Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 08:25

ENCORE DEUX ENFANTS PARALYSES APRES DES VACCINS !

 

Christina England, Vactruth, 1.11.2013

 

Deux-enfants-chinois-paralyses.jpg

 

Dans un rapport choquant, le Global Times a rapporté qu’un expert du Centre Chinois de Contrôle et de prévention des maladies (CDC), le Dr Wang Yu, a ouvertement admis que les vaccins pouvaient provoquer des effets indésirables graves comme le gonflement de certains organes, l’épilepsie, et dans certains cas la maladie qu’ils sont censés prévenir !

 

Ces révélations surprenantes sont apparues au moment où les journaux révélaient que deux petits enfants avaient été paralysés après avoir reçu leurs vaccinations de routine. Le Dr Wang Yu a déclaré : « Chez certains bénéficiaires, les organes se mettent brusquement à gonfler. Ces problèmes peuvent être résolus par un traitement qui arrive en temps opportun. Certains cependant développent de l’épilepsie. D’autres subissent des dommages irréversibles qu’on désigne sous le terme d’effets secondaires du vaccin. » [1]

 

En d’autres termes, les vaccins peuvent provoquer des dommages irréversibles au corps et au cerveau d’un enfant comme effets secondaires de la vaccination.

 

Une histoire déchirante

 

Le 9 octobre 2009, le Global Times a souligné que deux enfants avaient été paralysés après avoir reçu leurs vaccins de routine en Chine.

 

Quatorze jours après avoir reçu le vaccin contre la polio, le petit Young Hu, âgé de quatre mois, luttait pour la vie, à la suite d’une insuffisance cardiaque pour finalement tomber dans le coma. Après trois jours de traitement, il a pu récupérer lentement, mais sa jambe gauche est restée paralysée. Selon le rapport, le personnel médical de l’hôpital  de Jinan dans la province du Shandong, a signalé que le bébé souffrait de poliomyélite.

 

Le petit Young Hu n’a pas été le seul enfant touché. Zhang Liyang a souffert de problèmes similaires après avoir reçu les vaccins contre la polio et la varicelle.

 

Selon les journalistes, Zhang Liyang avait reçu le vaccin polio en décembre 2012. Neuf jours plus tard, la petite fille  de six ans a dû être hospitalisée.

 

Après avoir reçu les vaccins de routine, la petite s’est plainte de douleurs dans le dos. Dans un premier temps, sa mère a pensé que sa fille ne voulait pas aller à l’école, mais la petite a continué à se plaindre et son père la conduite à l’hôpital local.

 

Sa maman explique :

 

« Le médecin m’a d’abord demandé si la petite avait reçu des vaccins. Je lui ai répondu que oui. Qu’elle avait reçu le vaccin contre la varicelle. Le médecin m’a répondu que le vaccin pouvait conduire à la maladie. Mais nous ne pensions pas que ça aurait pu devenir si grave. »

 

D’après le rapport, on ne sait pas si Zhang a reçu le vaccin polio et le vaccin contre la varicelle séparément ou en même temps.

 

Le Global Times a précisé :

 

« La petite Zhang a perdu toute sensation en dessous de la ceinture. Désespéré et désemparé par les réponses qui lui étaient faites, le papa a conduit sa petite fille  à l’hôpital principal de Jinan où les médecins ont diagnostiqué une myélite, ou inflammation de la moelle épinière. »

 

La petite fille qui aimait chanter et danser s’est retrouvée incontinente et confinée dans un fauteuil roulant. Bien qu’elle reçoive des traitements, les médecins ont averti les parents qu’elle avait peu de chances de se rétablir.

 

Le Dr Wang Yu, expert du CDC chinois a expliqué l’ampleur de ces effets indésirables en précisant :

 

« Si le système immunitaire d’une personne ne fonctionne pas correctement, il est incapable de produire des anticorps. Par conséquent, plutôt que d’être détruits dans le corps, les agents pathogènes se mettent à attaquer le système nerveux et finissent par provoquer la maladie qu’ils étaient censés prévenir. »

 

Il a averti qu’il fallait parfois plusieurs jours ou plusieurs mois avant qu’un patient présente les symptômes d’un effet secondaire ; ce qui rend encore plus difficile l’identification des séquelles.

 

En d’autres termes, bien que les effets indésirables des vaccins n’apparaissent pas toujours immédiatement, ils peuvent paralyser des enfants et, dans certains cas, effectivement causer la maladie contre laquelle l’enfant a été vacciné !

 

Les partisans des vaccins admettent la vérité

 

Il est grand temps que le CDC admette la vérité au sujet des vaccins. Ces gens ont en fait probablement été au courant des dangers du vaccin polio depuis tout un temps. Et tout spécialement, celui qui a mis au point le vaccin contre la polio, le Dr Jonas Salk. Au cours d’une réunion qui s’est tenue en 1977, le Dr J. Salk aurait dit :

 

« Les vaccins à virus vivants contre la grippe et la polio paralytique par exemple, peuvent provoquer la maladie que le vaccin est destiné à empêcher… » [2]

 

En avril de cette année, l’Organisation Mondiale de la Santé a également admis que la vaccination contre la polio pouvait provoquer la polio. Ils ont déclaré sur leur site :

 

« Le vaccin antipoliomyélitique oral (VPO) contient un virus vaccinal atténué (affaibli), destiné à activer la réponse immunitaire du corps. Quand un enfant est vacciné avec le VPO, le virus vaccinal affaibli se reproduit dans l’intestin pendant une période limitée tout en développant l’immunité en produisant des anticorps. Pendant ce temps, le virus vaccinal est également excrété. Dans les zones où l’assainissement est inadéquat, le virus vaccinal excrété peut se répandre dans la communauté proche (ce fait peut offrir une protection à d’autres enfants par une sorte de vaccination  « passive »), avant de finalement s’éteindre.

 

En de rares occasions, si une population est gravement sous-immunisée, un virus vaccinal peut continuer à circuler pendant une période de temps prolongée. Au plus longtemps, le virus est capable de survivre, au plus de modifications génétiques il est susceptible de subir. Dans de très rares cas, le virus vaccinal peut subir des modifications génétiques telles qu’il pourra causer des paralysies – c’est ce qu’on appelle le virus polio circulant dérivé du vaccin (PcDSV). » [3]

 

Bien que les gouttes du vaccin polio oral ne soient plus utilisées aux Etats-Unis, elles  sont encore abondamment utilisées dans les pays en voie de développement.

 

Pourquoi donc a-t-on permis que ces vaccins soient utilisés pendant si longtemps et que fait-on pour remédier au problème ?

 

Sallie O. Elkordy réagit

  

Sallie-O.-Elkordy.JPG

 

Marche pour la survie de milliards de tout-petits

- Demandez en cette année 2013 l’interdiction des vaccins

 

 

L’avocate Sallie O. Elkordy dénonce courageusement le danger des vaccins.

 

Elle est cette personne déterminée qui tente, par tous les moyens, de mettre fin à cette « maltraitance des enfants par l’Etat ».

 

La semaine dernière, au cours d’une conférence à New York, elle a défendu le droit des enfants, non seulement à New-York mais dans tous les Etats-Unis quand elle a tenté d’empêcher le gouverneur de rendre obligatoires deux vaccinations (pour l’entrée en crèche) inutiles pour les moins de 5 ans. [4]

 

Lors de l’audience qui s’est tenue au Ministère de la Santé et de l’Hygiène Mentale, le 23 octobre 2013, elle a prononcé un discours clair et courageux  d’un peu plus de huit minutes. Elle a dit entre autres :

 

« On nous donne le choix,- si c’est vraiment ce qu’on peut appeler « donner le choix »-, de vaccins qui peuvent s’avérer meurtriers. Mais ce n’est pas de cette manière dont on nous présente les choses. On nous dit : «voulez-vous un vaccin qui vous sauvera la vie ?» Quant à moi, mon nouveau slogan c’est : « demandez pour 2013 l’interdiction des vaccins ».Il n’y a aucune raison de différer la chose étant donné que les ingrédients à cent pour cent toxiques peuvent provoquer des maladies, ’abréger la vie de vos enfants ou la vôtre. » [5]

 

Il s’agit bien sûr d’un message extrêmement fort, mais qui doit sonner juste pour de nombreux parents.

 

[…]

 

Conclusion

 

Bien qu’il soit connu que les vaccins puissent provoquer des dommages cérébraux et ont très peu contribué à prévenir les maladies, les gouvernements continuent d’ajouter de plus en plus de vaccins au calendrier vaccinal. Ceci en dépit du fait que le médecin qui a mis au point le vaccin contre la polio a ouvertement admis en 1977 que les vaccins à virus vivants comme celui de la grippe et de la polio peuvent causer les maladies qu’ils sont censés prévenir.

 

Des lézardes commencent à apparaître dans l’édifice. Il semble que le CDC et l’OMS commenceraient à s’effondrer sous le poids des plaintes de parents comme de professionnels de la Santé. Ce ne serait pas trop tôt.

 

Armés de ces faits, n’est-il pas grand temps de vraiment penser à nos enfants et d’arrêter de les vacciner jusqu’à ce que l’on puisse prouver que les vaccins sont sans danger et que le CDC puisse ouvertement admettre qu’ils sont sûrs et efficaces. N’est-ce pas après tout le strict devoir des parents de protéger leurs enfants et d’assurer leur sécurité ?

 

Références

 

1. http://www.globaltimes.cn/content/816593.shtml#.Umn7LVMwmSo

2. www.desireerover.nl/wp-content/uploads/…/Vaccination-Quotes2.pdf

3. http://www.who.int/features/qa/64/en/

4. http://vactruth.com/2013/10/21/nyc-vaccine-mandate/

5. https://www.facebook.com/photo.php…

 

http://vactruth.com/2013/11/01/children-paralyzed-by-vaccines/

 

Partager cet article

Published by Expovaccins
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Expovaccins
  • Le blog d' Expovaccins
  • : Les dangers des vaccins exposés au grand jour.
  • Contact

 
                                                                                                                                                   © Expovaccins 2009


"Malheur a celui qui s'est tu parce qu'il croyait parler dans le désert"  
Balzac

Recherche

Contact

expovaccins@hotmail.com

Action solidarité

 

NM Médical, distribution de matériel médicalSoutenir cette action, c'est favoriser l'accès à l'eau potable de ceux qui en ont besoin... l'eau, c'est la vie!

Offrir de l'eau, c'est nettement plus important qu'inonder le monde de vaccins et c'est sans effet secondaire.

                                         

Avertissement

La totalité des contenus et données diffusées via ce blog sont essentiellement destinées à l'information libre et indépendante du public. Les sources étant de nature diverses, ces informations ne sauraient en aucun cas refléter la position ou l'opinion de l'éditeur de ce blog et il importe que le public puisse recouper ses informations et se faire un avis en toute indépendance et en toute objectivité. En aucun cas les informations proposées sur ce site ne sauraient être assimilées à un quelconque avis ou conseil d'ordre médical. La décision de vacciner ou non est une décision complexe qui se prend après mure réflexion, après une recherche d'informations soigneuse et rigoureuse et qui doit pouvoir se débattre avec le praticien de santé à qui vous aurez finalement choisi d' accorder votre confiance.