Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 21:59

Un ancien « Marine » Américain affirme que les

vaccins qu’il a reçus à l’armée lui ont provoqué des dommages cérébraux

Marine-Am-.JPG 

                     Marcy Martinez, 11.12.2012

 

             Justin Gerhardt avait toujours eu de grands espoirs par rapport à sa carrière. Il voulait devenir officier du Corps des Marines. Depuis tout petit il en rêvait. « Mon père, mon oncle et mon grand-père étaient militaires. Mais quand il devint aspirant officier toute sa vie bascula.

 

« On m’a administré 7 vaccins et j’en suis devenu malade ; j’avais de la fièvre et je pouvais à peine lacer mes souliers. J’ai fait une crise (d’épilepsie ?).

 

A 23 ans les rêves de Justin se sont envolés. Il fut précipitamment envoyé à l’hôpital de Bethesda pour les symptômes qu’il attribuait aux vaccinations.

« Je souffre de dommages cérébraux ».

 

5 ans plus tard, Justin se retrouve handicapé à 90% et ne peut plus travailler. Il vit seul à Brownsville, mais reçoit beaucoup d’aide de ses parents. Il doit prendre des médicaments contre l’anxiété comme pour dormir.

 

Il s’est décidé à intenter un procès contre le ministre de la Santé et des Services Sociaux pour les dommages que lui ont provoqués les vaccins.

 

Justin précise qu’on lui a offert un règlement à l’amiable, mais il a refusé. Il veut s’engager dans un procès car il pense que la diffusion de ce qui lui est arrivé pourra sauver d’autres Marines et les empêcher de vivre le même drame. « C’est pour mes frères Marines que j’ai entrepris cette action. »

 

http://www.valleycentral.com/news/story.aspx?id=836285#.UMmJaZPjlyd

 

 

Partager cet article

Published by Expovaccins
commenter cet article

commentaires

christophe 16/12/2013 17:36

Etant dans une situation quasi similaire, je suis toujours en revalidation neurologique, les autorités militaires en Belgique ne reconnaitrons pas leur "faute" tant que mon neurologue ne certifie
pas a 100% les vaccins comme origine du problème. Après plusieurs vaccins simultanés a l'hôpital militaire je suis quand même passé par trois crises d'épilepsie, près d'un mois de coma, un mois
d'hospitalisation en neurologie et une pénible revalidation qui se prolonge. Actuellement je risque de perdre mon travail pour inaptitude. J'ai été replacé dans une autre fonction mais pour combien
de temps ??? Je sais, via mon neurologue, qu'il y a deux autres cas a l'armée belge (un tel le mien et l'autre qui en est décédé)mais dont les identités ne peuvent m'êtres révélées. Ce post aussi
longtemps après l'article car je commence seulement a recommencer a m'exprimer correctement.

Présentation

  • : Le blog d' Expovaccins
  • Le blog d' Expovaccins
  • : Les dangers des vaccins exposés au grand jour.
  • Contact

 
                                                                                                                                                   © Expovaccins 2009


"Malheur a celui qui s'est tu parce qu'il croyait parler dans le désert"  
Balzac

Recherche

Contact

expovaccins@hotmail.com

Action solidarité

 

NM Médical, distribution de matériel médicalSoutenir cette action, c'est favoriser l'accès à l'eau potable de ceux qui en ont besoin... l'eau, c'est la vie!

Offrir de l'eau, c'est nettement plus important qu'inonder le monde de vaccins et c'est sans effet secondaire.

                                         

Avertissement

La totalité des contenus et données diffusées via ce blog sont essentiellement destinées à l'information libre et indépendante du public. Les sources étant de nature diverses, ces informations ne sauraient en aucun cas refléter la position ou l'opinion de l'éditeur de ce blog et il importe que le public puisse recouper ses informations et se faire un avis en toute indépendance et en toute objectivité. En aucun cas les informations proposées sur ce site ne sauraient être assimilées à un quelconque avis ou conseil d'ordre médical. La décision de vacciner ou non est une décision complexe qui se prend après mure réflexion, après une recherche d'informations soigneuse et rigoureuse et qui doit pouvoir se débattre avec le praticien de santé à qui vous aurez finalement choisi d' accorder votre confiance.