Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 octobre 2010 2 19 /10 /octobre /2010 13:20

LES EXPERTS

  

 

Dr Tal Schaller 

 Par le Dr Christian Tal Schaller, M.D.

 

 

“Il faut prévenir les hommes qu’ils sont en danger de mort…La science devient criminelle. Albert Einstein

 

 

 

Braves gens, braves gens, donnez-nous votre argent ! Nous sommes les experts, ceux qui savent, ceux qui ont toujours raison. Nous sommes des spécialistes. Dans tous les domaines, de la médecine au nucléaire, nous sommes de vrais monarques devant lesquels même les chefs d’Etat s’inclinent. La santé, vous l’aurez, si vous nous obéissez !

 

Dès que nous aurons tué tous les virus et toutes les bactéries, bombardé toutes les tumeurs et normalisé tous vos organes, vous pourrez vivre en paix. De nos laboratoires géants sortira le bonheur… bientôt ! Quelques crédits supplémentaires, quelques télétons et soirées de charité avec vedettes agréées, quelques efforts budgétaires et nous trouverons la pilule unique qui vous guérira de tous les maux.

 

Oui, la maladie est une fatalité, un ennemi méchant, un terroriste qui frappe au hasard des victimes impuissantes. Vous n’êtes pas responsables si vous tombez malades, c’est juste de la malchance.

 

Mais nous saurons soulager vos douleurs avec notre science. Chaque année nous immolons des millions d’animaux sur l’autel de cette déesse-science à laquelle nous vouons un culte zélé. Nous les massacrons sans honte pour poursuivre nos études et préparer de nouveaux remèdes toujours plus chimiques, toujours plus artificiels. Grâce à eux nous pourrons guérir vos maux sans que vous deviez changer quoi que ce soit à vos chères habitudes.

 

Nous sommes les piliers de la science et de tous ses produits dérivés. La chimie, c’est nous. L’agro-alimentaire, c’est nous. Les vaccins, c’est nous. Le nucléaire, c’est nous. Les armements, c’est nous. Les drogues illégales, c’est encore nous. Nous sommes partout et notre pouvoir est immense. Les politiciens sont entre nos mains car ils ont besoin des subsides de nos industries pour financer leurs campagnes. Sans nous, ils ne seraient rien. Les médias nous obéissent au doigt et à l’œil car nous sommes leurs meilleurs annonceurs. Les associations de malades, c’est nous qui les finançons pour que tous les gentils patients obéissent à nos consignes et soient de bons consommateurs de médicaments. Les facultés de médecine et les hôpitaux nous appartiennent corps et âmes. Notre credo est vénéré. Sainte science, continuez à bénir nos bénéfices, à nous faire régner sur les foules hypnotisées ! Nous sommes les rois de la pensée unique, de l’uniformisation planétaire, de la guerre sans merci aux maladies.

 

Nous sommes les nouveaux croisés partis en guerre pour délivrer l’humanité de ses maux grâce à nos armes chimiques, à nos cœurs en plastic et à nos greffes renouvelables. Bientôt nous ferons des hommes synthétiques, garantis inusables, des hommes artificiels qui nous obéiront sans contester notre pouvoir.

 

N’écoutez pas ces farfelus qui disent que la chimie pollue les corps, tue les forêts, détruit la terre. Fermez vos oreilles aux propos pernicieux de ces fous qui veulent vous enseigner la santé, vous apprendre à respecter les animaux et à vous nourrir de végétaux !

 

Ces hurluberlus voudraient vous faire croire qu’avec un peu d’éducation nutritionnelle, quelques techniques de bien-être et quelques pincées de pensée positive, vous pouvez apprendre à gérer votre santé et vous délivrer de toutes les maladies sans bourse délier.

 

C’en est trop ! Vous n’allez quand même pas croire ces écolos, ces anarchistes, ces trouble-fêtes qui menacent notre empire. Ils prétendent vous montrer comment devenir vous-mêmes les experts de votre santé. C’est faux ! En réalité, ils veulent vous interdire tous les plaisirs, remplacer vos filets mignons et vos fromages bien crémeux par d’infâmes légumes crus et des graines germées ! De grâce, ne les écoutez pas ! Laissez-nous continuer à tout diriger au nom du dieu profit et de la déesse Science. Restez dans les rangs des moutons obéissants. Notre règne pourrait brutalement s’effondrer si vous commencez à vous réveiller !

 

Docteur Christian Tal Schaller

VACCINS

UN GENOCIDE PLANETAIRE ?

 

 

 

« Socrate fut condamné à mort par les démocrates athéniens parce qu’il leur disait, et aux plus savants d’entre eux : Vous croyez savoir, mais que savez-vous vraiment ? » 

La Recherche, mai 1996.

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------

 

« La fascination pour la science et les progrès médicaux émousse le sens critique au point d’occulter le fait que la neutralité des experts n’est souvent qu’une façon d’exprimer leur docilité à l’égard de la puissance dominante. » (B.Cassou, M. Schiff).

 

 

La question fondamentale soulignent S.Rampton et J. Stauber dans leur fameux ouvrage : « Trust us we’re experts », concerne la relation qu’a le public avec les autorités. Doit-il s’agir d’une relation dans laquelle les experts nous considèrent comme  « un troupeau qui doit être dirigé » ( « a herd to be led ») ou doit-il s’agir d’une relation dans laquelle les experts se considèrent comme les véritables serviteurs de la population 

 

 

L’histoire de ces dénis des industriels a été bien stigmatisée par David Ozonoff de l’Université de Boston qui a témoigné dans le procès de l’amiante. Il donne une excellente caricature de toute une série de stratégies défensives utilisées par l’industrie de l’amiante :

 

                             L’amiante ne nuit pas à la santé.

                                                                          

                           - OK, elle nuit à la santé, mais ne provoque pas le cancer.

 

                           - OK, l’amiante peut provoquer le cancer, mais pas le type

                             d’amiante que nous commercialisons.

                                                                             

                           - OK,  notre amiante peut provoquer le cancer, mais pas le type de cancer

                             dont ces personnes souffrent.

          

                           - OK notre amiante peut provoquer le cancer, mais pas aux

                             doses auxquelles ces personnes ont été exposées.

                                                                                  

                           - OK, l’amiante peut provoquer le cancer à ces

                             doses, mais ces personnes ont contracté le cancer à la suite

                             d’autres causes, comme par exemple le tabac.

                                                                                       

                           - OK, ces personnes ont été exposées à l’amiante

                             et ont contracté le cancer, mais nous n’étions pas au

                             courant des dangers au moment où ces personnes ont été exposées

                                                                               

                           - OK, nous étions au courant des  

                             dangers, mais les délais montrent qu’il y avait prescription.

                                      

                           - OK, il n’y avait pas prescription, mais si nous sommes  

                             jugés coupables nous ferons faillite et la situation sera pire

                             pour tout le monde.

                              

                           - OK, nous sommes d’accord d’accepter la faillite, mais 

                             uniquement si l’on ne  touche pas à certains départements de

                             la compagnie et si on accepte de limiter notre part de responsabilité

                             par rapport aux dommages que nous avons causés.         

                                   

                                     « Trust us, we’re experts », p.86 Sheldon Rampton, John Stauber   

 

                                       « Faites-nous confiance, nous sommes les experts »

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Expovaccins
commenter cet article
19 octobre 2010 2 19 /10 /octobre /2010 12:23

L'équipe d'Expovaccins a pu lire l'excellent ouvrage du Dr Tal Schaller.

  

En apparence, mais seulement en apparence, le titre peut apparaître comme "provocateur" ou invraisemblable mais IL N'EN EST RIEN.

 

 

vaccins-un-genocide-planetaire.jpg

 

 

 

Avec rigueur et méthode, Christian Tal Schaller, fort de plus de quarante années d'expérience,  explique et démontre comment on  a menti au public sur toute la ligne en ce qui concerne les soi- disant "bienfaits" et la soi- disant "innocuité" des vaccins.

 

Très complet, ce livre est très bien adapté à une première lecture sur le sujet.

 

Il donnera des éléments clés à tous ceux qui veulent agir pour la collectivité, défendre leurs droits personnels ou tout simplement s'informer par une saine curiosité.

 

Expovaccins recommande sans réserve cet excellent ouvrage de salut public qui invite à l'action autant qu'il apporte l'espoir car comme l'écrit si bien le Dr Schaller:

 

" Chaque jour qui passe de plus en plus de gens sortent de la croyance vaccinale et cela fait peur à ceux qui affirment : "Continuez à dormir tranquilles, nous pensons pour vous! Les vaccins sont efficaces et sans dangers, vous pouvez nous faire confiance, la science est avec nous"!"

 

[...]La conscience du public change et les vaccinalistes sont en train de vivre leur "retraite de Russie" car ils ont de moins en moins de soutien pour imposer leurs vues. Et nous ne pourrons jamais revenir en arrière: celui dont la conscience s'éveille ne peut plus retourner dans l'ignorance et l'obéissance aveugle à des experts dont les idées sont périmées, juste bonnes à être reléguées dans le musée des horreurs du passé!"

 

 

 

 

Merci à tous ces auteurs qui ont donné de leur temps et de leur énergie à informer le public de périls aussi graves et aussi fréquents!

Repost 0
Published by Expovaccins
commenter cet article
23 août 2010 1 23 /08 /août /2010 14:12

23 juillet 2010,  British Medical Journal (BMJ)

 

« MORTS SUBITES »  après le vaccin pentavalent :

le vaccin est-il vraiment sans danger ?

 

 Dr S.K. MITTAL, M.D.

 

 

Je fais partie du groupe qui a lancé une action contre le vaccin pentavalent devant la Haute Cour de Delhi.



Il ne m’a malheureusement pas été possible de signer la lettre adressée au British Medical Journal vu que je me trouvais alors à l’étranger. Je veux faire savoir que je souscris aux arguments de cette lettre et que je souhaite également fournir de nouveaux éléments concernant les décès qui ont fait suite à l’administration du vaccin pentavalent en Asie, au Pakistan et au Bhutan. 

 

Sans compter les décès qui se sont produits au Sri Lanka, trois décès se sont produits au Pakistan et huit au Bhutan après que des enfants eurent reçu le vaccin pentavalent.                                                                                                    

   

 

Selon le rapport d’un expert faisant partie du comité qui fut chargé de l’enquête sur les décès au Pakistan, un enfant est décédé dans la demi-heure qui a suivi la vaccination et deux autres enfants ont trouvé la mort entre 12 et 14 heures après la vaccination.

 

Aucune autre cause n’a pu être trouvée pour expliquer tous ces décès. Mais les experts  ont d’une manière trompeuse suggéré que «  deux cas ont été classés comme « mort subite du nourrisson » (SIDS)  et qu’ils ne possédaient pas de certitude pour le troisième cas. (1)  Pour aucun de ces décès le vaccin ne fut mis en cause.

 

Pour autant que nous sachions, le rapport des experts sur les 8 décès du Bhutan n’est pas accessible au domaine public. Il a été signalé qu’un porte-parole de l’OMS aurait dit que la mort des enfants au Bhutan n’était pas due à la vaccination, mais à trois autres causes notamment : la mort subite du nourrisson, des convulsions et la méningite. (2)

 

Il semble qu’aucun effort n’ait été réalisé ni au Pakistan, ni au Bhutan pour suivre les protocoles de l’OMS en ce qui concerne la classification des effets secondaires des vaccinations (AEFI). Si la classification standard AEFI avait été suivie, tous les cas de mort subite après vaccination auraient été classés sous la rubrique «  très probable » ou « probable ».

 

Cette série importante de « morts subites du nourrisson » en Asie faisant suite au vaccin pentavalent doit être analysée sans passion avant que d’autres vies soient perdues.

 

S.K. MITTAL, M.D.

  

Ancien Professeur et Directeur du Département de Pédiatrie, au Maulana Azdad College de Delhi en Inde.

 

Skmittal44@yahoo.com

 

References

 

1. Mansoor F. Introduction of the pentavalent vaccine into RI in India- is it relevent in SEA Region? TechNet 21. http://www.technet21.org/forumV3/viewtopic.php?t=1740  Accessed on 22/7/10

 

2. Choden T. WHO declares the vaccine safe. Bhutan Times 30/5/2010 http://www.bhutantimes.bt/index.php?option=com_content&task=view&id=2003&Itemid=1  Accessed on 22/7/10

 

Competing interests: None declared

 

********** Related Links:

 Sri Lanken Deaths Following Pentavalent Vaccine - Unacceptable Collateral Damage 

 

http://www.bmj.com/cgi/eletters/340/jun29_4/c3508#239257

  

 

 



 

 

DES MEDECINS DECLARENT L’OMS RESPONSABLE D’AVOIR TENTE D’ETOUFFER L’AFFAIRE CONCERNANT LES DECES SURVENUS APRES VACCINATIONS

 

 

Le vaccin pentavalent aurait provoqué la mort d’enfants

 

 

29.07.2010   (Extraits)



 

Le vaccin pentavalent qui a été recommandé en Inde par le Groupe National de Conseil Technique sur l’Immunisation a tué des enfants au Sri Lanka et au Bhutan, peut-on lire dans un des derniers articles du British Medical Journal.

 

Le rapport d’un groupe d’experts comprenant des pédiatres, des professeurs, des manifestants en faveur de la santé, ainsi qu’un ancien Secrétaire du Département Indien de la Santé ont mis en garde contre l’introduction du vaccin pentavalent qui combine des antigènes contre cinq maladies : diphtérie, coqueluche, tétanos (DPT), hépatite B et Haemophilus Influenzae type B (HIB) – en un seul vaccin.

 

« Notre article décrit comment l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), au cours d’une tentative élaborée pour étouffer l’affaire, a modifié ses propres critères de classement des effets secondaires pour pouvoir déclarer qu’au Sri Lanka le vaccin n’était pas responsable des décès» , a déclaré  Jacob Puliyel, Directeur du département de Pédiatrie de l’Hôpital St Stephen  (Delhi) à IANS…

 

[…] Les auteurs font remarquer que le vaccin pentavalent a été retiré au Sri Lanka en avril 2008 à la suite de 25 effets secondaires graves, dont cinq décès. Le Bhutan a cessé d’utiliser ce vaccin deux mois après qu’il fut mis sur le marché en juillet 2009, suite au décès de huit personnes.

 

Le Bhutan a jusqu’à présent résisté aux pressions de l’OMS pour relancer la vaccination, mais le Sri Lanka a repris la vaccination cette année après qu’un groupe d’experts de l’OMS qui avaient étudié la situation ont déclaré qu’il était peu probable que ce soient les vaccins qui aient provoqué les décès.

Le groupe d’experts n’a cependant pas pu attribuer les décès à quelque autre cause.

 

Puliyel et ses collaborateurs qui avaient pu se procurer l’intégralité du rapport d’investigation ont déclaré que le groupe de l’OMS au Sri Lanka n’avait pas suivi le protocole standard de l’Organisation des Nations Unies pour la classification des effets secondaires après vaccination, mais avait utilisé ses propres méthodes.

 

Les auteurs font remarquer que les décès du Sri Lanka auraient été classifiés comme « très probablement » ou « probablement » dus à la vaccination, si la classification habituelle de l’OMS avait été suivie.

 

Puliyel précise à propos de l’OMS que le changement de ses propres critères pour classer les effets secondaires des vaccinations constitue une tentative très élaborée de cette Organisation pour étouffer l’affaire en vue d’ écarter tout lien possible entre le vaccin pentavalant et les décès survenus au Sri Lanka.

 

Les auteurs se demandent s’il est véritablement possible que la nouvelle classification adoptée au Sri Lanka concernant les effets secondaires des vaccins puisse être autorisée à remplacer la classification habituelle.  Dans ce cas, les décès qui pourraient se produire après chaque vaccination seraient immanquablement mis sur le compte de n’importe quelle cause à l’exception du vaccin et des vies humaines pourraient être en cause.

 

Les auteurs de l’article s’interrogent aussi sur l’utilité du vaccin HIB dans ce pays, en précisant que les propres études de l’OMS avaient démontré que l’incidence de la maladie était plus faible que prévue et que d’autres études réalisées en Asie avec placebo avaient montré que le vaccin ne réduisait pas significativement l’incidence de la maladie.

 

Une autre lettre publiée dans le même journal nous apprend que 3 décès se sont également produits au Pakistan – un enfant est décédé dans la demi heure qui a suivi l’administration du vaccin pentavalent et deux autres sont morts dans les 14 heures  qui ont suivi la vaccination.

 

« En aucun cas le vaccin n’a été mis en cause et aucune autre cause des décès n’a pu être trouvée déclare son auteur, le Dr S.K. Mittal, Président du Département de Pédiatrie de l’Hôpital Pushpanjali Crossway à Ghaziabad, près de Delhi.

 

Bien que le Pakistan ait réintroduit le vaccin  sur base de l’assurance fournie par l’OMS que les décès ne pouvaient être mis en relation avec les vaccins, le nombre important de « morts subites » survenues en Asie après l’administration du vaccin pentavalant doit absolument faire l’objet d’une étude non passionnelle avant que d’autres vies puissent être perdues, a déclaré le Dr Mittal.

 

http://sify.com/news/five-in-one-vaccine-led-to-child-deaths-experts-news-health-kh3oEdecghe.html

 

 

 

  Sous le titre : L’OMS abandonne ses critères de causalité en matière de vaccinations, le Dr Mery J. Nass écrit dans le British Medical Journal :

 

« Est-ce là ce que l’on est en droit d’attendre dans le futur d’une Organisation chargée d’améliorer la santé publique du monde entier : abandonner les critères reconnus et utiliser des méthodes particulières choisies pour justifier n’importe quelle politique à la mode du jour ? »

                                                                          http://www.bmj.com/cgi/eletters/340/jun29_4/c3508#239257

 





  

 

 

 

  

 

 

Repost 0
Published by Expovaccins
commenter cet article
4 août 2010 3 04 /08 /août /2010 23:28

Conférence-Débat

 

Mercredi 29 septembre 2010 à 19H45 :

 

 

 

« Fatigue, malaise généralisé,

épuisement quotidien, depuis plus de six mois :

une maladie beaucoup plus grave qu’il n’y paraît. »

 

Le SFC-PV, une pathologie reconnue,

et non diagnostiquée par le corps médical !

 

Pathologie post-infectieuse ou post vaccinale ?

Etude du lien avec la vaccination hépatite B.

 

Présentation des résultats de la recherche médicale

 

par Liliane HILLEREAU 

 

Contact : 06 33 93 03 56   -    l.hillereau@voila.fr

 

                                                              

 47 rue de la Roquette – Paris 11e

Métro Bastille  (ou Breguet Sabin)

Entrée :  3 euros

 

 

NB: La conférence du 30 septembre à Paris de Mme Lucienne Foucras n'aura pour finir PAS lieu à cette date, faute de salle disponible.

Elle se tiendra à une date ultérieure et nous vous en tiendrons informés.

Merci de votre compréhension!

 

Repost 0
Published by Expovaccins
commenter cet article
17 juillet 2010 6 17 /07 /juillet /2010 15:52

 

Une vidéo qui ne peut qu'inspirer le respect pour tant de vérités si urgentes et si indispensables à dire!

 

(Meeting de l'Alliance pour la Santé, Mutualité, 24 nov. 2009)

 

 

 

 

 

 Le texte de cette intervention est intégralement disponible sur le site d'Alis:

 

http://www.alis-france.com/download/conference_FJ_alliance.pdf  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Repost 0
Published by Expovaccins
commenter cet article
16 juillet 2010 5 16 /07 /juillet /2010 20:45

Une nouvelle étude montre que les vaccins causent des dommages cérébraux semblables à ceux rencontrés chez les enfants autistes

 

Par Dan Olmsted et Mark Blaxill (traduction)

 

Article issu du site "Age of Autism"

 

 

Une croissance cérébrale anormale et dysfonctionnelle est le propre de l'autisme, un désordre du développement incroyablement fréquent qui affecte à présent 1 garçon sur 60 aux Etats-Unis.

 

A présent, des chercheurs de l'Université de Pittsburgh et du Centre pour enfants "Thoughtful House" d'Austin, au Texas, ont trouvé chez des jeunes singes qui ont reçu les vaccins avec thiomersal du calendrier vaccinal des années 90,  des changements cérébraux remarquablement similaires à ceux constatés en cas d'autisme.

 

Les découvertes de ces chercheurs ont été publiées hier dans le journal Acta Neurobiologiae Experimentalis. Ils ont utilisé la technique du scanner pour évaluer  à la fois la taille et le fonctionnement du cerveau chez les mêmes animaux au fil du temps.

 

 

étude sur autisme

 

 

 L'équipe de recherche a été capable de déceler des différences dans la façon dont les cerveaux d'animaux vaccinés et non vaccinés se développent. Des scanners ont été réalisés avant et après l'administration de la première dose de ROR et des rappels de vaccin pentavalent (Di-Té-Po-Coq-Hib)qui sont données chez l'espèce humaine à 12 mois d'âge.

 

Au cours de la période d'étude, les animaux vaccinés ont montré une augmentation du volume cérébral total - une caractéristique du cerveau de beaucoup de jeunes enfants autistes- comparé aux animaux non vaccinés. Cependant, une partie spécifique du cerveau qui est associée aux réponses émotionelles estimées importantes  en cas d'autisme, l'amygdale, n'a pas montré d'anormalités avant que les vaccins de 12 mois ne soient administrés. En outre, c'est seulement après l'injection des vaccins de 12 mois que les scanners évaluant le fonctionnement cérébral ont montré des différences significatives entre les groupes vaccinés et non vaccinés.

 

Ces scanners fonctionnels ont évalué l'activité des récepteurs opioïdes (morphinique et morphino-mémiétiques) qui peuvent jouer un rôle dans le cerveau des enfants atteints d'autisme. L'administration de vaccins a été associée à une augmentation de l'activité de liaison de ces récepteurs opioïdes au niveau de l'amygdale comparativement au groupe non vacciné pour lequel l'activité de ces récepteurs diminuait.

 

Les résultats indiquent que l'exposition aux vaccinations multiples durant les 3 à 4 premiers mois de vie peut avoir un impact significatif sur la croissance et le fonctionnement du cerveau, corroborant ainsi de façon consistante d'autres publications sur l'autisme qui évoquaient une telle influence.

 

Concernant l'amygdale, les nouvelles découvertes concernant la croissance anormale et le dysfonctionnement du cerveau, apparaissent comme étant la conséquence d'expositions plus récentes à des vaccins- la première dose de ROR à 12 mois et les rappels de vaccin pentavalent.

 

Dans l'éditorial qui accompagnait cette étude, le Dr Kris Turlejski,Editeur en chef, a décrit les résultats comme "alarmants" et comme "soutenant la possibilité de lien entre la vaccination précoce et l'étiologie de l'autisme."

 

Dans le même modèle simien d'expérimentation, l'équipe de recherche a déjà identifié un retard d'acquisition des réflexes cérébraux de survie chez les jeunes exposés au vaccin anti-hépatite B contenant du thiomersal le premier jour de leur vie, comparativement aux animaux non vaccinés.

 

Une autre, seconde phase, plus large est actuellement en cours pour voir si de tels résultats peuvent être reproduits.

 

Le Dr Andrew Wakefield, qui n'est pas cité parmi les auteurs mais dont le soutien est remercié à la fin de l'étude a dit "j'espère que le modèle expérimental ne fournira pas seulement d'importants indices sur l'origine de l'autisme mais également des moyens de tester de façon fiable la sécurité des vaccins et de nouveaux traitements contre l'autisme."

 

 

  

 Références:

 


Laura Hewitson, Brian J. Lopresti, Carol Stott, N. Scott Mason, and Jaime Tomko. Influence of pediatric vaccines on amygdala growth and opioid ligand binding in rhesus macaque infants: A pilot study. Acta Neurobiol Exp 2010. 70: 147–164

Etude consultable ICI: http://www.ane.pl/pdf/7020.pdf 

Kris Turlejski. Focus on Autism Editorial Comment Acta Neurobiol Exp 2010. 70: 117–118

 

 

Repost 0
Published by Expovaccins
commenter cet article
31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 22:21

" Le déclencheur ça a été ce qui se passait sur la grippe H1N1j'ai trouvé que là, ils nous prenaient vraiment pour des imbéciles et que ce n'était pas supportable. Mais il ne suffit pas de crier, il faut aussi chercher les preuves. Donc je me suis embarquée dans quelque chose que je croyais relativement simple et en fait c'est une pelotte d'intrigues, c'est un vrai pollar. C'est une pelotte d'intrigues de gens qui touchent, d'experts qui sont achetés, de politiques qui ferment les yeux, de multinationales qui font leurs choux gras sur notre crédulité. Et donc quand on rentre là-dedans, c'est un truc incroyable. Donc voilà, j'ai mis des mois et desmois à essayer de démêler une partie de l'écheveau."

 

 

 

 

 

  

 " Personnellement, j'ai trouvé la réponse qui fait que j'ai commencé , à mesure que j'écrivais ce livre, à changer complètement de vie. Parce que, c'est des prises de conscience qui font très mal mais c'est des évidences parce que j'ai recherché tous les documents, les documents du Sénat, les documents de la Commission européenne, les communiqués des laboratoires, les procès intentés par Monsanto et  par les agrochimistes. J'ai retrouvé les documents originaux. Donc effectivement quand tu as les preuves sous le nez... Au début, quand tu commences les recherches, on se dit "c'est pas possible", "j'hallucine", "je suis folle", "j'ai pas compris", "c'est trop gros".

Il y a aussi beaucoup de gens sur le net qui parlent de complot et qui vont très très loin. Je ne peux pas aller aussi loin, je ne sais pas s'il y a vraiment une vélléité d'eugénisme et de tuer une partie de la population mondiale parce qu'on est trop nombreux, ça c'est des thèses qui vont très loin. Je ne sais pas si c'est vrai, je n'ai aucune preuve là-dessus.

Ce que je sais c'est qu'ils se foutent royalement de ce qui peut nous arriver à partir du moment où ils remplissent leur caisse, ça c'est clair." 

 

 

" Ce qui fait que nous, quand on est citoyen normal, on ne comprend pas très bien, pourquoi telle décision, pourquoi on nous pousse à la vaccination, pourquoi quand on sait qu'un médicament est mauvais ou qu'un pesticide est cancérigène, il continue à être vendu. On apprend des tas de trucs complètement aberrants. Le purin d'orties est interdit en France. On peut avoir une amende et même de la prison si on fait du purin d'orties alors que c'est un truc naturel et par contre les pesticides sont autorisés. Les OGM, ils ont fait passé une loi avant qui est l'équivalence en substances qui fait qu'on a pas besoin d'étiqueter quelque chose quand il comprend un OGM mais par contre si un agriculteur ou un éleveur que son lait ne contient pas d'hormones, ou que sa semence ne contient pas d'OGM, il se fait attaquer parce qu'on n'a pas le droit. C'est assez bizarre! "

 

 

 "Toutes les lois sont faites pour protéger les multinationales et pas les citoyens. [...] Oui, j'ai fini par reprendre le terme de complot.  parce que je pense qu'il y a REELLEMENT un complot parce que, comme on le dit dans l'armée américaine "une fois c'est un hasard, deux fois c'est une coïncidence, trois fois c'est UN COMPLOT. Quand tu fais trois fois la même connerie, c'est plus une connerie, c'est voulu sinon tu ne la refais pas. Au bout du bouquin, on ne peut pas dire autrement,  au bout de l'enquête, on ne peut pas dire autre chose que: SI CE N'EST PAS UN COMPLOT, C'EST UNE BANDE ORGANISEE, PIRE QUE LA MAFIA qui organise TOUT de A à Z pour se faire du fric, à grande échelle. "

 

 

" Je l'ai appelé sciemment le "complot" à la fin en sachant vraiment ce qui m'attendait parce qu'effectivement les médias préfèrent rejeter en bloc la théorie du complot parce que c'est confortable de ne pas avoir à enquêter et de ne pas avoir à se poser des questions.

Et puis, il y a quand même aussi beaucoup de journalistes qui sont mouillés. Ce n'est pas la majorité mais enfin, tu les vois très rapidement quand tu fais une enquête."

 

 

"D'abord, ça ne se passe pas que dans les médicaments ou que dans la médecine, c'est la même chose avec les pesticides, la même chose avec l'élevage... Enfin, c'est le même plan qui est appliqué PARTOUT. C'est à dire "on n'en a rien à foutre de détruire les écosystèmes, on n'en a rien à foutre de détruire la nourriture, la santé... De toute façon, plus ils détruisent, plus on est clients de leurs substances. "

 

 

"C'est un livre qui raconte simplement ce qui se passe en s'appuyant sur des preuves irréfutables parce qu'elles sont à la portée de tout le monde, sur internet ou en allant fouiller sur les sites des organisations et des institutions de santé. "

 

 

"Il faut commencer à dire NON! Non, on n'achetera pas de produits contenant des pesticides, Non on n'achètera pas des produits qui ont trois fois plus que nécessaire de sel ou de sucre. [..] Ne pas se laisser avoir par leur campagne où ils viennent la main sur le coeur nous dire "il faut absolument vous faire vacciner". En plus, c'est dégueulasse, parce que souvent  ils disent "si ce n'est pas pour vous, faites leur pour protéger vos proches. Quelle est la mère qui n'a pas envie de protéger son enfant? Donc, c'est quand même limite quoi! Quand on regarde en plus ce qu'il y a dans les vaccins, etc etc etc...

 

 

Claire Séverac

 

 

 

 

COMPLOT-MONDIAL-SANTE.jpg

Repost 0
Published by Expovaccins
commenter cet article
23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 15:31

Expovaccins félicite et apporte tout son soutien au chanteur Cyril Llorens pour sa démarche: associer art et engagement humanitaire car dénoncer l'omerta vaccinale relève bien évidemment du domaine HUMANITAIRE. C'est cet alliage que Cyril Llorens a véritablement su concrétiser au travers de sa récente chanson, "Vaccinée"...

Expovaccins vous invite tous à écouter et à diffuser cette chanson qui ne sera sûrement pas la dernière sur un sujet aussi vaste et associé à tant de souffrances!

Bonne écoute!







Repost 0
Published by Expovaccins
commenter cet article
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 16:22

Genève est la ville de l'OMS. Cette OMS qui s'est couverte une nouvelle fois de honte avec le scandale du H1N1 et qui ne rougira pas à soutenir comme chaque fois, cette année encore, la semaine européenne de la vaccination qui se déroulera du 23 au 28 avril 2010. Durant cette semaine, on vous bassinera avec les "vaccins sauveurs de l'humanité" sans jamais rien vous dire de tous les gens qui en sont morts ou sont invalides depuis.

En préambule de cette semaine rituelle de propagande, voilà que diverses associations suisses prennent les devant pour organiser à Genève différents ateliers sur le sujet, l'espace d'une après-midi, le 20 mars 2010 prochain.
Nous nous réjouissons de cette initiative qui sert la santé publique et le droit de tous à l'information la plus juste et non pas des firmes productrices cachées derrière le paravent d'institutions faussement publiques telles que l'OMS...

Les sujets et exposés abordés par différents médecins et responsables d'associations seront, dans l'ordre, les suivants:

Les vaccins, une protection? (Par le Dr Françoise Berthoud)

Les miracles du régime sans gluten et sans produits laitiers (par Emmanuelle Cullatti & Agathe Bay)

Santé, immunité & vaccins (par le Dr Nathalie Calame)

Spasmophilie & fibromyalgie (par Edith Gallay, présidente de l'asso Spasmophilie Entraide)



Le programme complet de cette après-midi et toutes les infos pratiques peuvent être consultées sur notre autre page où nous avons mis l'affiche ICI




N'hésitez pas à relayer l'info autour de vous! Merci..............

Repost 0
Published by Expovaccins
commenter cet article
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 15:15
Une interview à ne pas manquer pour voir... définitivement clair!


Partie 1:






Partie 2:






Partie 3:







Partie  4:






Repost 0
Published by Expovaccins
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog d' Expovaccins
  • Le blog d' Expovaccins
  • : Les dangers des vaccins exposés au grand jour.
  • Contact

 
                                                                                                                                                   © Expovaccins 2009


"Malheur a celui qui s'est tu parce qu'il croyait parler dans le désert"  
Balzac

Recherche

Contact

expovaccins@hotmail.com

Action solidarité

 

NM Médical, distribution de matériel médicalSoutenir cette action, c'est favoriser l'accès à l'eau potable de ceux qui en ont besoin... l'eau, c'est la vie!

Offrir de l'eau, c'est nettement plus important qu'inonder le monde de vaccins et c'est sans effet secondaire.

                                         

Avertissement

La totalité des contenus et données diffusées via ce blog sont essentiellement destinées à l'information libre et indépendante du public. Les sources étant de nature diverses, ces informations ne sauraient en aucun cas refléter la position ou l'opinion de l'éditeur de ce blog et il importe que le public puisse recouper ses informations et se faire un avis en toute indépendance et en toute objectivité. En aucun cas les informations proposées sur ce site ne sauraient être assimilées à un quelconque avis ou conseil d'ordre médical. La décision de vacciner ou non est une décision complexe qui se prend après mure réflexion, après une recherche d'informations soigneuse et rigoureuse et qui doit pouvoir se débattre avec le praticien de santé à qui vous aurez finalement choisi d' accorder votre confiance.