Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 14:54

Y a-t-il une alternative aux vaccins toxiques ?

 

Catherine J. Frompovich, 31 décembre 2012

 

Alternative-vaccins-toxiques.jpg

 Baltimore Sun – Healthy Protocols

    

Je pense que tout un chacun se doit de s’informer sur les vaccins et les vaccinations.

 

Il convient de savoir que tous les vaccins contiennent des produits chimiques et des neurotoxines qui ne doivent pas être injectés ni chez les enfants, ni chez les adultes comme par exemple le formaldéhyde, cancérogène reconnu, le mercure sous la forme du thimerosal, un des produits les plus toxiques au monde, l’aluminium, un neurotoxique ; le polysorbate 80 –un agent démontré anti-fertilité dans les études animales ; de l’ADN étranger provenant de vaches, de porcs, de chiens, de poulets, de singes, d’insectes et de fœtus humains avortés (cellules diploïdes), plus une liste de produits chimiques industriels toxiques.

 

Si le premier principe de la médecine est d’abord ne pas nuire, alors il paraît tout à fait évident  que la profession médicale n’est apparemment pas au courant, ou qu’elle ne lit pas l’information qui accompagne les vaccins, autrement dit les notices propres à chaque vaccin.

 

Si les médecins lisaient les notices des vaccins et qu’ils se donnaient la peine de comparer les vaccins qu’ils administrent aux enfants avec les centaines de milliers de rapports du VAERS (Système officiel Américain qui recueille les rapports de complications vaccinales), ils ne pourraient s’empêcher de constater le mal qu’ils contribuent à faire en acceptant de vacciner aveuglément, et en croyant que les vaccins sont sûrs et ne provoquent pas de dommages.

 

L’acceptation par la profession médicale que des produits chimiques industriels toxiques sont susceptibles d’améliorer le système immunitaire de nouveau-nés (dont le système immunitaire n’atteint sa maturité que beaucoup plus tard) relève tout simplement d’une science à la Frankenstein.

 

Apparemment, la médecine et Big Pharma qui fabrique les vaccins ne croient pas à l’immunité naturellement acquise que ce soit à partir de l’allaitement ou des maladies d’enfance comme la rougeole ou la varicelle etc. OU ils tentent désespérément de réécrire la science, la biochimie pour que l’on puisse accepter les produits chimiques qu’ils fabriquent et qu’ils puissent vendre leurs vaccins. Toutefois, les toxines présentes dans les vaccins ne peuvent faire autre chose que perturber la biochimie humaine à court ou à long terme. Rien ne démontre mieux la triste réalité que les statistiques officielles concernant les enfants américains.

 

L’autisme est passé d’un cas sur 10.000 dans les années 1940 à un cas sur 88 en 2008, alors qu’un enfant sur 6 souffre de déficience intellectuelle, comme par exemple de problèmes de langage,  de paralysies cérébrales ou d’autisme.[1]

 

Ne serait-on pas en droit de se demander si ces terribles statistiques, faisant état de dommages très précoces, ne font pas partie de l’abêtissement des Américains ?

Pareilles anomalies de santé ne se sont jamais produites en aussi grand nombre dans l’histoire humaine et n’ont pas été enregistrées dans les annales médicales jusqu’à ce que le CDC et la FDA rendent obligatoires les calendriers vaccinaux pour les nourrissons et les enfants.

 

Les médecins qui ont pris conscience du problème et ont fait volte-face par rapport à l’injection de ces toxines contenues dans les vaccins sont non seulement rejetés par la profession médicale, mais hélas aussi persécutés. Les parents ou les tuteurs qui s’interrogent sur les vaccins subissent eux aussi le même sort.

 

On peut évidemment se demander pourquoi ceux qui devraient savoir mieux que n’importe qui qu’il n’est pas possible de donner la santé en empoisonnant les corps, continuent d’être les serviteurs de l’approche dogmatique officielle. Il s’agit pratiquement d’un système de croyance religieuse que l’on impose à tous, faisant fi de la conscience et du libre choix.

 

Il semble que depuis la naissance, tout le monde soit obligé d’adopter les dogmes de l’église de vaccinologie, indépendamment de l’inexactitude de ses thèses et de ses recherches.

 

Un des exemples les plus convaincants qui montrent que les vaccinations relèvent de la propagande et du battage médiatique est le fait que des enfants complètement vaccinés contractent les maladies mêmes pour lesquelles ils ont été vaccinés comme la rougeole et la coqueluche. La seule réponse de la médecine à ce problème est l’administration d’injections de rappel supplémentaires qui ne semblent même pas fonctionner.

 

Il existe cependant une alternative à ces vaccins toxiques que certains n’hésitent pas à appeler « vaccins-poisons ».

 

Il s’agit en fait de l’homéoprophylaxie (HP) basée sur les principes de l’homéopathie classique pour la prévention des maladies infectieuses et contagieuses [2] Elle utilise des nosodes énergétiques basés sur les travaux  d’un homéopathe australien : Issac Golden, PhD.

 

Que représentent les nosodes ? Ce sont des médicaments homéopathiques fabriqués à partir de tissus malades (sang, pus ,salive, etc .) qui sont ensuite dilués et dynamisés selon les principes homéopathiques. Les nosodes sont des immuno-stimulants dépourvus des neurotoxines et des produits chimiques industriels couramment utilisés dans les vaccins ; ce qui représente une ENORME différence parce que ces produits n’engendreront pas de réponses neurologiques toxiques susceptibles de détruire des vies et des familles.

 

L’homéopathie est souvent appelée une « médecine énergétique ». On peut comparer son action à celle de l’acupuncture ; elle ouvre des voies énergétiques plutôt que d’inonder le corps avec des produits pharmaceutiques toxiques susceptibles de perturber les systèmes enzymatiques indispensables au bon fonctionnement des mécanismes de guérison.

 

Etant donné que l’homéopathie utilise des remèdes naturels, ceux-ci ne peuvent être brevetés. Ceci explique les limites de son extension vu que Big Pharma ne peut faire des recettes de milliards de dollars à partir d’un nosode spécifique ou d’un remède homéopathique.

 

Les vaccins brevetés permettent des bénéfices de milliards de dollars chaque année. Les prévisions pour 2012 du chiffre d’affaires sur un plan mondial sont de 34 milliards de dollars [3]

 

Etes-vous au courant qu’il n’y a pratiquement pas eu d’autisme en Afrique avant  les récentes campagnes de vaccination ? [4]

 

Deux femmes se consacrent à apporter leur aide dans les problèmes qui ont trait à la controverse vaccinale. Elles axent leur action sur la sécurité, la responsabilité et l’efficacité. Il s’agit de Kate Birch et de Cilla Whatcott. Elles ont adopté le programme d’homéoprophylaxie du Dr Issac Golden qui tient grand compte des besoins des familles. Ensemble elles ont publié : The Solution – Homeoprophylaxis – The Vaccine Alternative – A Parent’s Guide to Educating Your Child’s Immune System 

  

Extrait de «Soins familiaux homéopathiques » :

 

La Solution qui s’appelle à juste titre Homéoprophylaxie, offre une alternative intéressante à la vaccination pour la prévention des maladies infectieuses. La conception de base des auteurs est le fait que les maladies infectieuses peuvent être d’une réelle utilité pour le développement du système immunitaire.

 

Comme expliqué dans le livre, l’homéoprophylaxie est destinée à stimuler en toute sécurité une excellente réponse immunitaire, sans les effets secondaires que peuvent entraîner les vaccins.

 

La méthode actuelle de vaccination peut réduire les risques de certaines maladies, mais avec une augmentation des allergies, de l’asthme, des infections de l’oreille, des retards de développement … nous sommes obligés de constater que cette méthode comporte une foule d’effets secondaires.

 

Le livre explique clairement comment fonctionne le système immunitaire  et comment pouvoir tirer avantage de la maladie sans qu’il y ait d’effets secondaires …

 

En tant que chercheur qui a étudié le problème des vaccins depuis les années ’80, je pense que tout le monde devrait pouvoir considérer l’Homéoprophylaxie comme un moyen sérieux pour obtenir une immunisation efficace. L’Homéoprophylaxie propose des moyens efficaces pour lutter en toute sécurité contre les maladies infectieuses, un peu à l’image des vaccinations obligatoires, mais sans les toxines ou produits chimiques dangereux que comportent les vaccins traditionnels. Je pense personnellement que l’Homéoprophylaxie rencontre tout à fait les souhaits des parents : une technique simple qui n’injectera aucun produit chimique toxique dans le corps de leur enfant, qui risquerait par le fait même de provoquer des problèmes de santé.

 

Références:

 

[1] http://www.cdc.gov/ncbddd/autism/data.html  

[2] http://freeandhealthychildren.com/  

[3]http://centerforvaccineethicsandpolicy.wordpress.com/2011/01/09/global-vaccine-market-34-billion-in-sales-by-2012/  

[4] http://www.ageofautism.com/2008/11/out-of-africa-a.html

 

http://www.activistpost.com/2012/12/is-there-alternative-to-toxic-jab.htm

 

 

NB: Le naturopathe Michel Dogna rappelle de façon pertinente qu'en France, les produits homéopathiques sont obligatoirement chauffés à 120°C, ce qui peut donc en toute logique jouer sur leur efficacité. Cela nous semblait intéressant de le mentionner car certaines personnes pourraient du coup, déduire (à tort) à l'inefficacité d'une telle prophylaxie.

 

Partager cet article

Published by Expovaccins
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Expovaccins
  • Le blog d' Expovaccins
  • : Les dangers des vaccins exposés au grand jour.
  • Contact

 
                                                                                                                                                   © Expovaccins 2009


"Malheur a celui qui s'est tu parce qu'il croyait parler dans le désert"  
Balzac

Recherche

Contact

expovaccins@hotmail.com

Action solidarité

 

NM Médical, distribution de matériel médicalSoutenir cette action, c'est favoriser l'accès à l'eau potable de ceux qui en ont besoin... l'eau, c'est la vie!

Offrir de l'eau, c'est nettement plus important qu'inonder le monde de vaccins et c'est sans effet secondaire.

                                         

Avertissement

La totalité des contenus et données diffusées via ce blog sont essentiellement destinées à l'information libre et indépendante du public. Les sources étant de nature diverses, ces informations ne sauraient en aucun cas refléter la position ou l'opinion de l'éditeur de ce blog et il importe que le public puisse recouper ses informations et se faire un avis en toute indépendance et en toute objectivité. En aucun cas les informations proposées sur ce site ne sauraient être assimilées à un quelconque avis ou conseil d'ordre médical. La décision de vacciner ou non est une décision complexe qui se prend après mure réflexion, après une recherche d'informations soigneuse et rigoureuse et qui doit pouvoir se débattre avec le praticien de santé à qui vous aurez finalement choisi d' accorder votre confiance.