Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2013 7 14 /04 /avril /2013 11:20

 L’Aluminium Des Vaccins : La Route Vers Le Cerveau

 

Suite à la Conférence Scientifique de Keele,  une étude récemment publiée, a montré que l’adjuvant aluminique des vaccins pouvait être transféré au cerveau. Ces scientifiques ont documenté le chemin que suivait l’aluminium à partir du site d’injection jusqu’au cerveau où il persiste. Ce sont les nouveau-nés, les personnes âgées et celles porteuses de certaines variantes génétiques qui sont le plus à risque.

 

oeil-crane.jpg

 Audrey (cropped), crâne ajouté

 

 

Une nouvelle étude ajoute un maillon important au problème des adjuvants aluminiques des vaccins et des troubles neurologiques qu’ils peuvent engendrer. Cette étude précise la route que suit l’aluminium vaccinal depuis le site d’injection jusqu’au cerveau où il se maintient indéfiniment. Ces scientifiques ont également identifié un transporteur probable, ainsi que le moyen par lequel le processus se produit.

 

L’étude est exhaustive ; elle élimine une large gamme d’options qui pourraient militer contre ses conclusions. Cette étude a aussi mis l’accent sur deux groupes pour pouvoir déterminer si ces groupes sont particulièrement à risque. Il s’agit des nouveau-nés et des personnes présentant une certaine variante génétique. En plus de cela, les personnes âgées peuvent présenter un risque significativement plus élevé de dommages neurologiques dû à l’adjuvant aluminique des vaccins.

 

Bien que le niveau de tolérance à l’aluminium soit assez élevé chez la plupart des personnes, il n’en reste pas moins que le potentiel toxique de l’aluminium est élevé.

 

Les auteurs de l’étude soulignent :

 

« Il est probable que la bonne tolérance à l’aluminium puisse être modifiée par une série de facteurs, y compris la survaccination, l’immaturité de la barrière hémato- encéphalique (BHE), des facteurs individuels de susceptibilité et le vieillissement pouvant être associé à de subtiles altérations de la BHE, ainsi qu’à une augmentation progressive de la production de CCL2 (cytokine de type chimiokine ; ce dernier terme  signifie que cette molécule possède un pouvoir attractif sur certaines cellules immunitaires.)»

 

Etant donné l’augmentation rapide du nombre de vaccinations recommandées, et même obligatoires, ainsi que le nombre croissant de personnes souffrant de troubles neurologiques chroniques et auto-immuns, il est plus que grand temps de donner l’alarme ou, à tout le moins, de mettre sur pied une étude sérieuse pour enquêter sur ces risques.

 

Les chercheurs qui ont participé à la Conférence de Keele ont réalisé d’importantes recherches visant à identifier et à atténuer les risques. Il est grand temps que les agences supposées s’occuper de santé publique se mettent à suivre l’avis de ces leaders de la science.

 

Suite de l’article et détails techniques de cette étude : ICI

 

Source:

 

Slow CCL2-dependent translocation of biopersistent particles from muscle to brain, Biomed Central Medicine; Zakir Khan, Christophe Combadière, François-Jérôme Authier, Valérie Itier, François Lux, Christopher Exley, Meriem Mahrouf-Yorgov, Xavier Decrouy, Philippe Moretto, Olivier Tillement, Romain K Gherardi, and Josette Cadusseau; doi:10.1186/1741-7015-11-99

Partager cet article

Published by Expovaccins
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Expovaccins
  • Le blog d' Expovaccins
  • : Les dangers des vaccins exposés au grand jour.
  • Contact

 
                                                                                                                                                   © Expovaccins 2009


"Malheur a celui qui s'est tu parce qu'il croyait parler dans le désert"  
Balzac

Recherche

Contact

expovaccins@hotmail.com

Action solidarité

 

NM Médical, distribution de matériel médicalSoutenir cette action, c'est favoriser l'accès à l'eau potable de ceux qui en ont besoin... l'eau, c'est la vie!

Offrir de l'eau, c'est nettement plus important qu'inonder le monde de vaccins et c'est sans effet secondaire.

                                         

Avertissement

La totalité des contenus et données diffusées via ce blog sont essentiellement destinées à l'information libre et indépendante du public. Les sources étant de nature diverses, ces informations ne sauraient en aucun cas refléter la position ou l'opinion de l'éditeur de ce blog et il importe que le public puisse recouper ses informations et se faire un avis en toute indépendance et en toute objectivité. En aucun cas les informations proposées sur ce site ne sauraient être assimilées à un quelconque avis ou conseil d'ordre médical. La décision de vacciner ou non est une décision complexe qui se prend après mure réflexion, après une recherche d'informations soigneuse et rigoureuse et qui doit pouvoir se débattre avec le praticien de santé à qui vous aurez finalement choisi d' accorder votre confiance.