Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 21:56

Pour protester contre les vaccinations, des parents ont placé de petits cercueils blancs devant le Ministère de la Santé

 

Christina England, 3 juin 2012

Cercueils-blancs.jpg

 

 

Le 21 avril 2012, un groupe de parents belges dont les enfants avaient été victimes des vaccinations, ont placé une série de petits cercueils blancs à l’extérieur du Ministère de la Santé Publique. Les parents ont manifesté leur colère en attachant sur chaque petit cercueil un crucifix formé de deux seringues croisées pour symboliser le décès d’un enfant, brisé cruellement par les vaccinations.

 

Un petit cercueil se détachait de tous les autres : il portait comme inscription : «  R.I.P. repose en paix petite Stacy ».  En dessous, une photo de la petite fille habillée de blanc. Pourrait-il y avoir message plus puissant et plus poignant que celui-ci  pour faire éclater au grand jour la colère des parents en deuil le premier jour de la « Semaine Mondiale des Vaccinations » organisée par l’OMS ?

 

Les parents ont passé leur journée à distribuer des tracts et des affiches pour informer le public des dangers des vaccinations, comme pour exiger la liberté vaccinale pour le pays. Ces parents pensent que c’est leur droit le plus strict de pouvoir choisir si oui ou non ils feront vacciner leurs enfants, alors que ce droit fondamental leur est progressivement retiré par le gouvernement.

 

Au cours de la manifestation, une maman Florence Platteuw, a expliqué comment, en dépit du certificat de son médecin attestant que son enfant avait souffert d’effets secondaires négatifs à la suite d’une série de vaccinations, il lui fut répondu par les autorités sanitaires que son enfant devait recevoir tous ses vaccins pour pouvoir fréquenter la crèche.

 

Madame Platteuw a expliqué : ( la traduction des sous-titres était en polonais)

 

«  J’ai montré le certificat du médecin à la direction des crèches et ils n’ont pas voulu le prendre en considération. Ils n’ont même pas demandé l’avis d’un second expert. Ils ont estimé que la contre indication de notre médecin n’était pas suffisante. Ils ont expulsé le bébé de la crèche. »

 

La marche de protestation à Bruxelles avait été organisée en mémoire de la petite  Stacy âgée de deux mois et demi. La petite fille est décédée de septicémie (empoisonnement du sang) juste une semaine après qu’elle ait reçu ses premières vaccinations en octobre 2011. Monsieur et Madame Sirjacobs pensent que les vaccinations que leur petite fille a reçues ont provoqué le syndrome de Waterhouse Friedrichsen qui finalement a conduit la petite à la mort.

 

Extrait de l’article paru dans le journal AMERICAN CHRONICLE du lundi 3 juin 2012

 

http://www.americanchronicle.com/articles/view/279543

 

Partager cet article

Published by Expovaccins
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Expovaccins
  • Le blog d' Expovaccins
  • : Les dangers des vaccins exposés au grand jour.
  • Contact

 
                                                                                                                                                   © Expovaccins 2009


"Malheur a celui qui s'est tu parce qu'il croyait parler dans le désert"  
Balzac

Recherche

Contact

expovaccins@hotmail.com

Action solidarité

 

NM Médical, distribution de matériel médicalSoutenir cette action, c'est favoriser l'accès à l'eau potable de ceux qui en ont besoin... l'eau, c'est la vie!

Offrir de l'eau, c'est nettement plus important qu'inonder le monde de vaccins et c'est sans effet secondaire.

                                         

Avertissement

La totalité des contenus et données diffusées via ce blog sont essentiellement destinées à l'information libre et indépendante du public. Les sources étant de nature diverses, ces informations ne sauraient en aucun cas refléter la position ou l'opinion de l'éditeur de ce blog et il importe que le public puisse recouper ses informations et se faire un avis en toute indépendance et en toute objectivité. En aucun cas les informations proposées sur ce site ne sauraient être assimilées à un quelconque avis ou conseil d'ordre médical. La décision de vacciner ou non est une décision complexe qui se prend après mure réflexion, après une recherche d'informations soigneuse et rigoureuse et qui doit pouvoir se débattre avec le praticien de santé à qui vous aurez finalement choisi d' accorder votre confiance.