Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 14:29

Seringue-Vactruth-diabetes.jpg

 Christina England, Vactruth, 6 avril 2012

(photocredit:aldenchadwick)

 

 

On a pu démontrer que, peu de temps après avoir été vaccinés, des enfants faisaient un diabète. Dans le monde occidental, le diabète est devenu un problème majeur.

 

La médecine traditionnelle, les médias et les gouvernements s’acharnent à blâmer les parents, en voulant préciser que le diabète chez de nombreux enfants a été provoqué par l’obésité infantile. Ils disent que c’est parce que les parents nourrissent mal leurs enfants, leur permettant de trop regarder la télévision, comme de s’amuser avec des jeux informatiques pendant des heures que ces derniers deviennent obèses.

 

¨Par contre, pour de nombreux scientifiques de renom et  des experts de la vaccination, c’est dans l’agression que constituent les vaccinations administrées depuis la naissance qu’il faut chercher la cause de l’explosion du diabète que nous voyons aujourd’hui. Selon l’un de ces experts, Harris Coulter, PhD [1] 13 millions de personnes (chiffre stupéfiant !), rien qu’aux USA, souffriraient de cette maladie.

 

L’historien de la médecine précise :

 

Dans la littérature médicale, on peut trouver de nombreux rapports signalant que le diabète de type 1 est apparu après la vaccination contre la rougeole. En 1997, Sinaiotis et collègues ont rapporté  l’apparition de diabète de type 1 un mois après avoir reçu le vaccin contre les oreillons chez un garçon de 6 ans et demi. En 1991, Pawlowski et Gries ont rapporté le cas d’un garçon de 11 ans qui avait fait les oreillons à 16 mois et qui a ensuite reçu le vaccin contre les oreillons et la  rougeole 5 mois avant qu’il ne développe un diabète de type 1 ; une semaine après avoir été vacciné, il a souffert d’intenses douleurs abdominales et de fièvre.

En 1984, Otten et collègues ont rapporté trois cas de diabète de type 1 chez des enfants. Chez le premier, le diabète s’est déclaré 10 jours après la vaccination contre les oreillons; dans les autres cas, 3 semaines après la même vaccination. Les enfants étaient âgés respectivement  de 3,2 et 16 ans. En 1986, Helmke et collègues ont rapporté le cas de sept enfants qui avaient développé un diabète de type 1 de la deuxième à la quatrième semaine qui avaient suivi la vaccination contre les oreillons et la rougeole. En 1979, Quast et collègues ont signalé qu’au cours des deux premières années qui ont suivi l’introduction de la vaccination contre la rougeole et les oreillons, deux cas de diabète de type 1 qui étaient apparus après la vaccination rougeole-oreillons furent signalés au fabricant. »

 

En fermant, comme d’habitude, les yeux sur ces recherches, des scientifiques britanniques ont décidé de bombarder les fœtus en gestation au moyen de puissants médicaments contre le diabète, alors que la mère était encore enceinte ! N’ayant pas réussi à trouver une explication à l’épidémie soudaine d’enfants obèses, un groupe d’experts a décidé de s’attaquer à l’obésité  et au diabète infantiles AVANT la naissance de l’enfant. Des experts de l’université d’Edimbourg ont décidé d’administrer un médicament contre le diabète (Metformin) aux femmes enceintes et obèses pour les empêcher de donner naissance à des enfants obèses !

 

L’étude a été réalisée sur 400 femmes enceintes à Liverpool, Coventry, Sheffield et Edimbourg. Les médecins qui  soutiennent ce projet controversé du NHS ont déclaré au Daily Mail [2] que l’obésité chez les femmes enceintes atteignait des proportions épidémiques et qu’il était nécessaire de prendre aujourd’hui des mesures pour protéger la santé des enfants de demain.

 

Selon moi, c’est aller un peu trop loin ! Je pense qu’il est immoral de droguer des femmes enceintes, ainsi que leur bébé à naître, en tant que mesure préventive,  pour un problème de santé dont il ne souffre pas encore. Toutefois, et selon les journalistes du Mail, le directeur de l’étude, le professeur Jane Norman de l’université d’Edimbourg a déclaré :

 

«  L’un des défis à relever est que de nombreuses femmes enceintes se sentent en  parfaite santé, mais il y a de très bonnes preuves que les femmes qui sont obèses présentent un risque accru de faire des problèmes de grossesse. Leurs bébés sont à risque, et nous aimerions réduire ce risque. »

 

Julie-Anne Barnes et Fiona Macrae du Daily Mail ont déclaré :

 

Les spécialistes de l’obésité se sont félicités de la parution de l’étude qui est financée par le Medical Research Council, le bras de la recherche en santé du NHS. Ils ont dit que même si la situation n’est pas idéale, elle doit quand même être abordée

 

La Metformine est un médicament qui n’est pas recommandé pour les enfants de moins de 10 ans [3]. On administre donc aux femmes enceintes un médicament qui n’est pas recommandé pour les enfants de moins de 10 ans pour les empêcher de donner naissance à un enfant obèse. Veuillez m’excuser, mais que sont alors exactement les fœtus s’ils n’ont pas moins de 10 ans ? En attendant, il existe des preuves fiables dans le monde entier qui prouvent que l’obésité infantile et le diabète sont provoqués par les vaccins.

 

Le Dr Viera Scheibner est un autre expert qui estime que c’est  l’agression des aiguilles toxiques dès la naissance qu’il convient de blâmer pour cette augmentation soudaine. Dans son article : « Le canular de la médecine moderne et de ses médicaments toxiques » [4] elle déclare :

 

La première chose à laquelle on devrait s’attendre, c’est une énorme amélioration de la santé infantile (y compris parmi les enfant aborigènes) suivie par la disparition de l’autisme, du  diabète infantile, de l’obésité (oui, les vaccins provoquent une hyperinsulinémie qui est le problème sous–jacent à la pandémie de l’obésité), des problèmes comportementaux et d’apprentissage, de la criminalité chez les jeunes et de tous ces autres maux modernes qui frappent les pays développés. Il faut noter que les gens dans de nombreux pays en voie de développement qui ne bénéficient pas d’un système médical qui fonctionne sont en meilleure santé que les bébés,  les enfants et les adultes des pays développés, tout particulièrement les Etats-Unis. Les enfants américains sont les enfants les plus malades au monde. Ceci n’est certainement pas à mettre au crédit de leur système médical extrêmement coûteux. La prochaine fois que vous entendrez parler d’une nouvelle fusillade dans une école aux Etats-Unis,  il vous suffira de penser à leur politique de vaccinations obligatoires.

 

Gary S. Goldman, PhD et P.G. King, PhD sont d’accord pour dire que l’empoisonnement au mercure provenant des vaccinations est le facteur causal majeur dans les diagnostics de désordres du spectre autistique (ASD), TDA/H (Troubles déficitaires de l’attention avec hyperactivité), d’asthme infantile et de diabète de type 2. [5]

 

Le Dr Robert S. Mendelsohn, M.D. [6] est un autre chercheur de grande valeur qui s’est efforcé de trouver des réponses aux problèmes que se posent les parents au sujet de la santé de leurs enfants. Il énumère des citations de nombreux experts qui affirment que la vaccination des enfants est souvent à l’origine du diabète infantile. En voici quelques-unes :

 

1. « En Nouvelle Zélande, nous avons découvert une vaste épidémie de diabète. On a enregistré une augmentation de 60% des cas de diabète après le programme d’immunisation. » Dr J.Bart Classen, MD, ancien chercheur à l’Institut National de la santé.

2. « Quatre enfants ont développé un diabète  peu de temps après avoir été vaccinés contre les oreillons ». K. Helme et al. Diabetogia, Vol. 29, n° 1/30-33, 1/1/86.

3. Les vaccins contre l’hépatite B et l’haemophilus influenza type b ont été respectivement soupçonnés d’être responsables de maladies neurologiques démyélinisantes et de diabète insulino-dépendant. » Ovetchkine P., Arch. Pediatr., 8(3) : 316-20 3/101.

4. «  En 1992, 180 médecins européens ont conjointement fait remarquer que le vaccin contre les oreillons « peut déclencher un diabète qui devient seulement apparent plusieurs mois après la vaccination. » Albionico et al, JAM 192 ; 9(1)

 

Malgré les preuves accablantes prouvant que la vaccination peut causer le diabète, les gouvernements du monde entier continuent de mettre leurs têtes dans le sable préférant blâmer les parents pour des problèmes qui deviennent de plus en plus graves. Au lieu de s’occuper du véritable problème qui provoque cette épidémie, ils ont décidé d’empoisonner les enfants à naître avec de puissants médicaments pour les empêcher de devenir obèses et de développer un diabète provoqué par les vaccins qu’ils recommandent pour des maladies qui avaient disparu bien avant qu’ils aient inventé ces vaccins. Incroyable !

 

Références

 

1. Childhood Vaccinations and Juvenile-Onset (Type-1) Diabetes by Harris Coulter, Ph.D. April 16,1997 http://www.whale.to/v/coulter.html

2. Julie-anne Barnes and Fiona Macrae  Babies treated in the womb for obesity: Overweight mothers-to-be get diabetes pill to cut the risk of having a fat child http://www.dailymail.co.uk/health/article-2123700/Babies-treated-womb-obesity-Overweight-mothers-diabetes-pill-cut-risk-having-fat-child.html#ixzz1r5aQcTsp

3. Metfomin http://diabetes.about.com/od/equipmentandbreakthroughs/a/metformin.htm

4. Dr Viera Scheibner ‘The hoax of modern medicine and its toxic medications’ http://www.vierascheibner.org/index.php?option=com_content&view=article&id=76:the-hoax-of-modern-medicine-and-its-toxic-medications&catid=52:general-essays-by-viera&Itemid=63

5. Gary S. Goldman, Ph.D & P.G. King PhD ‘Key realities about autism, vaccines, vaccine-injury compensation, Thimerosal, and autism-related research’ http://www.whale.to/vaccine/vaccinemyth.pdf

6. Vaccines Uncensored-Your Right To A Critical View  Robert S. Mendelsohn MD, Professor of Pediatrics, University of Illinios http://www.vaccinesuncensored.org/vids.php

 

Article original: http://vactruth.com/2012/04/06/vaccine-induced-obesity-diabetes/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Published by Expovaccins
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Expovaccins
  • Le blog d' Expovaccins
  • : Les dangers des vaccins exposés au grand jour.
  • Contact

 
                                                                                                                                                   © Expovaccins 2009


"Malheur a celui qui s'est tu parce qu'il croyait parler dans le désert"  
Balzac

Recherche

Contact

expovaccins@hotmail.com

Action solidarité

 

NM Médical, distribution de matériel médicalSoutenir cette action, c'est favoriser l'accès à l'eau potable de ceux qui en ont besoin... l'eau, c'est la vie!

Offrir de l'eau, c'est nettement plus important qu'inonder le monde de vaccins et c'est sans effet secondaire.

                                         

Avertissement

La totalité des contenus et données diffusées via ce blog sont essentiellement destinées à l'information libre et indépendante du public. Les sources étant de nature diverses, ces informations ne sauraient en aucun cas refléter la position ou l'opinion de l'éditeur de ce blog et il importe que le public puisse recouper ses informations et se faire un avis en toute indépendance et en toute objectivité. En aucun cas les informations proposées sur ce site ne sauraient être assimilées à un quelconque avis ou conseil d'ordre médical. La décision de vacciner ou non est une décision complexe qui se prend après mure réflexion, après une recherche d'informations soigneuse et rigoureuse et qui doit pouvoir se débattre avec le praticien de santé à qui vous aurez finalement choisi d' accorder votre confiance.