Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 21:30

Nos enfants, les esclaves de demain ?

 

Augureye, 2 mai 2013 (Extrait)

 

Enfant-Code-barre--2-.JPG

 

Il y a environ deux semaines, quand le petit Sammy Nikolayev, 5 mois, a présenté  certains symptômes de la grippe, ses parents l’ont conduit à l’hôpital Sutter Memorial Hospital à Sacramento (Californie). A l’hôpital, les parents du petit garçon, Anna et Alex ont déploré et contesté plusieurs procédures qui étaient appliquées au petit garçon, comme par exemple le fait de lui administrer des antibiotiques alors qu’ils n’en avaient pas fait la demande. Suite à ce désaccord avec le personnel, les jeunes parents ont quitté l’hôpital avec leur enfant sans procédure de décharge appropriée.

 

Les parents ont ensuite souhaité obtenir un deuxième avis médical au Kaiser Permanente Hospital, où un médecin a examiné Sammy. Satisfait de constater que l’enfant était en bonne santé et qu’il était bien soigné, le médecin a autorisé les parents à rentrer avec l’enfant à la maison.

 

Parents-Nikolayev.jpg

 

De retour à leur domicile, les Nikolayev furent étonnés de voir arriver les Services de Protection de l’Enfance avec une forte escorte policière. Devant la maison, la police a agressé Alex Nikolayev pour s’emparer des clés. La police est entrée dans la maison sans mandat et a arraché le petit Sammy terrifié des bras de sa mère…le petit fut emmené pour être mis sous la garde de l’Etat. Rien que cela ! Actuellement le petit Sammy est toujours en tôle ! Ses parents peuvent lui rendre visite une heure par jour avec interdiction d’utiliser des caméras.

 

Ceci se passe à Sacramento en Californie ! Ici même, dans notre bonne vieille Amérique !... Il semble que l’hôpital de Sutter n’ait pas apprécié le comportement de ces citoyens américains et ait fait appel aux Services de Protection de l’Enfance, accusant les parents d’abus et de négligence envers l’enfant. L’incident s’est transformé en cauchemar pour la famille vu que la bureaucratie étatique veut avoir son mot à dire alors qu’aucun de ses agents ne serait prêt à admettre avoir mal réagi et à rendre l’enfant à ses parents.

 

Alex et Anna n’ont rien fait de mal. Ils n’ont enfreint aucune loi et, à notre connaissance, n’ont fait de tort à personne. Ils ne sont ni terroristes, ni combattants pour la liberté, ni membres d’un mouvement révolutionnaire secret. Leur seul crime dans tout cela semble être leur croyance qu’ils sont des citoyens américains libres et qu’en fonction de cette croyance, ils prennent les mesures pour fournir les meilleurs soins médicaux à leur enfant.

 

Les Nikolayev  n’ont ni volé, ni provoqué quelque dommage que ce soit à l’hôpital. Ils n’ont pas non plus violé la moindre loi.

 

Il m’est personnellement arrivé, au cours des années, de quitter par trois fois l’hôpital  à l’encontre des recommandations des médecins, étant donné que cela me paraissait la seule manière d’en sortir vivant. Si j’avais violé quelque loi que ce soit, j’aurais immédiatement été placé en état d’arrestation à l’hôpital. Si les Nikolayev avaient violé une loi pourquoi n’ont-ils pas été arrêtés ?

 

Bien sûr, toute cette histoire est devenue un cauchemar juridique. C’est toujours ce qui se passe quand l’Etat est dans son tort et ne veut pas perdre la face…. L’hôpital et l’Etat vont s’arranger pour faire traîner les affaires afin de permettre à leurs avocats de chercher  quelque ordonnance obscure sur laquelle ils pourront s’appuyer. Comme les parents ont une double nationalité Américaine et Russe, cette affaire a pris des proportions internationales. Pendant ce temps-là, ils vont maintenir le petit Sammy de 5 mois à la garde de l’Etat, ce qui signifie que les officiels pourront faire à peu près tout ce qu’ils veulent. Que veulent donc de cet enfant l’état de Californie et l’hôpital Sutter ? Pourquoi les droits des citoyens américains sont-ils ainsi violés ? Le système essaie de cacher les véritables motifs de ce drame comme son incompétence étant donné que deux juges différents ont refusé d’entendre l’affaire. Un troisième a finalement accepté et a tranché en faveur des parents !

 

http://www.zengardner.com/your-children-are-slaves-for-life/

 

http://augureye.blogspot.be/

 

Jefferson.JPG

 «  Si les gens du peuple permettent au gouvernement de décider de leur nourriture et de leurs  médicaments, leurs corps ne tarderont pas à  présenter l’état pitoyable des âmes qui vivent sous la tyrannie. »

  

Thomas JEFFERSON, (1743-1826) 3ème Président des Etats- Unis, auteur de la Déclaration d’Indépendance.  

 

Partager cet article

Published by Expovaccins
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Expovaccins
  • Le blog d' Expovaccins
  • : Les dangers des vaccins exposés au grand jour.
  • Contact

 
                                                                                                                                                   © Expovaccins 2009


"Malheur a celui qui s'est tu parce qu'il croyait parler dans le désert"  
Balzac

Recherche

Contact

expovaccins@hotmail.com

Action solidarité

 

NM Médical, distribution de matériel médicalSoutenir cette action, c'est favoriser l'accès à l'eau potable de ceux qui en ont besoin... l'eau, c'est la vie!

Offrir de l'eau, c'est nettement plus important qu'inonder le monde de vaccins et c'est sans effet secondaire.

                                         

Avertissement

La totalité des contenus et données diffusées via ce blog sont essentiellement destinées à l'information libre et indépendante du public. Les sources étant de nature diverses, ces informations ne sauraient en aucun cas refléter la position ou l'opinion de l'éditeur de ce blog et il importe que le public puisse recouper ses informations et se faire un avis en toute indépendance et en toute objectivité. En aucun cas les informations proposées sur ce site ne sauraient être assimilées à un quelconque avis ou conseil d'ordre médical. La décision de vacciner ou non est une décision complexe qui se prend après mure réflexion, après une recherche d'informations soigneuse et rigoureuse et qui doit pouvoir se débattre avec le praticien de santé à qui vous aurez finalement choisi d' accorder votre confiance.