Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2014 4 06 /03 /mars /2014 19:50

Les retours de flamme de la propagande vaccinaliste

 

Melissa-Melton-1-.JPG

 

D’après Melissa Melton, 4 mars 2014

 

 

Les vaccins contiennent bien plus que des virus. Ils contiennent également une gamme d’ingrédients qui peut inclure des antibiotiques, du formaldéhyde, du glutamate monosodique (MSG) des tissus de fœtus bovin, du polysorbate et des métaux lourds comme l’aluminium et le conservateur Thiomersal à base de mercure.

 

Prendre le risque d’injecter directement ce cocktail dans le flux sanguin d’un bébé en croissance, en contournant une partie essentielle de son système immunitaire pour ainsi permettre à ce cocktail de pénétrer directement dans son minuscule cerveau en développement, et cela en vue de le protéger d’une maladie qu’il n’aura peut-être jamais, ne parait vraiment pas très sage et c’est là ce que réalisent de plus en plus de parents aujourd’hui, et qui les conduisent à ne pas prendre ces risques.

 

Une nouvelle étude parue dans le journal Pediatrics a conclu que «  les campagnes de santé publique vantant l’efficacité des vaccins et démystifiant les liens que les vaccins pourraient avoir avec l’autisme et d’autres risques pour la santé, pourraient bien susciter des retours de flamme, et convaincre les parents d’éviter les vaccins pour leurs enfants, » selon CBS News :

 

«  La correction de perceptions erronées sur des questions controversées comme les vaccins peut s’avérer contre-productive dans certaines populations » ont écrit les chercheurs dans une étude dirigée par le Dr Brendan Nyhan, du Dartmouth College à Hanover N.H. «  La meilleure réponse à de fausses croyances n’est pas nécessairement une information correcte ; »

 

L’étude est en partie une conséquence de l’enthousiasme anti-vaccin qui n’a cessé de croître au cours des 20 dernières années. Une grande partie de ce mouvement est partie de la controverse qui a entouré les travaux du Dr Andrew Wakefield.

 

Ancien chirurgien et chercheur médical, le Dr Andrew Wakefield a été vilipendé pour ses recherches sur le lien entre le vaccin ROR (Rougeole Oreillons Rubéole), les troubles gastro-intestinaux et l’autisme, et publiées dans The Lancet en 1998.

 

C’est sans relâche que l’establishment a attaqué le Dr Wakefield. Le British Medical Journal l’a accusé de fraude et The Lancet  a retiré son article. Ce n’est que des années plus tard qu’une information a fait surface révélant que : A) Wakefield n’était pas le seul médecin qui ait présenté des résultats similaires, B) les tribunaux du gouvernement américain ont reconnu que les vaccins causaient l’autisme en payant des dédommagements de milliers de dollars aux parents, et C) les dernières recherches ont aussi confirmé les liens entre le vaccin ROR et l’autisme :

 

Aujourd’hui, des scientifiques et des médecins de l’Université Wake Forest à New York, de même que le Venezuela ont fait des constatations qui, non seulement confirment la présence  d’une maladie intestinale chez les enfants atteints d’autisme et de symptômes intestinaux, mais indiquent aussi qu’il pourrait s’agir d’une nouvelle maladie.

 

Dr-Wakefield-manif.jpg

 

 

En utilisant des méthodes de laboratoire sophistiquées, le Dr Steve Walker et ses collègues ont confirmé les conclusions initiales de Wakefield en mettant en valeur les changements moléculaires qui s’opéraient dans les tissus intestinaux des enfants et qui étaient très distinctement et clairement anormaux.

 

C’est déjà en 1998 que le Dr Wakefield avait découvert et signalé une maladie intestinale chez les enfants atteints d’autisme. C’est sur la base des antécédents médicaux des enfants, que le Dr Wakefield a pu relier leur maladie et leur régression dans l’autisme à la Rougeole-Oreillons-Rubéole (Vaccin ROR).

 

Depuis, le Dr Wakefield a été, sans relâche, l’objet d’attaques personnelles et professionnelles de la part des médias, du gouvernement, des médecins comme de l’industrie pharmaceutique. Dans la foulée des allégations manifestement fausses et extrêmement dommageables de fraude scientifique par le journaliste britannique Brian Deer et le British Medical Journal, le Dr Wakefield a engagé une procédure en diffamation au Texas. En fait de nombreux articles revus par les pairs confirment les conclusions du Dr Wakefield.

 

Graphique-autism-is-on-the-rise.JPG

 

 

Ce graphique montre le taux de croissance (cumulatif) du nombre d’enfants de 6 à 22 ans atteints d’autisme de 1993 à 2006 aux Etats-Unis et zones périphériques, comparativement à toutes les invalidités y compris l’autisme. Ces données montrent  une croissance cumulative de 1.342 % des taux d’autisme pour cette période.

 

Dans les années qui ont suivi, les taux d’autisme aux Etats-Unis n’ont fait que grimper. Pourtant, la foule des pro-vaccins insiste pour proclamer que les vaccins sont « sûrs et efficaces », qu’ils contribuent à réduire les coûts de Santé et que les travaux de Wakefield sont sans fondement.

 

Les Etats-Unis ont actuellement le calendrier de vaccination le plus agressif du monde. Les Centres de Contrôle et de Prévention des Maladies (CDC) recommandent 26 vaccins jusqu’à l’âge d’un an et puis 10 autres vaccins avant l’âge de 5 ans.

 

Avec tous ces vaccins, on pourrait penser que l’Amérique jouirait du taux le plus bas de mortalité infantile de toute la planète. En fait, nous n’avons même pas la dixième place, ni même la vingtième. Selon la CIA World Factbook, les Etats-Unis occupent actuellement la 50 ème place sur 224 pays  pour le taux de mortalité infantile.

 

De nombreuses preuves suggèrent que les vaccins peuvent causer et causent des dommages de santé. Le programme National d’Indemnisation des Victimes de Vaccination qui a déjà versé environ 3 milliards de dollars en dédommagement pour les victimes des vaccins depuis les premières plaintes en 1989, en est une preuve plus que suffisante. […]

 

Malgré les tentatives répétées de saboter la carrière du Dr Wakefield, le grand public ne peut plus ignorer ses conclusions, ainsi que les mises en garde par rapport aux.  dangers potentiels non seulement de l’autisme, mais des vaccins en général. Toutes ces informations, tous ces avertissements ne sont pas tombés dans les oreilles d’un sourd. De plus en plus de parents commencent à reconsidérer et à changer d’avis par rapport à la vaccination de leurs enfants. 

 

[ …] Aucun des messages de santé publique n’a pu influencer les parents pour qu’ils puissent davantage faire vacciner leurs enfants.

 

[…] Les chercheurs ont soupçonné que le CDC qui voulait démystifier les accusations d’autisme aurait en fait provoqué un retour de flamme et entraîné les parents  à envisager d’autres aspects préoccupants de la vaccination pour justifier leur position anti-vaccins.  Les photos et les récits dramatiques d’enfants malades  pourraient avoir eu un effet inverse, incitant en quelque sorte les parents à se pencher davantage sur les dangers et des maladies, mais aussi sur ceux des vaccins.

 

En fin de compte, non seulement la propagande ne parvient pas à convaincre les parents de faire vacciner leurs enfants, mais risque en plus de les empêcher de les faire vacciner  à l’avenir.

 

Les chercheurs ont conclu : « ces résultats suggèrent la nécessité de tester soigneusement les messages qui ont rait à la vaccination avant de les rendre publics. »

 

En attendant, les preuves continuent de s’accumuler pour montrer que la « science » vaccinale est davantage basée sur la cupidité que sur la santé. 

 

http://www.activistpost.com/2014/03/pro-vaccination-propaganda-is.html

 

Partager cet article

Published by Expovaccins
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Expovaccins
  • Le blog d' Expovaccins
  • : Les dangers des vaccins exposés au grand jour.
  • Contact

 
                                                                                                                                                   © Expovaccins 2009


"Malheur a celui qui s'est tu parce qu'il croyait parler dans le désert"  
Balzac

Recherche

Contact

expovaccins@hotmail.com

Action solidarité

 

NM Médical, distribution de matériel médicalSoutenir cette action, c'est favoriser l'accès à l'eau potable de ceux qui en ont besoin... l'eau, c'est la vie!

Offrir de l'eau, c'est nettement plus important qu'inonder le monde de vaccins et c'est sans effet secondaire.

                                         

Avertissement

La totalité des contenus et données diffusées via ce blog sont essentiellement destinées à l'information libre et indépendante du public. Les sources étant de nature diverses, ces informations ne sauraient en aucun cas refléter la position ou l'opinion de l'éditeur de ce blog et il importe que le public puisse recouper ses informations et se faire un avis en toute indépendance et en toute objectivité. En aucun cas les informations proposées sur ce site ne sauraient être assimilées à un quelconque avis ou conseil d'ordre médical. La décision de vacciner ou non est une décision complexe qui se prend après mure réflexion, après une recherche d'informations soigneuse et rigoureuse et qui doit pouvoir se débattre avec le praticien de santé à qui vous aurez finalement choisi d' accorder votre confiance.