Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2009 4 02 /04 /avril /2009 10:06
 
Entrevue avec la docteure Guylaine Lanctôt
Le principe de la vaccination est basé sur la peur

par Chantal Legault
Édition janvier 1999, Alternatives Santé

Nous avons demandé au Dr. Guylaine Lanctôt son avis sur les vaccins. Elle a consacré plusieurs pages à ce sujet dans son livre La Mafia médicale. Elle se présente maintenant comme médecin libre et elle continue à donner des séminaires et des conférences sur sa vision de la santé et la prévention de la maladie.


 CL: Quelle est votre position par rapport aux vaccins?


 GL: Je juge qu’il sont inefficaces et dangeureux. On n’a jamais prouvé qu’ils prévenaient la maladie ou réduisaient les épidémies. Les épidémies étaient presqu’entièrement contrôlées quand on a commencé à vacciner massivement les gens. Ce sont surtout les bonnes mesures d’hygiène qui préviennent les épidémies. En fait, à mon avis, la vaccination représente un des plus grands crimes contre l’humanité. On détériore volontairement la santé des enfants. On donne la maladie à des enfants sains et on les rend malades à répétition. C’est une agression permanente.

CL: Mais la plupart des enfants qui se font vacciner ne semblent pas avoir de réactions négatives.

GL: C’est vrai qu’il n’y a pas toujours de réactions immédiates. Mais plusieurs enfants ont des réactions à moyen ou à long terme. Certains souffrent quelques années plus tard de diabète, de grippes à répétition ou de problèmes de comportement traités au Ritalin. D’autres développent une ou plusieurs allergies. On n’a jamais vu autant de cas d’allergies que maintenant. Il y a 20 ans, les allergies étaient plutôt rares. On détruit le système immunitaire de nos enfants. De plus en plus d’entre eux ont des maladies dégénérescentes. Ils ont une santé de personnes âgées.

CL: Est-ce que plusieurs personnes vous ont fait part de problèmes liés à des vaccinations suite à la publication de votre livre? 
 
GL: Oui. Plusieurs personnes sont devenues malades ou handicapées après avoir reçu le vaccin de l’hépatite B. Certaines souffrent de fibromyalgie, d’autres de fatigue chronique. Il y a d’ailleurs un moratoire en France à ce sujet et le Ministre de la Santé a exigé qu’on arrête la vaccination contre l’hépatite B à l’école. À Sherbrooke, un groupe de 80 personnes réunissant des policiers, des infirmières et des pompiers s’est formé l’année suivant la publication de mon livre. Leur but était de réagir et de faire des pressions car un trop grand nombre de personnes souffraient de différents problèmes suite à la vaccination contre l’hépatite B. Mais chaque fois que quelqu’un appelait la compagnie pharmaceutique distributrice du vaccin ou le gouvernement pour les informer des effets secondaires, on leur répondait toujours la même chose: vous êtes le premier cas, on n’a jamais entendu parler de ça avant. 

CL: Mais les autorités médicales insistent tellement sur l’importance des vaccins.

GL: Le principe même de la vaccination est basé sur la peur. En fait, il vient de la théorie de Pasteur qui stipule que l’agent agresseur est à l’extérieur de nous. Moi, je crois davantage à la théorie de Béchamp qui parle de la notion de terrain. Selon cette théorie, les microbes ne viennent pas de l’extérieur, ils sont à l’intérieur de nous. Tout dépendant des conditions de notre terrain, la maladie s’y développe ou pas. Notre corps a cependant tout ce qu’il faut pour se guérir et moins on intervient, mieux il fait son boulot. L’homéopathie peut certainement aider à corriger un terrain. Mais il est important, à mon avis, de respecter le choix de l’âme. A-t-elle fait le choix de continuer à vivre ou non.

 CL: Et qu’est-ce que vous conseillez aux parents qui ont de jeunes enfants et qui hésitent à les faire vacciner?

GL: Je ne donne pas de conseils pour ou contre la vaccination. Mais je crois qu’il est important de s’informer. Sans informations, on ne peut pas prendre de décision. Et il ne faut pas s’informer uniquement auprès du système médical qui est lui- même au service de l’industrie pharmaceutique. Il y a plusieurs documents qui ont été écrits sur la vaccination. J’en cite une liste à la fin de mon livre. Après s’être renseignés, il faut prendre une décision avec son coeur. Il y a plusieurs parents qui craignent que leurs enfants ne soient pas acceptés à l’école s’ils ne sont pas vaccinés. Mais l’école transforme souvent les enfants en petits moutons blancs dociles et dépourvus de créativité. Là aussi, on peut faire d’autres choix. On peut inscrire ses enfants à une autre école ou leur enseigner à la maison. Il faut obéir à ce que notre voix nous dit à l’intérieur. Il faut se demander si on agit par amour ou sous l’effet de la peur. Et si on agit par amour, on est sur le chemin de la santé.

Pour contacter l'auteur de cette interview:
Chantal Legault
info@alternativesante.com


Partager cet article

Published by Expovaccins
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Expovaccins
  • Le blog d' Expovaccins
  • : Les dangers des vaccins exposés au grand jour.
  • Contact

 
                                                                                                                                                   © Expovaccins 2009


"Malheur a celui qui s'est tu parce qu'il croyait parler dans le désert"  
Balzac

Recherche

Contact

expovaccins@hotmail.com

Action solidarité

 

NM Médical, distribution de matériel médicalSoutenir cette action, c'est favoriser l'accès à l'eau potable de ceux qui en ont besoin... l'eau, c'est la vie!

Offrir de l'eau, c'est nettement plus important qu'inonder le monde de vaccins et c'est sans effet secondaire.

                                         

Avertissement

La totalité des contenus et données diffusées via ce blog sont essentiellement destinées à l'information libre et indépendante du public. Les sources étant de nature diverses, ces informations ne sauraient en aucun cas refléter la position ou l'opinion de l'éditeur de ce blog et il importe que le public puisse recouper ses informations et se faire un avis en toute indépendance et en toute objectivité. En aucun cas les informations proposées sur ce site ne sauraient être assimilées à un quelconque avis ou conseil d'ordre médical. La décision de vacciner ou non est une décision complexe qui se prend après mure réflexion, après une recherche d'informations soigneuse et rigoureuse et qui doit pouvoir se débattre avec le praticien de santé à qui vous aurez finalement choisi d' accorder votre confiance.