Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 décembre 2013 2 31 /12 /décembre /2013 08:50

Les vaccins ne protègent pas

 

 

Par Paul Fassa, Natural Society, Waking Times, avril 2013

 Fiole-et-aiguille-Paul-Fassa.jpg  

Il y a deux façons primaires de culpabiliser les parents qui refusent les vaccinations pour leurs enfants. La première est tellement absurde qu’elle en est risible – la tactique de pression est de faire éviter les contacts d’enfants non vaccinés avec les enfants vaccinés. Mais… si vos enfants sont vaccinés, ne sont-ils pas sensés être protégés ? Non ?

 

En fait, beaucoup d’enfants contractent les maladies mêmes contre lesquelles ils ont été vaccinés. Quand on se penche sur les faits et les chiffres, on commence à se rendre compte que les enfants vaccinés ne sont peut-être pas si bien protégés que cela.

 

L’industrie des vaccins insiste pour dire que l’objectif est de créer une immunité de groupe en vaccinant au moins 90% d’une population donnée.

 

Mais il ne faut pas perdre de vue que les vaccins représentent aussi un énorme business. L’immunité de groupe où 90% de la population est vaccinée représente un scénario où personne ne fera la maladie contre laquelle on vaccine, y compris personne parmi les 10% non vaccinés.

 

La deuxième manière de culpabiliser les parents qui ne font pas vacciner leurs enfants est de les accuser d’empêcher la réalisation de cette immunité de groupe.

 

Quelques faits récents par rapport à cette fameuse immunité de groupe

 

Une étude de 2012, réalisée par le Dr David Witt, spécialiste des maladies infectieuses au Kaiser Permanente Medical Center à San Raphael en Californie, a conclu que les cas de coqueluche se produisaient plus souvent chez les enfants vaccinés que chez les enfants qui avaient été vaccinés contre la coqueluche avec le vaccin DTC-acellulaire qui avait remplacé le vaccin DTC (Diphtérie-Tétanos-Coqueluche).

 

En fait, la coqueluche a été en hausse  depuis que les vaccinations contre la coqueluche se sont multipliées. En 2010, une épidémie d’oreillons a touché 1000 enfants dans la partie supérieure du New Jersey et dans la partie inférieure de New York. Près de 80% d’entre eux avaient reçu le vaccin ROR (Rougeole, Rubéole, Oreillons)

 

Tout au long des années 1980, les organismes officiels ont signalé plusieurs foyers de rougeole qui se sont produits chez des enfants qui avaient été vaccinés, et ce, dans différents endroits, comme dans un collège et un lycée de l’Illinois, une école secondaire du Massachusetts, une région de France et une zone rurale près de Helsinki en Finlande.

 

Les deux écoles des Etats-Unis atteignaient des taux de vaccination contre la rougeole de plus de 90%. C’est là le taux requis pour une immunité de groupe dans une population donnée. Cette immunité de groupe bidon sert évidemment à augmenter les revenus tout en blâmant les parents qui refusent la vaccination et qui risqueraient de mettre l’humanité en danger.

 

En dépit du fait que pas plus de 5% des effets secondaires des vaccins soient « volontairement » rapportés au VAERS (Organisme officiel américain de vaccinovigilance qui recueille les rapports d’effets secondaires possibles des vaccins aux Etats-Unis. Il est contrôlé par le CDC et la FDA), il y a de nombreux effets indésirables graves, y compris des décès qui passent à travers les mailles du filet grâce aux réseaux internet  qui traitent des problèmes vaccinaux.

 

Le vaccin DTC (Diphtérie-Tétanos-Coqueluche) a provoqué une mortalité élevée chez les nourrissons. C’est la raison pour laquelle ce vaccin a été remplacé par le DTC-acellulaire aux environs de 1996. Bien que pas aussi fréquemment, l’inflammation du cerveau se produit encore avec le vaccin DTC-acellulaire, mais ce vaccin n’est pas aussi efficace pour prévenir la coqueluche.

 

Bref historique de la fraude vaccinale

 

On pourrait penser que l’on a pris conscience de l’immunité de groupe avec les vaccinations contre la polio et la variole ? Plusieurs médecins de renom comme le Dr Joseph Mercola et le Dr Russel Blaylock ont illustré au moyen de graphiques que le nombre de ces maladies avait considérablement baissé et qu’elles avaient pratiquement disparu quand les vaccins ont été introduits. Malgré les vaccinations, les cas de paralysie continuent de se produire, spécialement dans des populations vaccinées contre la polio, mais on donne d’autres noms à la maladie.

 

Bien que ces cas ne soient pas rapportés dans les grands médias, ce n’est aujourd’hui plus un secret pour personne que, suite aux vastes campagnes de vaccination dans le Tiers Monde et largement soutenues par Bill Gates, de nombreux, nombreux enfants Pakistanais, Indiens et Africains soient aujourd’hui paralysés.

 

Depuis le début jusqu’à aujourd’hui

 

Le concept de la vaccination avec du matériel pathogène en vue d’immuniser les populations a commencé en 1796 quand un pharmacien Britannique, Edward Jenner a injecté du pus (du cowpox) sous la peau d’un enfant de huit ans. Jenner  avait basé son expérience  sur la rumeur non fondée que tout qui avait fait la variole de la vache (cowpox) était immunisé contre la variole.

 

Au cours des deux années suivantes, Jenner  a continué à vacciner d’autres personnes avec le cowpox. Sans aucune preuve réelle d’efficacité et d’innocuité, Jenner a tout fait pour impressionner le Roi George III. Il finit par  recevoir l’équivalent d’un demi million de dollars d’aujourd’hui.

 

Dans le domaine médical, Jenner a été la toute première personne au monde à administrer des éléments pathogènes à des personnes en bonne santé pour finalement être récompensé financièrement pour ce qu’il avait fait. Il a aussi été le premier à dénoncer constamment et avec succès les détracteurs de la vaccination pour pouvoir, à la fois protéger son  important revenu (public) et son égo.

 

Aujourd’hui, ceux qui développent les vaccins, le font sous brevets pour recevoir les royalties après avoir été financés pour leurs recherches.

 

Tout au cours du 19ème siècle, de nombreux professionnels de santé savaient qu’il y avait eu plusieurs cas de variole parmi ceux qui avaient  des antécédents de cowpox. Ceci montre que les prémisses mêmes de Jenner étaient erronées.

 

En Angleterre, les incidents post-vaccinaux qui ont fait suite à la vaccination antivariolique n’ont cessé d’augmenter, passant de  5% au début pour atteindre 95% en 1895. Une grave épidémie s’est produite aux alentours de 1872, un an après que la vaccination contre la variole ait été rendue obligatoire au Royaume-Uni. Le taux de mortalité parmi les victimes de la variole a augmenté de cinq fois pour cette période.

 

Malgré les arguments les plus pertinents, malgré les faits et les chiffres réfutant l’efficacité et démontrant les dommages causés par ces produits toxiques et les virus contenus dans les vaccins, la mythologie de l’immunisation par la vaccination a perduré jusqu’à nos jours.

 

Cacher la vérité au public et protéger l’industrie par rapport à des pertes financières en attaquant violemment les opposants qui réfléchissent, a permis un chiffre d’affaires de 17 milliards de dollars annuels pour l’industrie du vaccin. On ne doit pas non plus oublier les médecins qui reçoivent souvent des primes pour les administrer.

 

S’il vous plaît, acceptez pour vous-mêmes et vos enfants de faire vos propres recherches pour ne pas être finalement dupés par les pressions de ceux qui sont liés à la fabrication et à la commercialisation des vaccins. – Il y a beaucoup de dangers à découvrir !

 

http://www.wakingtimes.com/2013/04/01/vaccines-dont-protect-exposing-the-vaccination-for-immunity-fraud/

 

Partager cet article

Published by Expovaccins
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Expovaccins
  • Le blog d' Expovaccins
  • : Les dangers des vaccins exposés au grand jour.
  • Contact

 
                                                                                                                                                   © Expovaccins 2009


"Malheur a celui qui s'est tu parce qu'il croyait parler dans le désert"  
Balzac

Recherche

Contact

expovaccins@hotmail.com

Action solidarité

 

NM Médical, distribution de matériel médicalSoutenir cette action, c'est favoriser l'accès à l'eau potable de ceux qui en ont besoin... l'eau, c'est la vie!

Offrir de l'eau, c'est nettement plus important qu'inonder le monde de vaccins et c'est sans effet secondaire.

                                         

Avertissement

La totalité des contenus et données diffusées via ce blog sont essentiellement destinées à l'information libre et indépendante du public. Les sources étant de nature diverses, ces informations ne sauraient en aucun cas refléter la position ou l'opinion de l'éditeur de ce blog et il importe que le public puisse recouper ses informations et se faire un avis en toute indépendance et en toute objectivité. En aucun cas les informations proposées sur ce site ne sauraient être assimilées à un quelconque avis ou conseil d'ordre médical. La décision de vacciner ou non est une décision complexe qui se prend après mure réflexion, après une recherche d'informations soigneuse et rigoureuse et qui doit pouvoir se débattre avec le praticien de santé à qui vous aurez finalement choisi d' accorder votre confiance.