Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 octobre 2009 1 26 /10 /octobre /2009 00:43
Présentation du livre "Vaccins, ce que l'on ne vous dira jamais"

 

Si je vous dis VACCIN, à quoi pensez-vous ? A coup sûr, aux assertions suivantes:


- Grace à la vaccination bon nombre de maladies infectieuses on été éradiquées.

- Le vaccin protége des maladies.

- Il faut avoir plus peur de la maladie que du vaccin.

- Le bénéfice risque de la vaccination est largement en faveur du bénéfice.


Pour toutes ces raisons, vous vous faites vacciner sans vous poser de questions et vous mettez un point d'honneur à faire vacciner vos enfants dés la naissance contre tout un tas de maladies. C'est parfait, vous faites exactement ce que l'on veut que vous fassiez.Vous êtes un mouton,oupsss je voulais dire un citoyen model.

Je vais me permettre de vous donner cinq informations, qui je l'espére, vont vous interesser:


1-
Saviez vous qu'en France, en Angleterre et aux USA, des études montrent qu'un enfant sur 150 est autiste ?

2- Saviez vous qu'en France une étude de l'INSERM montre qu'un enfant sur 8 (oui oui vous avez bien lu) à des troubles mentaux qui vont des problémes de concentration à des cas grave d'autisme ?
Les vaccins sont mis en cause dans cette catastrophe sanitaire par un certain nombre d'études...

3- Saviez-vous que le vaccin est aussi mise en cause par un certain nombre d'éléments dans le fait qu'il serait à l'origine de la propagation du Sida et de la pandémie de cancer que l'humanité connait depuis une cinquantaine d'année ?

4- Saviez-vous que le vaccin est montré du doigt dans certains cas de mort subite du nourrisson ?

5- Saviez vous que dans un certain nombre de vaccin, il y a entre autres des cellules provenant du tissu foetal humain d’avortements, du mercure, de l'aluminium, des cellules de reins de singes,ou bien encore des OGM ?


Je présume que vous n'étiez pas au courant de tout cela. Ne vous inquitez pas, c'est parfaitement normal. Ce sont , ce que l'on appel, des vérités cachées et jamais vous n'entendrez ces informations dans les medias ou par votre medecin.

 

L'objectif, dans ce livre, n'est pas de vous convaincre d'arrêter la vaccination, mais c'est plutôt de vous informer de ce que l'on vous cache depuis toujours.

Ces informations risquent de vous choquer car vous allez vous rendre compte par vous-même, au file de votre lecture, que vous avez été berné depuis toujours et que vous avez été,d'une certaine façon,empoisonné.Oui oui vous avez bien lu.
Je précise que je ne fais partie d'aucune secte et que je suis comme vous, un citoyen lambda soucieux d'informer ses proches, sa communauté ainsi que ces concitoyens du danger de la vaccination.


La particularité de ce livre est la volonté de l'auteur d'apporter des preuves officielles de ce qui est avancé. C'est pourquoi le livre renvoie par la biais de liens, à une cinquantaine de documents tirés de sources officelles comme l'AFSSAPS, le CDC et la FDA (Etats-Unis), l'INSERM, le CNRS, ou encore des revues scientifiques de rennomées internationnale tel The Lancet, the Brain, Neurology et bien d'autres.

De plus, le livre renvoie à une vingtaine de vidéos (documentaires, interviews, reportages) triées et sélectionnées pour leur pertinence.


Si vous ne voulez pas savoir, ne lisez surtout pas le livre
. Continuez à faire confiance à vos politiques et prenez pour parole d'évangile ce que vous dira votre médecin. Fermez cette page internet, allumez votre téléviseur, faites comme si de rien était et continuez à vous faire vacciner et à vacciner vos enfants.


Si vous voulez en savoir plus sur les vaccins et que vous êtes soucieux de votre santé et celle de vos enfants et que vous n'êtes pas adepte de la pensée unique, téléchargez le livre et bonne lecture !

Informations pour télécharger ce livre (coût 1,80 euros): ICI

Repost 0
Published by Expovaccins
commenter cet article
26 octobre 2009 1 26 /10 /octobre /2009 00:41




Repost 0
Published by Expovaccins
commenter cet article
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 00:54

Un médecin suédois perd sa place. 
" Corruption aux plus hauts niveaux de l’OMS !"







La célèbre doctoresse suédoise, Annika Dahlgvist vient de perdre son poste la semaine dernière suite à ses déclarations sur la campagne massive de vaccinations en Suède. Elle a déclaré qu’elle ne se ferait pas vacciner et qu’il existait de meilleurs moyens de se protéger du virus de l’influenza. Elle a aussi précisé qu’elle n’était personnellement pas très intéressée par les mammographies et les tests cellulaires. Mais il est clair que ce fut sa position contre la vaccination de masse qui lui a fait perdre son emploi.

Dans un article publié par Newsmill, «  La vérité c’est que le vaccin contre la grippe contient de dangereuses quantités de mercure », elle écrit : « Comme le vaccin contient des substances potentiellement dangereuses sous forme de mercure ou de squalène, je pense que c’est sur base volontaire qu’il devrait être proposé. Elle pense également qu’aucune propagande qui évoquerait le principe de solidarité avec la population  pour inciter à la vaccination ne devrait  exister. On ne peut raisonnablement interdire d’avoir une opinion sur les vaccinations de masse. Nombreux sont ceux qui ont des avis négatifs par rapport aux vaccinations de masse. »

 

Dans un article du journal « Expressen », l’un des quatre plus grands journaux suédois, elle déclare : «  Il serait bien possible que les dégâts ( produits par le vaccin) soient pires que la maladie elle-même… je soupçonne que l’Agence des Produits Médicaux (Läkemedelsverket) est influencée par les fabricants de vaccins. Il y a ici d’énormes intérêts financiers en jeu.

Elle poursuit : « je ne veux pas de ces poisons dans mon corps… Déclarer qu’il existe une pandémie alors qu’aucune pandémie n’existe est complètement absurde. Il se pourrait bien qu’il y ait corruption  aux plus hauts niveaux de l’OMS (L’Organisation Mondiale de la Santé).


Original article

 

Johan Niklasson

 

http://www.theflucase.com/index.php?option=com_content&view=article&id=1151%3Afired-swedish-doctor-qcorruption-at-the-highest-levels-of-whoq&catid=41%3Ahighlighted-news&Itemid=105&lang=fr

 

Repost 0
Published by Expovaccins
commenter cet article
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 00:42
Voyez vous ça, pour mieux "entuber" les enfants et continuer à les assimiler gaiement à une vulgaire "pelotte d'épingles", les autorités américaines lancent des spots ludiques et stupides qui banalisent totalement l'acte vaccinal et le font paraître comme "protecteur", "amusant", "entrainant"....

La propagande vaccinale est donc sans limites comme vous pourrez le constater par vous-mêmes dans cette vidéo!

En fait, au plus les fabricants poussent le bouchon pour vendre un maximum de vaccins, au plus ils espèrent que l'endoctrinement des gens pourra se faire tôt dans la vie et ceci afin de "bétonner leurs marchés" en espérant que X années en plus de propagande rendront les citoyens plus dociles et grégaires que jamais.




Parmi les paroles scandaleuses qu'on entend, il y a ceci:

" Cette vaccination (contre la grippe) est une grande opportunité. Oui ça l'est, oui ça l'est!
Ca l'est pour vous comme pour la communauté. Oui ça l'est, oui ça l'est!

Si j'ai la grippe, je peux te la donner à toi et à toi et à toi"

"Hey, les enfants, prêts à y aller, faites le vaccin et soyez protégés (du virus)





LA VERITE C'EST QUE SE FAIRE VACCINER EST UNE GRANDE OPPORTUNITE.... DE TOMBER MALADE!

Voyez donc le calvaire d'une jeune fille ici. Pas de quoi chanter, danser et se réjouir donc!




Repost 0
Published by Expovaccins
commenter cet article
22 octobre 2009 4 22 /10 /octobre /2009 23:42
Une vidéo choc pour se sortir de la léthargie imposée par des années de propagande médiatique.




« Cette vaccination a détruit toutes mes chances de bonheur  ! » 

 

Dix jours après avoir été vaccinée contre la grippe saisonnière, la vie de cette jeune femme mariée depuis deux ans a basculé. Son cas a bouleversé toute l’Amérique.

Elle a fait une maladie neurologique grave (*). Il lui est encore possible de courir. Elle peut parler normalement quand elle court. Autrement elle est contrainte de marcher à reculons, mais quand elle s’arrête, les réactions musculaires deviennent incontrôlables. Comme vous le verrez sur l’image, elle est aussi obligée de monter et de descendre les escaliers à reculons.


http://www.youtube.com/watch_popup?v=mh5F5wP8RdU

 

http://www.youtube.com/v/DT7oTQyJjZ0&rel

 

(*) Les médecins parlent d’une maladie neurologique rare, la dystonie pour laquelle il n’existerait aucun traitement










Repost 0
Published by Expovaccins
commenter cet article
22 octobre 2009 4 22 /10 /octobre /2009 23:39

15.10.09 - 12:24


La campagne de vaccination contre la grippe A/H1N1 commencera lundi, pour le personnel médical tout d'abord. Cette campagne volontaire et gratuite est tout de même contestée par un collectif de citoyens, qui a décidé d'assigner l'Etat en justice.


Le collectif Initiative Citoyenne, c'était d'abord trois ou quatre personnes qui demandaient des informations au gouvernement sur ce fameux vaccin. Aujourd'hui, ils sont plus de mille à vouloir arrêter la machine, en urgence.


Leur avocat Georges Henri Beauthier assigne ce matin l'Etat belge. Il explique: "Mes clients ont décidé de lancer cette assignation, pour arrêter véritablement ce train dans le brouillard. Vous savez que des associations de médecins ont parlé de gestion chaotique, de cette propagande du vaccin. Nous demandons à un tribunal d'arrêter cette campagne, aussi longtemps que la population n'aura pas été informée, aussi longtemps que mes clients n'auront pas été informés sur les effets de ce vaccin".


Les premiers vaccinés, lundi, serviront de cobaye, dit encore le collectif. Et l'enregistrement des patients, prévus sur la plateforme électronique e-health, est carrément une atteinte à la vie privée.



source: http://www.rtbf.be/info/societe/sante/vaccin-contre-la-grippe-a-des-citoyens-assignent-letat-151175

Repost 0
Published by Expovaccins
commenter cet article
22 octobre 2009 4 22 /10 /octobre /2009 17:24

Malgré les pressions médiatiques et gouvernementales, la plupart des pays européens refusent la vaccination de troupeau qu’on veut leur infliger.

L’Allemagne a été scandalisée d’apprendre qu’Angela Merkel et les ministres de son gouvernement, tout comme ses forces armées, recevraient un vaccin sans adjuvants, alors que les citoyens auraient droit à un vaccin contenant du squalène et du thimerosal à base de mercure.

Le 19 Octobre 2009, le magazine allemand Spiegel a publié un rapport accablant sur les dangers des vaccins contre la grippe porcine et ses adjuvants. Le journal annonçait que la campagne de vaccinations de masse qui devait coûter 600 millions d'euros allait s'effondrer au fur et à mesure que s’exprimerait ouvertement la rébellion des médecins, des experts en pharmacologie et même de certains politiciens. La semaine dernière, Dieter Ludwig, président de l’Agence allemande des médicaments confiait au Spiegel que les autorités de Santé étaient de connivence avec l’industrie pharmaceutique.

Le Dr Angela Spelsberg, membre du « Transparency International », principale organisation de la société civile de lutte contre la corruption, a déclaré que de nombreux membres de la Commission permanente des Vaccins ont des liens financiers avec l'industrie pharmaceutique, certains étant impliqués dans les essais cliniques, d'autres payés pour faire des conférences sur la vaccination. « Que le gouvernement puisse exposer la population à des vaccins dangereux est une situation qui ne peut continuer », a-t-elle précisé, en ajoutant qu’il est scandaleux que l'immunité ait été accordée aux compagnies pharmaceutiques.

Il faut savoir que l'EMEA (Agence Européenne des Médicaments) est financée aux 2/3 par les compagnies pharmaceutiques, donc subordonnée aux conseils d'administration des firmes et non au conseil d'administration de la santé publique de la Communauté Européenne. 

Alors que la grande majorité de leurs voisins scandinaves ont affirmé qu’ils n’étaient pas intéressés par ce vaccin, au Danemark, sur les 360 000 officiers de police, infirmières, médecins et autres personnages considérés comme importants par leurs positions officielles et choisies comme premiers receveurs du vaccin, 30 % seulement ont accepté de se rendre aux convocations de vaccination.

En Suède, selon le quotidien Dagens Nyketer, journal du matin suédois le plus diffusé, le nombre de cas rapportés d’infirmières qui sont tombés malades après la vaccination contre la grippe porcine s'élèverait à 190. L’une d’entre elles est décédée après l'injection, mais, évidemment : « aucune relation directe avec l'injection n'a été établie ».

Le rejet du vaccin est aussi important aux Pays-Bas où deux tiers des infirmières ont refusé d’être inoculées contre le virus A.

En Finlande, le matraquage médiatique en faveur de la vaccination contre la grippe A est aussi important qu’en France. Ros-Marie Ölander, du ministère de la Santé publique, ardent défenseur de toutes les vaccinations, multiplie ses interventions propagandistes sur la chaîne YLE news de la télévision Finnoise, sans jamais être confrontée à un contradicteur. Il en est de même des journaux qui se contentent d’interviewer le même interlocuteur, en évitant tout opposant, sur l’efficacité et l’innocuité du vaccin contre la grippe A.

Aussi, avons-nous été surpris par les résultats des deux derniers sondages  qui ont tous deux recueilli le même résultat, soit 75 % de « non » au vaccin. L’un était mené par Helsingin Sanomat Gallup sur 12 000 personnes, l’autre sur plus de 16 000 personnes, par Ilta-Sanomat.

Ce résultat est en effet stupéfiant étant donné qu’il n’y a jamais eu de véritable débat, que les citoyens n’ont eu droit qu’à une information parfaitement orientée. Cette attitude citoyenne tend à prouver que les Finnois pensent par eux-mêmes au lieu de laisser les autres penser pour eux.

 

En France, la situation se clarifie peu à peu

En France, la situation est moins nette, bien qu’elle s’améliore chaque jour. Un sondage révèle à présent que 65 % des Français « pensent » qu'ils n'iront pas se faire vacciner, mais 42 % seulement en sont « certains ».

Parmi les médecins libéraux, dont 400 ont été sondés mi-septembre par Le Quotidien du médecin, la moitié se dit prête à se faire vacciner, mais la proportion est plus élevée chez les généralistes (61 %). Quant aux infirmières, ayant payé un lourd tribut à la vaccination contre l’hépatite B, elles ne sont que 26 % à y être favorables.

Ces sondages ont évidemment troublé nos pouvoirs publics qui ont passé commande pour des millions de doses qui risquent de ne servir à rien, mais notre ministre de la Santé « ne peut imaginer » que la majorité des médecins refuseront de « prendre leur responsabilité ». Je pense qu’elle risque d’avoir une très mauvaise surprise. Dans ce cas, elle imputera cet échec à « la bêtise et l’ignorance véhiculées par un certain nombre de groupuscules » qui font circuler sur Internet « des messages nocifs et malfaisants » contre la vaccination.

Toutefois, la contre-attaque n’a pas tardé. Tout d’abord, le Conseil national de l’Ordre des médecins (CNOM) a rappelé aux médecins que leur participation active aux actions de santé publique est « un devoir déontologique ». Il leur a ainsi demandé de se faire vacciner contre la grippe A, d’inciter leurs patients à se faire vacciner et les a également encouragés à être vaccinateurs.

Remarquons qu’au début de cette campagne, notre ministre de la Santé a annoncé que les membres du gouvernement ne seraient pas vaccinés en priorité, cédant leur place aux personnes à risque tant que toutes les doses de vaccins ne seraient pas livrées. Quel bel exemple de sacrifice et de générosité !

Mais, comme apparemment ces exhortations se sont montrées inefficaces, les pouvoirs publics ont joué la carte de l’émotion, toujours payante à travers le monde. Ils ont mis l’accent sur le décès d’un bébé de 11 mois, hospitalisé à l'hôpital Necker à Paris depuis vendredi, « décédé de la grippe A /H1N1 dans le service de réanimation pédiatrique. » Il est évident que cet accident ne peut que relancer la vaccination auprès d’un public inquiet. Mais la plupart des médias se sont bien gardés de signaler que l’enfant avait « un terrain sous-jacent d'atteinte cardiaque très sévère diagnostiqué dès l'âge de trois mois », comme l’a déclaré le professeur Philippe Hubert, chef du service de réanimation pédiatrique de l'hôpital Necker. L'enfant avait « une maladie du myocarde […] qui ne pouvait qu'évoluer défavorablement, à une vitesse qu'on ne connaît pas. », a ajouté le Pr Hubert. Il s'agit du premier décès concernant un bébé en métropole.

Déjà, à la mi-septembre, un bébé de 18 mois était décédé en Martinique des suites de la grippe H1N1. Or, il présentait déjà une pathologie congénitale lourde. Mais cela n’a pas empêché Pierre Carli, président de la communauté médicale de Necker, de signaler que le décès intervenu le 18 octobre « nous rappelle que la grippe tue et qu'elle va tuer ».

De toute manière, même en occultant les diverses pathologies des sujets décédés de « la grippe A », il y a eu à travers le monde quelque 8 740 décès au cours de l’année entière, alors que selon l’OMS, la
grippe ordinaire, dont on parle très peu excepté au moment où « le nouveau vaccin contre la grippe » vient de sortir, tue annuellement environ 500 000 personnes sans déclancher d’hystérie.

Dès le mois de novembre, après les vacances scolaires, nous pourrons vérifier si la population française pense par elle-même à l’instar de ses voisins européens, où si le fait de vivre au pays de Pasteur nous fait oublier la raison et perdre notre bon sens inné.

 

Sylvie Simon

Repost 0
Published by Expovaccins
commenter cet article
17 octobre 2009 6 17 /10 /octobre /2009 19:21

Bonjour à tous, je viens d’apprendre que

Le vaccin de la grippe saisonnière pourrait augmenter le risque de H1N1 !


Alors que la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière a commencé en France le 25 septembre, selon les résultats d’études préliminaires conduites au Canada, ce vaccin pourrait augmenter le risque de contracter la grippe porcine (dite A pour ne pas blesser les marchands de cochons de batteries).


L’Organisation mondiale de la santé et la France font tout ce qui est en leur pouvoir afin d’éviter que l’information ne s’ébruite. Ils craignent que le grand public, déjà très sensible à la question des vaccins, boude les campagnes déjà initiées.


Ces informations sont issues de quatre études canadiennes auxquelles ont participé environ 2 000 personnes. Les chercheurs ont découvert que les personnes qui avaient reçu le vaccin contre la grippe saisonnière dans le passé étaient plus susceptibles d’être infectées par le virus H1N1. Une étude a été soumise pour publication. Ses principaux auteurs, le Dr Danuta Skowronski, du Centre de contrôle des maladies de Colombie-Britannique, et le Dr Gaston de Serres, de l’université Laval (Québec), ont décliné toute interview.


Joe Kimby, porte-parole des CDC, a annoncé : « Il est difficile de parler d’une étude qui n’a pas été publiée, cependant il est important de noter que les scientifiques des CDC n’ont pas observé de phénomène similaire aux Etats-Unis. »


Le Dr Donald Low, responsable du département de microbiologie à l’Hôpital Mount Sinai de Toronto (Ontario) reste réservé, mais admet que l’effet d’une exposition préalable augmentant par la suite le risque de maladie se voit dans quelques cas, comme celui de la dengue. 









Au Québec, le calendrier sera inversé


Au Québec, où les autorités sanitaires avaient prévu de vacciner dans un premier temps contre la grippe saisonnière, puis contre la grippe A (H1N1), cette découverte a changé le nouveau calendrier des vaccinations.

Le 25 septembre, le Dr Horacio Arruda, du ministère de la Santé, a décidé d'inverser les campagnes de vaccination ; celle contre la grippe A (H1N1) débutera le 15 novembre, tandis que celle contre la grippe saisonnière est reportée à janvier 2010. Exception à cette règle: les populations à risque recevront le vaccin saisonnier en premier, avant le 15 novembre.


Dans les autres provinces et territoires canadiens, le débat se poursuit : faut-il raccourcir, retarder ou annuler la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière en faveur de la vaccination de masse contre le virus H1N1 ?


« Nous ne savons pas si ce vaccin contre la grippe saisonnière va interagir avec le vaccin contre la grippe A (H1N1), donc on est inquiet », a déclaré le Dr. Michael Gardam,
directeur de la prévention et du contrôle des maladies infectieuses à l'Agence de protection et de promotion de la santé de l’Ontario. Le Pr Donald Low Microbiologiste en chef de l’hôpital du Mount Sinai (Université de Toronto, admet pour sa part que ces informations risquent de saper la confiance de la population et son désir de se faire vacciner : « Il est clair que le public va avoir du mal à digérer ça », a-t-il dit.

 

Ma réaction :

 
Cette nouvelle ne me surprend pas puisque, en théorie, lorsque les gens sont exposés aux bactéries ou virus, leur système immunitaire créé des anticorps qui facilitent l’entrée d’autres souches virales.


En vérité, personne ne sait réellement ce qui se passe au niveau immunologique avec les vaccins et, comme le signalait
le Pr R. Bastin il y a plus de vingt ans : « Une vaccination, quelle qu’elle soit, est toujours, biologiquement et immunitairement parlant, une offense pour l’organisme » (cf. Concours médical, 1er février 1986).


Il est indéniable que cette double vaccination risque de provoquer des réactions auto-immunes. Ainsi, le 12 octobre 1996, dans Le Concours médical, parlant des possibles effets adverses des immunisations à répétition, le Dr C. Knippel rappelait qu’il « s’agit d’une vaccination qui va stimuler de façon répétée sur des dizaines d’années, des cellules très proches, et je pense qu’on ne peut exclure le risque d’un “échappement” aux régulations physiologiques de la multiplication, soit le risque d’une prolifération non limitée de cellules immuno-compétentes. »


Quant aux femmes enceintes que l’on recommande de vacciner en priorité, n’oublions pas que les Actes de la 77e journée du Laboratoire, publiés dans le Moniteur des pharmaciens de février 1977 soulignent des possibilités de lien entre le virus vaccinal de la grippe inoculé à la mère et la leucémie de ses descendants.



D’ailleurs, Jama (vol. 263- 1990), Pediatrics (vol 91 - 1993) et Le Concours médical (vol 116 - 1994) recommandent de faire au préalable un test cutané en milieu hospitalier sous surveillance, à proximité d’une unité de soins intensifs, avec de l’adrénaline à portée de main et un personnel médical et paramédical entraîné, ce qui n’est jamais fait, mais prouve bien le danger potentiel du vaccin saisonnier.


En outre, si ce dernier ne contient pas d’adjuvant, sauf celui réservé aux gens âgés, il contient des conservateurs (mercurothiolate, formaldéhyde), des contaminants (bêta-propionolactone), des antibiotiques (polymyxine B, gentamicine). Tous ces produits susceptibles d’engendrer des réactions d’allergies parfois très graves, risquent d’entraîner de graves complications en ajoutant leur toxicité à celle du nouveau vaccin contre la grippe A.


Il n’est donc pas surprenant que le
Dr Arlene King, médecin chef de la province de l’Ontario, se méfie de cette association et demande aux gens âgés de surseoir au vaccin saisonnier jusqu’à ce que l’on soit mieux informés. Pour elle, il n’existe aucune preuve scientifique que l’administration consécutive des deux vaccins soit sans danger.


De nombreux médecins vont, eux aussi, en France et dans le monde,
« avoir du mal à digérer ça ».

 
Sylvie Simon

 

 
Un lien en anglais sur le sujet:

http://www.theglobeandmail.com/news/technology/science/study-prompts-provinces-to-rethink-flu-plan/article1303330/

Repost 0
Published by Expovaccins
commenter cet article
12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 22:53

Personne ne devrait accepter le vaccin contre la grippe porcine….il s’agit d’un des vaccins les plus dangereux jamais conçus. Il contient un adjuvant nommé squalène (MF-59) . Il a été montré que ce produit pouvait provoquer de graves maladies auto-immunes comme la sclérose en plaques, l’arthrite rhumatoïde et le lupus. Il s’agit de l’adjuvant vaccinal  qui a été mis en cause dans le syndrome de la Guerre du Golfe qui a tué plus de 10.000 soldats et provoqué une augmentation de 200% de la maladie de Lou Gehring  (sclérose latérale amyotrophique ou maladie de Charcot (ALS), maladie mortelle.


Le virus H1N1 tue en provoquant une « tempête de cytokines », entraînant le système immunitaire à réagir de manière excessive. C’est la raison pour laquelle il tue des jeunes personnes et provoque une maladie plus légère chez les personnes plus âgées dont le système immunitaire est davantage affaibli. Ce vaccin est un puissant stimulateur de l’immunité qui rend  le virus capable d’une beaucoup plus grande létalité .

 

 

La meilleure protection est la vitamine D3. Il faudrait dès que possible en prendre 5000 UI (IU en anglais) par jour et quand la maladie commence à s’étendre, augmenter la dose jusqu’à 15.000 UI par jour. La vitamine D3 module la réaction immunitaire, réduisant le risque de réactions excessives. Elle stimule le corps à produire ce qu’on appelle des peptides antimicrobiens (antimicrobial peptides)  puissants destructeurs de virus qui ne font pas intervenir l’immunité. L’effet est proportionnel à la dose administrée. Plus la dose de vitamine D3 est élevée, meilleure la protection. Les huiles de poisson contribuent également à réduire une réaction immunitaire excessive. Une cuillère à café par jour serait suffisante. ( La meilleure est l’huile de poisson Norvégienne au citron Carlson ) . En cas de symptômes graves, prendre une cuillère à café  deux fois par jour. Divers antioxidants peuvent aussi être utiles comme le curcuma, le « quercetin », l’extrait de pépin de pamplemousse, la vitamine C , ainsi que la vitamine E naturelle. Un apport multi minéraux/vitamines est aussi essentiel.

 

Puis-je vous demander de répandre ce message. Les gens doivent savoir comment se protéger.

 

Dr RUSSELL L. BLAYLOCK, M.D.

 

 

http://blogs.redding.com/tpratt/archives/2009/10/health-experts.html


Trudi PRATT, 4 oct. 2009.


http://www.theflucase.com/index.php?option=com_content&view=article&id=817%3Ahealth-experts-wary-of-swine-flu-vaccine&catid=1%3Alatest-news&Itemid=64&lang=fr

Repost 0
Published by Expovaccins
commenter cet article
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 22:02

















NB: Pour s'inscrire, envoyer un mail avec en objet "Inscription vidéoconférence 12 septembre 2009" au mail suivant: info@tele-sante.com



















Repost 0
Published by Expovaccins
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog d' Expovaccins
  • Le blog d' Expovaccins
  • : Les dangers des vaccins exposés au grand jour.
  • Contact

 
                                                                                                                                                   © Expovaccins 2009


"Malheur a celui qui s'est tu parce qu'il croyait parler dans le désert"  
Balzac

Recherche

Contact

expovaccins@hotmail.com

Action solidarité

 

NM Médical, distribution de matériel médicalSoutenir cette action, c'est favoriser l'accès à l'eau potable de ceux qui en ont besoin... l'eau, c'est la vie!

Offrir de l'eau, c'est nettement plus important qu'inonder le monde de vaccins et c'est sans effet secondaire.

                                         

Avertissement

La totalité des contenus et données diffusées via ce blog sont essentiellement destinées à l'information libre et indépendante du public. Les sources étant de nature diverses, ces informations ne sauraient en aucun cas refléter la position ou l'opinion de l'éditeur de ce blog et il importe que le public puisse recouper ses informations et se faire un avis en toute indépendance et en toute objectivité. En aucun cas les informations proposées sur ce site ne sauraient être assimilées à un quelconque avis ou conseil d'ordre médical. La décision de vacciner ou non est une décision complexe qui se prend après mure réflexion, après une recherche d'informations soigneuse et rigoureuse et qui doit pouvoir se débattre avec le praticien de santé à qui vous aurez finalement choisi d' accorder votre confiance.