons pas la décision de véritablement nous impliquer activement, nous finirons par perdre nos droits les plus élémentaires. Comment vous sentirez-vous quand vous n’aurez plus le droit de dire « NON » ? Comment vous sentirez-vous quand le gouvernement vous forcera à  choisir la vaccination ou la prison comme si vous étiez un criminel ?

 

Dans ce pays la vaccination n’a pas de rapport avec la santé, c’est essentiellement une question de profits. Ce sont l’avidité et le pouvoir qui ont alimenté cette industrie pendant de nombreuses années. Nous devons nous réveiller  et réaliser  qu’aussi longtemps que nous permettons au gouvernement de prendre des décisions au sujet de notre santé, nous ne sommes plus en possession de nos corps.

 

Les parents doivent enfin comprendre que c’est à eux qu’appartient le dernier mot par rapport à ce qui est injecté dans le corps de leurs enfants… si vous ne connaissez pas vos droits vous n’êtes en rien différents d’un esclave ! C’est l’information qui est la clé des bonnes décisions. Nos enfants comptent sur nous pour prendre les bonnes décisions qui auront un impact sur tout le reste de leur vie. Je voudrais vous en prier : que ce ne soit pas la peur qui vous guide par rapport aux décisions que vous auriez à prendre pour les vaccinations !

 

Si  un quelconque vaccin obligatoire provoque de graves dommages à la santé de vos enfants, c’est vous et vous seul qui aurez à en assumer les frais. Des lois ont été adoptées et signées qui mettent les fabricants de vaccins, les médecins, l’état fédéral et les départements de la santé à l’abri de toute poursuite. En d’autres mots c’est vous qui aurez à payer les factures !

 

Mary Tocco 2008

 

http://www.newswithviews.com/Tocco/mary.htm

 

Partager cet article

Published by Expovaccins
commenter cet article

commentaires

Celine 02/12/2014 19:39

I agree. The society relies so much on an external quick fix and out of fear forgets to think that the problem is by feeding the fear and a lack of discernment. We get lazy in our power and trust

Présentation

  • : Le blog d' Expovaccins
  • Le blog d' Expovaccins
  • : Les dangers des vaccins exposés au grand jour.
  • Contact

 
                                                                                                                                                   © Expovaccins 2009


"Malheur a celui qui s'est tu parce qu'il croyait parler dans le désert"  
Balzac

Recherche

Contact

expovaccins@hotmail.com

Action solidarité

 

NM Médical, distribution de matériel médicalSoutenir cette action, c'est favoriser l'accès à l'eau potable de ceux qui en ont besoin... l'eau, c'est la vie!

Offrir de l'eau, c'est nettement plus important qu'inonder le monde de vaccins et c'est sans effet secondaire.

                                         

Avertissement

La totalité des contenus et données diffusées via ce blog sont essentiellement destinées à l'information libre et indépendante du public. Les sources étant de nature diverses, ces informations ne sauraient en aucun cas refléter la position ou l'opinion de l'éditeur de ce blog et il importe que le public puisse recouper ses informations et se faire un avis en toute indépendance et en toute objectivité. En aucun cas les informations proposées sur ce site ne sauraient être assimilées à un quelconque avis ou conseil d'ordre médical. La décision de vacciner ou non est une décision complexe qui se prend après mure réflexion, après une recherche d'informations soigneuse et rigoureuse et qui doit pouvoir se débattre avec le praticien de santé à qui vous aurez finalement choisi d' accorder votre confiance.