Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 20:03

L’annonce d’une possible épidémie de variole fait peur en Inde

 

Christina England, 28 mars 2011.

 

 

Smallpox.JPG

La variole est morte !

 

 

 

Au début de cette semaine la nouvelle d’une épidémie de variole à Jharkhand s’est répandue en Inde. Trois personnes de Gumla seraient mortes d’une maladie infectieuse et cinq autres personnes seraient malades. Les autorités locales se sont immédiatement empressées de vérifier si ces décès pouvaient être dus à la variole prétendument éradiquée.

 

Selon l’Agence ZeeNews, le secrétaire à la santé AK Sarkar a déclaré que le département de la santé était occupé à authentifier les rapports. Il a cependant ajouté par la suite qu’il n’était pas en position de confirmer ou d’infirmer l’existence d’une épidémie de variole.

 

Pour en savoir plus : « Smallpox resurfaces in Jharkhand ? » (http://www.zeenews.com/news6950012.html)

 

Cette nouvelle a répandu la peur dans tout le district de Jharkhand.

 

Il nous faut maintenant nous demander si la variole a vraiment été éradiquée par le vaccin comme on nous l’a fait croire ?

 

L’Organisation Mondiale de la Santé est certaine que le vaccin a mis fin à la variole. En 1979 et sur un plan mondial, l’OMS a recommandé d’arrêter les programmes de vaccination contre la variole, à l’exception de groupes spéciaux comme celui des chercheurs travaillant sur des virus apparentés à la variole. En 1996 la vaccination a été arrêtée dans le monde entier ;

 

L’OMS semble avoir vraiment cru au succès du vaccin, et à tel point que le 17 mai 2010 à Genève, la Directrice Générale de l’OMS, le Dr Margaret Chan a inauguré une statue commémorant le 30 ème anniversaire de l’éradication de la variole. Un extrait de presse de l’OMS précise :

 

«  L’éradication de la variole montre qu’avec une forte détermination mutuelle, un travail d’équipe et un esprit de solidarité internationale, des objectifs ambitieux de santé publique peuvent être atteints. » Dr Margaret Chan, Directrice Générale, O.M.S.

 

La statue commémore l’éradication de la variole (http://www.who.int/mediacentre/news/notes/2010.smallpox_20100517/en/index.html)

 

Vous direz certainement qu’il s’agit là d’une démonstration de solidarité ? Mais, si cette dernière épidémie de « variole » s’avèrait vraiment réelle, l’OMS ne risquerait-elle pas de paraître vraiment stupide ?

 

Supposons un instant que l’éradication de la variole soit un canular destiné à convaincre parfaitement le public qu’un vaccin a pu éradiquer une maladie. S’il en était ainsi l’OMS pourrait laver le cerveau des gens du monde entier en leur faisant croire que les vaccins pourraient éradiquer toutes les maladies et en profiter pour pousser la vaccination dans tous les pays du monde.

                                                                                                                               

 Nombreuses sont les personnes qui croient que la variole est toujours parmi nous, mais sous un autre nom. Meryl Doyle de l’Australian Vaccine Network est convaincue que la variole est toujours parmi nous et elle n’est pas la seule à le dire. Elle précise :

 

A cette époque (1960) les tests pour le virus de la variole sont devenus plus compliqués. Il n’était même pas nécessaire de souffrir de la variole. On vous testait et on trouvait que votre ADN était différent.Vous aviez alors le monkeypox (la variole du singe) ou le camelpox (la variole du chameau) ou toute autre forme de « pox » ; mais on l’appelait toujours variola, ce qui veut dire variole. Et en Afrique c’est comme cela que l’on appelle le monkey pox (variole du singe). Cliniquement, la maladie est exactement la même que la variole. Elle présente également la même progression. Elle semble être exactement la même. Si vous mettez une victime de la variole à côté d’une victime du monkeypox (variole du singe), il ne vous sera pas possible de dire la différence. En  tout état de cause, au cours de cette épidémie de monkeypox (variole du singe) en Afrique – il y a eu, je pense, 500 cas en très peu de temps. » - Meryl Dorley (http://www.avn.org.au)

 

D’autres personnes dont l’expert, le Dr Kris Gaublomme, sont d’accord avec Meryl Dorley. Pour plus d’information consulter les rapports de différents professionnels de santé et experts «  Hiding Smallpox » (Cacher la variole)

http://www.whale.to/vaccine/smallpox1.html

 

JeeNews a depuis signalé qu’il y avait bien eu des décès à Jharkhand. Ces décès devaient cependant être attribués au Chickenpox (varicelle) et autres maladies. Sans surprise aucun des cas ne fut attribué à la variole.

 

 

Le dernier rapport mentionne « Les officiels : pas de variole à Jharkhand. (http://www.zeenews.com/news695153.html)

 

 

Personnellement, je ne suis pas convaincue, tout particulièrement parce que l’on sait que les gouvernements et les compagnies pharmaceutiques ont, pendant des années, dissimulé les épidémies de variole. Il est un fait que les vaccins n’éradiquent pas et n’ont jamais éradiqué des maladies. Au mieux les vaccins parviennent à réprimer et camoufler des maladies. Car, si des maladies pouvaient être éradiquées par des vaccins, alors pourquoi des enfants VACCINES continueraient-ils à contracter la coqueluche, la rougeole et les oreillons ?

 

Pour savoir si les maladies peuvent vraiment être éradiquées par les vaccins, vous pouvez lire mon article :  « Fact, vaccines have never eradicated anything, ever. » ( Il est un fait avéré que les vaccins n’ont jamais éradiqué une maladie quelle qu’elle soit)

(http://www.info-wars.org/2010/07/30/fact-vaccines-have-never-eradicated-anything-ever/)

                                                                                                  http://vactruth.com/2011/03/28/news-of-smallpox-outbreak-in-india-raises-fear/

Related Articles:

  1. Smallpox demise linked to spread of HIV infection
  2. US Airman Developed Inflamed Heart After Smallpox Vaccine
  3. Mystery of potentially fatal reaction to smallpox vaccine unraveled

 

Extrait de l’article de Christina England: “Fact, vaccines have never eradicated anything ever.” ( Il est un fait que les vaccins n’ont jamais éradiqué quoi que ce soit)

 

Selon plusieurs médecins la variole a continué d’exister dans le monde, même s’il a été proclamé que la vaccination a éradiqué la maladie. Selon le Dr Kris Gaublomme, la maladie a simplement changé de nom. On l’appelle aujourd’hui « Monkeypox » au lieu de « smallpox ».

Une nouvelle affaire embarrassante a été la résurgence de la famille des pox-virus en Afrique et qui avait été baptisée « Monkey Pox » (variole du singe).

Le fait est connu depuis plusieurs années, mais on a rassuré le public en expliquant que la variole du singe (monkeypox) n’avait rien à voir avec la variole (smallpox) et que la race humaine était bel et bien à l’abri…

La terminologie est devenue de plus en plus confuse. Ce qui s’appelait « Monkey-pox » (variole du singe) est maintenant repris dans la littérature sous les termes de « human Monkey Pox » (variole du singe humaine).

Quelle est donc la différence entre la variole et la variole du singe humaine ?

(…) Pour rendre les choses plus simples, disons que ce virus est un authentique pox-virus. Ce virus se répand dans la population provoquant des exanthèmes  ressemblant à ceux de la variole, provoquant la maladie et la mort chez les populations infectées…

 

Du Rapport d’Atlanta Reuters (W S) via individual Inc du 15 déc. 1997 :La plus grande épidémie connue de monkeypox en Afrique

 

La plus grande épidémie de monkeypox humain a rendu malades plus de 500 personnes dans la République Démocratique du Congo… On a enregistré 5 décès.

 

« Dans les ouvrages traitant de virologie humaine et de virologie des vertébrés il est possible de se rendre compte que depuis 1970 l’attention a été attirée sur une maladie appelée « Monkeypox » (variole du singe) dont il est dit qu’elle est « clinically indistinguishable from smallpox » (pas possible de la distinguer cliniquement de la variole) Des cas de cette maladie ont été rapportés au Zaïre, au Cameroun, au Nigéria, en Côte d’Ivoire, au Liberia et en Sierra Leone. En mai 1983, 101 cas avaient été rapportés. » – Dr R.OBOMSAWIN

 

http://www.whale.to/vaccine/smallpox1.html

Partager cet article

Published by Expovaccins
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Expovaccins
  • Le blog d' Expovaccins
  • : Les dangers des vaccins exposés au grand jour.
  • Contact

 
                                                                                                                                                   © Expovaccins 2009


"Malheur a celui qui s'est tu parce qu'il croyait parler dans le désert"  
Balzac

Recherche

Contact

expovaccins@hotmail.com

Action solidarité

 

NM Médical, distribution de matériel médicalSoutenir cette action, c'est favoriser l'accès à l'eau potable de ceux qui en ont besoin... l'eau, c'est la vie!

Offrir de l'eau, c'est nettement plus important qu'inonder le monde de vaccins et c'est sans effet secondaire.

                                         

Avertissement

La totalité des contenus et données diffusées via ce blog sont essentiellement destinées à l'information libre et indépendante du public. Les sources étant de nature diverses, ces informations ne sauraient en aucun cas refléter la position ou l'opinion de l'éditeur de ce blog et il importe que le public puisse recouper ses informations et se faire un avis en toute indépendance et en toute objectivité. En aucun cas les informations proposées sur ce site ne sauraient être assimilées à un quelconque avis ou conseil d'ordre médical. La décision de vacciner ou non est une décision complexe qui se prend après mure réflexion, après une recherche d'informations soigneuse et rigoureuse et qui doit pouvoir se débattre avec le praticien de santé à qui vous aurez finalement choisi d' accorder votre confiance.