Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2013 1 21 /10 /octobre /2013 20:43

Le Maire de New York convoque une réunion en vue d’obliger les moins de 5 ans à recevoir deux vaccins dangereux

 

 

Trois enfants qui jouent Vactruth 

Christina England, Vactruth, 21.10.2013 (Extrait)

 

Si vous pensiez que, dans le monde des vaccins, les choses ne pouvaient pas être pires qu’elles ne sont, alors vous aviez tort. Le Maire de New York City, Michael Bloomberg, a invité le public à une réunion le mercredi 23 octobre 2013, au cours de laquelle il va recommander que tous les enfants qui n’ont pas encore 5 ans et que les parents voudraient placer dans des centres de garderies, reçoivent, avant qu’ils ne soient acceptés, le vaccin contre la grippe annuelle, ainsi que le vaccin contre le pneumocoque. […]

 

Vaccinations dangereuses et inefficaces

 

Le Réseau d’Action Autisme a rapporté qu’il y a 900 souches de grippe et le vaccin contre la grippe ne contiendrait des antigènes que contre seulement trois d’entre elles. Selon cette organisation, l’efficacité de la vaccination contre l’antigène choisi est souvent négligeable.

 

Ils affirment que : « la moitié de tous les vaccins antigrippe contiennent toujours des quantités de mercure qui dépassent de loin les limites maximales journalières imposées par la FDA. Un enfant de 4 ans pesant environ 20 Kg recevrait par l’injection du vaccin contre la grippe une dose de mercure de plus de 1400% supérieure à la dose considérée acceptable pour un adulte. » [3]

 

Le 19 octobre 2013, The Healthy Life a rapporté que le vaccin Fluzone contre la grippe qui a été commercialisé cette année pour les personnes âgées aux Etats-Unis a été signalé comme ayant été responsable du décès de 23 séniors au cours des essais cliniques. Ils écrivent :

 

« Les notices des vaccins contre la grippe font état d’une multitude d’effets secondaires, y compris de décès, alors qu’ils sont commercialisés de la même manière que les médicaments qui ne nécessitent aucune prescription. Pourquoi ?

 

Parce qu’aux Etats-Unis, les vaccins jouissent d’une immunité totale par rapport à des poursuites en justice. Si votre santé ou celle d’un membre de votre famille est endommagée par un vaccin ou si la personne en décède, il vous sera impossible de poursuivre le fabricant du vaccin. Cette Loi adoptée par le Congrès a été confirmée par la Cour Suprême Américaine en 2011. » [4]

 

Cour Suprême US INEVITABLEMENT 

Le Dr Mercola a dit très clairement l’an dernier que les vaccins « Fluzone » administrés aux personnes âgées, se sont avérés être exceptionnellement dangereux. Il a précisé que, selon le CDC, il y avait eu de fréquents rapports d’effets secondaires après le vaccin Fluzone (haute dose).

 

Le Dr Mercola écrit :

 

«  Le profile de sécurité du vaccin Fluzone (Haute-dose) est similaire à celui des vaccins contre la grippe ordinaire, même si les événements indésirables ont été rapportés plus fréquemment après le vaccin Fluzone Haute dose.

 

Les effets secondaires les plus courants qui ont été enregistrés au cours des études cliniques avaient trait à des douleurs légères et temporaires, comme aussi des rougeurs et gonflements au site d’injection, des maux de tête, des douleurs musculaires, de la fièvre et des malaises. »

 

Le Dr Mercola poursuit en citant également ce qui est écrit sur la notice : un total de 6,1% des séniors qui ont reçu le vaccin normal Fluzone ont connu un effet secondaire grave comparativement aux 7,4% de ceux qui ont reçu la version haute dose. »

 

Il a précisé que : « Conformément à la notice d’utilisation, les effets secondaires graves rapportés durant la période de post-approbation du vaccin comprennent :

 

·          Thrombocytopénie (nombre insuffisant de plaquettes sanguines- possibilité d’hémorragies).

·           Syndrome de Guillain-Barré

·           Myélite (Inflammation de la moelle épinière)

·           Névrite optique ( Inflammation du nerf optique)

·           Lymphadénopathie (Ganglions lymphatiques)

·           Paralysie faciale (Paralysie de Bell)

·           Paresthésies (engourdissements/ picotements de la peau)

·           Démangeaisons de la peau

·           Anaphylaxie (Réaction allergique de tout le corps pouvant être mortelle)

·           Syndrome de Stevens-Johnson

·           Vascularite (Destruction inflammatoire des vaisseaux sanguins)

·           Difficulté de respirer, essoufflement

·           Douleurs à la poitrine

·           Névrite brachiale (douleur atroce à une épaule, suivie d’une paralysie de l’épaule.

·           Pharyngite ou rhinite

·           Convulsions, évanouissements, vertiges. [5]

 

Tout en sachant que ce vaccin a causé les effets secondaires repris ci-dessus, le gouvernement américain recommande une fois de plus cette vaccination aux personnes âgées pour cette année.

 

Ce ne sont pas uniquement les personnes âgées qui ont souffert

 

L’année dernière, le vaccin contre la grippe a été rendu responsable du décès d’une petite fille de sept ans en parfaite santé. C’est au cours de son check-up annuel chez son médecin traitant qu’elle a reçu son vaccin contre la grippe ; Le lendemain, elle ne se sentait pas bien, faisait de la fièvre, souffrait de migraine. Elle est morte dans les bras de sa maman juste quelques jours plus tard. [6]

 

Le vaccin nasal peut provoquer les symptômes de la grippe chez un enfant en parfaite santé

 

Le dernier vaccin qui a été mis au point pour les enfants est le vaccin nasal FluMist.  On a également signalé que ce vaccin pouvait donner des réactions indésirables. Selon MedicineNet.com, les effets secondaires les plus habituels du FluMist sont : toux, nez qui coule, congestion nasale, maux de gorge, maux de tête, agitation, douleurs musculaires, fatigue ou faiblesse, fièvre. [7]

 

En d’autres termes,  vous conduisez votre enfant en parfaite santé pour lui faire injecter un vaccin en vue de le protéger contre la grippe, alors qu’il est parfois hautement probable que le vaccin même qu’il reçoit est susceptible de lui donner les  symptômes que vous essayez d’éviter.

 

Aucune étude de sécurité n’a été effectuée sur la combinaison du FluMist avec les vaccins contre le pneumocoque !

 

Un autre fait inquiétant que MedicineNet.com a rapporté, c’est qu’il n’y a eu aucune étude concernant l’administration simultanée de FluMist avec des vaccins inactivés.

Ils précisent :

 

« L’administration du vaccin FluMist avec des vaccins à virus inactivés n’a pas été évaluée au cours des essais cliniques de FluMist. La combinaison de FluMist avec d’autres produits destinés à une administration intranasale n’a pas été évaluée. »

 

Les vaccins contre le pneumocoque sont des vaccins inactivés. Par conséquent si ces vaccins sont administrés avec le vaccin FluMist nasal, il n’est pas possible pour les parents, le maire, le gouvernement ou le fabricant de savoir si la vaccination est sûre ou non ! [8]

 

[…] Il parait évident qu’avant que le gouvernement ne recommande la combinaison de deux vaccins pour les moins de 5 ans ou pour quiconque, il devrait absolument s’assurer que la combinaison des deux vaccins qu’il recommande est effectivement compatible.

 

Conclusion

 

Quelles que soient ses bonnes intentions, et à moins qu’il soit médecin qualifié ou scientifique,  le Maire de New York City ne devrait pas impérativement recommander la vaccination obligatoire des enfants depuis l’âge de six mois, et ce, tout spécialement du fait que l’administration simultanée des deux vaccins est  peut-être totalement incompatible et pourrait provoquer des décès d’enfants aux Etats-Unis et à travers toute l’Amérique.

 

A mon humble avis, cette décision est tout à fait impardonnable…

 

Références

 

1. http://www.nyc.gov/html/nycrules/downloads/rules/P-DOHMH-09-19-13-c.pdf

2. www.childrensdefense.org/child-research…/soac-2012-handbook.pdf

3. http://capwiz.com/a-champ/issues/alert/?alertid=62944011&MC_plugin=6441

4. http://www.undergroundhealth.com/23-seniors-died-after-receiving-this-years-flu-shot-sold-by-pharmacies/

5. http://www.care2.com/greenliving/dangerous-new-flu-vaccine-for-seniors.html#sthash.SbnU0JpB.dpuf

6. http://www.7dvt.com/2012flu-shot-or-not-state-health-officials-warn-against-alarmist-reaction-young-girls-death

7. http://www.medicinenet.com/influenza_nasal_vaccine/article.htm

8. http://www.medicinenet.com/influenza_nasal_vaccine/article.htm

9. http://www.cdc.gov/vaccines/pubs/pinkbook/downloads/pneumo.pdf

10. http://www.nyc.gov/html/nycrules/downloads/rules/P-DOHMH-09-19-13-c.pdf

 

Photo Credit

 

http://vactruth.com/2013/10/21/nyc-vaccine-mandate/

 

Partager cet article

Published by Expovaccins
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Expovaccins
  • Le blog d' Expovaccins
  • : Les dangers des vaccins exposés au grand jour.
  • Contact

 
                                                                                                                                                   © Expovaccins 2009


"Malheur a celui qui s'est tu parce qu'il croyait parler dans le désert"  
Balzac

Recherche

Contact

expovaccins@hotmail.com

Action solidarité

 

NM Médical, distribution de matériel médicalSoutenir cette action, c'est favoriser l'accès à l'eau potable de ceux qui en ont besoin... l'eau, c'est la vie!

Offrir de l'eau, c'est nettement plus important qu'inonder le monde de vaccins et c'est sans effet secondaire.

                                         

Avertissement

La totalité des contenus et données diffusées via ce blog sont essentiellement destinées à l'information libre et indépendante du public. Les sources étant de nature diverses, ces informations ne sauraient en aucun cas refléter la position ou l'opinion de l'éditeur de ce blog et il importe que le public puisse recouper ses informations et se faire un avis en toute indépendance et en toute objectivité. En aucun cas les informations proposées sur ce site ne sauraient être assimilées à un quelconque avis ou conseil d'ordre médical. La décision de vacciner ou non est une décision complexe qui se prend après mure réflexion, après une recherche d'informations soigneuse et rigoureuse et qui doit pouvoir se débattre avec le praticien de santé à qui vous aurez finalement choisi d' accorder votre confiance.