Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2014 7 11 /05 /mai /2014 10:42

L’épidémie de polio serait-elle montée en épingle par les gouvernements en faveur du marché vaccinal ?

 

La poliomyélite par rapport aux 10 principales causes de  décès dans le monde (selon l’OMS)

 

Principales causes de décès dans le monde(2)

 

L’Organisation Mondiale de la Santé a déclaré que la polio était devenue une « urgence internationale ». Mais avec seulement 74 cas de polio signalés dans le monde à ce jour pour 2014, et avec un total de 416 cas rapportés dans le monde entier au cours de toute l’année 2013, n’est-on pas en droit de se demander comment on peut parler d’ « urgence internationale » ? Serait-ce une autre épidémie créée par les gouvernements pour accroître la baisse des ventes du dangereux vaccin antipoliomyélitique oral ?

 

Editeur de Health Impact News, 9 mai 2014

 

Avez-vous entendu les nouvelles ? La polio qui constitue une énorme menace pour la race humaine est de retour. Voici quelques échantillons de titres que l’on trouve dans les médias grand public :

 

-  OMS : L’épidémie de poliomyélite est une urgence internationale

 

-  La menace mondiale de la poliomyélite à nouveau de retour

 

Mais quels sont les chiffres réels de cas de poliomyélite qui sous-tendent cette nouvelle épidémie de poliomyélite ? Il nous faut tourner le dos  aux rapports des médias traditionnels pour pouvoir les trouver :

 

74 cas cette année jusqu’à présent dans le monde entier. 59 de ces cas ont été répertoriés au Pakistan. Au cours de toute l’année 2013, il y a eu 416 cas dans le monde entier. Source :

http://www.polioeradication.org/Dataandmonitoring/Poliothisweek.aspx

 

Par rapport à toutes les autres maladies qui se produisent dans le monde, s’agirait-il d’une situation nouvelle que l’on pourrait qualifier ici d’épidémie  en mai 2014 ? Bien sûr que non.

 

Alors pourquoi l’organisation Mondiale de la Santé a-t-elle, cette semaine  publié un communiqué de presse aussi affreux qui a rapidement été diffusé par tous les grands médias traditionnels ?

 

L’UNICEF qui est en partenariat avec l’OMS par l’achat et la distribution  de vaccins sur un plan mondial, est l’un des plus importants acheteurs de vaccins pour la distribution dans le monde entier. L’année dernière, par exemple, ils ont acheté 1,7 milliard de doses de vaccin vivant oral contre la polio pour administrer aux enfants de moins de 5 ans.

 

Pourquoi un si grand nombre pour 2013 ? Parce qu’ils ont lancé deux énormes crises humanitaires pour justifier d’aussi énormes achats de vaccins, ainsi que leur distribution : la crise des réfugiés Syriens et la crise due au typhon des Philippines.

Ici, à « Health Impact News »,  nous avons commenté ces efforts de vaccination de masse en 2013 :

 

Les vaccins vivants contre la polio de l’UNICEF, ne causent-ils pas la polio parmi les syriens ? L’UNICEF a acheté 1,7 milliards de doses de vaccin contre la polio.

 

Il n’y a pas eu de polio aux Philippines depuis 1993, mais les programmes de vaccination de masse contre la polio ont ciblé 500.000 victimes du typhon et qui avaient moins de 5 ans.

 

Y aurait-il eu une absence de crise humanitaire en 2014 qui aurait entraîné la diminution  des ventes du vaccin vivant polio oral comparativement à l’année dernière ?

 

Malheureusement, l’histoire nous montre que sans l’intervention des gouvernements pour créer des « épidémies », sans l’intervention des gouvernements pour collecter les recettes fiscales et assurer l’achat de vaccins (qui ne pourrait se réaliser dans un marché libre), le marché du vaccin ne pourrait survivre (Voir : http://healthimpactnews.com/2013/the-vaccine-bubble/

 

Nous avons vu cela dans le passé aux Etats-Unis où le marché du vaccin a profité du  parrainage, de la protection du gouvernement  et de l’immunité juridique par rapport à tout dommage causé par les vaccins.

 

Avec les récentes épidémies orchestrées par le gouvernement, et qui ont créé la peur de la grippe aviaire et de la grippe porcine, les pandémies annoncées par le gouvernement ont augmenté les achats de vaccins, alors que les foyers ne se sont jamais matérialisés parce que les menaces n’ont jamais été réelles.

 

La véritable tragédie avec les vaccins polio oraux est qu’ils peuvent provoquer la maladie qu’ils sont censés prévenir : la polio.

 

La «  poliomyélitique paralytique associée au vaccin » et la «  paralysie flasque aiguë non poliomyélitique » sont les effets secondaires connus du vaccin vivant oral contre la polio. Le vaccin contribue à répandre le virus au travers des selles. Il se retrouve dans les égouts et les systèmes d’assainissement. L’Inde a récemment obtenu son statut de pays « exempt de poliomyélite », mais au prix de dizaines de milliers de cas chaque année de paralysies flasques aiguës non polio. (voir: “ The vaccine Myth of «  Polio-free » status – Polio Vaccine Caused 53.000 Paralysis Victims in India Last Year”)

 

http://healthimpactnews.com/2014/the-vaccine-myth-of-polio-free-status-polio-vaccine-caused-53000-paralysis-victims-in-india-last-year/

 

Le vaccin polio oral est tellement facile à administrer, même les non-médecins peuvent le donner.

  

Bill-Gates-en-Inde.jpg

 

Bill Gates administre le vaccin polio en Inde

 

Ce vaccin dangereux n’est plus utilisé dans les pays développés comme les Etats-Unis. Mais il est recommandé (voire obligatoire), acheté et distribué dans les pays pauvres. La tenue des dossiers vaccinaux peut souvent être suspecte dans de nombreux endroits. Et le vaccin est si facile à administrer qu’il peut être donné aux enfants de la rue sans que l’on se soucie si l’enfant a déjà été vacciné.

  

Enfants-syriens-vaccination-OPV.jpg

Administration dans la rue du vaccin polio oral vivant à des enfants Syriens. Le vaccin polio oral n’est plus utilisé aux Etats-Unis et dans la plupart des autres pays (Photo de l’UNICEF)

 

Les médecins et les chercheurs qui ont compris les risques et les dangers du vaccin polio oral (OPV) ont, depuis des années, demandé que l’on mette fin à l’administration de ce vaccin terrible. Un éditorial publié dans Clinical Infectious diseases (Oxford Journals) en 2005 titrait : « Quand pourrons-nous arrêter d’utiliser le vaccin polio oral ? »

http://jid.oxfordjournals.org/content/192/12/2033.full.pdf

 

L’article était écrit par le Dr Harry F. Hull du Département de la Santé du Minnesota et par le Dr Philip D. Minor du Département de virologie, Institut National des Normes et des Contrôles Biologiques au Royaume-Uni. Ils ont demandé que l’on arrête l’administration du vaccin oral contre la polio.

 

Pourquoi doit-on arrêter le vaccin polio oral ? Il a été reconnu que la poliomyélite paralytique avait été associée au vaccin peu de temps après l’introduction du vaccin polio oral. Des cas de polio  se sont produits chez les vaccinés et leurs contacts. Le temps vient où la seule cause  de la polio est susceptible d’être le vaccin utilisé pour la prévenir. De nombreuses données sont aujourd’hui disponibles pour démontrer que les virus vaccinaux peuvent retrouver leur virulence. Des épidémies de polio en Chine, Egypte, Haïti, Madagascar et Philippines causées par des poliovirus neurovirulents  dérivés du vaccin (PVDV) montrent que ces souches vivantes atténuées sont tout à fait transmissibles et présentent des risques importants pour la population.

http://jid.oxfordjournals.org/content/192/12/2033.full

 

A nouveau en 2009, un éditorial publié dans Clinical Infectious Diseases  (Oxford Journals) intitulé Time for a Worldwide Shift from Oral Polio Vaccine to Inactivated Polio Vaccine http://cid.oxfordjournals.org/content/49/8/1287.full par le Dr Aamir Shahzad du « Départment of Structural Biology and Molecular Chemistry », Université de Vienne. Ce médecin  écrit :

 

Le vaccin polio oral (OPV) a perdu de son efficacité dans le contexte de l’immunité de groupe. Il semble que les enfants attrapent la polio à partir du vaccin polio oral. Il semble également que le vaccin polio oral s’avère inefficace pour arrêter la transmission venant d’une autre source. Par conséquent, l’ensemble du monde, et en particulier les pays en voie de développement devraient passer du vaccin polio oral au vaccin injectable (IPV) http://cid.oxfordjournals.org/content/49/8/1287.full

 

Il est également intéressant de noter que quand le Dr Shahzad a écrit ces lignes en 2009, il a déclaré : « Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, la vaccination systématique avec le vaccin polio oral doit cesser après l’éradication du poliovirus en raison du danger d’épidémies dues au virus circulant du vaccin et des risques de PPAV (Poliomyélitique paralytique associée au vaccin) »

 

Malheureusement, l’organisation Mondiale de la Santé fait ici tout juste le contraire en 2014.

 

Voir aussi :

 

Did Vaccines Really Eradicate Polio?

The REAL History Behind the Polio Vaccine

Smoke, Mirrors, and the “Disappearance” of Polio

 

http://healthimpactnews.com/2014/government-appointed-epidemics-create-instant-vaccine-market-polio/

  

Partager cet article

Published by Expovaccins
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Expovaccins
  • Le blog d' Expovaccins
  • : Les dangers des vaccins exposés au grand jour.
  • Contact

 
                                                                                                                                                   © Expovaccins 2009


"Malheur a celui qui s'est tu parce qu'il croyait parler dans le désert"  
Balzac

Recherche

Contact

expovaccins@hotmail.com

Action solidarité

 

NM Médical, distribution de matériel médicalSoutenir cette action, c'est favoriser l'accès à l'eau potable de ceux qui en ont besoin... l'eau, c'est la vie!

Offrir de l'eau, c'est nettement plus important qu'inonder le monde de vaccins et c'est sans effet secondaire.

                                         

Avertissement

La totalité des contenus et données diffusées via ce blog sont essentiellement destinées à l'information libre et indépendante du public. Les sources étant de nature diverses, ces informations ne sauraient en aucun cas refléter la position ou l'opinion de l'éditeur de ce blog et il importe que le public puisse recouper ses informations et se faire un avis en toute indépendance et en toute objectivité. En aucun cas les informations proposées sur ce site ne sauraient être assimilées à un quelconque avis ou conseil d'ordre médical. La décision de vacciner ou non est une décision complexe qui se prend après mure réflexion, après une recherche d'informations soigneuse et rigoureuse et qui doit pouvoir se débattre avec le praticien de santé à qui vous aurez finalement choisi d' accorder votre confiance.