Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 22:00

Une maman qui ne peut se pardonner :

J’ai provoqué l’autisme chez mon enfant

 

(Extrait-résumé du témoignage de Cam Baker Pearson)

 

Ce texte est susceptible d’ouvrir les yeux de tous ceux qui ne se sont jamais penchés sur le problème de l’autisme. L’auteur a mis son âme à nu dans l’espoir de sauver d’autres enfants. Bien qu’elle prenne l’entière responsabilité de ce qui est arrivé à son enfant, la vérité est que la médecine moderne porte une lourde responsabilité dans la destruction de nombreuses vies. 

 

Grief-Sculpture-Photo-by-Canelas.jpgSculpture « La douleur » - Photo Canelas

 

J’ai reçu mon éducation dans une famille catholique. Les concepts de pardon et de réconciliation sont profondément ancrés en moi. Bien que ma conception des choses ait clairement évolué, il y a des choses que je ne pense jamais pouvoir me pardonner parce que les suites de mes erreurs sont incarnées dans un merveilleux petit garçon de sept ans qui me répète tous les jours que je suis « la meilleure Maman de l’univers ». Toutes mes actions « impardonnables » ont été faites avec la meilleure des intentions, mais tout le monde sait que « l’enfer est aussi pavé de bonnes intentions ». Pour que le monde entier le sache, je reconnais que j’ai provoqué l’autisme chez mon enfant. C’est moi qui ai fait cela, oui, moi !

 

Je voudrais pouvoir dire que l’autisme de mon enfant était  dû à une chose bien précise que j’aurais pu éliminer ou corriger pour que tout redevienne normal, mais ce ne fut pas le cas. Les lignes qui suivent concernent les plus grosses erreurs que j’ai commises et auxquelles j’attribue l’autisme de mon enfant.

 

1.   Les ultrasons : J’en ai subi au moins cinq quand j’étais enceinte. On m’avait assuré que ces examens étaient tout à fait sans danger. Je l’ai cru et c’était faux ! « La recherche a montré que des populations exposées à des ultrasons ont un taux quadruplé de morts fœtales, des taux plus élevé de dommages cérébraux, de démyélinisation, de dyslexie, d’épilepsie et de difficultés d’apprentissage.

 

 2.  Paracetamol : Je souffrais de fibromyalgie. D’habitude c’était douloureux, mais pendant la grossesse c’était insupportable. On me prescrivit du Lortab en me disant que ce produit ne pouvait traverser le placenta et qu’il n’y avait aucun danger. Je n’ai pas pu trouver de lien entre le Lortab et l’autisme, mais le bon sens aurait dû me faire comprendre que ce n’était sûrement pas très bon pour mon bébé.

 

3.    Pitocin (= Occytocine) : mon état de santé a nécessité la provocation de l’accouchement. Comme les choses n’allaient pas suffisamment vite, l’hôpital me demanda de signer une décharge pour augmenter l’administration de Pitocin que l’on m’administra pendant 36 heures. L’administration de ce produit risque de réduire la quantité d’oxygène disponible pour le bébé avec des risques pour les fonctions cérébrales. 

 

4.   Césarienne : George Malcolm Morley qui a effectué des recherches approfondies sur les césariennes et l’autisme a conclu que «  un bébé né par césarienne présente un risque 3 à 4 fois supérieur de faire de l’autisme. » Il pense que la chose est essentiellement due au clampage immédiat du cordon ombilical. Mais il y a bien sûr de nombreux autres facteurs qui peuvent entrer en ligne de compte au cours d’une césarienne comme l’anesthésie, les médicaments administrés etc., etc.

 

5.   Les antibiotiques : mon enfant a été exposé aux antibiotiques au cours de l’accouchement. Au cours des deux premières semaines, il a encore été exposé à ces produits via le lait maternel. Dans la suite, c’est à cinq reprises qu’il a dû recevoir des antibiotiques pour des infections chroniques de l’oreille. Ce qui me rend malade c’est la dose d’Augmentin qu’il a reçue à six mois. Au cours de la visite traditionnelle des 6 mois, une seconde infection de l’oreille fut diagnostiquée. En dépit du fait qu’il  était malade, il fut vacciné pour sept maladies différentes. Nous avons quitté le médecin avec une prescription d’Amoxicilline. Six jours plus tard, notre petit a fait une infection des voies respiratoires supérieures et l’infection de l’oreille n’a fait qu’empirer. Comme l’Amoxicilline n’avait pas marché, le pédiatre finit par prescrire de l’Augmentin. Après une seule dose de cet antibiotique, et dans les 24 heures, mon enfant présentait des selles acides et liquides, sa peau se décollait . Je n’avais jamais rien vu de pareil. Mon enfant souffrait atrocement. J’ai dû faire venir un médecin qui prescrivit un autre type d’antibiotique. C’est ainsi qu’il reçut trois types d’antibiotiques en l’espace de huit jours. Depuis cette date, le fonctionnement de son intestin n’a plus jamais été le même. L’Augmentin aurait été impliqué dans l’autisme. Si j’avais pu être au courant, j’aurais cherché « Augmentin et Autisme », ce qui m’aurait permis de prendre une décision  complètement différente.

 

6.   Les vaccins : Si je n’avais qu’une seule chose à dire à propos des vaccins et si je pouvais revenir en arrière, mon enfant n’aurait reçu aucun vaccin, pas un seul. Parmi toutes les erreurs que j’ai pu commettre, si je devais en épingler une seule, ce serait les vaccins. Peu de temps après que mon fils eut trois ans, nous avons quitté le pédiatre idiot qui nous fit descendre ce sentier de la terreur. Le nouveau médecin que nous avons consulté a tout d’abord examiné les analyses de sang de notre petit, ainsi que les analyses des métaux lourds. Il nous a ensuite déclaré sans équivoque que la santé de notre enfant avait été endommagée par les vaccins et qu’il n’aurait jamais dû recevoir de vaccins étant donné que dans nos deux familles on retrouve des maladies auto immunes et des troubles digestifs. A cela il faut encore ajouter tous les problèmes liés à la naissance : ictère grave, éruptions cutanées, grave reflux, rhinite chronique, infections de l’oreille et eczéma , autant d’éléments qui montraient que le système immunitaire ne fonctionnait pas correctement. Selon le CDC (Centres de Contrôle des Maladies) et les notices des vaccins, les enfants malades ou sous antibiotiques ne devraient pas être vaccinés. Notre enfant était malade et/ou sous antibiotiques au cours de chaque séance de vaccinations. Je sais maintenant ce qui est arrivé à mon enfant.  JE LE SAIS. J’ai pu moi-même tout observer. Depuis des années, Ginger Taylor a accumulé des études qui établissent le lien entre vaccinations et autisme. Il a accumulé une soixantaine d’études sur la question. Je sais qu’il existe aussi des enfants autistes qui n’ont pas été vaccinés. Je ne prétends nullement que les vaccins sont les seuls responsables de tous les cas d’autisme. Ce que je sais cependant, c’est que les vaccins ont provoqué des dommages irréparables au système immunitaire de mon enfant qui ont finalement conduit à l’autisme.

 

J'ai évoqué aux points 8 et 9 les effets du Paracetamol et du Fluor. Mais je sais aussi aujourd’hui le rôle qu’ont pu jouer l’alimentation, les matériaux toxiques de la maison, les ustensiles de cuisine toxiques, les sirops de maïs à haute teneur en fructose, etc.

 

Je ne demande pas que l’on s’apitoie sur mon sort. Elle suggère aux personnes qui voudraient vraiment aider, de prendre cinq minutes pour envoyer les informations contenues dans ces blogs  à toutes les personnes qu’elles connaissent, tout spécialement aux femmes enceintes ou aux mères de jeunes enfants. J’implore ces personnes de lire tous ces articles parce qu’aucun autre enfant ne devrait subir ce que le mien a dû subir ; plus personne ne devrait vivre la monstrueuses culpabilité que je dois encore vivre chaque jour. Je ne dois pas chercher des excuses à mes erreurs en les mettant sur le dos des professionnels qui m’ont conseillée. La santé de mon fils c’était ma propre responsabilité. Il m’était alors loisible de suivre ou pas ces recommandations. Si je m’étais donné la peine de ne faire qu’une seule petite recherche, la vie et le sort de mon fils en auraient été modifiés.

 

Je pense vraiment que l’autisme de mon fils était évitable. Je demande aux  mamans de bien réfléchir, d’effectuer des recherches. Ayant lu ce qui précède, les mamans ne peuvent plus se permettre de se mettre la tête dans le sable.

 

http://gaia-health.com/gaia-blog/2013-02-26/how-i-gave-my-son-autism/

 

Article original :

 

http://thinkingmomsrevolution.com/how-i-gave-my-son-autism/

    

 

Partager cet article

Published by Expovaccins
commenter cet article

commentaires

bilfusée 14/12/2015 09:53

C'est un hoax

sur l’antibiotique amoxicilline 12/11/2015 12:28

Ne te tourmente pas ! Ce n’est en aucun cas de ta faute ! Tu as simplement fréquenté de mauvais médecin, c’est tout ! Le fait de prescrire de l’amoxicilline à un nouveau né c’est vraiment dangereux quoi. Moi ce que je te conseille c’est de lui emmener faire des séances de massage plantaire. J’ai eu une cousine qui souffrait aussi d’autiste et elle s’en est sorti grâce à ça même si a lui a pris du temps !

nolwen 05/06/2015 14:12

Je vous conseille le docteur Elmiger, en Suisse...

lune 01/06/2015 19:39

bonjour, ce que je connais de l'autisme, c'est que la personne autiste naît autiste, vit autiste et meurt autiste. Si l'autisme apparaît après, c'est soit que vous n'avez rien constaté avant, soit que ce n'est pas de l'autisme, mais plutôt un trouble de l'humeur comme les états limites ou un trouble de comportement comme les troubles oppositionnels, qui tous les deux sont très proches en terme de comportements de l'autisme. L'autisme est une maladie qui ne se guérit malheureusement pas, mais avec laquelle il faut apprendre à vivre au jour le jour. Cordialement et bon courage

claire 01/06/2015 19:34

Bonjour,

il faut arrêter de vous flageller avec des histoires à dormir debout. Si votre enfant est autiste, c'est lié à son karma. IL s'est incarné avec une âme autiste, car il a des choses à régler de sa vie antérieure, comme la fuite par exemple. ce que vous faites ne sert à rien et votre petit garçon l'a très bien compris. Si son âme a choisi de s'incarner dans votre famille, c'est qu'il y a une raison bien précise. Alors au lieu de vous culpabiliser à vie, cherchez plutôt quelle leçon spirituelle vous pouvez en tirer et faites confiance à la vie et à votre fils qui saura vous éclairer. Bonne journée madame

Présentation

  • : Le blog d' Expovaccins
  • Le blog d' Expovaccins
  • : Les dangers des vaccins exposés au grand jour.
  • Contact

 
                                                                                                                                                   © Expovaccins 2009


"Malheur a celui qui s'est tu parce qu'il croyait parler dans le désert"  
Balzac

Recherche

Contact

expovaccins@hotmail.com

Action solidarité

 

NM Médical, distribution de matériel médicalSoutenir cette action, c'est favoriser l'accès à l'eau potable de ceux qui en ont besoin... l'eau, c'est la vie!

Offrir de l'eau, c'est nettement plus important qu'inonder le monde de vaccins et c'est sans effet secondaire.

                                         

Avertissement

La totalité des contenus et données diffusées via ce blog sont essentiellement destinées à l'information libre et indépendante du public. Les sources étant de nature diverses, ces informations ne sauraient en aucun cas refléter la position ou l'opinion de l'éditeur de ce blog et il importe que le public puisse recouper ses informations et se faire un avis en toute indépendance et en toute objectivité. En aucun cas les informations proposées sur ce site ne sauraient être assimilées à un quelconque avis ou conseil d'ordre médical. La décision de vacciner ou non est une décision complexe qui se prend après mure réflexion, après une recherche d'informations soigneuse et rigoureuse et qui doit pouvoir se débattre avec le praticien de santé à qui vous aurez finalement choisi d' accorder votre confiance.