Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 21:41

"Notre mésaventure concerne notre troisième enfant, Valentin à l'âge de 18mois.

En effet, ce dernier a reçu un rappel du vaccin de la polio le jeudi 2 avril 2009 en fin d'après-midi. Le samedi suivant, le 4 avril dès sa sortie du lit, il ne savait plus poser la jambe droite à terre. Il ne savait donc plus marcher alors qu'il marchait parfaitement bien auparavant. 
 

Je vais raconter tout en détails, afin que vous puissiez faire bon usage de notre témoignage.
 
Lors du troisième rappel du vaccin de la polio en 2008, mon médecin traitant me fait remarquer que nous avons largement dépassé le délais conseillés entre le deuxième et le troisième rappel. Que cela n'a pas beaucoup de conséquences, mais que, par précaution, il sera nécessaire de faire un quatrième rappel, endéans un certain délai.
 
Début avril 2009, nous arrivons à échéance du délai préconisé pour le quatrième rappel. Ayant lu beaucoup d'articles sur les vaccins et ne nous soignant que par homéopathie, nous hésitons à écouter le médecin. Mon épouse avait pris parti et me conseilla d'éviter de le faire. Cependant, nous ne pouvions faire enregistrer notre enfant à la Commune comme étant en ordre de vaccin, car celui de la polio est le seul obligatoire légalement parlant.
 
A contre coeur et contre l'avis de mon épouse, je décide d'aller chez le médecin avec mon fils pour faire le quatrième rappel le jeudi 2 avril aux environs de 16h. Dès le lendemain matin, Valentin avait un peu de difficulté à marcher et était assez grognon, difficile. Nous nous sommes dit que c'était le contre-coup du vaccin et on ne s'est pas tracassés outre mesure car il a dormi presque toute la journée.
 
A l'aube du deuxième jour, le samedi 4 avril, lorsque je vais prendre Valentin à son réveil, je fais comme d'habitude et le met debout sur le matelas de son lit pour lui enlever son sac de nuit. Il chute aussitôt sur son matelas et commence à pleurer vivement. Je le prends et le calme, sort de sa chambre et le prend un moment près de moi.

 


Avant de passer à table, nous posons Valentin par terre pour qu'il puisse jouer. Même réaction, il tombe et réclame immédiatement pour qu'on le porte.
On se dit que ça va passer et non. C'est comme ça toute la journée, même à quatre pattes, il a difficile de se déplacer. Mon inquiétude grandit car cela continue le dimanche.
 
Dimanche, 5 avril, nous allons chez mes beaux-parents. Ma belle maman trouve aussi que l'état de Valentin est préoccupant et anormal. A ce moment, je leur fais part que j'ai le sentiment profond que c'est dû au rappel du vaccin de la polio et je n'en démordais pas. Ma belle maman m'a suivi dans mon idée et nous avons passé un vingtaine de coups de téléphone.
 
Lundi, 6 avril, à force de recherches et en soutenant la théorie que le mal de Valentin est dû au vaccin, nous prenons rendez-vous chez un médecin spécialisé dans le nettoyage des vaccins.

  


Entretemps, ma belle maman retourne en consultation chez notre (ancien) médecin traitant pour montrer l'état de notre fils. Le médecin n'a aucune explication à donner car il ne comprend pas lui même ce qui arrive. Lorsque ma belle maman lui demande si cela peut être dû au vaccin, il est incapable de répondre, mais il ne le nie pas. Il conseille alors de faire plusieurs tests (radiographie, échographie, analyses, etc...).
Inutile de dire qu'on a suivi aucun de ses conseils.
 
Donc nous obtenons un rendez-vous chez le Dr. X., qui consulte en Brabant Wallon, pour le jeudi 9 avril le matin. 

  

Le médecin travaille à l'aide de filtres qui lui servent à comprendre et connaître l'histoire du corps. Au terme de son analyse, il confirme bien à mon épouse que Valentin est victime d'un effet secondaire du vaccin de la polio. Il donne alors comme traitement un contre-vaccin et une redynamisation homéopathique du système immunitaire. Et vu que les bébés sont fusionnels avec leur maman jusqu'à leurs trois ans, il travaille également sur mon épouse et lui donne aussi un traitement à suivre.
 
Au bout de trois jours, les résultats étaient au-delà de nos espérances, Valentin remarchait mais avec quelques difficultés. Notre fils à remarché complètement et sans difficultés au bout de six jours de traitement et n'a gardé aucune séquelle.
 
Toute la famille, maintenant, consulte ce médecin et je vais moi-même bientôt faire un nettoyage des vaccins que j'ai reçus à outrance lors de mon précédent métier, à savoir le tétanos mais aussi ceux reçus lors de mon enfance.
 
Ce qui a "sauvé" notre fils d'éventuelles séquelles, c'est que j'étais tellement buté sur l'idée que c'était à cause du vaccin que nous avons agi très rapidement. Le médecin l'a également confirmé, c'est grâce à une réaction extrêmement rapide que notre fils s'en sort très bien et sans séquelles.
 
Vous n'imaginez pas à quel point je m'en suis voulu. A tel point que je pleurais de voir mon fils incapable de marcher et souffrir. Car c'est moi qui ai pris la décision d'aller chez le médecin pour le quatrième rappel. C'est le fait d'être très bien informé qui m'a aidé à me ressaisir rapidement et à entamer toutes les démarches nécessaires.
Je peux donc très bien comprendre le désarroi de certains parents mal voire pas informés et qui restent impuissants face à ces situations dont on connaît les conséquences désastreuses. 
 
Au jour d'aujourd'hui, une chose est certaine: aucun membre de notre famille, présent et à venir, ne se fera encore vacciner. Et ce pour n'importe quel vaccin, obligatoire ou pas."

 

Xhavier et Bérengère ROCHE-LODOMEZ

Partager cet article

Published by Expovaccins
commenter cet article

commentaires

Fanny 26/09/2016 15:56

Bonjour,

Je sais que cet article date un peu mais...

Serait-il possible d'obtenir le nom de ce médecin en brabant wallon s'il vous plait?

Merci beaucoup.

julie 03/12/2015 10:39

merci de faire tourner, il reste peu de temps pour se mobiliser le 16 décembre prochain pour le pédiatre docteur BRY qui est accusé à tord de mise en danger pour non vaccination !

PETITION EN SOUTIEN AU DOCTEUR BRY
https://www.change.org/p/conseil-de-l-ordre-des-médecin-cen…
CAGNOTTE DE SOUTIEN AU DOCTEUR BRY
https://www.lepotcommun.fr/pot/i426qfgg
MAIL DE SOUTIEN AU DOCTEUR BRY
Soutien.p.bry@outlook.fr
MOBILISATION EN SOUTIEN AU DOCTEUR BRY

merci à vous

Julie
https://www.facebook.com/events/1556655181291610/

Marine 02/06/2015 14:00

Bonjour Madame, ma fille est actuellement malade depuis 4 mois suite à une vaccination . J'habite dans le brabant wallon . Pourriez- vous me communiquer le nom du médecin qui a sauvé Valentin

Nath 07/02/2015 00:28

Cela ne prouve rien. Il n'y a ici aucune preuve que ce mal venait du vaccin. Même si ce mal venait du vaccin il n'aurait peut être été que temporaire et disparu de lui même en l'absence de traitement.
Cordialement.

nahlia 12/01/2015 21:19

bonjour, votre témoignage me conforte dans mes doutes quant à la vaccination. Je suis très inquiète quant à la vaccination de mon enfant mais comment faire pour échapper au vaccin de la polio étant donné qu'il est obligatoire en Belgique?

Présentation

  • : Le blog d' Expovaccins
  • Le blog d' Expovaccins
  • : Les dangers des vaccins exposés au grand jour.
  • Contact

 
                                                                                                                                                   © Expovaccins 2009


"Malheur a celui qui s'est tu parce qu'il croyait parler dans le désert"  
Balzac

Recherche

Contact

expovaccins@hotmail.com

Action solidarité

 

NM Médical, distribution de matériel médicalSoutenir cette action, c'est favoriser l'accès à l'eau potable de ceux qui en ont besoin... l'eau, c'est la vie!

Offrir de l'eau, c'est nettement plus important qu'inonder le monde de vaccins et c'est sans effet secondaire.

                                         

Avertissement

La totalité des contenus et données diffusées via ce blog sont essentiellement destinées à l'information libre et indépendante du public. Les sources étant de nature diverses, ces informations ne sauraient en aucun cas refléter la position ou l'opinion de l'éditeur de ce blog et il importe que le public puisse recouper ses informations et se faire un avis en toute indépendance et en toute objectivité. En aucun cas les informations proposées sur ce site ne sauraient être assimilées à un quelconque avis ou conseil d'ordre médical. La décision de vacciner ou non est une décision complexe qui se prend après mure réflexion, après une recherche d'informations soigneuse et rigoureuse et qui doit pouvoir se débattre avec le praticien de santé à qui vous aurez finalement choisi d' accorder votre confiance.