Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 septembre 2012 5 07 /09 /septembre /2012 00:06

Enfin révélés ! Des documents gouvernementaux

gardés secrets pendant 30 ans prouvent que ce vaccin n’est pas sans danger !

 

Christina England, 30 août 2012

document-secret-2.jpg

 

A la suite des inquiétudes qui ont porté sur le vaccin combiné ROR, beaucoup de parents choisissent de procéder par vaccinations séparées pour la rougeole, la rubéole et les oreillons, mais ces parents ne tombent-ils pas de Charybde en Scylla ?

 

Des documents du gouvernement gardés secrets ont révélé que le simple vaccin contre la rougeole a, pendant des années, été l’objet de graves préoccupations de la part de professionnels de premier plan.

 

Des documents secrets du gouvernement qui ont été sous les verrous pendant trente ans ont révélé que le gouvernement Britannique savait depuis des années que le simple vaccin contre la rougeole était susceptible de provoquer une maladie neurologique grave notamment la Panencéphalite Sclérosante Subaiguë (PESS).

 

La PESS est une maladie neurologique dégénérative qui affecte le comportement, la mémoire, la coordination et conduit à des crises, à la cécité et finalement à la mort.

 

[…]

 

En 1972, de graves inquiétudes s’étaient manifestées par rapport à la possibilité que le vaccin contre la rougeole puisse éventuellement provoquer la Panencéphalite Sclérosante Subaiguë. Il fut à l’époque décidé de mettre sur pied un groupe d’experts (Expert Group on the Surveillance of SSPE) pour étudier le problème en détails. Le 9 février, le docteur F.C. Stallybrass s’adressa aux professionnels de premier plan pour les inviter à une réunion qui devait avoir lieu le lundi 13 mars dans la salle D1001 de l’Alexander Fleming House. Sa lettre contenait un choix de documents qui, d’après lui, pouvaient former la base d’une discussion. [2]

 

Les membres de ce groupe :

 

  • Professor G. Dick (chairman)                                                                                                             
  • Dr. E.N. Brutt, The Hospital for Sick Children
  • Dr. J.A. Dudgeon, The Hospital for Sick Children
  • Dr. C.J. Earl, National Hospital
  • Dr. T.T.S. Ingram, Department of Child Life and Health, Edinburough
  • Dr. Christine Miller, PHLS, Collingdale
  • Professor T.E. Oppe, St. Mary’s Hospital, Paddington
  • Dr. G. Pampiglione, The Hospital for Sick Children
  • Dr. J. Wilson, The Hospital for Sick Children

 

Si l’information qui précède n’est pas suffisamment inquiétante, il convient de signaler qu’à peu près à la même époque, un document intitulé: Copy Of Notice To Be Circulated To ABE – Measles Vaccine And Subacute Sclerosing Panencephalitis’ [4] avait été publié. Ce document stipulait :

 

Une certaine inquiétude s’est récemment manifestée quant à la suggestion que les vaccins contre la coqueluche pourraient occasionnellement provoquer la Panencéphalite Sclérosante Subaiguë. Le Professeur Charles-Stuart-Harris, Président du “ Joint Committee on Vaccination and Immunisation” a demandé si les membres de l’Association seraient prêts à notifier les cas qui se présenteraient.

 

A mon humble avis, les mots “pourraient occasionnellement” ont été spécifiquement choisis pour camoufler le fait qu’il s’agissait d’un problème d’importance croissante.

 

Ce document, de même que plusieurs autres qui ont été découverts, montrent que la vaccination contre la rougeole s’avérait problématique par rapport à la santé neurologique de jeunes enfants, et cela depuis 1972. Si au moins ça avait été le mot de la fin, on aurait pu comprendre que le problème avait été réglé. Cependant ce problème de la relation avec la PESS a subsisté même quand le vaccin contre la rougeole a été combiné avec les vaccins contre la rubéole et celui des oreillons sous la forme du vaccin triple ROR.

 

Ce qui veut dire que les cas de PESS provoqués par les vaccins ne se sont pas uniquement produits quand les enfants ont reçu le simple vaccin contre la rougeole mais également quand ils ont reçu le ROR.

 

PESS après vaccin ROR

 

[…] La maladie qui ressemble à la Panencéphalite Sclérosante Subaiguë et qui a fait l’objet de discussions au colloque d’ARVI (Adverse Reaction to Vaccination and Immunization) du 6 juillet 1987 pourrait-elle avoir été une forme non mortelle d’autisme? Le Dr Rebecca Carley pense vraiment que oui, et elle a d’ailleurs été très claire à ce sujet. Au cours d’une émission radio avec David Kirby, elle a expliqué aux auditeurs qu’elle pensait que l’autisme était une forme non mortelle de Panencéphalite Sclérosante Subaiguë provoquée par une démyélinisation faisant suite à une encéphalite provoquée par un vaccin.

 

Le Dr Carley pense qu’on a changé le nom de la maladie et qu’on a parlé d’autisme pour camoufler ce fait évident. [6] Elle ajoute que si on lit la description que fait Harrison dans son article sur la PESS (document  qui est utilisé dans le monde entier dans la formation des étudiants en médicine), il est clair que ce qui est décrit est bel et bien l’autisme. Mais si vous lisez la 10ème édition de Harrison publiée en 1983, quatre ans avant le colloque d’ARVI, vous verrez que la PESS peut être provoquée par le vaccin contre la rougeole…

 

DOCUMENT SECRET 1

 

Un document gouvernemental portant l’avertissement: A NE PAS PUBLIER

 

Les problèmes ayant trait à la PESS existaient déjà en 1988. Le lundi 14 novembre 1988, le Medical Research Council organisa un colloque intitulé Committee On The Development Of Vaccines And Immunization Procedures Sub Committee Of Measles Vaccines.’ [8]

 

Au cours de ce colloque, le Pr David Salisbury fit un rapport sur l’épidémie de rougeole en Angleterre et au Pays de Galles en 1988. Il signala qu’il y avait eu cinq décès dus à des complications de la rougeole et un décès dû à la panencéphalite Sclérosante Subaiguë. Aucune indication n’est donnée qui aurait pu préciser si l’enfant qui est mort de PSS et les cinq autres décédés de complications de la rougeole avaient été vaccinés. Alors qu’il s’agissait d’un colloque sur le vaccin contre la rougeole, il est très vraisemblable que ces enfants avaient été vaccinés.

 

De ces documents, il ressort que la simple vaccination contre la rougeole serait susceptible de provoquer une Panencéphalite Sclérosante Subaiguë, alors que le ROR pourrait provoquer une maladie qui ressemble à la PESS et à l’autisme.

 

A ce stade on aurait pu penser que ces vaccins auraient dû être immédiatement  retirés du marché, mais il semble que le problème ait encore été soulevé au cours d’une réunion gouvernementale en 1997.

 

Au cours de ma recherché, j’ai découvert un document gouvernemental intitulé “The JCVI  Minutes 7 novembre 1997 A NE PAS PUBLIER” [9]

 

(Document manifestement écrit pour cacher la vérité au public)

 

Un extrait de ce document stipule:

 

Discussion

 

ROR et PESS   (Rougeole, Rubéole, Oreillons & Panencéphalite Sclérosante Subaiguë) ****** a fait entendre au cours d’une conférence aux Etats-Unis que le vaccin contre la rougeole pouvait provoquer la Panencéphalite Sclérosante Subaiguë. Le Comité a été informé par ******** que selon les études réalisées, le virus vaccinal de la rougeole n’avait été identifié qu’une seule fois dans la PESS et que la chose avait été rendue possible grâce à des techniques qui ne sont plus utilisées. Au cours des dix dernières années, on a prétendu que chaque cas de Panencéphalite Sclérosante Subaiguë avait été provoqué par le virus vaccinal de la rougeole du fait que tous les  cas comprenaient des enfants vaccinés. Il y a eu 23 cas de PESS: tous ces cas ont été étudiés et aucun n’était dû au vaccin, tous étaient dus au virus sauvage de la rougeole. Les seuls cas où le virus vaccinal fut retrouvé étaient des personnes souffrant de graves déficits immunitaires. Selon *******, les personnes qui avaient fait une infection avec le virus sauvage et qui avaient été vaccinées contre la rougeole étaient à plus haut risque de faire une Panencéphalite Sclérosante Subaiguë. Si cette manière de voir les choses était correcte, la vaccination devrait pouvoir éliminer les cas de PESS. La surveillance des cas de PESS est limitée; les témoignages montrent que la maladie est sur son déclin. Il serait intéressant et utile de pouvoir disposer des données sur la PESS de pays qui n’avaient pas de programmes de vaccinations contre la rougeole et qui ont relativement récemment introduit un programme de vaccination contre la rougeole. (p.ex. le Danemark)

 

(Il est regrettable que les noms aient été effacés)

 

Ce que tout ceci veut dire c’est que dans certains cas le vaccin ROR est soit susceptible de provoquer une Panencéphalite Sclérosante Subaiguë qui, comme nous le savons peut conduire à la mort ou provoquer une PPS-like qui pourrait s’avérer être de l’autisme ou un trouble  du spectre autistique.

 

On voit qu’il n’est pas étonnant que ces documents portent la mention: A NE PAS PUBLIER.

 

Le JCVI est l’organisation qui a été désignée par le gouvernement Britannique pour homologuer les vaccins destinés à la population Britannique. Pourtant les procès verbaux de leurs réunions sont truffés de mensonges et de dissimulations.

 

Les documents que j’ai pu obtenir des Archives Kew évoquent différents problèmes dus à la vaccination contre la rougeole. L'un  de ces documents porte comme titre DOMMAGE CEREBRAL  PERMANENT A LA SUITE DU VACCIN CONTRE LA ROUGEOLE – CAS RAPPORTES A L’APUDC [10]. Ce document date du 8 septembre 1982 et énumère les complications suivantes:

 

Convulsions

Encéphalites

Surdité

Paralysie Ataxie

Leucémie

Epilepsie

Décès dans les 48 heures

Crises

Strabisme

 

Pour pouvoir prendre connaissance de ce document consulter les Kew Archives Website et commander les fichiers cités dans les références. Poursuivre la recherche dans la section “Health” et ensuite rechercher “ Measles Vaccine and SSPE”.

 

CONCLUSION

 

Ces documents prouvent une fois de plus que les vaccinations de routine recommandées par nos gouvernements font courir des risques à nos enfants.

 

A mon avis les gouvernements ne précisent jamais “A NE PAS PUBLIER” à moins que les dits documents ne contiennent des informations que les gouvernements veulent garder secrètes. Ces documents sont restés “sous les verrous” pendant trente ans. Ceci m’a amenée à m’interroger sur ce que pourraient cacher les documents actuels qui auraient été mis “sous les verrous”. Cacher pareille information au public relève du crime contre l’humanité.

 

Foi 2005 Minutes Nov 97

   

Christina-England-document-secret-3.JPG 

"C’est une honte que personne n’ait pris un peu plus au sérieux ce que le Dr Rebecca Carley a dit sur le sujet il y a déjà 15 ans. Si on l’avait prise au sérieux, des milliers d’enfants auraient pu être sauvés. Au lieu de cela, ils ont fait tout ce qui était en leur pouvoir pour détruire le messager, comme c’est toujours le cas. Elle a perdu tout ce qui lui était cher, y compris son propre fils. Elle m’a souvent dit: Je voudrais clairement dire que si les gens veulent des médecins qui agissent correctement, il leur appartient de soutenir la personne qui a agi de la sorte et qui a tout perdu pour maintenir son engagement." Christina England.

   

 

Références:

 

1.      Citation: Disabled World News (2010-03-11) – Symptoms of Subacute Sclerosing Panencephalitis SSPE include changes in behavior and mild mental deterioration such as memory loss: http://www.disabled-world.com/disability/types/sspe.php#ixzz24ResE82p

2.      Letter Referenced Surveillance on SSPE Retrieved from file FD7/3111 Kew Gardens Archives http://www.nationalarchives.gov.uk/visit/

3.      ‘Proposed Membership of Expert Group on Surveillance of SSPE’ Retrieved from file FD7/3111 Kew Gardens Archives http://www.nationalarchives.gov.uk/visit/

4.      Copy Of Notice To Be Circulated To ABE – Measles Vaccine And Subacute Sclerosing Panencephalitis’ Retrieved from file FD7/3111 Kew Gardens Archives http://www.nationalarchives.gov.uk/visit/

5.      ARVI (Adverse Reaction to Vaccination and Immunization) meeting 6th July 1987 Retrieved from Profitable Harm website http://www.profitableharm.com/pdf/JOINT%20CSM-JCVI%20AND%20ARVI%206-7-87.pdf

6.      RECENT FED CT DECISION IN AUTISM CASE PROVES DR. CARLEY RIGHT http://www.drcarley.com/dr_carley_critique_fed_autism_decision.htm

7.      Dr Carley 10th edition Harrison paper http://www.reversingvaccineinduceddiseases.com/files/3638448/uploaded/SSPE_from_Harrisons%20optimized.pdf

8.      Committee On The Development Of Vaccines And Immunisation Procedures Sub Committee Of Measles Vaccines’ Retrieved from Kew Archives File FD23/5120 http://www.nationalarchives.gov.uk/visit/

9.      The JCVI Minutes Friday 7th November 1997 http://www.advisorybodies.doh.gov.uk/jcvi/foi-2005-minutesNov97.pdf 

10. JCVI Minutes PERMANENT BRAIN DAMAGE AFTER THE MEASLES VACCINE – CASES REPORTED TO APUDC from 9.1.82 Kew Archives File FD23/5120 http://www.nationalarchives

 

http://vactruth.com/2012/08/30/government-document-vaccine-unsafe/

 

 

 

 

Partager cet article

Published by Expovaccins
commenter cet article

commentaires

Lolipop 04/08/2015 11:14

Looooool quel torchon à merde :D le mec qui a perdu son temps à écrire cette merde avec ses citations bidons croit-il vraiment ce qu'il écrit ? Quelle tristesse

Présentation

  • : Le blog d' Expovaccins
  • Le blog d' Expovaccins
  • : Les dangers des vaccins exposés au grand jour.
  • Contact

 
                                                                                                                                                   © Expovaccins 2009


"Malheur a celui qui s'est tu parce qu'il croyait parler dans le désert"  
Balzac

Recherche

Contact

expovaccins@hotmail.com

Action solidarité

 

NM Médical, distribution de matériel médicalSoutenir cette action, c'est favoriser l'accès à l'eau potable de ceux qui en ont besoin... l'eau, c'est la vie!

Offrir de l'eau, c'est nettement plus important qu'inonder le monde de vaccins et c'est sans effet secondaire.

                                         

Avertissement

La totalité des contenus et données diffusées via ce blog sont essentiellement destinées à l'information libre et indépendante du public. Les sources étant de nature diverses, ces informations ne sauraient en aucun cas refléter la position ou l'opinion de l'éditeur de ce blog et il importe que le public puisse recouper ses informations et se faire un avis en toute indépendance et en toute objectivité. En aucun cas les informations proposées sur ce site ne sauraient être assimilées à un quelconque avis ou conseil d'ordre médical. La décision de vacciner ou non est une décision complexe qui se prend après mure réflexion, après une recherche d'informations soigneuse et rigoureuse et qui doit pouvoir se débattre avec le praticien de santé à qui vous aurez finalement choisi d' accorder votre confiance.