Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 23:47

 

Qu’est-ce qui m’a ouvert les yeux sur le problème des vaccins ?

tenpenny.jpg

   Sherri TENPENNY, DO

 

Vous connaissez sûrement l’expression « Vous choisissez certaines choses et certaines choses vous choisissent », n’est-ce pas ? C’est après avoir assisté au colloque du Centre National d’Information sur les vaccins (NVIC) en septembre 2000, que j’ai plongé dans ce débat en constante évolution et émotionnellement très chargé de la vaccination. J’ai été troublée par ce que j’y avais entendu et j’ai décidé de chercher des réponses directement auprès des principales autorités en matière de vaccination dans ce pays c'est-à-dire : les Centres de Contrôle des Maladies (CDC)

 

Imaginez ma surprise et ma consternation quand j’ai fini par découvrir que tout ce que j’avais accepté comme étant La Vérité sur la question des vaccins ne correspondait pas du tout à l’authentique vérité.

 

En voici quelques exemples :

 

*  Ce ne sont pas les vaccins qui sont responsables de l’éradication des maladies comme la polio et la variole.

 

*  Il n’a pas été «  prouvé » que les vaccins étaient sûrs.

 

*  Quand un vaccin est considéré « efficace » cela ne veut pas dire qu’il est « protecteur ».

 

*  Il n’existe pas d’études en double aveugle contre placebo. Le nouveau vaccin qui fait l’objet d’une étude est comparé à un autre vaccin dont « le profil d’effets secondaires » est connu.

 

* Au lieu de recevoir une solution saline, de l’eau distillée ou aucun vaccin du tout, le groupe « contrôle » reçoit donc un autre vaccin.

 

* Les vaccins ne sont pas « relativement sans danger »…des dizaines de milliers de personnes ont subi des dommages ou sont décédées des suites de la vaccination.

 

Et la liste continue…

 

Depuis le premier colloque du NVIC jusqu’à la fin de 2005, j’ai investi plus de 7.000 heures en travail de recherche et je continue à travailler 2 à 3  heures par jour (lecture et  recherches sur le sujet). Il m’apparaît nécessaire de m’investir à ce point parce que le problème des vaccinations est énorme.

 

Quelques mots au sujet du programme de vaccinations :

 

*  En 2004 nous avions huit vaccins y compris les vaccins de routine pour les enfants. Si en 2006 les enfants reçoivent tous les vaccins recommandés, on leur injectera plus de 100 vaccins (valences) à partir du moment où ils fréquenteront l’école.

 

* Les vaccins pour adultes : certains vaccins du programme pédiatrique sont également administrés aux adultes. Il y a en outre au moins 9 autres vaccins pour adultes, entre autres les vaccins  recommandés pour les voyages.

 

* Les nouveaux vaccins en développement : On parle de plus de 200 vaccins dans le pipeline. Il y a en outre de nouveaux adjuvants, de nouveaux additifs, de nouveaux milieux de culture (y compris l’utilisation de cellules souche humaines), de nouvelles technologies de distribution qui n’arrêtent pas d’évoluer. Il existe aussi des séries de vaccins à l’étude en relation avec le bioterrorisme.

 

* Les politiques vaccinales : Les lois concernant les exemptions, les obligations (exemple: tentative de rendre la vaccination antivariolique obligatoire) ne cessent d’être modifiées et doivent être régulièrement remises à jour.

 

* Les questions médicales : la montée en flèche de l’épidémie d’autisme, les problèmes concernant la toxicité du thimérosal/mercure, les épidémies courantes de l’enfance – asthme, allergies, eczéma, troubles du déficit de l’attention avec hyperactivité, le cancer ; tous ces problèmes de santé faisant partie du spectre des dommages dus aux vaccins, continuent de faire l’objet de recherches…

 

On m’interroge souvent sur « ma position » en ce qui concerne les vaccins. Cette position  qui a évolué avec le temps peut être résumée en quelques points :

 

*  Je m’oppose à la politique de santé « passe-partout » imposée par les états, et mise en œuvre par les médecins en ce qui concerne les vaccinations.

 

*  Je m’oppose à un système qui oblige les parents à faire vacciner leurs enfants contre leur volonté et leur propre appréciation pour pouvoir permettre à ces enfants de fréquenter une école qu’ils ont déjà financée avec leurs propres deniers (taxes).

 

*  Je m’oppose à un système qui contraint les parents à prendre des décisions motivées par la peur. Tout médecin qui brandit la menace de dénoncer les parents aux services de protection de l’enfance pour « négligence médicale » ou qui menace de refuser ses soins en cas de non vaccination ne peut être considéré digne de prendre en charge la santé de la famille. Je m’oppose à ce type de comportement.

 

*   Je veux soutenir la liberté de refuser toute pratique médicale, y compris celle de pouvoir refuser une vaccination. Je suis décidée à  me battre pour défendre cette possibilité de choix. Une fois que les gens ont compris le véritable risque que présentent les infections contre lesquelles on vaccine par rapport aux risques des vaccins conçus pour prévenir ces infections, il me semble qu’ils doivent pouvoir jouir du droit de choisir le risque qu’ils sont prêts d’accepter.

 

*  Je suis en faveur d’un véritable consentement libre, complet et éclairé. Ceci suppose que chaque personne puisse être informée du  spectre complet des avantages et des inconvénients concernant telle ou telle intervention médicale. Ceci suppose également que la personne puisse disposer du droit de refuser tel  ou tel acte médical. Notre politique actuelle de santé publique ne permet nullement cette option.

 

*  Je suis en faveur d’une bonne information. La plupart de l’information donnée au grand public est incomplète et même trompeuse. C’est cependant bien l’information qui permet et suscite le débat. La vaccination doit être mise en doute et faire l’objet de débats. La chose n’est  possible que s’il existe une information étayée permettant d’appuyer les thèses contraires à la position officielle.

 

Je crois sincèrement que les vaccins engendrent plus de dégâts de santé aux personnes qui les reçoivent que toutes les «  protections » et « bénéfices » dont on nous bassine les oreilles.  

 

Je suis vraiment très heureuse de partager l’information que j’ai découverte parce que…

 

*  J’ai, au tout premier plan, découvert les ravages provoqués par les vaccins sur le système immunitaire de nombreux enfants qui au cours des années ont été traités dans notre clinique OsteoMed II.

 

* J’ai vu le désespoir dans les yeux des parents ; désespoir de ne plus retrouver l’enfant qu’ils avaient connu avant les vaccinations.

 

* J’ai pleuré avec les parents qui avaient le cœur brisé et qui, de toutes leurs forces regrettaient de n’avoir pas pris le temps de faire une recherche sur les risques potentiels des vaccins avant d’être contraints de prendre rapidement, parfois sur le champ, la décision de vacciner ou pas. Ces parents découvraient alors qu’une information plus complète les aurait orientés vers un  tout autre choix….

 

Décider si oui ou non vous allez faire vacciner votre enfant constitue l’une des décisions les plus importantes que vous ayez à prendre au cours de la vie de votre enfant…

 

 

http://drtenpenny.com/eye_opener.aspx

 

 

Partager cet article

Published by Expovaccins
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Expovaccins
  • Le blog d' Expovaccins
  • : Les dangers des vaccins exposés au grand jour.
  • Contact

 
                                                                                                                                                   © Expovaccins 2009


"Malheur a celui qui s'est tu parce qu'il croyait parler dans le désert"  
Balzac

Recherche

Contact

expovaccins@hotmail.com

Action solidarité

 

NM Médical, distribution de matériel médicalSoutenir cette action, c'est favoriser l'accès à l'eau potable de ceux qui en ont besoin... l'eau, c'est la vie!

Offrir de l'eau, c'est nettement plus important qu'inonder le monde de vaccins et c'est sans effet secondaire.

                                         

Avertissement

La totalité des contenus et données diffusées via ce blog sont essentiellement destinées à l'information libre et indépendante du public. Les sources étant de nature diverses, ces informations ne sauraient en aucun cas refléter la position ou l'opinion de l'éditeur de ce blog et il importe que le public puisse recouper ses informations et se faire un avis en toute indépendance et en toute objectivité. En aucun cas les informations proposées sur ce site ne sauraient être assimilées à un quelconque avis ou conseil d'ordre médical. La décision de vacciner ou non est une décision complexe qui se prend après mure réflexion, après une recherche d'informations soigneuse et rigoureuse et qui doit pouvoir se débattre avec le praticien de santé à qui vous aurez finalement choisi d' accorder votre confiance.