Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 10:02

Un manuel militaire de la IIème Guerre Mondiale révèle que des produits chimiques utilisés pour fabriquer des pesticides se retrouveraient dans des vaccins injectés aux enfants  

Jeffrey John Aufderheide, Vactruth, 10 septembre 2011

 

 

Soldat-Am-.JPG

 

 

Un manuel de l’armée Américaine publié en 1946 montre que des composés chimiques utilisés dans la formule du pesticide DDT sont actuellement injectés à des bébés.

 

Le manuel qui portait le titre « DDT et autres insecticides et répulsifs » révèle que le Triton X-100, le Tween 20 et le Tween 80 étaient utilisés en tant que principaux composants des opérations de pulvérisation de DDT.

Leur but déclaré était d’empêcher le séparation des ingrédients du produit, ainsi que d’augmenter l’absorption du DDT.

 

On parlera plus loin d’une importante distorsion dans toute cette histoire par rapport à la compagnie qui possède le brevet du DDT.

 

A la page 70 du document on peut lire : « Les études sur les émulsifiants ont principalement porté sur les effets que ces produits pouvaient avoir sur la peau, étant donné que l’ingestion ne présente aucun danger et très peu de risques pour l’absorption par la peau et par inhalation. Ces produits ont aussi, dans une certaine mesure, été étudiés par rapport à une augmentation de l’absorption du DDT.Tous ces produits étudiés présentent peu ou pas de danger dans les conditions d’utilisation recommandées et ont été approuvés à cette fin en ce qui concerne la toxiologie. » [ passages mis en gras par l’auteur de l’article]. Les études scientifiques réalisées sur le Triton X-100 et le Tween 80 prouvent que ce qui est affirmé ci-dessus ne correspond pas à la vérité. C’est ce qui expliquerait vraisemblablement pourquoi ces études se sont limitées à étudier les effets de ces produits

uniquement sur la peau.

 

Le Triton X-100 et le Tween 80 provoquent en réalité le suicide de la cellule, appelé apoptose.

 

Des mélanges de ces produits ont été pulvérisés directement sur les légumes et les cultures pendant les pics épidémiques de polio à la fin des années 1940 et au début des années 1950.

 

Dans quels vaccins retrouve-t-on ces produits chimiques ?

 

En tant que parent responsable vous pourriez vous demander dans quels vaccins on peut retrouver ces produits. Le site internet des Centres de Contrôle des Maladies Américain montre que les produits chimiques cités ci-dessus se retrouvent dans les vaccins suivants :

 

Tween 20 ( Polysorbate 20)

 

Hépatite A (Havrix)

Hépatite B (Engerix)

Hépatite A-B (Twinrix)

Infanrix Hexa (vaccin hexavalent)

 

Tween 80 (Polysorbate 80)

 

Genhevac B

Hevac B

Infanrix Hexa (vaccin hexavalent)

DtaP (Infanrix, Tripedia)

DtaP- HebB-IPV (Pediarix)

DtaP-Hib (TriHIBit)

Papilloma virus (Gardasil)

Influenza (Fluarix)

Rotavirus (RotaTeq)

Tdap (Adacel, Boostrix) 

 

Triton X-100

Fluarix, Fluzone 

 

Pour plus d'infos, voir le document sur les constituants des vaccins du Dr Pilette: ICI

     

Si vous vous décidez à montrer cette liste à votre médecin dans le but de l’informer, préparez-vous à être déçus. Les médecins sont drillés à ignorer les inquiétudes des mères au sujet des vaccins. Comme des perroquets ils répètent toujours le même mantra : «  C’est la dose qui fait le poison. »

Avec  arrogance, ils répondront quelque chose du genre : « Il est tout à fait ridicule de se faire du tracas au sujet d’une dose aussi minime d’un produit tout à fait inoffensif. »

 

Si vous voulez savoir comment une bonne partie du personnel médical met votre enfant en danger, prenez la peine de lire ces quelques lignes.

  

En plus des agents actifs ou thérapeutiques, les produits pharmaceutiques peuvent contenir une variété d’autres composants (ingrédients) déclarés inactifs ou inertes. Ils rentrent dans la catégorie des excipients ou additifs exhausteurs de goût, adoucissants, conservateurs, stabilisateurs,         diluants, lubrifiants etc. ). Les mots « inerte » ou « inactif » peuvent être trompeurs pour certains excipients parce qu’il a pu être montré que certains pouvaient provoquer des effets secondaires négatifs. Leurs effets sur les nouveaux-nés et les jeunes enfants présentent des risques parce que ces derniers ne pourront peut-être pas métaboliser ou éliminer tel ou tel ingrédient d’un produit pharmaceutique comme pourrait cependant le faire un adulte.

 

Encyclopedia of Pharmaceutical Technology Vol. 11

Authors James Swarbrick & James C.Boylan

1995 New York: Marcel Dekker, Inc pp 344

 

 

 

Quelle peut être l’action de ces produits chimiques sur mon enfant ?

 

Les parents pourraient à juste titre penser pouvoir trouver facilement l’information sur la sécurité du Triton X-100, Tween 20 et Tween 80 et pourraient espérer trouver l’information  concernant l’impact de ces produits sur la santé de leurs enfants.- Malheureusement ce n’est pas le cas.

 

Ce que j’ai découvert était choquant

 

Le Tween 80 et le Triton X-100 peuvent :

 

Etre utilisés dans des produits pharmaceutiques pour transporter des nano particules vers le cerveau étant donné le fait qu’ils peuvent traverser ou perturber la barrière hémato encéphalique – qui protège le cerveau.

 

*Supprimer le système immunitaire

*Provoquer des crises d’épilepsie chez les rats

*Accélérer le développement des organes des femelles chez les rats

*Déclencher la mort ou le « suicide » cellulaire, appelé aussi apoptose

*Provoquer le cancer chez les rats au site d’injection

*Provoquer des dommages aux intestins chez les rats

*Provoquer des troubles hémorragiques, des dysfonctions rénales,hépatiques et des décès chez des enfants qui recevant un produit àbase de vitamine E associé à du Tween 80.

*Promouvoir des infections virales.

*Détruire les globules rouges

*Provoquer  des dommages cardiaques quand le produit est injecté àdes rats.

 

Information à ce sujet(en anglais): http://vactruth.com/2011/08/23/vaccine-ingredients-non-ionic-surfactants-tween-80-triton-x-100-nonoxynol-9/

 

Pour minimiser l’information reprise ci-dessus vous entendrez les arguments suivants : ces produits sont sans danger puisqu’on les utilise dans les savons pour se laver les mains, dans les crèmes glacées, ils sont aussi utilisés dans nos poumons (surfactants naturels).

 

Pour la petite histoire, je n’ai jamais vu une mère nourrissant son enfant ou lui injectant du savon ou de la crème glacée. Je voudrais conseiller aux mamans de suivre leur intuition et de poser le plus de questions possible.

 

Les compagnies pharmaceutiques s’occupent-elles vraiment de la santé de mon enfant ?

 

Après avoir lu la liste des ingrédients qui se retrouvent dans les vaccins, beaucoup de parents peuvent s’interroger et demander : «  Les compagnies pharmaceutiques ne s’occupent-elles pas véritablement de la santé de nos enfants ? »Il conviendrait tout d’abord que les compagnies pharmaceutiques puissent expliquer comment le fait d’injecter des produits toxiques dans le corps d’un bébé puisse améliorer sa santé. Il est relativement facile de se rendre compte qu’elles ont bien été au fait de cette information depuis longtemps.

 

A la page 71 du manuel, il y a cette mise en garde : «  Il convient de garder clairement à l’esprit que la plupart de ces produits étudiés sont toxiques. S’ils ne l’étaient pas, ils seraient certainement sans effet contre les insectes pour lesquels ils sont recommandés. Il convient dès lors de bien suivre les recommandations pour l’utilisation appropriée de ces produits. L’exposition imprudente, inutile et abusive (mauvaise utilisation) est [sic] lourde de dangers. »C’est ici qu’intervient la distorsion que j’ai évoquée plus haut.

 

L’utilisation de ces produits dans les vaccins est facile à comprendre quand on sait qui possède le brevet du DDT.

 

A la page 3  du manuel il  est précisé : « La compagnie Geigy possède les brevets concernant l’utilisation du composé [DDT] en tant qu’insecticide. Le brevet américain délivré à Paul Müller porte le n° 2,329,074, et date du 7 septembre 1943 [C’est l’auteur qui souligne]

 

Qu’est-ce que tout cela veut dire ?

 

En un mot, ce sont les mêmes compagnies qui ont créé la formule du DDT, qui l’ont fait breveter et qui mettent ces mêmes produits chimiques industriels dans les vaccins pour les enfants. Pour ajouter l’insulte à l’injure, ils lavent le cerveau des médecins, et conditionnent la communauté scientifique au cours de leurs campagnes de relations publiques, en leur faisant croire que l’injection de ces produits dans le corps des enfants, même en quantités minimes,  est  en quelque sorte sans problème. Encore plus étranges sont les déclarations qui prétendent que des produits chimiques comme le Triton X-100 ou le Tween 80 sont impliqués dans la promotion de la santé !

 

Les mamans devraient s’appliquer à lire très attentivement les notices des vaccins et se renseigner sérieusement sur le problème des vaccins avant de permettre à des médecins d’injecter des produits chimiques toxiques à leurs enfants qui pourraient peut-être endommager leur santé pour la vie.

 

We are publishing this information to educate Congress, the media, and public regarding issues affecting the health and well-being of our citizens. It is not our intention to infringe upon anyone’s copyright. We believe we have used the U.S. Copyright’s Doctrine of Fair Use equitably and without incurring infringement or plagiarism. Pesticide Chemicals Are In Vaccines

 

 

http://vactruth.com/2011/09/10/wwii-military-hand-book-reveals-pesticide-chemicals-used-in-infant-vaccines/

 

 

Partager cet article

Published by Expovaccins
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Expovaccins
  • Le blog d' Expovaccins
  • : Les dangers des vaccins exposés au grand jour.
  • Contact

 
                                                                                                                                                   © Expovaccins 2009


"Malheur a celui qui s'est tu parce qu'il croyait parler dans le désert"  
Balzac

Recherche

Contact

expovaccins@hotmail.com

Action solidarité

 

NM Médical, distribution de matériel médicalSoutenir cette action, c'est favoriser l'accès à l'eau potable de ceux qui en ont besoin... l'eau, c'est la vie!

Offrir de l'eau, c'est nettement plus important qu'inonder le monde de vaccins et c'est sans effet secondaire.

                                         

Avertissement

La totalité des contenus et données diffusées via ce blog sont essentiellement destinées à l'information libre et indépendante du public. Les sources étant de nature diverses, ces informations ne sauraient en aucun cas refléter la position ou l'opinion de l'éditeur de ce blog et il importe que le public puisse recouper ses informations et se faire un avis en toute indépendance et en toute objectivité. En aucun cas les informations proposées sur ce site ne sauraient être assimilées à un quelconque avis ou conseil d'ordre médical. La décision de vacciner ou non est une décision complexe qui se prend après mure réflexion, après une recherche d'informations soigneuse et rigoureuse et qui doit pouvoir se débattre avec le praticien de santé à qui vous aurez finalement choisi d' accorder votre confiance.