Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2010 5 29 /10 /octobre /2010 23:05

Petit exercice -jamais superflu- et question incontournable:

 

SAVEZ-VOUS DECELER LA PROPAGANDE LA OU ELLE SE TROUVE?

 

Voyons ici EN QUOI ce reportage est tout à fait malhonnête et peu objectif:

 

NEANT/ VIDEO supprimée!

 

 

  NB: vous ne trouverez plus cette vidéo postée sur Youtube par Expovaccins car TF1, à qui nous avions écrit, a demandé à Youtube la suppression de la vidéo pour enfreinte au Copyright...  Il est intéressant de rappeler, à ce sujet, que des milliers d'autres vidéos téléchargées sur youtube concernent des extraits de JT et que celles-ci ne sont pas pour autant supprimées! On peut donc se demander si TF1 aurait agi de même si le titre avait été "Extrait de JT de TF1 sur la vaccination rougeole" ou son titre original, mais scientifiquement discutable, "ROUGEOLE: comment se protéger?"? C'est une question qui semble particulièrement légitime quand on songe par exemple au fait que cette même chaîne avait aussi demandé le retrait d'une vidéo postée sur Youtube par le collectif Torapamavoa et intitulée "TF1 & LCI écartent les dérapages de Sarkozy du net." L'évocation sélective et partiale de cette notion d'"enfreinte au Copyright" ne dupera donc pas grand monde. Ce type de suppression a donc, in fine, encore + d'effets positifs que négatifs sur la "démocratie" car c'est une sorte d'électro-choc qui permet de se rendre compte ce que les médias veulent cacher au public et, au travers de cela, qui ces médias servent-ils vraiment...

 

 

ATTENTION! Les médias, qui ont apporté depuis longtemps la preuve de leur manque récurrent d'objectivité, en remettent une couche avec la vaccination contre la rougeole.

 

AU PROGRAMME, comme d'habitude et comme pour la promotion de tout vaccin quel qu'il soit: LA PEUR.

 

Alors que cette maladie infantile est bénigne sur un plan statistique et que des professeurs de médecine, tel le Pr Bastin déclaraient même en France AVANT l'arrivée du ROR que "la rougeole mérite pleinement son appellation de maladie bénigne", il s'agit maintenant pour les officiels de santé d'essayer à tout prix de persuader la population de se faire vacciner.

 

La rougeole, rappelons-le, constitue une des maladies infantiles utiles à la maturation du système immunitaire. La Nature étant bien faite, il faut savoir que faire la rougeole dans l'enfance constitue une protection naturelle contre l'asthme, les allergies et même le cancer de la peau.

 

Il est vrai que dans de rares cas, cette maladie peut se compliquer avec des manifestations pulmonaires ou neurologiques (encéphalites, panencéphalite subaiguë sclérosante) MAIS il convient de se rappeler que la vaccination elle aussi peut se solder par des complications neurologiques graves voire définitives et qu'elle aussi peut entraîner tardivement ou non le développement de la panencéphalite subaiguë sclérosante comme semble l'avoir oublié le Pr Bricaire dans le reportage ci-dessus.

 

Pourquoi? Parce que TOUS LES VACCINS, QUELS QU'ILS SOIENT peuvent entraîner de graves complications neurologiques et même le décès.

 

Ainsi, il est bon de savoir que le 24 octobre 2010 encore, le très célèbre journal anglais "The Sunday Times" faisait état de 40 décès d'enfants suite à des vaccins infantiles comme le ROR ainsi que des dizaines de cas de complications neurologiques IRREVERSIBLES.


C'est ainsi que le gouvernement britannique a par exemple été forcé d'indemniser un jeune homme devenu attardé mental après sa vaccination par le ROR....

 

 

Ces complications, bien entendu, n'ont pas été révélées spontanément au public par les officiels de santé, NON! Il a fallu la ténacité et la détermination d'un journaliste intègre pour exiger ces informations en vertu des règles sur le droit à l'information:

 

Mais ce que les officiels de santé ne vous disent pas non plus c'est que MEME VACCINES, VOUS OU VOS ENFANTS POUVEZ ENCORE MALGRE TOUT ATTRAPER LA MALADIE, Y COMPRIS SES CONSEQUENCES LES PLUS GRAVES ET LES PLUS RARES......

 

Les chiffres des épidémies de rougeole, malgré de très hautes couvertures vaccinales démontrent toute l'absurdité des arguments des officiels: ceux-ci prétendent en effet qu'il faut au moins 85% de couverture vaccinale pour stopper l'éclosion des cas. Voici à présent, ce qu'il en est en réalité, sur base de différentes données scientifiques et factuelles:

 

 

- En 1976 aux USA qui vaccinent massivement alors contre la rougeole, épidémie avec 55000 cas parmi lesquels un pourcentage important de vaccinés (Nursing Times, 14 déc 1978).

 

- Après la vaccination obligatoire de 1982 dans différentes états, en 1983 recrudescence des cas d'où que l'OMS considère même que LE RISQUE DE CONTRACTER LA ROUGEOLE EST 15 X PLUS IMPORTANT CHEZ LES VACCINES QUE LES NON VACCINES (Véronique Tissières, journal belge Le matin, éd nationale 8 déc 1987)

 

- Le Pr Mendelsohn, pédiatre et spécialiste en médecine préventive a dit "Depuis 30 ans qu'on vaccine aux USA contre la rougeole, les épidémies n'ont pas baissé, 8% des vaccinés font la rougeole, 10% des adultes de + de 20 ans avec des formes + graves et la mortalité par rougeole a été multipliée par 25 depuis ces campagnes vaccinales".

 

- p. 147 du livre "Vaccination, l'overdose" de Sylvie Simon: En résumé, aux Etats-Unis, la rougeole EST EN CONSTANTE AUGMENTATION DEPUIS LES VACCINATIONS (cf. Arch Intern Med, 1994). "LES ROUGEOLES ONT ETE 18X + NOMBREUSES AUX USA EN 1990 (27672 CAS) QU'EN 1983, MALGRE UNE VACCINATION SYSTEMATIQUE CONTRE LA MALADIE DEPUIS 1978. AINSI, 18 EPIDEMIES ONT ETE RECENSEES PARMI LES POPULATIONS SCOLAIRES TRES IMMUNISEES (71% A 99,8%) ET PAS MOINS DE 77% DES ROUGEOLES DECLAREES SONT APPARUES CHEZ DES ELEVES VACCINES. L'ECHEC D'UNE VACCINATION PRESCOLAIRE SE TRADUIT DONC PAR UNE TRANSFORMATION PARADOXALE DE LA ROUGEOLE EN MALADIE DES VACCINES" Ce constat alarmant a été publié en 1995 par les laboratoires Smith Kline Beecham pourtant fabricants de vaccins, dans Vaccine Action n°1 (p995)

 


- p 148 de "Vaccination, l'overdose" de Sylvie Simon , éd Déjà:"En 1986, au Canada, le nombre de rougeoles était sept fois plus élevé qu'en 1985. Sur 5575 cas étudiés, 60% concernaient des sujets bien vaccinés, 28% des sujets non vaccinés, la situation vaccinale des 12% restant inconnue."" La Suède avait abandonné ce vaccin dès 1970 et l'Allemagne dès 1975. Le ministre allemand de la Santé avait déclaré à l'époque: "SON EFFICACITE MEDICALE N'EST PAS PROUVEE, TANDIS QUE SA TOXICITE EST DEMONTREE."

 

 

 

Ci-dessous, vous pouvez voir, sur base des chiffres du comité américain des vaccinations (ACIP, American Committee for Immunization Practices)l'inefficacité du vaccin ROR, même quand 2 doses sont administrées, en ce qui concerne les oreillons, une des 3 maladies contre lesquelles le vaccin ROR est censé "protéger". Les chiffres sont éloquents:

 

  ROR échec

 

 

 

 

N'oubliez pas non plus que la circulation naturelle du virus constitue un rappel naturel de bien plus grande qualité pour les gens déjà vaccinés qu'un Xième rappel d'une vaccination qui elle, est ARTIFICIELLE. Si la circulation virale diminue trop, les gens contracteront cette maladie d'enfance plus tard à un âge où les complications graves seront plus fréquentes et de plus, les femmes en âge de procréer n'auront plus suffisamment d'anticorps à transmettre au bébé pour le protéger quand il est de toute façon trop petit pour être vacciné.

 

 

 

Les effets secondaires du vaccin ROR incluent l'autisme, une maladie gravissime qui est en pleine explosion depuis qu'on vaccine tant.... Personne n'est épargné: ainsi, le fils de l'actrice américaine Jenny Mc Carthy, compagne de l'acteur Jim Carrey est-il devenu autiste peu après avoir reçu le vaccin ROR. Pour aider ces enfants et leurs parents, elle a fondé l'association Generation Rescue.

 

En France, il faut savoir que le footballeur Jean-Pierre Papin a fondé l'association "9 de coeur" suite au cas de sa fille Emily, atteinte de graves lésions cérébrales et qui avait elle aussi reçu le vaccin ROR. 

Suite à cela et ne pouvant exclure le lien avec le vaccin, lui et son épouse ont décidé de ne plus faire faire ce vaccin à leurs autres filles plus jeunes....

 

 

POUR MIEUX S'INFORMER SUR LES EFFETS SECONDAIRES GRAVES DU VACCIN ROR QUE LES MEDECINS IGNORENT, MINIMISENT OU NIENT, cliquez ICI

Partager cet article

Published by Expovaccins
commenter cet article

commentaires

Blanche 07/11/2010 18:17


http://videos.tf1.fr/jt-we/le-20-heures-du-29-octobre-2010-6120427.html

Pour ceux qui voudraient revoir la vidéo : à 14:40 minutes du JT.


Blanche 07/11/2010 17:58


Quelle bassesse ! Cette censure n'honore pas TF1 et montre bien la volonté des officiels vérolés de museler toute critique : parler de la France en tant que pays des Libertés, est devenu + que
risible !


Présentation

  • : Le blog d' Expovaccins
  • Le blog d' Expovaccins
  • : Les dangers des vaccins exposés au grand jour.
  • Contact

 
                                                                                                                                                   © Expovaccins 2009


"Malheur a celui qui s'est tu parce qu'il croyait parler dans le désert"  
Balzac

Recherche

Contact

expovaccins@hotmail.com

Action solidarité

 

NM Médical, distribution de matériel médicalSoutenir cette action, c'est favoriser l'accès à l'eau potable de ceux qui en ont besoin... l'eau, c'est la vie!

Offrir de l'eau, c'est nettement plus important qu'inonder le monde de vaccins et c'est sans effet secondaire.

                                         

Avertissement

La totalité des contenus et données diffusées via ce blog sont essentiellement destinées à l'information libre et indépendante du public. Les sources étant de nature diverses, ces informations ne sauraient en aucun cas refléter la position ou l'opinion de l'éditeur de ce blog et il importe que le public puisse recouper ses informations et se faire un avis en toute indépendance et en toute objectivité. En aucun cas les informations proposées sur ce site ne sauraient être assimilées à un quelconque avis ou conseil d'ordre médical. La décision de vacciner ou non est une décision complexe qui se prend après mure réflexion, après une recherche d'informations soigneuse et rigoureuse et qui doit pouvoir se débattre avec le praticien de santé à qui vous aurez finalement choisi d' accorder votre confiance.