Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 10:51

« La grippe porcine  de 2009

              est  la grippe espagnole de 1918 ! »                                                                                                                                                           

                    Une arme bactériologique ?

 

 

                             
A. True OTT, PhD, ND


La pandémie de grippe « espagnole » de 1918-1919 qui a tué 20 millions de personnes a été la pandémie infectieuse la plus terrible de l’histoire humaine. Comprendre les origines du virus de 1918, ainsi que les raisons de son exceptionnelle virulence peut nous aider à prédire ce que pourront être les futures pandémies. On est parvenu à isoler l’ARN d’une victime de la pandémie de1918. Il s’agit d’un tissu pulmonaire conservé dans du formol et isolé au moyen de paraffine…. »

SOURCE : Science Magazine Report, 21 mars 1997. Dr Jeffrey Taubenberger et al.

http://www.sciencemag.org/cgi/content/abstract/275/5307/179

 

Le rapport initial de Taubenberger a pu déterminer que le virus mortel de 1918 était un nouveau virus porcin qui s’était « recombiné » avec des fragments de virus aviaire (H5N1) et humains (H3N2) dans la structure même de leurs ARN.

 

Taubenberger a utilisé un programme d’ordinateur très complexe pour pouvoir permettre la combinaison des structures ADN et ARN. C’est ainsi qu’il est parvenu à reproduire, à « ressusciter » et à faire du « tueur » de 1918 une puissante arme biologique 6 années plus tard en 2003. Et comme l’avait effectivement prévu Taubenberger en 1997, des conspirationistes scélérats haut placés pourraient non seulement PREDIRE DE FUTURES PANDEMIES DE GRIPPE, mais aussi les DECLENCHER A VOLONTE à partir de fioles de laboratoires aux fins de pouvoir réaliser leurs programmes socio-économiques.

 

 

TOUT HOMME, FEMME OU ENFANT AUX ETATS-UNIS ET DANS LE MONDE ENTIER  devrait se sentir hautement concerné par le fait que la soit disant «  grippe porcine » ayant infecté et tué des êtres humains à Mexico, ainsi qu’en Amérique du Nord au cours de ce printemps et de l’été est un nouveau sous-type du virus A/H1N1 qui n’avait jamais été détecté chez les porcs, ni chez les humains, comme l’ont d’ailleurs confirmé l’Organisation Mondiale de la Santé (OMSD) les Centres de contrôle des Maladies (CDC)à Atlanta, Géorgie. Ce nouveau virus de la grippe H1N1 est un triple recombinant qui comprend des segments de gènes d’origine humaine, porcine et aviaire.

SOURCE : http://www.ncsl.org/?tabid=17089

 

( Il est intéressant de noter, que le NCSL (Conseil National des Législatures d’Etat) est une bureaucratie non élue de décideurs politiques promulguée par Dixie Leavitt d’Utah, le père de Mike O. Leavitt, GURU DE LA PANDEMIE DE GRIPPE de l’Administration Bush.)

 

Cette définition publiée par le NCSL est IDENTIQUE aux premières découvertes de Taubenberger de 1997 qui ont permis de ressusciter le virus de 1918 6 années plus tard. Serait-ce là une bizarre coïncidence qui n’aurait aucun sens ? C’est à tout un chacun de décider.




 



image issue de Rense.com





La pandémie virale de 1918 a été la résultante directe de LA VACCINATION CONTRE LA TYPHOÏDE injectée à des millions de soldats au cours de la 1ère guerre mondiale.
Ce sont les laboratoires Rockfeller et des usines de Chine qui ont produit ces vaccins contre la typhoïde (= typhus abdominal) en 1916 après avoir récolté le pus de personnes infectées. Ces éléments infectieux ont été injectés à des porcs puis ont été mélangés à de l’albumine d’œufs de poule en vue d’être finalement injectés sous forme de vaccins à des êtres humains.


Rockfeller qui a toujours été un homme d’affaires astucieux a fourni aux deux camps (les allemands et les armées alliées) son cocktail vaccinal toxique et mortel.

Immédiatement après les vaccinations, de très nombreux soldats tombèrent malades. Ils souffraient d’une maladie baptisée à l’époque : infection para typhoïdique. Ils souffraient de nausées, de vomissements, de diarrhée et de pneumonies mortelles. La maladie s’est ensuite répandue dans le monde entier tuant pratiquement 50 millions d’innocents. (SOURCE : The horrors of vaccinations- Higgins, 1921.) Ce n’est que plus tard que l’establishment médical a faussement baptisé « grippe espagnole » le virus recombinant mortel répandu par accident par le vaccin de Rockfeller de la grippe aviaire de 1918.

Il est évident que l’empire pharmaceutique multimilliardaire de Rockfeller ne pouvait se permettre d’étiqueter cette pandémie pour ce qu’elle était en réalité : « la maladie des vaccins de 1918. »

 

Aujourd’hui tout est en place pour des mesures eugéniques génocidaires à grande échelle. Le monstre Frankenstein Taubenberger a été lâché. On a, en fait produit des centaines de millions de sérums de la grippe de 1918. Pour 1918 on peut parler d’accident. Cependant les camouflages qui ont suivi ont été et sont impardonnables. Ce qui se passe aujourd’hui est totalement inexcusable et criminel.

 

Notre Mère Nature ne recombine jamais « naturellement » des virus de grippe aviaire et porcine avec 3 virus de la grippe humaine. ( Il n’existe pas d’échanges de fluides corporels entre les humains, les porcs et les oiseaux au cours de relations sexuelles…Seuls des scientifiques malades, corrompus et pervers peuvent créer pareilles monstruosités.

 

Ce programme inhumain a-t-il des chances d’aboutir ?

 

Le Dr R.CARLEY répond par la négative… SI, EN MASSE, NOUS DISONS SIMPLEMENT  NON !

Dr Carley Newsletter, updates, 5 juin 2009.  




« La dépopulation devrait constituer la plus haute priorité de la politique étrangère des Etats-Unis vis-à-vis du Tiers Monde. »

Dr Henri Kissinger, cité par Leuren MORET
http://www.rense.com/general59/Kissingereugenics.htm




Robert Mc Namara, ancien président de la Banque Mondiale, ancien secrétaire d'État des U.S.A. qui ordonna les bombardements massifs du Viêt-nam, et un des instigateurs du PÉ.V (= Programme Elargi de Vaccinations):

 

« Il faut prendre des mesures draconiennes de réduction démographique contre la volonté des populations. Réduire les taux de natalité s'est avéré impossible ou insuffisant. Il faut donc augmenter le taux de mortalité. Comment? Par des moyens naturels: la famine et la maladie. »
 ('J'ai tout compris", no. 2, février 1987, Éd. Machiavel.)



 

 

lien vers l'article original en anglais:
http://educate-yourself.org/cn/ottswinefluweapoized1918spanishflu02jun09.shtml

Partager cet article

Published by Expovaccins
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Expovaccins
  • Le blog d' Expovaccins
  • : Les dangers des vaccins exposés au grand jour.
  • Contact

 
                                                                                                                                                   © Expovaccins 2009


"Malheur a celui qui s'est tu parce qu'il croyait parler dans le désert"  
Balzac

Recherche

Contact

expovaccins@hotmail.com

Action solidarité

 

NM Médical, distribution de matériel médicalSoutenir cette action, c'est favoriser l'accès à l'eau potable de ceux qui en ont besoin... l'eau, c'est la vie!

Offrir de l'eau, c'est nettement plus important qu'inonder le monde de vaccins et c'est sans effet secondaire.

                                         

Avertissement

La totalité des contenus et données diffusées via ce blog sont essentiellement destinées à l'information libre et indépendante du public. Les sources étant de nature diverses, ces informations ne sauraient en aucun cas refléter la position ou l'opinion de l'éditeur de ce blog et il importe que le public puisse recouper ses informations et se faire un avis en toute indépendance et en toute objectivité. En aucun cas les informations proposées sur ce site ne sauraient être assimilées à un quelconque avis ou conseil d'ordre médical. La décision de vacciner ou non est une décision complexe qui se prend après mure réflexion, après une recherche d'informations soigneuse et rigoureuse et qui doit pouvoir se débattre avec le praticien de santé à qui vous aurez finalement choisi d' accorder votre confiance.