Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2013 7 24 /11 /novembre /2013 12:54

Dr J. ELMIGER, M.D.

 

« L’OMS, c'est vraiment est une association de malfaiteurs. »

 

Ne devons-nous pas alors commencer à réfléchir face à ce genre de phrases ??

 

Dr-Jean-Elmiger-Expo.JPG

  

 

  VIDEO (français) https://www.youtube.com/watch?v=FR46NusYC0c#t=96

 

TRANSCRIPTION (Extraits)

 

 

Dr J.E.… La Roumanie continue de vacciner tout le monde avec le BCG (vaccin contre la tuberculose). Un roumain qui a suivi tous nos séminaires m’a certifié que le BCG fait encore partie du programme de vaccinations.

 

Journaliste : Obligation arrêtée en France en 2007.

 

Dr E. : Oui, heureusement !

 

J. Ont participé aux débats : La Ligue pour la Liberté des Vaccinations, dirigée actuellement par J.M. Mora et assistée par Sylvie Simon. Ils ont réussi deux fois à être entendus par le Ministère  sans trop de résultats ; mais quand même, en 2007, l’obligation du BCG a été supprimée.

 

Dr E. C’est un grand succès ! Sylvie Simon devrait passer à la télévision tous les jours. C’est la personne au monde qui connaît le mieux le sujet des vaccinations. Je suis absolument émerveillé de voir à quel point elle connaît le sujet. J’en ai compris la raison : elle est parfaitement bilingue. Elle parle l’anglais à la perfection ; elle est en rapport permanent avec des correspondants aux Etats-Unis. Or, tout vient de là : toutes ces modes, cette inflation médicamenteuse. Tout est dirigé par la grosse industrie lourde américaine qui est là derrière. Elle a des amis en poste là-bas. Elle connaît tous ces mouvements avant qu’ils ne viennent en Europe et elle a une documentation absolument fabuleuse. Elle se bat depuis 40,50 ans. Elle se bat contre les vaccins. Mais elle me disait que ça ne « passait » jamais. Chaque fois qu’elle est officiellement invitée par une des grandes chaînes de télévision, son message est soit écourté, soit il est passé à onze heures du soir où plus personne ne regarde.

 

J. Il y a une censure manifeste, une omerta ?

 

Dr E. Oui, c’est incroyable ! Mais heureusement maintenant, elle a trouvé la parade. Elle a ouvert un blog. Je pense que son blog a un très grand succès ; il est enfin consulté par des centaines de milliers de gens, et je ne sais pas qui va remplacer Sylvie Simon parce qu’elle est assez âgée et j’espère que son message…

 

J. Il y a quand même beaucoup d’associations de citoyens, de médecins dans le monde qui s’occupent de montrer le vrai visage des vaccins, pas d’être anti-vaccins comme une personne qui croit en quelque chose ou qui n’y croit pas, mais en montrant les faits, en partant des faits.

 

Dr E. Absolument.

 

J. Et non pas en partant de ce qu’on nous a enseigné qui est biaisé justement par les intérêts, les conflits d’intérêts. On le voit dans le domaine des médicaments.

 

Dr E. Absolument !

 

J. C’est notoire. Déjà il y a une aberration. Pourquoi une industrie pharmaceutique serait-elle digne de confiance dans le monde des vaccins, alors qu’elle est constamment décriée dans les médicaments et que des médicaments tuent des gens.- Le Vioxx, ça a tué 30.000 personnes aux Etats-Unis. – Il y a des millions de personnes qui ont pris ça en France.

 

Dr E. En suisse aussi.

 

J.  Selon l’AFSSAPS, aucun décès lié au Vioxx ! C’est quand même curieux !

 

Dr E. Assez curieux, oui. C’est toujours cette notion de conflit d’intérêt. Il ne faut pas croire tout ce qui se trouve sur le site de l’OMS. – Je pense que vous avez lu les livres du Dr G. Lanctôt… L’OMS, c’est vraiment une association de malfaiteurs.

 

J. qui est financée par l’industrie pharmaceutique

 

Dr E. Moi, j’ai soigné deux hauts fonctionnaires de l’OMS  qui m’ont un peu raconté les petits secrets… C’est épouvantable ce qui se passe là-bas. L’OMS, on peut dire que c’est une organisation qui est financée par tous les pays qui sont membres, mais ce qu’on ne sait pas, c’est que la plupart des finances, ce sont des dessous de table, et c’est ça qui obtient des votes. Le président de l’OMS est nommé selon les apports financiers qu’il a pu amener, et comme toujours vous retrouvez les conflits d’intérêts. C’est l’industrie pharmaceutique derrière qui finance. Moi, je n’ai aucune confiance dans l’OMS. La preuve par exemple : voyez le BCG. Il y a longtemps que l’OMS savait que le BCG était totalement inutile dans la lutte contre la tuberculose. Ils ont fait des expériences en Inde ; ils ont pris quelques Etats.

 

J. C’était la première fois qu’ils faisaient des expériences sur des non vaccinés et des vaccinés, et ils ne l’ont plus refait depuis.

 

Dr E. Ils ne l’ont plus fait parce qu’ils ont bien vu à l’évidence que c’étaient les non vaccinés qui étaient moins malades que ceux qui étaient vaccinés. Et ça est resté secret ; c’est resté dans les tiroirs pendant des années, des années.  Maintenant, c’est sorti, bon ! – Je pense qu’ils ont beaucoup de peine à cacher d’autres scandales. C’est une institution qui devrait être tout simplement supprimée. Elle ne sert à rien.

 

[…] Les enfants non vaccinés jouissent d’une santé parfaite. J’en ai une petite expérience toute bête : j’ai soigné des milliers d’enfants de familles de 1, 2 ou 3  enfants. Curieusement dans les familles de 3 enfants, le premier était toujours malade parce que la mère obéissait aux directives médicales ; Il faut savoir qu’en Suisse, les vaccins ne sont pas obligatoires, mais que le consensus est tel que tout le monde se fait vacciner. Donc le premier enfant était vacciné et sur vacciné- tout le temps malade. Pour le deuxième, la mère avait déjà moins le temps d’aller chez le pédiatre ; donc l’enfant était moins vacciné et moins malade. Le troisième enfant, comme par hasard n’était jamais malade. Pourquoi ? Parce que la mère avait enfin compris qu’il ne fallait plus mettre les pieds chez le pédiatre. Ca, je l’ai vu des centaines de fois. […]

 

Peut-être qu’une façon de lutter contre toutes ces injustices, c’est de passer par les tribunaux.

Je propose, moi, aux gens qui sont victimes des vaccins, de se liguer, de prendre les meilleurs avocats, de les payer, d’obtenir justice, et d’obtenir des indemnités. Le problème d’une industrie pharmaceutique qui met sur le marché un vaccin ou n’importe quel produit qui rapporte des milliards…Si un médicament rapporte à une industrie, mettons dix milliards et que les victimes de ce médicament portent plainte et obtiennent peut-être 500 millions de dédommagement… Ils ont prévu cela ; ça ne va pas faire ni chaud nu froid. Ce qu’il faut c’est que les gens qui demandent justice exigent 10 ou 20 milliards de dédommagement. Il faut ruiner l’industrie pharmaceutique.

 

J. Ils l’ont prévu puisqu’ils ont augmenté le prix des vaccins ; c’était la raison du fait qu’il y a de plus en plus de personnes qui portent plainte, qu’il y a de plus en plus d’effets secondaires. Ils ont augmenté le prix des vaccins pour pouvoir rembourser aussi.

 

Dr E. Exactement. Il faudrait vraiment que les gens exigent aussi des sommes phénoménales…

 

https://www.youtube.com/watch?v=FR46NusYC0c#t=96

 

Partager cet article

Published by Expovaccins
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Expovaccins
  • Le blog d' Expovaccins
  • : Les dangers des vaccins exposés au grand jour.
  • Contact

 
                                                                                                                                                   © Expovaccins 2009


"Malheur a celui qui s'est tu parce qu'il croyait parler dans le désert"  
Balzac

Recherche

Contact

expovaccins@hotmail.com

Action solidarité

 

NM Médical, distribution de matériel médicalSoutenir cette action, c'est favoriser l'accès à l'eau potable de ceux qui en ont besoin... l'eau, c'est la vie!

Offrir de l'eau, c'est nettement plus important qu'inonder le monde de vaccins et c'est sans effet secondaire.

                                         

Avertissement

La totalité des contenus et données diffusées via ce blog sont essentiellement destinées à l'information libre et indépendante du public. Les sources étant de nature diverses, ces informations ne sauraient en aucun cas refléter la position ou l'opinion de l'éditeur de ce blog et il importe que le public puisse recouper ses informations et se faire un avis en toute indépendance et en toute objectivité. En aucun cas les informations proposées sur ce site ne sauraient être assimilées à un quelconque avis ou conseil d'ordre médical. La décision de vacciner ou non est une décision complexe qui se prend après mure réflexion, après une recherche d'informations soigneuse et rigoureuse et qui doit pouvoir se débattre avec le praticien de santé à qui vous aurez finalement choisi d' accorder votre confiance.