Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 14:18

UNE BOMBE : LES DANGERS DES VACCINS !

 

Aveux du Dr Thomas Verstraeten, épidémiologiste du CDC (1999) au sujet de l’éthylmercure du Thimerosal dans les vaccins.

 

Catherine Frompovich,  29 octobre 2013

   Injection---Moutons-enrages.jpg

 

 Photo : http://lesmoutonsenrages.fr/2013/10/28/obligation-vaccinale-et-verites-cachees/

 

  

Enfin ! Après toutes ces années de déni et de dommages, la vérité sur l’éthylmercure (sous la forme de Thimerosal (49,6%) dans les vaccins a été révélée à un membre du Congrès Américain à la suite de demandes de contrôle qui avaient été transmises au Centre de Contrôle et de Prévention des Maladies (CDC), et finalement communiquées à l’un des groupes de recherche parmi les plus réputés, au sujet du mercure dans les médicaments, le COMED, et dont le site est www.mercury-freedrugs.com.

 

Lorsque l’on clique sur la page « Documents » de CoMeD, le tout premier texte que l’on trouve est celui-ci :

 

« Le résumé de la conférence annuelle de l’EIS (CDC Epidemic Intelligence Service) d’avril 2000, a été découvert en août 2013 dans une réponse du CDC à une demande du Congrès par un des membres de la Chambre Américaine des Représentants – le résumé est intitulé : «  Risque augmenté de troubles neurologiques après forte exposition aux vaccins contenant du Thimérosal au cours du premier mois de la vie » dans lequel on trouve aussi cette information absolument stupéfiante que les agences fédérales de santé ont comploté pour empêcher que cette information soit connue des services de santé au sujet des vaccins et du mercure dans les vaccins en particulier :

 

Conclusion : cette analyse suggère qu’une forte exposition au mercure éthylique des vaccins contenant du thimérosal au cours du premier mois de la vie augmente le risque de troubles neurologiques ultérieurs du développement, mais pas de troubles neurologiques dégénératifs ou rénaux. D’autres études de confirmation sont nécessaires. [1] (Souligné par l’auteur de l’article)

 

Contexte : Des inquiétudes se sont manifestées concernant la présence d’éthylmercure, conservateur contenant du thimérosal dans les vaccins. Nous avons évalué le risque de troubles neurologiques et rénaux associés à une exposition antérieure aux vaccins contenant du thimérosal, en utilisant les données automatisées du VSD (Vaccine Safety Datal ink).

 

Le VSD est une grande base de données reliée à quatre organisations de soins de santé à Washington, Oregon et Californie et ayant trait à la vaccination, aux visites médicales et aux données démographiques de plus de 400.000 enfants nés entre 1991 et 1997 . (Souligné par l’auteur de l’article)

 

Et bien quelles sont les dates de l’étude de Thomas Verstraeten, R.Davies, D. Gu, F. De Stefano ? Entre 1991 et 1997 plus de 400.000 nourrissons ont fait l’objet d’évaluations ! C’était il y a très longtemps. -  Si la vérité avait été diffusée et la situation rectifiée au lieu de ce qui a été publié à la suite de la réunion de Simpsonwood en juin 2000, le mercure aurait été retiré de TOUS les vaccins et des millions d’enfants et de familles ne se trouveraient pas dans les situations catastrophiques dans lesquelles ils se retrouvent aujourd’hui : Autisme (ASD), Déficit de l’attention (ADD), Déficit de l’attention avec hyperactivité (ADHD), et peut-être aussi les maladies chroniques qui touchent les jeunes générations en particulier sur le plan neurologique.

 

Afin de s’assurer qu’aucune partie du dossier 10 25 334 ne se perde pour la postérité, pour les médias, ou soit retiré d’internet, voici la suite de ce qui a été présenté. En le lisant, il y a des chances que vous ne pourrez empêcher votre colère de monter !

 

Méthodes : nous avons classé l’exposition cumulative à l’éthylmercure du thimérosal contenu dans les vaccins après un mois de vie et évalué le risque ultérieur de troubles neurologiques dégénératifs du développement, ainsi que les troubles rénaux avant l’âge de six mois. Nous avons appliqué des modèles de risques proportionnels de réglage pour HMO, année de naissance et sexe, à l’exclusion des bébés prématurés.

 

Résultats : nous avons identifié 286 enfants atteints de dégénérescence, 3.702 avec des troubles du développement et 310 avec des troubles rénaux. Le risque relatif (RR) de développer un trouble du développement neurologique était de 1,8 (intervalle de confiance à 95% [IC] 1,1-2,8) lorsque l’on comparait le groupe le plus exposé à un mois d'âge (dose cumulative > 25µg) au groupe non exposé.

 

Dans ce groupe, nous avons relevé un risque élevé pour les troubles suivants : autisme (RR 7.6, 95% CI = 1,8 - 31,5), des troubles non organiques du sommeil  (RR 5.0, 95% CI= 1.6 - 15,9), et troubles de la parole (RR 2.1, 95% (1=1.1-4.0)

 

Pour les troubles neurologiques dégénératifs rénaux, nous n'avons trouvé aucune augmentation significative de risque ou diminution de risque [2]

 

Il y a confirmation absolue des anomalies suivantes qui, ont perturbé la santé des enfants de moins de 6 ans au cours des deux dernières décennies aux Etats-Unis et dans le monde :

 

  1. Troubles dégénératifs et du développement
  2. Troubles rénaux
  3. Risque élevés pour des troubles comme l'autisme, troubles du sommeil, troubles de la parole.

 

La triste vérité a finalement été révélée : le CDC américain, comme d'autres qui savaient  depuis 1999 que le mercure des vaccins provoquait l'autisme nous ont « scientifiquement » induits en erreur depuis !

 

Peut-on trouver plus criminel que pareille « conspiration » ? Bien que cela ne fasse pas du tout partie des « théories du complot », c’est tout simplement une reconnaissance  indéniable, mentionnée par l’agence gouvernementale elle-même, le CDC.

 

Malheureusement les mêmes choses continuent de se passer avec les vaccins. Il est inacceptable et révoltant que personne ne fasse quoi que ce soit pour remédier à la situation.

 

[…] Quand j’ai étudié le droit, les déclarations inexactes, mensongères étaient considérées comme des infractions illégales passibles de poursuites. Ce que je pense honnêtement c’est que tous ceux qui ont conspiré et menti au sujet du mercure dans les vaccins, ainsi que ceux qui sont responsables du fiasco actuel de santé qui a dévasté le pays et ses enfants avec des vaccins, doivent être poursuivis en justice, démis de leurs fonctions – peu importe qui que ce soit et quelque fonction élevée qu’ils occupent – que ces gens là subissent les peines prévues par la loi : la prison, des amendes ou les deux !

 

Jusqu’à ce que nous, les citoyens de notre grande Amérique, qui payons de nos impôts durement gagnés l’exécution des programmes de ce pays, réalisions que, dans une république démocratique, nous avons le pouvoir d’exiger la transparence et la vérité, bien que nous risquions de continuer  à faire face à une fausse science, des affaires louches, et à l’absence totale de transparence… Il faut que nous nous rappelions que C’est « la vérité qui nous rendra libres » !


http://www.activistpost.com/2013/10/vaccine-dangers-bombshell-admissions.html 

 

Partager cet article

Published by Expovaccins
commenter cet article

commentaires

neto 07/11/2015 20:44

merci pour les infos

Présentation

  • : Le blog d' Expovaccins
  • Le blog d' Expovaccins
  • : Les dangers des vaccins exposés au grand jour.
  • Contact

 
                                                                                                                                                   © Expovaccins 2009


"Malheur a celui qui s'est tu parce qu'il croyait parler dans le désert"  
Balzac

Recherche

Contact

expovaccins@hotmail.com

Action solidarité

 

NM Médical, distribution de matériel médicalSoutenir cette action, c'est favoriser l'accès à l'eau potable de ceux qui en ont besoin... l'eau, c'est la vie!

Offrir de l'eau, c'est nettement plus important qu'inonder le monde de vaccins et c'est sans effet secondaire.

                                         

Avertissement

La totalité des contenus et données diffusées via ce blog sont essentiellement destinées à l'information libre et indépendante du public. Les sources étant de nature diverses, ces informations ne sauraient en aucun cas refléter la position ou l'opinion de l'éditeur de ce blog et il importe que le public puisse recouper ses informations et se faire un avis en toute indépendance et en toute objectivité. En aucun cas les informations proposées sur ce site ne sauraient être assimilées à un quelconque avis ou conseil d'ordre médical. La décision de vacciner ou non est une décision complexe qui se prend après mure réflexion, après une recherche d'informations soigneuse et rigoureuse et qui doit pouvoir se débattre avec le praticien de santé à qui vous aurez finalement choisi d' accorder votre confiance.