Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2014 5 25 /04 /avril /2014 09:20

New York City

L’effrayante vérité sur l’obligation vaccinale contre la grippe

Enfant Vactruth vaccination grippe

 

Cette année, 150.000 enfants vont être ajoutés à la liste des vaccinations obligatoires (forcées). L’es dirigeants de New York City ont exigé que tous les enfants de moins de six ans  qui fréquentent une garderie ou une école gardienne reçoivent le vaccin contre la grippe.

 

L’exigence officielle impose que tous les enfants âgés de six mois à cinq ans qui fréquentent une garderie ou qui jouissent d’une éducation préscolaire à New York soient vaccinés entre le 1er juillet et le 31 décembre de chaque année. Un fonctionnaire de la Santé affirme que la règle ne sera pas officiellement exécutoire avant la fin de 2014. Un communiqué de presse du conseil de la Santé de New York affirme qu’ils vont commencer à faire connaître les violations à la règle à partir  du 1er janvier 2016. [1], [2]

 

New York City impose déjà que les enfants soient vaccinés contre la rougeole, les oreillons, la rubéole, la coqueluche, la varicelle, et le tétanos. On prévoir que la nouvelle obligation concernera quelque 150.000 enfants de moins de 6 ans. Les garderies et les écoles gardiennes seront tenues d’appliquer ces obligations sous peine de faire face à des amendes. [43]

 

# 1 Cette décision interfère avec le droit parental

 

Indépendamment de l’opinion qu’ont les gens sur la sécurité et l’efficacité des vaccins, beaucoup de personnes pensent que c’est le droit de tout un chacun de pouvoir choisir – ou, s’il s’agit du cas d’un mineur, du droit des parents de pouvoir choisir les substances qui seront injectées dans le corps de leur enfant..

 

Des groupes bien connus comprenant un grand nombre d’employés de New York sont déjà opposés à ces obligations vaccinales, y compris la Fédération de la fonction publique et de l’état de New York (Union Américaine de Défense des Libertés Civiles (ACLU). [4]

 

Dans sa propre déclaration en ce qui concerne la vaccination, même l’Association Médicale américaine (AMA) accepte que le personnel médical puisse se réclamer d’exemptions en matière vaccinale pour « des raisons médicales, religieuses ou philosophiques reconnues». Ces exemptions sont apparemment plus laxistes que celle qui sont accordées aux bébé et enfants d’âge préscolaire et qui sont visés par le règlement New Yorkais.

 

Il est aussi question de savoir si le gouvernement de la ville a le pouvoir d’imposer ces vaccins. Les fonctionnaires municipaux  prétendent que leur ministère de la Santé a selon la Charte de la ville « autorité sur toutes les questions relatives à la santé à New York.

 

Récemment, de nombreux américains ont été scandalisés par la décision des responsables des Emirats Arabes Unis d’imposer l’allaitement (forcé) pour les deux première années de la vie d’un enfant. Nous savions que contraindre une personne à allaiter, quels que soient les avantages de l’allaitement, portait atteinte aux droits de ces personnes sur leur propre corps. Certains cependant ne parviennent pas à reconnaître que la vaccination, l’injection de substances étrangères dans le corps doit aussi faire l’objet d’un choix. [5]

 

# 2  Le vaccin contre la grippe est inefficace

 

Les statistiques les plus récentes basées sur des études scientifiques publiées dans des médias bien connus tels que « USA Today » et « the Huffington Post » ont montré que le vaccin antigrippe était incapable de protéger de la grippe. Contrairement à ce que les fabricants de vaccins voudraient nous faire croire, le vaccin contre la grippe n’améliore pas notre santé.

 

Un article publié dans USA Today, précise : « le vaccin contre la grippe saisonnière a été presque totalement inefficace pour les personnes de 65 ans et plus. »

 

D’une source de la Faculté de médecine de l’université Vanderbilt on apprend que « tous les membres du comité consultatif du CDC sur les pratiques vaccinales se sont gratté la tête sur cette question. » [6] Un article similaire publié dans le Huffington Post signalait un taux global d’efficacité de 59% seulement.  [7]

 

Les personnes âgées ne sont pas le seul groupe  qui ne retire que peu de bénéfices du vaccin. Le CDC lui-même quand il a été invité de répondre à la question  sur l’efficacité du vaccin contre la grippe chez les enfants a admis sur son propre site que « des études effectuées sur de jeunes enfants montrent que les bénéfices du vaccin contre la grippe s’avèrent réduits » tout spécialement chez les enfants de moins de deux ans, le groupe d’âge qui est visé par l’obligation vaccinale.[8]

 

La grippe et les maladies similaires  peuvent être causées par plus de 200 à 300 virus et certaines recherches  montrent que les vaccins qui peuvent être les plus efficaces sont les vaccins contre les grippes A et B, qui comprennent à peine 10% des virus en circulation. Il arrive souvent que des personnes confondent certains symptômes de la grippe avec la grippe elle-même, alors qu’en fait ils n’ont pas la grippe. […]

 

# Le vaccin contre la grippe est dangereux

 

Selon le CDC , le vaccin contre la grippe contient du Timérosal, de l’aluminium, des a,ntibiotiques, des protéines de l’œuf, des cellules de fœtus humains avortés, du glutamate monosodique (MSG) . Nos systèmes immunitaires peuvent s’avérer incapables  de lutter contre ces substances étrangères, toxiques, en particulier quand il y a une impiortante consommation de sucre, des taux peu élevés de vitamine D3, et un intestin endommagé.

 

Selon une recherche effectuée sur le site du VAERS (Adverse Event Reporting System) au cours des cinq dernières années (de janvier 2009 à Février 2014) , 55.578 événements indésirables ont été signalés au VAERS en relation avec le vaccin contre la grippe. Parmi ces effets indésirables, 7.904 avaient affecté des enfants de moins de six ans. [11]

 

Plus inquiétant encore : parmi ces chiffres rapportés on relève le décès de 47 enfants de cinq ans ou moins qui sont morts après avoir reçu le vaccin contre la grippe et ce, au cours des seules cinq dernières années.

 

Il s’agit aussi de garder à l’esprit  que les dommages et les décès dus aux vaccins  sont largement sous-rapportés. Moins de 10% des dommages sont effectivement rapportés, ce qui porterait le nombre probable de décès à la suite du vaccin contre la grippe à plus d’une centaine d’enfants par an. [12] [...]

 

Conclusion

 

On ne devrait évidemment pas obliger les familles à injecter des substances toxiques à leurs enfants. Ils ne devraient pas non plus être obligés de faire injecter à leurs enfants des vaccins inefficaces et dangereux. Ils ne devraient pas être forcés de renoncer à leur choix préféré en ce qui concerne la qualité de l’éducation de la petite enfance afin d’éviter la vaccination forcée. Il faudrait que l’on autorise les familles à faire les meilleurs choix qu’ils pensent .pour leur santé et leur bien-être. […]

 

Publié sur Vactruth


 

Partager cet article

Published by Expovaccins
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Expovaccins
  • Le blog d' Expovaccins
  • : Les dangers des vaccins exposés au grand jour.
  • Contact

 
                                                                                                                                                   © Expovaccins 2009


"Malheur a celui qui s'est tu parce qu'il croyait parler dans le désert"  
Balzac

Recherche

Contact

expovaccins@hotmail.com

Action solidarité

 

NM Médical, distribution de matériel médicalSoutenir cette action, c'est favoriser l'accès à l'eau potable de ceux qui en ont besoin... l'eau, c'est la vie!

Offrir de l'eau, c'est nettement plus important qu'inonder le monde de vaccins et c'est sans effet secondaire.

                                         

Avertissement

La totalité des contenus et données diffusées via ce blog sont essentiellement destinées à l'information libre et indépendante du public. Les sources étant de nature diverses, ces informations ne sauraient en aucun cas refléter la position ou l'opinion de l'éditeur de ce blog et il importe que le public puisse recouper ses informations et se faire un avis en toute indépendance et en toute objectivité. En aucun cas les informations proposées sur ce site ne sauraient être assimilées à un quelconque avis ou conseil d'ordre médical. La décision de vacciner ou non est une décision complexe qui se prend après mure réflexion, après une recherche d'informations soigneuse et rigoureuse et qui doit pouvoir se débattre avec le praticien de santé à qui vous aurez finalement choisi d' accorder votre confiance.