Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 15:07

Une petite fille de 7 ans, en bonne santé, décède dans les bras de sa mère après le vaccin contre la grippe 

 

 

deces-fille-vaccin-grippe.jpg

 

 

 

Christina England, VacTruth, 14 janvier 2012

(extrait)

 

 

Des parents du Vermont pleurent la perte de leur enfant.

 

Une petite fille de 7 ans, en pleine forme et en parfaite santé est décédée de manière complètement inattendue un peu avant Noël après avoir été vaccinée contre la grippe. Kaylynne est morte dans les bras de sa maman quatre jours après que le médecin de famille lui ait administré le vaccin contre la grippe au cours de la visite médicale annuelle.

 

Les officiels ont ouvert une enquête au sujet du décès de la petite fille et une autopsie est prévue dans quelques semaines. La maman de Kaylynne est certaine que le vaccin a tué sa fille et a déclaré aux journalistes : « Nous attendons une réponse, mais au plus profond de nous, nous croyons que c’est le vaccin. »

 

Les officiels cependant ne sont pas convaincus que le vaccin contre la grippe a été la cause du décès de la petite fille.

 

D’après un rapport paru dans la presse  (Vermont’s Independent News) (1), le Dr Harry Chen, Commissaire à la Santé a voulu clairement préciser que, selon lui, il était fort improbable que le décès de Kaylynne ait un rapport avec le vaccin. Il précise qu’il s’inquiète que l’alarmisme ambiant détourne les parents de la vaccination de leurs enfants.

 

Chen a précisé que des décès après vaccins étaient très rares et qu’un décès après un vaccin contre la grippe n’avait jamais été signalé au Vermont.

 

Le journaliste Ken Picard a écrit : Chen, ainsi que les autres officiels de Santé s’inquiètent davantage des effets que va produire cette nouvelle ( où le décès de la petite fille est prématurément lié au vaccin contre la grippe) parce qu’un plus grand nombre de parents pourraient ne plus faire vacciner leurs enfants contre la grippe saisonnière.

 

Une enfant de 7 ans décède juste quelques jours avant Noël après avoir reçu un « soit disant vaccin sans danger » et tous les officiels de la santé s’inquiètent des conséquences que sa mort aura sur les statistiques vaccinales ! A mon humble avis ce comportement est écoeurant et illustre parfaitement la façon inhumaine dont les officiels traitent les parents qui vivent deuil, et ce, afin de poursuivre leurs propres objectifs.

 

Est-ce que les décès qui suivent la vaccination contre la grippe sont aussi rares que Chen l’a déclaré et est-ce que les vaccins en général sont aussi sûrs qu’on nous  le fait croire ?

 

Ma recherche personnelle m’a fait comprendre que ni le vaccin contre la grippe, ni celui contre la grippe porcine ne sont particulièrement sûrs. L’année dernière en Novembre, un article a mis en évidence deux décès qui sont survenus dans les heures qui ont suivi la vaccination contre la grippe porcine ou le H1N1 en Chine. (2)

 

Le Ministère Chinois de la Santé a signalé que deux personnes sont décédées après avoir reçu le vaccin contre la grippe porcine. Le Ministère a cependant voulu préciser que des décès après des vaccinations ne signifient pas nécessairement que la mort a été provoquée par le vaccin. (3)

 

[…]

Les vaccins contre la grippe destinés aux personnes âgées se sont avérés exceptionnellement dangereux

 

 

Si vous croyez encore que les vaccins sont sans danger, je vous suggère de jeter un coup d’œil à un article écrit par le Dr Mercola paru cette semaine. Le Dr Mercola a déclaré que le nouveau vaccin contre la grippe destiné aux seniors s’est montré exceptionnellement dangereux. Il précise que selon le CDC les rapports d’effets secondaires à la suite du vaccin « High Dose Flu vaccine » sont beaucoup plus fréquents. Il s’agit bien du vaccin administré aux seniors.

 

Le Dr Mercola écrit : «Le profile de sécurité du vaccin « Fluzone High dose » est semblable aux autres vaccins contre la grippe, bien que des effets secondaires ( qui sont aussi rapportés pour les vaccins habituels contre la grippe) sont plus fréquemment rapportés pour ce vaccin « Fluzone High-Dose ».

 

Les effets secondaires les plus courants recensés au cours des études cliniques étaient faibles, temporaires et comprenaient : douleurs, rougeurs,et gonflement au site de l’injection, maux de tête, douleurs musculaires,  fièvre et  malaises. »

 

Le Dr Mercola poursuit :

 

Au total, 6,1% des seniors qui recevaient le vaccin Fluzone habituel ont fait une complication grave, comparativement aux 7,4% de ceux qui recevaient la nouvelle version du vaccin « High-Dose ».

Selon la notice, les effets secondaires graves rapportés au cours de la période post-commercialisation comprennent :

 

 - Thrombocytopénie (taux de plaquettes anormalement bas qui peut provoquer des hémorragies

 -  Syndrome de Guillain-Baré (paralysies)

 -  Myélites (inflammation de la moelle épinière)

 -  Névrite optique (Inflammation du nerf optique)

 -  Lymphadénopathie (Gonflement des ganglions lymphatiques)

 -  Paralysie faciale (Paralysie de Bell)

 -  Paresthésie (picotement et engourdissement de la peau)

 -  Démangeaisons de la peau

 -  Anaphylaxie (réaction allergique de l’ensemble du corps qui pourrait   s’avérer  mortelle)

 -  Syndrome de Stevens-Johnson

 -  Vascularite (Destruction inflammatoire des vaisseaux sanguins)

 -  Difficultés respiratoires, essoufflements

 -  Douleurs thoracique

 -  Névrite brachiale (Douleurs atroces d’une épaule suivie de la paralysie de l’épaule

 -  Pharyngite et rhinite ( Inflammation de la gorge ou du pharynx et du nez)

 -  Convulsions, évanouissements, vertiges.

Je pense que si les médecins et les infirmières évitent ces vaccinations, ils le font parce qu’ils ont des raisons d’agir de la sorte. Et si les fabricants de vaccins se donnent la peine de publier d’aussi longues listes sur leurs notices, c’est aussi pour se couvrir en cas de mauvaise réaction par rapport au vaccin. Peut-on imaginer combien parmi ces personnes âgées (pensionnaires) demanderont vraiment de pouvoir lire la notice avant de se faire vacciner ?...

 

 Références :



 1. Seven Days – Vermont’s Independent News http://www.7dvt.com/2012flu-shot-or-not-state-health-officials-warn-against-alarmist-reaction-young-girls-death
2. Flu Vaccine NHS website

http://www.nhs.uk/Conditions/Flu-jab/Pages/Introduction.aspx
3. Two People Died After Getting Swine Flu shots – Hometesting blog http://hometestingblog.testcountry.com/?p=5005

 

http://vactruth.com/2012/01/14/dies-in-mothers-arms/

 

 

Partager cet article

Published by Expovaccins
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Expovaccins
  • Le blog d' Expovaccins
  • : Les dangers des vaccins exposés au grand jour.
  • Contact

 
                                                                                                                                                   © Expovaccins 2009


"Malheur a celui qui s'est tu parce qu'il croyait parler dans le désert"  
Balzac

Recherche

Contact

expovaccins@hotmail.com

Action solidarité

 

NM Médical, distribution de matériel médicalSoutenir cette action, c'est favoriser l'accès à l'eau potable de ceux qui en ont besoin... l'eau, c'est la vie!

Offrir de l'eau, c'est nettement plus important qu'inonder le monde de vaccins et c'est sans effet secondaire.

                                         

Avertissement

La totalité des contenus et données diffusées via ce blog sont essentiellement destinées à l'information libre et indépendante du public. Les sources étant de nature diverses, ces informations ne sauraient en aucun cas refléter la position ou l'opinion de l'éditeur de ce blog et il importe que le public puisse recouper ses informations et se faire un avis en toute indépendance et en toute objectivité. En aucun cas les informations proposées sur ce site ne sauraient être assimilées à un quelconque avis ou conseil d'ordre médical. La décision de vacciner ou non est une décision complexe qui se prend après mure réflexion, après une recherche d'informations soigneuse et rigoureuse et qui doit pouvoir se débattre avec le praticien de santé à qui vous aurez finalement choisi d' accorder votre confiance.